AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782253179498
264 pages
Le Livre de Poche (02/06/2014)
3.55/5   89 notes
Résumé :
C'est l'histoire de Nina, une jeune fille qui à la suite de la mort de ses parents va fuguer pour échapper à une vie qu'elle déteste et se retrouver sur un chemin d'aventures...

http://frederiquedeghelt.com/
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,55

sur 89 notes
5
8 avis
4
9 avis
3
7 avis
2
2 avis
1
2 avis

denisarnoud
  24 juillet 2014
Nina a 16 ans. Lorsque ses parents trouvent la mort dans un crash aérien au Brésil, elle est confiée d'autorité à ses grands parents paternels qu'elle ne connaît pas puisque son père avait quitté le domicile familial dès ses dix-huit ans sans jamais reprendre contact. le père de Nina était pianiste de jazz et sa mère artiste peintre. Nina passait son temps en voyages avec ses parents selon les activités de l'un et de l'autre. A leur décès elle se retrouve par décision de justice sous la férule d'un grand-père ancien militaire et une grand-mère tout aussi rigide. Nina n'a qu'une idée fuguer jusqu'à l'âge de ses dix-huit ans, âge auquel elle pourra décider elle-même de sa vie. Aidée de ses amis de collège, elle met minutieusement sa fuite au point.


La fugue de Nina va lui faire traverser la France direction l'Espagne où elle souhaite retrouver Marsilio un gitan danseur de flamenco ami de ses parents. Elle va se rapprocher de la communauté gitane puis se continuer son voyage à la recherche de ce Marsilio introuvable. Dans ce passionnant roman initiatique, Nina va découvrir une partie de ces racines, sa mère avait des origines gitanes, elle va découvrir au sein de cette communauté des valeurs qui vont la forger, des valeurs d'entraide. Au cour de ce voyage, elle va se lier avec d'autres personnes qui comme elle ne sont pas seulement des voyageurs, mais vivent le voyage.

"Comme si le voyage créait une sorte de planète où se rencontrer est naturel et simple, où ceux que l'on trouve sur sa route, hormis les affreux, étaient ceux que nous devions croiser pour vivre mieux ou répondre à nos questions."

Nina nous raconte ce voyage qui n'est pas seulement un voyage d'un point à un autre, ce n'est pas qu'une fuite, c'est un périple dans les souvenirs, un voyage en elle-même. Un roman où les paysages, les rencontres et la musique ont chacun leurs rôles. La musique est un personnage à part entière du roman, ce sont les chansons, les morceaux que Nina écoute qui la soutiennent dans les épreuves qu'elle traverse, qui lui donnent l'énergie de continuer. Un rôle si prépondérant qu'on trouve la playlist du voyage de Nina à la fin du roman. Un roman qui nous présente un superbe voyage initiatique. C'est bien d'une quête qu'il s'agit ici, Nina part à la recherche d'elle-même, de la femme qu'elle va devenir, de la femme qui est en elle.

"Te voilà une enfant du voyage maintenant. Il faut que tu saches que même quand on a des parents, on est toujours l'enfant de son propre voyage."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Rebus
  16 janvier 2018
Nina a 16 ans quand ses parents sont victimes d'un accident d'avion. Elle est placée chez ses grands-parents paternels qu'elle ne connaissait pas. Un seul objectif pour elle : fuir et attendre sa majorité pour être libre de sa vie. Avec l'aide de ses amis, elle réussit à partir en Espagne, à la recherche d'un proche de ses parents.
C'est là que commence son aventure, son parcours initiatique. A travers ses rencontres, ses joies et ses malheurs, Nina-Lou grandit.
Un livre touchant par la fragilité et la force de sa jeune héroïne., malgré quelques faiblesses au niveau du récit qui m'ont fait parfois "tiquer" : des situations un poil peu vraisemblables, la facilité de fuir pour une gamine de 16 ans...
Le roman de Fréderique Deghelt est plaisant à lire, léger malgré quelques passages graves, et optimiste, sans toutefois laisser une empreinte forte dans mon esprit de lectrice.
Commenter  J’apprécie          151
gwenleen
  25 novembre 2014
Voici un billet qui m'ennuie, me gêne, et me place entre deux feux et face à un constat. D'ailleurs, je vais être honnête, si je le chronique, c'est uniquement parce que cette lecture entre dans le cadre d'un challenge « PAL » et qu'il s'agissait du premier ouvrage sélectionné pour moi par ma binôme.
Quand j'ai vu ce choix, je me suis dit que je tenais là une bonne occasion de savoir si ma première expérience avec l'auteure (soldée par un « échec ») était due à un roman « moyen » (bien que je n'en avais pas l'impression bien au contraire), ou simplement due à moi (oui oui encore ma petite personne mais vous en avez l'habitude).
Alors comme je le disais me voilà prise entre deux feux : devant d'une part reconnaître la beauté de la plume, et d'autre part constater que pourtant je n'accroche pas.
Le style de Madame Deghelt regorge de qualité (et ce n'est pas un hasard si « Les brumes de l'apparence » a remporté un tel engouement) et pourtant je n'y accroche pas. Il y a une barrière que je n'arrive pas à franchir, barrière qui pourtant serait la clé de mon grand plongeon au sein de l'histoire pour me permettre de la vivre pleinement. Ne cherchez pas la faille du côté de l'intrigue, elle est passionnante. du côté du style ? Il est intéressant et agréable (et de toute façon qui suis-je pour juger un style …). Oui vraiment, cette plume est de qualité, regorge d'émotions et d'actions, nous place face à des personnages intéressants, et pourtant allez savoir pourquoi l'alchimie ne se fait pas (comme c'est notamment le cas avec Hélène Grémillon pourtant reconnue presque à l'unanimité comme une auteure de talent). Mais voilà un blocage se fait et le constat est clair : ma sensibilité ne colle pas aux écrits que nous livrent cette auteure.
Le plus terrible ? Savoir que l'on passe pourtant à côté de quelque chose … Que l'on passe à côté d'une intrigue de qualité où se mêlent sentiments et authenticité. Passer à côté d'une occasion de passer un si bon moment. En être consciente et pourtant ne pas y arriver … Comme quoi, nos relations livresques peuvent être aussi compliquées qu'une relation humaine. Mais si on en arrive à ce constat en discutant d'un bouquin, je pense que l'on doit également en arriver à un autre constat lui aussi sans appel. Si un bouquin nous amène à parler de lui sur le ton de la relation manquée, c'est que quelque part au fond de nous, nous devons nous avouer que nous sommes malgré tout face à un bon bouquin. Car oui j'en arrive à parler de lui comme une relation manquée toute aussi compliquée qu'une relation humaine et avec des regrets qui plus est … C'est donc qu'il ne m'a pas laissée indifférente et que même si je n'ai pas apprécié (aimé ne sonnerait pas juste …), il a tout de même été capable de me transporter quelque part même si ce n'est pas à l'endroit où je voulais aller.
Je n'ai cependant aucun regret de l'avoir lu, vraiment aucun … je sais que j'orienterai mes choix ailleurs tout comme je sais que j'ai fait là une découverte intéressante.
Lien : http://desmotssurdespages.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Alexielle63
  27 mai 2015
Ce livre faisait partie d'une opération « Livre offert pour deux livres achetés » et je l'ai choisi persuadée d'avoir entre les mains un livre de Delphine de Vigan. D'ailleurs, même une fois rentrée chez moi, mon erreur ne m'a pas sauté aux yeux. Il a fallu attendre quelques jours, pendant lesquels le livre traînait sur ma table de chevet, avant que je me rendre compte que l'auteur était Frédérique Deghelt. Là, grande déception, ce qui explique pourquoi il n'a pas été lu de suite mais reposé dans la bibliothèque. Pourquoi cette confusion ? Après lecture, je pense que c'est en grande partie dû au pitch de départ et à la 4ème de couverture qui font étrangement penser à No et moi de Delphine de Vigan et que j'ai adoré ! J'ai eu du mal à me défaire de la ressemblance avec ce titre pendant une bonne partie de ma lecture. Nina, qui se fait appeler Lou (autre coïncidence trompeuse) ou Luz, aurait pu être No, avant sa rencontre avec la jeune surdouée. le point commun entre les deux livres s'arrête cependant ici. Contrairement à No, avant sa fugue, Nina a vécu une enfance et une adolescence heureuses, entourée de parents aimants. L'auteur nous offre une vision plus optimiste des choses. Son voyage va être émaillé de très bonnes rencontres, avec des gens formidables comme la famille de Marsilio, Joseph et Luiz ou Maria et ses fils, qui vont lui apporter leur aide et venir compenser les mauvaises, la sortir des mauvais pas dans lesquels elle se trouve à cause de rencontres plus dangereuses. Cette fuite a des allures de voyage initiatique sur fond de bande sonore musicale : elle va en sortir changée, grandie, forte de nouvelles expériences enrichissantes. Elle s'en sort plutôt bien, presque trop facilement à chaque fois, ce qui fait que ça manque un peu de réalisme. le lecteur n'y croit pas entièrement. Néanmoins, j'ai aimé ma lecture et surtout la plume de l'auteur, notamment les lettres « de l'au-delà » des parents de Nina à son adresse, qui m'ont beaucoup touchée. Elles m'ont mis les larmes aux yeux, par leur justesse, leur sincérité et cet amour débordant de ces parents pour leur enfant laissée seule. de très beaux passages, que j'aurais aimé plus nombreux, gourmande que je suis. C'est aussi à un travail de deuil que l'on assiste et l'on voit Nina passer par toutes les étapes : le déni, la colère, la tristesse, l'acceptation… Finalement, une fois que j'ai réussi à me détacher du livre No et moi, je suis entrée de pleins pieds dans le Voyage de Nina, une lecture agréable, qui fait chaud au coeur et permet de partir à la découverte d'autres cultures comme celle des gitans, avec qui on fait un bout de chemin, d'ouvrir de nouveaux horizons.
Lien : http://lecturesdalexielle.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
choupinette91
  12 août 2014
En passant dans le rayon livre d'un magasin, j'ai vu ce joli portrait en première page et puis j'ai lu la quatrième de couverture et Hop dans mon caddy!
J'ai dévoré ce livre en deux jours.
Une histoire vraie en tout cas qui lui ressemble.
Nina, Lou ou Luz qui aimerez-vous?
Moi, j'ai aimé les trois qui sont très complémentaires....
Une histoire peu banale empreint de douceurs, d'amours, d'aventures, d'amitiés, de souffrances, de morts et de compréhensions.
Une histoire qui nous replonge dans la vraie vie.
Une histoire d'adolescente perdue qui aider par ses amies va se reconstruire mais de quel manière?.
Je me suis beaucoup retrouvée dans ce personnage et l'histoire m'a touché profondément, la mort de ses parents, sa musique...
Je vous laisse découvrir le reste.....
L'histoire est riche fluide et l'écriture vous emporte au fil des pages.
A recommandé même pour une lecture de young adult.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
MaaCecileMaaCecile   18 juin 2014
Sur le bord des rails, des petites fleurs sauvages ont poussé. Elles n'ont pas l'air troublées par le passage de ces gros monstres de fer. Elles défient le danger, comme si la nature ne pouvait pas être étouffée par la ville, et contempler cette fragilité me donne du courage.
Commenter  J’apprécie          40
MaaCecileMaaCecile   18 août 2014
... cela m'a sauvée d'avoir sous les yeux un autre paysage, de parler une autre langue, de respirer un autre air.
Commenter  J’apprécie          90
MaaCecileMaaCecile   18 août 2014
- Eh bien, disons qu'il y a des jours où la vie est moche et d'autres où la vie nous sourit. Ne boude jamais ton plaisir, il y a trop de gens qui ont du mal à se réjouir de ce qui leur arrive de bien ; comme s'ils devaient être coupables d'être plus heureux que les autres jours.
Commenter  J’apprécie          30
choupinette91choupinette91   12 août 2014
Mon coeur devient plus aérien à mesure que ce chant lancinant s'empare de mon être. J'assiste à toute la cérémonie avec autant de ferveur que s'il s'agissait de ma famille. Chaque émotion me remplit d'émotion. P. 57
Commenter  J’apprécie          40
MaaCecileMaaCecile   18 juin 2014
C'est ça être seule. Être complètement responsable de la suite des évènements, n'avoir aucun recours, inventer une vie pour soi-même.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Frédérique Deghelt (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédérique Deghelt
Peut-être avons-nous tendance à l'oublier aujourd'hui, mais longtemps, la lecture est restée le privilège des hommes. Les femmes, elles, assignées au monde domestique, en étaient privées. Jusqu'au jour où les livres sont enfin devenus, pour la moitié de l'humanité, un précieux compagnon, un moyen de s'évader, de comprendre, d'oser, de découvrir, de rêver...
C'est cette relation singulière qui lie les femmes et la lecture que nous allons évoquer dans cet épisode, avec notre invitée, l'écrivaine Laure Adler.
Vous pourrez aussi entendre la bibliographie des libraires de Dialogues, proposée par Catherine.
Et nous donnerons la parole au réseau des médiathèques de Brest, au cours d'un entretien avec la bibliothécaire Aude Escudié.
Bibliographie
- Les femmes qui lisent sont dangereuses de Laure Adler (Éd. Flammarion) https://www.librairiedialogues.fr/livre/8167455-les-femmes-qui-lisent-sont-dangereuses-laure-adler-stefan-bollmann-flammarion - Les Vilaines, de Camila S osa Villada (Éd. Métailié) https://www.librairiedialogues.fr/livre/17913959-les-vilaines-camila-sosa-villada-anne-marie-metailie - Matilda de Roa ld Dahl (Éd. Gallimard jeunesse) https://www.librairiedialogues.fr/livre/15297024-matilda-le-texte-original-roald-dahl-gallimard-jeunesse - La Grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt (Éd. Babel) https://www.librairiedialogues.fr/livre/2300087-la-grand-mere-de-jade-frederique-deghelt-actes-sud - Grâce et dénuement d'Alice Ferney (É d. Flammarion) https://www.librairiedialogues.fr/livre/5387469-grace-et-denuement-alice-ferney-actes-sud - le Livre de deux chemins de Jodi Picoult (Éd. Ac tes Sud) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18050624-le-livre-des-deux-chemins-jodi-picoult-actes-sud - le Livre du rien de Rémi Courgeo n (Éd. Seuil Jeunesse) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18050624-le-livre-des-deux-chemins-jodi-picoult-actes-sud - Les Passeurs de livres de Daraya de Delphine Minoui (Éd. Points) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18050624-le-livre-des-deux-chemins-jodi-picoult-actes-sud - Ici les femmes ne rêvent pas de Rana Ahmad (Pocket) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18431677-ici-les-femmes-ne-revent-pas-recit-d-une-evasion-rana-ahmad-pocket - Dysfonctionnelle d'Axl Cendres ( Éd. Sarbacane) https://www.librairiedialogues.fr/livre/8347130-dysfonctionnelle-axl-cendres-sarbacane
Générique : Sara Petit.
+ Lire la suite
autres livres classés : road bookVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
896 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre