AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755647256
Éditeur : Hugo et Compagnie (05/03/2020)

Note moyenne : 4.39/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Blanche Barjac, Madame B, est nettoyeur de profession. Malfaiteurs, tueurs à gages et meurtriers, tous font appel à elle pour qu’il ne reste plus une trace de leurs crimes et délits. Après plusieurs années passées à s’imposer dans ce monde d’hommes, Blanche est devenue une professionnelle respectée dans ce milieu si particulier. Digne héritière de son beau- père qui l’a formée, elle est reconnue pour son efficacité, sa discrétion et son savoir-faire.

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
Eve-Yeshe
  26 février 2020
Blanche est nettoyeur pour la société « RécureNet & associés » : elle a une liste de clients fidèles (ou fidélisés comme on voudra car elle a peaufiné le carnet d'adresses que lui a laissé son beau-père quand il a décidé de « prendre sa retraite) et lorsque l'un d'eux l'appelle sur une « scène de crime » elle arriva avec son fourgon, ses produits ménagers, bref tous ses outils et fait disparaître le corps, et les indices…
Choquant ? En fait non car on s'attache à cette jeune femme dont le passé est difficile. Sa mère s'est suicidée en se tirant une balle dans la tête quand elle avait à peine dix-neuf ans, car elle était atteinte d'une maladie neurologique ou psychiatrique, on ne sait pas exactement au départ.
Adrian, très amoureux de sa mère, a décidé de prendre soin de Blanche et lui a « appris le métier ».
Elle a été appelée un jour par un avocat, pour débarrasser l'appartement de son fils, ingénieur en informatique, de toutes traces de culture de cannabis, car une descente de police était prévue.
Elle n'éprouve pas de culpabilité, car elle se dédouane en pensant que si ces personnes ont été exécutées, c'est qu'elles avaient commis des actes horribles, donc justifiant leur élimination. Parmi ses missions, une seule lui laisse des regrets : un jour, on lui a demandé de faire disparaître le corps d'une jeune fille, victime d'une chute « accidentelle » qui aurait compromis un jeune étudiant de sciences-po promis à un bel avenir.
La dernière mission, commandée par le Limier, un fidèle client et ami de longue date d'Adrian ne se déroule pas comme prévu : Blanche a tout nettoyé, emporté le corps, et apprend quelques heures plus tard, que l'on a mis le feu à la maison de l'homme en question…
A partir de là tout va aller de travers, c'est le moins qu'on puisse dire : piratage de ses mails, indices bizarres récupérés dans le sac du dernier « chantier » qui contient un foulard taché de sang ayant appartenu à sa mère…
Blanche redoute d'être atteinte de la même maladie que sa mère, car sa mémoire la trahit parfois, donc se met à douter d'elle-même, des autres puisque, soudain, Adrian disparaît. Chantage ? Règlement de comptes liés au passé ? Au passé de Blanche ou d'Adrian ? Un concurrent qui veut prendre sa place en la décrédibilisant ?
Il y a des passages savoureux, par exemple sur la manière de se débarrasser d'un corps, telle petit Lafarge… ou encore les crises d'angoisse de Blanche durant lesquelles elle récite dans l'ordre alphabétique les noms des différents états des USA…
Ce roman est très bien construit, puisqu'on doute de tout les protagonistes, Sandrine Destombes distribue des indices, au compte-gouttes, induisant en erreur le lecteur, les rebondissements sont nombreux.
Ce roman m'a bien plu, j'ai marché à fond dans l'intrigue, alors que le principe même de nettoyeurs me heurtent, (bonjour l'éthique !) mais le rythme de l'enquête et l'efficacité de l'écriture, m'ont emportée dans l'histoire, sans plus chercher à réfléchir…
Je n'avais encore lu aucun thriller de Sandrine Destombes, et s'ils sont tous de la même veine, je serais assez tentée de poursuivre l'aventure.
Un immense merci à NetGalley et aux éditions Hugo Thriller (dont je deviens de plus en plus fan) pour m'avoir permis de découvrir ce roman et son auteure
#MadameB #NetGalleyFrance
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
ludi33
  23 mars 2020
Madame B est un thriller atypique, qui prend pour héroïne une jeune femme pas franchement du coté de la loi (et c'est un euphémisme), mais pas vraiment non plus du côté des méchants. Difficile de ne pas s'attacher à Blanche, nettoyeuse de scène de crime pour les criminels. Avec son manque d'assurance, son impression de tomber peu à peu dans la folie et ses doutes, on la suit dans sa quête de vérité quant à ce qu'elle prend pour du chantage. Adrian, son mentor, qui tient la place de père pour elle, est aussi un personnage qui nous est sympathique.
Côté intrigue, on est servi par une histoire qui nous mène de fausses pistes en doutes et de doutes en certitudes, certitudes qui sont rapidement ébranlées par l'avancement dans l'histoire. Comme Blanche, on se demande si la folie ne la guette pas. Avant un dénouement inattendu et très bien mené.
Bref, ce roman est un régal à lire.
Merci à Netgalley et à Hugo roman pour cette jolie découverte.
Commenter  J’apprécie          162
Kazcook
  08 mars 2020
J'avais tellement hâte de retrouver la plume de Sandrine pour un nouveau roman après avoir dévoré et adoré les deux précédentes parutions chez Hugo Thriller... En plus d'être un écrivain de talent dans ce genre qui est le noir, Sandrine est une personne adorable que j'aime retrouver sur les salons pour discuter et j'avoue qu'elle m'avait vraiment mis l'eau à la bouche concernant sa fameuse Madame B.
Elle quitte ici le thriller pur et dur pour nous en mettre plein la vue dans une enquête bien plus subtile, loin des milieux policiers, avec un axe plus psychologique.
Vous l'aurez vite compris la force du roman réside en sa personnage principale... Blanche. On apprend au fil des pages à faire sa connaissance, on se demande qui elle est vraiment, comment elle en est arrivée à exercer ce métier si singulier de nettoyeuse dont elle nous livre alors les ficelles, qui nous font véritablement froid dans le dos. Elle semble parfois perdue, limite instable, presque malade et carrément tourmentée... On va alors angoisser avec elle dans cet engrenage machiavélique, prise au piège par quelqu'un (mais qui ?), elle va tantôt remonter les pistes du passé, tantôt croiser moult cadavres sur son chemin et surtout essayer de comprendre et de s'en sortir indemne.
Accompagnée de Cédric, un ancien client qui devient son bras droit d'infortune, elle va apprendre à ses dépens que rien, absolument rien ne peut être effacé à jamais et que les secrets enfouis peuvent ressurgir à tout moment... et pas toujours de la meilleure des façons.
Avec des chapitres courts, haletants à souhait, Sandrine m'a happée dans son intrigue, elle manie la plume incisive à merveille, on y retrouve son style tellement authentique, si naturel, empreint d'une finesse littéraire qui sait nous embarquer pour un moment de lecture addictif donc on n'a pas envie de ressortir avant la toute dernière ligne. Qu'est-ce que j'ai douté de tout et de rien ! Qu'est-ce que j'ai été remuée par cette histoire de dingue ! Jamais une intrigue ne m'a semblée à la fois si immersive et si tordue (dans le bon sens du terme, si si).
Bluffée par son originalité, par sa maîtrise et sa pertinence, je suis conquise par l'intelligence de ce roman. Sandrine pousse l'investigation de la psychologie des personnage au bout et atteint son but. Elle nous malmène et nous retourne tout en nous livrant une analyse de fond sur nos propres actes et leurs conséquences. Elle arrive à instaurer un climat anxiogène époustouflant, nous transperçant par les propres ressentis personnels de Madame B. Elle arrive aussi à explorer en profondeur les relations humaines et nous offre un dénouement délicieux, dans lequel toutes les pièces s'emboitent au millimètre près pour former un puzzle parfait, qui ne peut que nous éblouir par sa justesse. Elle gère avec brio le suspense tout du long, les enchaînements, les retournements de situation pour finalement... nous laisser sans voix !
Encore une fois je ne peux que vous conseiller cette lecture, un thriller singulier de qualité vous attend, prévoyez quelques heures devant vous, une fois la première page tournée il va vous falloir le dévorer tout entier pour vous sentir rassasié. Rappelez-vous donc que chaque action aura ses conséquences...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Sharon
  26 mars 2020
Madame B, c'est Blanche Barjac. Elle a 39 ans, et, en matière d'orientation professionnelle, elle a choisi un métier pour le moins rare : nettoyeuse de scène de crime. Attention ! elle n'est pas aux services de la police, elle travaille pour des particuliers, des gens très bien renseignés, qui ont eux aussi choisi des métiers assez parallèles à ceux que l'on propose d'habitude dans les forums des métiers. Comment a-t-elle eu l'idée d'excercer son métier ? C'est son beau-père qui lui a mis le pied à l'étrier. Mieux : c'est lui qui a pris soin d'elle depuis le suicide de sa mère, suicide causée par la crainte de ne plus pouvoir faire face à la maladie mentale qui gagnait du terrain. Oui, c'est tragique, et je ne peux m'empêcher de penser qu'un beau-père nettoyeur n'est pas forcément une garantie contre cette maladie, apparemment héréditaire. Je dis « apparemment » parce que les zones d'ombre sont déjà là, pour moi : il prend soin d'elle mais la crainte du diagnostique fait qu'elle ne consulte pas.
Et les embêtements commencent. Un maître chanteur est bien décidé à ruiner sa réputation, à la faire douter encore plus de sa santé mentale et, qui sait ? de l'envoyer en prison. Elle a beau puiser dans son carnet d'adresse bien fourni de personnes qui ont un service à lui rendre – c'est bien de tenir ses archives à jour – il n'est pas facile de démêler le vrai du faux, l'aide du coup de pied en douce. Blanche s'aperçoit finalement qu'elle n'en sait pas tant que cela sur ceux qui l'entourent. Ne pas en savoir trop sur les affaires dont elle s'est occupée était un choix de sa part – choix qu'elle regrette presque, au fur et à mesure du déroulement de son enquête.
Oui, ce livre est prenant, parce que nous avons une héroïne terriblement solitaire, qui s'est construit son monde sans jamais le remettre en cause, un monde, finalement, dépeuplé. Il est difficile de vivre en ne se préoccupant pas des autres. Il n'est pas aussi simple de vivre en accordant de l'importance qu'à une seule et unique personne. Regarder en face ce que l'on a fait, ce que l'on a causé, c'est ce que Blanche fera dans ce livre.
Madame B – un roman prenant.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MouffetteMasquee
  29 mars 2020
Résumé : Blanche Barjac, dite Madame B est une presque quarantenaire à la vie presque banale. Presque car elle exerce le métier pour le moins original de nettoyeur. Ni technicienne de surface, ni tueuse à gage comme Léon, elle s'occupe de nettoyer les scènes de crime afin de ne laisser aucun indice. Après une formation auprès de son beau-père puis une quinzaine d'années d'expérience, c'est une professionnelle appréciée et respectée.
Mais son dernier contrat ne s'est pas passé comme prévu. Blanche a pourtant été aussi méticuleuse que d'habitude... Soit quelqu'un joue avec ses nerfs, soit elle commence à perdre la raison comme sa mère avant elle, mais il se passe quelque chose d'étrange.
Mon avis : Je découvrais enfin cette autrice avec ce titre, et le moins qu'on puisse dire, c'est que j'ai aimé ! J'ai dévoré ce livre en moins de deux jours tellement l'intrigue est addictive ! Je me suis demandé à plusieurs reprises si Blanche perdait la tête ou si elle était victime d'une machination sans jamais réussir à me décider. Il faut dire qu'on va de révélation en révélation, sans jamais être noyé par les informations. Pas d'incohérence, mais une montée dans l'incompréhension au fil du récit qui m'a fait me triturer les méninges. Dès qu'on pense tenir le bout d'une explication, toutes les pièces du puzzle sont à nouveau mélangées. Je l'avoue je n'avait pas deviné ce dénouement, pour mon plus grand plaisir !
La seule petite déception est que j'aurais aimé être plongée davantage dans ce monde du « nettoyage », suivre une mission avec plus de détails, apprendre différentes techniques pour se débarrasser discrètement d'un corps et de toutes les traces d'un crime... Non, pas la peine de me dénoncer, c'est une curiosité purement théorique, hein ! N'appelez pas les flics, vraiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
CatwowoCatwowo   01 avril 2020
Blanche avait pris l’habitude d’écrire ses sept à l’américaine. Une fantaisie qu’elle avait adoptée après un séjour linguistique offert par sa mère pour ses dix-huit ans. Son code d’entrée en comprenait un. Sur la note, le sept était barré en son centre, comme il se devait.
Commenter  J’apprécie          00
verobleueverobleue   27 mars 2020
[...] mais, après tout, n'était-ce pas la définition même de l'espoir? Désirer l'insensé.
Commenter  J’apprécie          60
audeLOUISETROSSATaudeLOUISETROSSAT   26 mars 2020
-Tu sais que tu es crédible en Pierre Bellemare !.
Blanche ne trouva rien à rétorquer. Elle n’avait aucun sens de la répartie et se maudissait toujours de trouver le bon mot bien des heures après
Commenter  J’apprécie          20
Eve-YesheEve-Yeshe   26 février 2020
Il (Adrian) avait bien tenté de lui transmettre la totalité de son savoir, mais Blanche préférait qu’il garde pour lui certains secrets. Elle était convaincue que tant que le vieil homme aurait des choses à lui transmettre, il resterait à ses côtés.
Commenter  J’apprécie          110
Sylvie71Sylvie71   18 février 2020
- Tu as une arme au moins ?
- Je suis nettoyeur Cédric, pas homme de main!
- C est drôle !
- Quoi donc ?
- Tu as remarqué qu'aucun de ces mots ne s'accorde au féminin ? Nettoyeur, homme de main, même agresseur ! Je sais que vous êtes pour la parité mais admets que ça en dit long sur nos prédispositions.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Sandrine Destombes (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sandrine Destombes
https://www.librairiedialogues.fr/livre/14945906-ils-etaient-cinq-sandrine-destombes-pocket Un meurtre, une victime, des suspects, un seul coupable... Mais qui a tué Romane Deslouves, la fameuse romancière invitée pour remettre le prix Noir c'est Noir, le prix plus convoité des auteurs de polars ?... Avec la participation de Sandrine Destombes, auteure de "Ils étaient cinq" (Pocket), près d'une centaine de participants ont mené l'enquête.
Un huis clos d'1h30, qui a eu lieu le 7 mai 2019, pour mener une enquête digne d'un polar glaçant !
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues
+ Lire la suite
autres livres classés : secrets de familleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les jumeaux de Piolenc

Quels sont les prénoms des jumeaux disparus ?

Zélie et Gabriel
Solène et Raphaël
Caroline et Victor
Justine et Jean

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Les jumeaux de Piolenc de Sandrine DestombesCréer un quiz sur ce livre
.. ..