AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 220505564X
Éditeur : Dargaud (18/11/2005)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 761 notes)
Résumé :
Finances et moral au plus bas, Blacksad est à Las Vegas où il travaille pour le compte d’un joueur fortuné. Pourtant une rencontre inattendue va bousculer sa nouvelle vie : un ami, Otto Lieber, scientifique de haut rang, est de passage dans la ville où a lieu une conférence sur le nucléaire. Les deux hommes réussissent à se voir et les souvenirs remontent à la surface… Otto semble avoir une vie passionnante malgré l’excentricité de son “bienfaiteur”, Gotfield. Celui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  04 mars 2015
Après quelques boulots mal payés, un moral dans les chaussettes, John Blacksad a accepté, à défaut d'autres choses, d'être garde du corps d'un milliardaire, Hewitt Mandeline. le voilà donc à Las Vegas. Au cours d'un de ses nombreux déplacements, il assiste à une conférence sur l'énergie atomique menée par Otto Liebber, un ancien ami de son père et devenu un célèbre scientifique. Il se trouve ainsi convié à la fête des "Douze apôtres", parti intellectuel de gauche dont est membre Liebber, organisée par Samuel Gotfield, un communiste de salon, riche, jeune et beau... et un peu con. Parmi les poètes, les photographes ou les sculpteurs, Blacksad remarque aussitôt la belle Alma Mayer, écrivain de profession. Mais, le lendemain, l'un des douze apôtres se fait abattre froidement. le détective décide de mener sa petite enquête...
L'on quitte les terres enneigées pour d'autres beaucoup plus torrides et sur lesquelles la bombe atomique risque de chauffer les esprits, dans une ambiance de chasse aux sorcières. L'auteur nous livre un scénario bien sombre et reste dans la lignée des précédents tomes. le pari de tenir en haleine le lecteur d'album en album est réussi haut la main puisque l'on retrouve avec plaisir ce matou et d'autres, bien que moins présents, comme Weekly ou le commissaire. Avec des teintes plus colorées et vives, l'on peut regretter le petit côté suranné des deux premiers albums même si le trait s'affine et se précise.
Blacksad voit rouge!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
carre
  29 octobre 2014
Guerre froide, chasse aux sorcières, le délire paranoïaque gagne l'Amérique.
Et notre matou préféré broie du noir à Las Vegas. Mais les fantômes du passé ressurgissent.
Force est de constater que c'est toujours autant remarquable. Un scénario dense qui mêle habilement grande histoire et enquête fictionnelle, des dialogues et des graphismes d'une beauté incroyable, dans les détails, dans l'atmosphère rendue c'est un vrai plaisir. Diaz Canalès et Guarnido signent un tome 3 épatant. Muchas gracias. Y'a qu'une BD, c'est BD chat...
J'attaque de suite le tome 4.
Commenter  J’apprécie          480
LydiaB
  03 décembre 2012
Plus je progresse dans la lecture des tomes de ce matou ô combien charismatique et plus je trouve que la BD prend de la profondeur. Ce tome 3 est particulièrement réussi et, hormis le plaisir pris à la lecture, permet de faire référence à L Histoire avec un grand H. Sous fond de Guerre Froide et d'arme nucléaire, le scénario se focalise sur John Blacksad et sur ses ennuis. Habituellement, d'autres personnages gravitent autour de lui que ce soit son chef Smirnov ou Weekly, le journaliste qui fouine partout. Ici, ils n'apparaissent que très brièvement, laissant la part belle à notre héros aux prises avec l'Etat. Même cette femme écrivain, la mystérieuse Alma, dont il va tomber amoureux (miaouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu !!!!) s'effacera assez rapidement.
Les textes sont toujours aussi travaillés et non dénués d'humour. le graphisme permet aux lecteurs de s'identifier à ce monde animalier. Et je me demande toujours comment on peut faire quelque chose d'aussi dense en une cinquantaine de pages seulement. C'est original, c'est intelligent... bref, j'adore !!!
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
Crossroads
  24 mars 2015
Notre matou préféré connait une mauvaise passe. Tout comme la divine Cêêêlyne, il traîne désormais ses guêtres à Las Vegas tout en assurant la fonction d'homme de main, enfin de patte du richissime Hewitt Mandeline. C'est au détour d'une conférence sur l'énergie nucléaire qu'une vieille connaissance se rappellera à son bon souvenir. Otto Lieber, devenu une vraie sommité en la matière, est en passe de révolutionner le monde de l'atome. Beaucoup plus cérébral que physique et sentant bien comme une menace planer au-dessus de son bec, c'est à son ancien élève John Blacksad qu'il confiera ses craintes, ce dernier acceptant, moyennant moult croquettes, d'assurer ses arrières.
Que les choses soient bien claires entre vous-z-et moi, rien n'égalera le premier album de la franchise. Mais passer de l'incontournable au très bon justifie-t-il cet état d'âme passager ? Nein !
Un troisième opus qui faire la part belle, non pas à la course à l'échalote mais bien à celle de l'atome mâtiné d'un habile couplet sur le maccarthysme. La guerre froide bat son plein. le tout se tient avec toujours autant d'élégance et de réalisme.
Malgré quelques longueurs notoires, l'on ne peut que s'incliner devant ce nouveau bestiaire toujours aussi bluffant.
L'Âme Rouge n'en manque pas, foncez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          324
boudicca
  09 août 2014
Après une enquête mouvementée dans un quartier chaud de la Nouvelle Orléans où sévissait un groupuscule raciste prônant la suprématie de la race blanche, notre matou détective s'offre un peu de bon temps à Las Vegas en tant que garde du corps d'un riche vieillard. Seulement s'il permet bien de payer les factures, le boulot en lui-même n'est pas des plus palpitant... Heureusement, le retour dans la vie du héros de l'un de ses anciens mentors et sa rencontre avec une charmante écrivaine vont vite venir bouleverser la monotonie de sa nouvelle vie. Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido nous offrent une fois encore une bande dessinée d'une qualité remarquable, aussi bien sur le plan du scénario que des graphismes. C'est avec plaisir que l'on retrouve le personnage de Blacksad, séduisant chat noir toujours en proie à une certaine mélancolie et qui se retrouve confronté ici à certains démons issus de son passé. Comme dans les deux tomes précédents, le lecteur se laisse aisément prendre par les rouages de la nouvelle intrigue élaborée par le scénariste qui, cette fois encore, trouve les moyens de nous surprendre jusqu'à la fin.
Après le thème du racisme abordé dans le tome précédent qui n'était pas sans rappeler par certains côtés l'époque sombre où le Ku Klux Klan rencontrait un certain succès chez une partie de la population américaine, c'est celui du maccarthisme que les deux auteurs on choisi d'aborder ici. Influent et charismatique sénateur apprécié du peuple et désireux d'entamer une véritable chasse aux communistes, souvenirs douloureux de la Seconde Guerre mondiale qui refont surface, relations tendues entre les deux plus grandes puissances mondiales... : tout est là et permet au lecteur de vraiment apprécier la qualité de l'intrigue tissée par Juan Diaz Canales qui mêle habilement fiction et histoire. de grands auteurs tels que La Fontaine ou Orwell nous ont déjà prouvé depuis longtemps que l'on pouvait aborder des sujets très sérieux et proposer des réflexions parfaitement pertinentes tout en mettant en scène des animaux, et, dans une moindre mesure, c'est le cas ici aussi. Les animaux anthropomorphes de Juanjo Guarnido sont pour leur part toujours aussi bluffants de réalisme et en mettent encore une fois plein la vue au lecteur qui ne peut attendre avec impatience qu'une seule chose une fois la dernière page tournée : la suite.
Avec « Âme rouge » Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido signent à nouveau un tome remarquable consacré à une période trouble de l'histoire des États-Unis. C'est avec un plaisir intact que l'on découvre la suite des aventures de Blacksad et de ses compagnons, à commencer par le petit Weekly dont je constate avec plaisir qu'il fait désormais partie des personnages récurrents. Nul doute que le quatrième opus, « L'enfer, le silence » nous réserve encore de belles surprises !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   06 octobre 2014
Pas la peine d'être bien rusé pour comprendre que l'on a découvert un secret. Si l'endroit est bizarre, que l'heure est bizarre et que les protagonistes sont en train de faire quelque chose de très bizarre... alors tu peux commencer à te douter qu'il y a anguille sous roche... Mais, si à cette situation vient s’ajouter un type avec un détonateur à la main, arrête de penser... et fonce !

Commenter  J’apprécie          310
JumaxJumax   09 août 2012
"J'espère que cette logorrhée vous aura convaincus que l'énergie atomique est quelque chose de franchement bon. Elle possède tout ce que l'on peut attendre d'une femme : elle est propre et inépuisable. Sérieusement, cette énergie nous ouvre la porte vers un monde meilleur. A condition bien sûr que vous ayez une cachette le jour où les bombes commenceront à pleuvoir."
Commenter  J’apprécie          210
diablotin0diablotin0   30 avril 2018
Comme je t'envie ma chère ! Ce doit être passionnant de vivre entourée de tous ces gens cultivés et intelligents !
Tu sais ces qualificatifs ne vont pas nécessairement de pair...
Commenter  J’apprécie          242
okkaokka   12 février 2018
p.51.
… '' Le projet Noé ''. Je comprenais maintenant comment le machiavélique sénateur Gallo était arrivé à convaincre Gotfield. Il lui avait suffi de le presser sur son point faible. Le projet prévoyait qu'en cas de guerre nucléaire, un groupe de personnalités triées sur le volet serait rapidement évacué vers un abri atomique. J'avais sous les yeux la liste des bénéficiaires de ce plan effrayant, dont le plus grand mérite dans la vie était d'être tous des sympathisants de l'illustre sénateur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OliphantOliphant   17 mars 2013
On fait beaucoup d’erreurs tout au long d’une vie. C’est naturel, il n’y a pas d’autre façon d’apprendre… Ce qui est dramatique, c’est quand ce sont les autres qui payent tes erreurs. C’est injuste, c’est cruel et c’est tragique.
Commenter  J’apprécie          100
Lire un extrait
Videos de Juan Díaz Canales (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Juan Díaz Canales
Juan Diaz Canales & Ruben Pellejero - Corto Maltese. Volume 14, Equatoria
autres livres classés : anthropomorphismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Blacksad, quelque part entre les ombres

Quel animal est Blacksad ?

Un chat
Un léopard
Un singe
Un chien

7 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Blacksad, tome 1 : Quelque part entre les ombres de Juan Díaz CanalesCréer un quiz sur ce livre
.. ..