AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782800131719
48 pages
Éditeur : Dupuis (03/10/2001)
3.73/5   28 notes
Résumé :
Dans la seconde moitié du XIXe siècle, un Chinois parcourt les plaines de l'Ouest américain. Rejetant le joug des triades, John Chinaman, ancien mercenaire farouchement épris de liberté, s'élance à la découverte d'un monde nouveau.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Foxfire
  31 janvier 2019
Si le western est un genre largement visité en B.D il me semble que très peu de B.D se sont intéressées à la communauté chinoise au far west, aspect pourtant très intéressant de ce pan de l'Histoire des Etats-Unis. Cet angle permet aux auteurs de poser un regard original sur une période bien connue et dont l'imagerie est rentrée dans l'imaginaire collectif.
Le scénario de le Tendre m'a pas mal fait penser à certains chambara. Oui, je sais la B.D parle de la communauté chinoise et le chambara c'est japonais. Mais le chambara et le western ont pas mal de points communs, d'ailleurs un certain nombre de chambaras ont été remakés sous forme de westerns et je pense que certains chambaras se sont également volontairement imprégnés d'une imagerie western. J'ai vraiment ressenti ça dans ce 1er tome de « Chinaman ». Jusque dans la conclusion qui annonce un héros récurrent qui se lance sur les routes tel un Sanjuro, un Ogami Ito, un Tange Sazen ou comme un lonesome cowboy.
En mettant en scène la communauté chinoise, Le Tendre donne une touche d'originalité à son scénario par ailleurs très classique dans les grandes lignes.
L'auteur fait également preuve d'une belle sensibilité dans la caractérisation des personnages dont certains sont très touchants.
Le dessin de Taduc est lui aussi très classique mais ça fonctionne très bien, c'est très bien fait. La colorisation est très réussie.
Bref, ce 1er volet est une jolie découverte. Je vais continuer la série avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          343
Yvan_T
  10 novembre 2020
Chen et Chow sont deux mercenaires à la solde du seigneur Wu Feï des Triades chinoises. Ils débarquent à San Francisco dans les années 1850 afin de remettre les triades locales dans le droit chemin.
Dans ce premier tome le héros, "Chinaman", se construit lentement. C'est sous le nom de Chen et imbibé d'un code de l'honneur démesuré et d'un respect inconditionnel de son maître qu'il débarque en pleine conquête des territoires reculés de l'Ouest. Une terre où beaucoup viennent bâtir une nouvelle vie et qui va également ouvrir les yeux de Chen et l'inciter (le contraindre) à repartir à zéro. Le Tendre développe ici intelligemment la psychologie de ce mercenaire dont les yeux et le coeur vont s'ouvrir en cours de tome pour que finalement son épée soit guidé par la raison à la place d'un code d'honneur basé sur le mensonge.
Ce premier tome bien construit autour d'un personnage mystérieux et bien développé, nous plonge au milieu d'ingrédients classiques du western : la conquête de l'ouest, la fièvre de l'or, etc. Des ingrédients que Le Tendre nous cuisine à la sauce chinoise avec deux personnages principaux (Chen et Chow) maniant le sabre au milieu de pistoleros et chercheurs d'or.
En plus d'un cadre classique mais teinté de façon originale et de personnages bien développés, ce premier tome va également nous livrer une intrigue intelligente, bien ficelée et habilement dévoilée. le tout emballé dans un dessin précis d'Olivier Taduc qui rend bien les ambiances, voir même, par moment, les pensées des personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Erik_
  01 septembre 2020
Voilà un western comme je les aime ! Ce John Chinaman ferait passer notre cher Buddy Longway pour une guimauverie sans pareille.
J'ai eu plaisir à suivre le parcours de cet immigré chinois épris de justice qui sillonne l'Ouest américain dans les années 1850. Il est à la recherche de son identité et toujours en quête de liberté. C'est difficile d'être rejeté par son peuple d'origine et en butte au racisme des blancs. Chinaman peine à trouver sa place dans ce monde âpre et dur. Bon, il maîtrise parfaitement les arts martiaux, ce qui peut aider.
L'originalité du scénario est de placer le western sous un oeil typiquement asiatique. Il est vrai que les Chinois ont également contribué à l'expansion américaine par leur sens du commerce. On a trop souvent oublié le parcours difficile de cette communauté.
Et puis, nous avons là également de belles valeurs comme l'honneur ou l'amitié. Cependant, ils sont mis au service de ce récit de manière très élégante. Tout est dans la manière de présenter les choses. Les auteurs savent y faire. Objectivement, c'est une très bonne série, incontestablement !
Pour autant, je m'aperçois qu'elle ne fait pas partie de ma collection personnelle car on peut également s'en passer. Ce n'est pas une oeuvre absolument indispensable. Elle est sans doute victime d'une profusion d'oeuvres dont l'approche est sensiblement la même, c'est à dire un peu trop classique dans le genre "le dur au grand coeur qui donne des leçons d'humanité aux blancs". La seule différence réside dans le fait que notre héros est un chinois qui évolue dans un western, ce qui est déjà en soi une idée innovante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DHPascal
  18 janvier 2020
San Francisco, 1850 : la communauté chinoise s'intègre avec plus ou moins de bonheur dans la société – dite du melting-pot- américaine. Ses ponts avec la terre d'origine ne sont pas pour autant coupés. Les triades gardent un oeil bienveillant (?) sur les émigrés. C'est ainsi que Chen Long Anh accompagne son maître pour remettre un peu d'ordre dans les comptes. Victime d'une trahison, d'autant plus tragique qu'elle est commise par celui qu'il tenait pour garant de l'honneur, notre héros va renier ses devoirs, son identité, s'affublant d'un nom aux allures de sobriquets : John Chinaman. Il devient alors une figure tenant autant du cavalier solitaire que de Petit Scarabée, le héros de la série "Kung Fu".
Vous avez bien lu « série » et non « feuilleton », car Chinaman nous est présenté comme une « nouvelle grande série western », en d'autres termes, chaque épisode se suffit à lui-même et à sa propre conclusion. On ne s'en plaindra pas forcément, car un feuilleton avec un seul épisode par an -comme nous l'impose la BD franco-belge-, c'est parfois un peu frustrant.
Mais assez de digressions, revenons à "La Montagne d'or", le pilote de cette série. Le Tendre décide de tout faire perdre à son personnage pour mieux le lancer dans l'aventure. Il lui offre cependant un adversaire à sa mesure, et que l'on pressent redoutable pour la suite.
Mais le classicisme de ce récit incombe à Taduc, pourtant à l'origine du projet. le découpage évoque plus Blueberry que Lone Wolf And Cub -les scènes d'action étant un peu courtes. Bien que placé sous l'égide de Chang Cheh, et bien qu'évoquant la rencontre de l'Asie et de l'Amérique, Chinaman reste malheureusement trop européen.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MissAlfie
  06 juillet 2021
Milieu du 19e siècle, en pleine ruée vers l'or, Chen débarque en Californie en compagnie de son maître et protecteur. Mais rapidement, l'homme va vouloir prendre ses distances avec les triades chinoises...
Je viens de lire les 9 tomes de cette série réunie en trois volumes, et j'ai adoré l'histoire de Chen, devenu Chinaman, dans cet ouest américain violent, raciste, mu par le profit et le progrès. Chen est un personnage complexe, un homme d'honneur, qui tente de trouver sa place dans cette société qui le rejette.
Si les histoires sont globalement indépendantes les unes des autres (sauf les 2 derniers tomes qui se suivent clairement), le lecteur à intérêt à les prendre dans l'ordre car certains personnages reviennent, et Chen lui-même évolue. On peut regretter par moment des résolutions d'intrigue un peu faciles et rapides, mais l'ensemble m'a beaucoup plu.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Erik_Erik_   02 septembre 2020
Qui a le courage de réparer ses fautes n'en fait pas longtemps.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Serge Le Tendre (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Le Tendre
Quels sont les codes du western en BD ? Olivier Taduc nous les explique à l'occasion de la parution du « Réveil du tigre ».
En one-shot, sous la forme d'une fresque romanesque magistrale, ce western crépusculaire vient clore les aventures de « Chinaman », une série réalisée par Olivier TaDuc et Serge le Tendre.

"Le reveil du tigre", par TaDuc et Le Tendre - Disponible en librairie Decouvrir l'album : bit.ly/Réveildutigre
autres livres classés : westernVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4118 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre