AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749121051
Éditeur : Le Cherche midi (07/06/2012)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 47 notes)
Résumé :
1799 : Ethan Gage a suivi Napoléon dans sa campagne
d’Égypte avant de gagner Jérusalem pour se mettre en quête
d'un manuscrit trouvé par les Templiers lors des croisades.
1801 : de retour en France, après avoir joué les messagers lors de la bataille de Marengo, il rencontre, au domaine de
Mortefontaine, dans l'Oise, propriété de Joseph Bonaparte, un
historien norvégien, Magnus Bloodhamme. Ce dernier lui fait
part d'une... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Pchabannes
  06 octobre 2013
“Les Scandinaves sont venus, ont dessiné une carte et ont laissé derrière eux un artefact si puissant, si stupéfiant, que celui qui le trouvera pourra contrôler le futur ! Je te parle du destin des Etats-Unis, Ethan !”
1800, l'Europe se remodèle, l'Amérique se peuple, le siècle des aventuriers et des gredins.
Bonaparte veut en savoir plus sur la Louisiane, le Président Jefferson sur l'Ouest de son continent, les sectes mystiques hantent les mystères du monde, les Grands-Bretons souhaitent contrôler tout le monde et un norvégien veut prouver que l'Amérique a été découverte un siècle avant Christophe Colomb.
Cette quête aux origines de la population amérindienne sera vôtre pendant 8 bonnes heures ; Cette aventure vous est servie par l'excellent conteur qu'est William Dietrich et son héros, le très débrouillard Ethan Gage, amateur de femmes et joueur invétéré.
De la bataille de Marengo aux jupons de Pauline Bonaparte, Ethan Gage se retrouve une fois de plus aux mains d'ennemis. “Sans doute les Britanniques étaient-ils fatigués de me voir faire la girouette une fois de plus et de me retrouver du coté des Français. Et puis il y avait quelques jeunes femmes passablement froissées par notre rupture, une ou deux victimes de jeu, l'occasionnel créancier, toute l'armée autrichienne, les marins du Dangerous dont j'avais gagné la paye aux cartes, les musulmans mécontents du mont du temple à Jérusalem…”Ethan s'en tirera in extremis et, armé de sa long rifle, de son léger tomawak et de son insouciance, accompagné du géant norvégien Magnus Bloodhammer et sa hache à double lames, il franchit l'Atlantique pour arpenter son pays en mission pour son Président : “Je vous laisse donc à votre mission. Vos seuls rivaux seront les Britanniques au Canada, les Français et les Espagnols en Louisiane, la nature hurlante, des animaux gigantesques et des tribus indiennes hostiles. Rien à quoi vous n'ayez déjà fait face des dizaines de fois, n'est-ce pas ?”
Toujours intéressant de porter attention sur les traductions de titre. En l'occurrence le titre américain «Dakota cipher» pourrait se traduire littéralement par le code Sioux ou le Code Dakota. Avouez que le choix de l'éditeur, La piste des Templiers, pour être plus éloigné de sujet, n'en reste pas moins plus vendeur. le texte est bien servi par la traduction de Pierre Szczeciner.
“Le marteau de Thor. Un chef d'oeuvre façonné par les nains à l'époque de l'âge d'or. Les nains Eitri et Brokk forgèrent le marteau de Thor dans leur caverne. Son seul défaut est un manche trop court, car Loki, déguisé en mouche, piqua les paupières de Brokk.”
Pocket 2013 (écrit en 2009, traduit par Le Cherche Midi en 2012), 494 pages, 8,40€
Lectori salutem, Pikkendorff

Lien : http://quidhodieagisti.kazeo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Sand94
  15 août 2012
Ce roman présente des intérêts multiples. le premier, qui surgit dès les premières pages, est l'humour. Ethan est avant tout un imposteur qui jouit d'une réputation construite un peu malgré lui, un fruit du hasard, des rencontres fortuites. Dietrich s'amuse souvent de son personnage et explique des faits historiques dont il aurait été à l'origine, comme la statue de la liberté par exemple. Son côté hâbleur, son incapacité à résister aux charmes féminins, ses maladresses, en font un personnage décalé qui rompt avec la tradition de ses romans historiques souvent trop sérieux.
L'autre intérêt de ce roman, et qui m'a passionnée, est la description d'une Amérique naissante, où les nationalités se mêlent, où les intérêts entraînent des rivalités. Ainsi les descriptions de New-York ou de Washington en construction sont passionnantes. Et l'on mesure quelle entreprise fut cette édification d'un nouveau pays où tout restait à faire. On y côtoie donc des Anglais, des Français, et des Indiens que la civilisation a petit à petit dénaturés. L'auteur maîtrise son sujet, et les différentes peuplades indiennes y sont décrites dans leurs rites et leurs différences.
Le troisième intérêt est bien évidemment la quête folle de Magnus, décrit comme un géant viking dans toute sa splendeur. le couple antithétique qu'il forme avec Ethan permet de les rendre plus vivants et attachants.
Lien : http://leslivresdegeorgesand..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lenacoli
  01 octobre 2012
Le 4ème de couverture était très alléchant. Les histoires de templiers sont toujours pleines de rebondissements, de secrets, ... et je voulais vraiment en savoir plus sur ce sujet. le résumé de l'histoire m'a fait penser au Da Vinci Code, dans lequel le thème du secret, des codes est terriblement bien mené. de plus, je découvrais pour la 1ère fois cet auteur et ces précédents romans avaient de bonnes critiques. Au départ, c'était un achat coup de coeur sur le thème.
L'histoire est bien écrite, le style est fluide et de courts chapitres permettent de s'arrêter à tout moment du roman. Malheureusement je n'ai pas réussi à adhérer à l'histoire qui m'a parue bien pesante et pleine de redondances. Pour moi, beaucoup trop de longueurs et un manque de suspens tout au long de l'histoire m'ont ennuyé. Mais tenace, j'ai poursuivi mon exploration de l'Amérique sauvage et la quête des éléments secrets cachés par les Templiers.
J'ai véritablement commencé à plonger dans l'histoire, dans un ultime rebondissement vers la page 380, sachant que le livre en contient 420, je vous laisse imaginer ... Pourquoi un jugement si sévère ? Je trouve que le thème des templiers est peu présent, le fil conducteur qu'il doit être est ténu. Il est survolé plutôt que vraiment abordé. J'aurais aimé peut être plus de détails, plus d'histoires ce qui aurait permis un suspens plus important. La mise en route est très longue et peu convaincante. Même les chapitres décrivant l'Amérique dite sauvage de l'époque sont peu convaincants et restent légers.
En conclusion, j'ai été déçu par ce roman qui pourtant a remporté le prix Pulitzer. Je n'envisage malheureusement pas de lire d'autres romans d'aventure ou thriller de cet auteur. C'est dommage ! Un point positif tout de même, la note historique qui permet d'apprécier le côté énigme historique du roman notamment avec les explications sur la pierre runique.
Ma note :
4/10
Lien : http://chroniquesdenacoleda...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
benjetpascal
  14 mai 2013
Acheté un peu par hasard hors librairie, alors que j'avais envie de lecture divertissement. Je n'ai pas lu les opus précédents des aventures d'Ethan Gage ou alors - et c'est plus grave - je ne m'en souviens pas.
Un roman de divertissement, c'est la bonne définition. Pas forcément déplaisant, et avec même quelques personnages intéressants, mais fruit d'un mélange trop improbable entre genèse politique des Etats-Unis, aventures, exploration, ésotérisme médiéval et mythologie scandinave. le fruit aurait pu être complexe et intéressant, mais il n'en est rien. La Piste des Templiers a cependant le mérite d'attirer l'attention du lecteur sur quelques points historiques éventuellement intéressants, et/ou non encore tranchés.
Commenter  J’apprécie          10
Stemili51
  27 janvier 2013
Même si j'ai aimé le contexte pendant lequel se déroule le roman (découverte de l'ouest américain), je n'ai pas tellement accroché avec le personnage principal, Ethan Gage, un héros un peu malgré lui, à qui il arrive de multiples aventures. Les ennemis sont partout pour Ethan, et les rebondissements multiples... Un peu trop parfois. Lui ne pense en revanche qu'à ajouter de nouvelles demoiselles à son "palmarès de chasse", au mépris du danger, et souvent en dépit du bon sens, vu qu'il ne se méfie absolument pas des personnes ou des conséquences de ses actes.
La note historique en fin d'ouvrage était en revanche très intéressante !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
benjetpascalbenjetpascal   14 mai 2013
Les Indiens ressentent le paradis mieux que nous, car ils voient des choses que nous ne savons plus regarder. Pour eux, chaque caillou, chaque arbre, chaque lac est animé par le monde de l'invisible. Ils communiquent avec eux lors de leurs quêtes spirituelles. Les arbres offrent des cadeaux. Les cailloux se penchent pour saluer. Les animaux parlent. Mais nous, les Blancs, nous passons à côté sans rien voir, trop occupés à chasser, à couper les arbres et à prétendre chercher le paradis alors qu'on s'y trouve déjà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PchabannesPchabannes   06 octobre 2013
“Le marteau de Thor. Un chef d’œuvre façonné par les nains à l’époque de l’âge d’or. Les nains Eitri et Brokk forgèrent le marteau de Thor dans leur caverne. Son seul défaut est un manche trop court, car Loki, déguisé en mouche, piqua les paupières de Brokk.”
Commenter  J’apprécie          70
pamdzpamdz   31 août 2015
Plus tu gagnes, plus t'en veux. Plus tu en as, plus tu dois en prendre soin. Plus tu possèdes, plus t'as à perdre. C'est le secret de la vie, mon ami ! Un homme raisonnable comme moi est riche de sa pauvreté.
Commenter  J’apprécie          50
pamdzpamdz   31 août 2015
j’étais partager entre le désespoir que m'inspirait son absence et le soulagement d être libéré de l’intensité qu'elle dégageait. J 'étais seul et vide , mais jetais libre.
Commenter  J’apprécie          60
PchabannesPchabannes   06 octobre 2013
“Sans doute les Britanniques étaient-ils fatigués de me voir faire la girouette une fois de plus et de me retrouver du coté des Français. Et puis il y avait quelques jeunes femmes passablement froissées par notre rupture, une ou deux victimes de jeu, l’occasionnel créancier, toute l’armée autrichienne, les marins du Dangerous dont j’avais gagné la paye aux cartes, les musulmans mécontents du mont du temple à Jérusalem…”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : templiersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1741 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre