AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782491404062
240 pages
Éditions des lacs (20/10/2020)
4.68/5   41 notes
Résumé :
Par ce recueil ludique de 100 poèmes dans lequel le lecteur est acteur de la poésie et de la réflexion, Emmanuelle Drouet démontre sa capacité à mettre des mots sur des maux. Ses vers traitent des souffrances passagères ou permanentes, quelles qu'elles soient : manque de désir dans le couple ou de confiance en soi, angoisses, phobies, jusqu'à la maladie psychiatrique. Ces vers sont ceux de vos vies, de vos doutes, de vos peurs, mais de vos réussites et de vos ... >Voir plus
Que lire après UpsylonVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
4,68

sur 41 notes
5
24 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
La poésie dans tous ses états d'âme. Sublime, délicat et tourmenté voyage au coeur de la psyché grâce aux poèmes de l'épatante Emmanuelle Drouet psychologue clinicienne qui nous livre un touchant et audacieux recueil alliant habilement psychologie et poésie. Cette fine observatrice, bienveillante et manifestement très à l'écoute de ses patients se fait ici dépositaire de leur mal-être mais aussi de leurs désirs et espoirs. Avec ses jolis vers, jamais lourds ni creux, elle se met dans leur peau explore leurs travers et livre leurs états d'âme sens dessus dessous en même temps qu'elle confie ses propres fragilités qui font écho aux nôtres. Dans ces carnets de l'Intime, avec pertinence, empathie et parfois humour beaucoup de désordres passent au filtre poétique et livre autant de poèmes que de troubles : anxiété, dépression, dérégulation de l'humeur, phobies, addictions, burn-out, jalousie, mais aussi complexité des liens familiaux, du couple, hypersensibilité, maladie d'un proche, bipolarité, mère destructrice malgré elle...nombre de dysfonctionnements amenant réflexion. Dans ces poèmes exutoires elle aborde la souffrance psychique et ses conséquences affectives, sociales et physiques avec lyrisme mettant au passage un peu d'harmonie dans la dysharmonie, de lumière sur la noirceur. Son esprit vif et percutant ses mots justes et sa grande connaissance du comportement humain donne sens à chaque dérive sans juger. La plume qui porte ces différentes voix est parfois douce et mélancolique avec un rythme ralenti parfois enflammée et tout s'accélère alors. La détresse est transcendée par le jeu des rimes, les métaphores et les sensations qui en découlent. Mieux identifier et ressentir pour mieux comprendre l'autre dans ses bizarreries et se reconnaître, peut-être. Une captivante fugue vers les tréfonds de l'âme, du Eux à Soi, du Je au Nous. Un très beau et intéressant moment de lecture, vraiment.
Commenter  J’apprécie          9012
La poésie a ce charme particulier qu'elle peut toucher l'une ou l'autre personne non pas pour ce qu'elle dit, mais pour ce qu'elle évoque en nous. Certains écrits des plus grands auteurs peuvent nous paraitre fades, et d'autres éveiller en nous une envie d'aller plus loin. A chaque recueil de poésie que je partage, je reste ouverte sur les possibles : un recueil se savoure, se pose, se découvre, on plonge ou on refait surface, on stagne ou on avance. La mouvance particulière de la poésie, qu'elle soit moderne ou ancienne.

Dans ce recueil, Emmanuelle DROUET, psychologue de formation, évoque des éléments de vie, des événements, des pathologies et les met en mots. Mettre des mots sur des maux est parfois difficile, et pouvoir se reconnaitre dans les mots des autres nous permet aussi de nous détacher, de nous approprier, voire de comprendre une émotion qui nous étrille. Elle écrit avec simplicité, et j'ai apprécié ce côté très terre-à-terre : il est inutile de trop édulcorer les choses, certaines douleurs n'en ont pas besoin.

Un côté ludique ? Oui, et l'auteur arrive à nous emmener avec elle dans ce recueil. Loin du jeu, c'est bien plus une immersion pour le lecteur. A la fin de chaque poème, il est inscrit ce à quoi il fait référence : la dépression, le burn-out, et d'autres maux. En m'appropriant les poèmes, je ne leur donnais pas la signification première que l'auteure leur a donné. Ils m'ont parlé et ont fait écho à des événements de ma vie. Certains m'ont bouleversés, car en deux ou trois vers, Emmanuelle DROUET pointe avec justesse la difficulté de dire, la difficulté de voir, la difficulté même d'entendre. Notre vie, LA vie en générale, est un chemin sinueux, avec des obstacles. Ces derniers nous sont tous personnels, parfois certains obstacles sont plus nombreux chez certains, moindre pour d'autres. Mais c'est cela la vie.

J'ai eu besoin de poser le recueil, d'y revenir, de relier encore et encore des strophes qui résonnaient en moi. C'est une lecture aussi émotive dans tous les sens, car certains sujets ne me concernant pas, je les ai simplement survolés : ils n'ont rien éveillés en moi. Mais pour un autre lecteur, l'émotion sera peut être au rendez-vous. C'est ce que j'aime dans la poésie : elle permet une diversité émotionnelle qui est propre à chacun.

En bref : Upsylon est un aller-retour émotionnel, traitant des souffrances psychologiques et humaines. Un pied dans la compréhension de ce qu'elles sont, mais un miroir à nos émotions.
Commenter  J’apprécie          525
De ses couleurs et de ses mots, Emmanuelle Drouet peint ici un très joli recueil psycho-poétique.

Psychologue, l'auteure nous invite chaleureusement à découvrir ce qui se passe derrière sa porte. En huit parties très judicieuses, c'est en poésie que l'on découvre les confessions de ses patients.
Alors en toute intimité, on s'assoit à ses côtés et on écoute d'une oreille attentive.
Les mots, trop souvent enfouis, se libèrent enfin ! La poésie accompagne en douceur cette délivrance des maux.
La plume, très contemporaine, dévoile subtilement, peurs, angoisses, traumatismes et troubles psychiatriques. le lecteur, de simple spectateur devient acteur : en véritable enquêteur des émotions, il est amené à percevoir, à découvrir, à nommer les souffrances cachée du poème. En bas de page à l'envers, la réponse apparaît.

J'ai beaucoup aimé cette immersion poétique dans le monde de la psychologie.
La construction du recueil, en plusieurs parties bien distinctes, donne un fil conducteur pour distinguer clairement les différentes souffrances.
Je me suis également prêtée avec plaisir au jeu, revêtant moi-même le costume de la psychologue. Découvrant par la même occasion mes propres failles ! Éh oui à coup sûr je les devinais aisément dès les premiers vers.
Quant à la plume, elle m'a charmée. J'ai perçu derrière ces bien jolis vers, toute la bienveillance de l'auteure. Touchée aussi par ses confessions en première partie. Confessions des peurs et angoisses liés au métier de psychologue.
Résolument moderne et original, ce recueil psycho-poétique est à découvrir sans attendre !

Alors ami(e)s lecteurs(trices), l'expérience vous tente ?!
Commenter  J’apprécie          350
Tout d'abord, je remercie du fond du coeur les Éditions Des Lacs pour l'envoi de ce livre qui est désormais un véritable petit bijou dans ma collection.

Pour être honnête, je ne suis qu'une novice en poésie. Mes connaissances dans ce domaine se résumant aux nombreux poèmes que j'ai eu l'occasion d'étudier durant ma scolarité, ainsi que pendant mes études de Lettres. de ce fait, je n'y connais presque rien en terme de poésie moderne, et c'est pour cette raison que je voulais absolument m'y initier. Je cherchais donc depuis longtemps, un recueil de poésie contemporain qui saurait me charmer, et mon regard s'est très vite porté sur Upsylon. Sa magnifique couverture ainsi que son titre m'ayant tout de suite intrigué, et ma curiosité s'est d'autant plus accrue lorsque j'ai pris connaissance de sa thématique. Plus important encore que de jolis poèmes, je souhaitais lire de la poésie qui me parle, où je saurais m'identifier et me sentir émue en voyageant entre ses mots. C'est pourquoi, Upsylon m'a complètement transporté, et fût pour moi une très agréable surprise.

L'auteure, Emmanuelle Drouet, psychologue, nous invite à pénétrer dans son cabinet le temps d'un ouvrage, afin d'y accueillir les confessions de ses patients, et de sa plume experte, retranscrire avec justesse ces souffrances psychologiques qui les rongent, en de magnifiques poèmes. Ce remarquable travail venant prendre le nom d'Upsylon.

Avant la lecture de ce recueil, je ne pouvais pas me rendre compte à quel point j'avais véritablement besoin de lire ce livre. Il est parlant, touchant, émouvant, et nous accompagnons l'auteure au fil de poèmes tous plus bouleversant les uns que les autres où chacun d'entre nous pourra s'y retrouver. Chaque sujet, divisé en huit parties bien distinctes, est abordé avec une réelle expertise ne nous laissant aucun doute possible quant à la profession de l'auteure. Elle touche juste, et vise juste, en démontrant "sa capacité à mettre des mots sur les maux", alternant entre douceur et dureté, langage fin et cru, du direct au plus indirect, avec parfois même un peu d'humour et de spiritualité ! Et ce mélange nous offre alors une réelle expérience au coeur des maux et souffrances accompagné d'un effet ascenseur émotionnel parfois dur à encaisser. Certains de ces mots ont été comme des coups de poignards dans le coeur, tandis que d'autres ont fait office de pansement. Upsylon nous invite à une véritable introspection et compréhension de soi. C'est pourquoi, j'ai vécu la lecture de cet ouvrage comme une expérience en plus d'un voyage. de ce fait, Upsylon est un recueil qui m'a très personnellement touché. J'ai de nombreuses fois versé quelques larmes ou eu le coeur serré, la gorge nouée, à la lecture de certains poèmes. J'ai aimé deviner les thématiques de chaque poème, comme une sorte de réponse à une énigme que nous offre chacun de ces poèmes. J'ai pu en deviner certains sans aucune difficulté étant donné mon vécu et mes expériences personnelles, et d'autres qui me sont resté inconnus jusqu'à leur révélation, étant étrangère de ces maux. de ce fait, Upsylon ne m'a pas seulement bouleversé, mais également beaucoup instruit. J'y ai beaucoup appris.

Pour finir, je dirais qu'Upsylon a vraiment été pour moi un énorme coup de coeur, et je commence déjà à conseiller cet ouvrage un peu partout autour de moi. Je remercie Emmanuelle Drouet pour sa poésie ainsi que les Éditions Des Lacs qui ont fait un merveilleux travail concernant l'édition de ce recueil. Cette maison d'édition est pour moi une très agréable découverte, et je vais donc m'empresser de me pencher sur leur travail.
Commenter  J’apprécie          70
Upsylon, miroir, mon beau miroir !
Montre-moi mes propres blessures.
Il reste encore de vilaines morsures
Que je n'ai jamais pu voir.


Upsylon, avec toi je n'ai plus d'âge.
En arrière, je fais un long voyage
Vers des années désincarnées
Où les âmes semblaient damnées.


Upsylon, ta poésie recolore les mots.
Elle panse et adoucit les maux
Ceux qui furent trop vite enfouis
Dans le grand brasier de l'oubli.


Upsylon, tes phrases résonnent.
Les pensées d'hier bourdonnent.
Les émotions jaillissent torrides
Du volcan des souvenirs chaoïdes.


Upsylon, je tourne les pages, je t'effeuille.
Je t'aime, un peu, beaucoup,
A la folie, pas du tout.
En moi, l'écho m'accueille.


Upsylon, tu es l'écrin de la mémoire
Pour toutes celles et tous ceux
Qui n'ont plus vu la lumière des cieux
Et se sont retrouvés un jour dans le noir.
*

Merci à vous, Emmanuelle,
Pour votre parole et votre poésie.
Elles vous rendent l'âme belle
Et vous peignent de douceur infinie.
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Je préfère pour échapper à la panique
Rester en ma tanière rassurante.
Les sorties devenues traumatiques
Ne sont plus vraiment rassurantes.

Et si vous avez du mal à comprendre
Ma terreur de perdre le contrôle,
Imaginez-vous ce que cela engendre
La main glacée de la mort qui vous frôle.

La crise - page 36
Commenter  J’apprécie          60
Sais-tu ce que j'ai vu, un soir,
Dans la nuit de ma chambre d'enfant ?
Les ailes déployées d'un aigle noir,
Je t'assure, il faut me croire maman !
Commenter  J’apprécie          60
Vous comprendrez désormais
Que notre corps est porteur d'histoire
Et même si certains sont moins armés
Toute cicatrice refermée est une victoire.
Commenter  J’apprécie          40
Pansez ces pensées peu nuancées
Censées ne pas m'influencer
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : poésieVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (61) Voir plus



Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1231 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre

{* *}