AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 3836527782
Éditeur : Taschen (24/01/2011)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Comment Alfred Hitchcock est-il devenu une institution ? Explication du maître en introduction à cette monographie "C?est nous [les réalisateurs] qui faisons le succès d?un film. Le nom d?un réalisateur doit être associé dans l?esprit du public à un produit de qualité. Les acteurs vont et viennent, mais le nom du réalisateur doit rester clairement gravé dans l?esprit du public." Son levier pour parvenir à la reconnaissance ? La presse. Ce qui explique qu?il reste au... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
manU17
  09 février 2014
Quand par hasard je suis tombé sur ce livre (mais est-ce vraiment un hasard ?) et alors que j'ai déjà un certain nombre, et même un nombre certain, de livres sur Hitchcock, je me suis tout de suite dit que je ne pouvais pas ne pas l'acheter. Edité à l'occasion du 25ème anniversaire des éditions Taschen et vendu pour la modique somme de 9€, il me le fallait !
Un magnifique livre grand format (25X30,5). Alfred Hitchcock en gros caractères. Juste en dessous, Filmographie complète. Une couverte illustrée par une image extraite d'une scène mythique des Oiseaux (The Birds, 1963) avec la pauvre Tippi Hedren attaquée par les fameux oiseaux du film éponyme. Au dos, le maître, avec entre les mains, le clap de tournage de Pyschose (Psycho, 1960). Encore sous blister, je décidais de le laisser tel quel, la surprise n'en serait que plus grande au moment de la découverte.
Et la surprise fut excellente ! Tous les films du maître y sont traités, de ses tout premiers dont il ne reste aucune copie, jusqu'aux plus connus, aucun n'est oublié. de plus, chaque film traité est illustré de nombreuses photos de tournage, des acteurs, de scènes marquantes et d'analyses. La plupart de ces nombreuses photos m'étaient inconnues, j'ai donc pris un pied monstre !
J'ai aussi particulièrement apprécié de revoir ou découvrir les affiches de ses films et plus encore des photos de ses différentes apparitions dans ses films. Petite anecdote, comme les spectateurs étaient parfois obnubilés à l'idée de débusquer ses apparitions, il finit par les faire en début de film afin qu'ils puissent ensuite se concentrer sur l'intrigue du film en question. Sacré Hitch !
Une chose qui m'a interpelé dans ce livre, c'est la notion de vertige. Bien sûr ça n'est pas un scoop, Hitchcock avait le vertige et il en a fait un des thèmes centraux de Sueurs froides (Vertigo, 1958), un de ses films les plus célèbres. On retrouve aussi plein de scènes dans ses films où les héros sont en situation d'affronter le vide. Comme on retrouve une foule de scènes avec des escaliers plus ou moins monumentaux, chose qui a également attiré mon attention ici.
Bref, j'arrête là mon bavardage, je pourrai encore continuer longtemps. Comme vous l'avez compris je pense, je me suis une fois de plus régalé à me replonger dans l'univers hitchcockien. Que Paul Duncan, l'auteur, et les éditions Taschen soient remerciés pour ce très, très, bel ouvrage que je ne saurai trop vous recommander.

Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
manU17manU17   08 février 2014
A une époque où la taille du matériel de prise de son et le bruit des machines clouent les machines au sol, Meurtres (Murder !, 1930) s'avère riche en expériences cinématographiques. Dès les premiers plans, un travelling balaye la foule immobile qui regarde une femme assassinée sur le sol. La caméra passe lentement et péniblement d'un visage ou d'un corps à l'autre, puis redescend le long du bras de la meurtrière jusqu'au tisonnier et au corps sans vie. Hitchcock invente là une manière de filmer dont l'écho se fera ressentir jusque dans l’œuvre de Martin Scorsese et de David Lynch.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
manU17manU17   03 février 2014
Selon Robin Wood, "la morale complexe et déconcertante d'Hitchcock, dans laquelle le bien et le mal semble imbriqués au point d'être presque inséparables,...insiste sur l'existence d'instincts malfaisants en chacun de nous", Hitchcock nous faisant "sentir, peut-être pas à un niveau tout à fait conscient (cela dépend du spectateur), l'impureté de nos propres désirs". Nous ne nous contentons pas de regarder ses films, nous y prenons part.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
autres livres classés : realisateurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5143 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre