AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782283022931
80 pages
Buchet-Chastel (30/08/2007)
3.21/5   12 notes
Résumé :
« Avant le dentier tout rose qu’il s’est acheté après la Libération, mon père n’avait que deux dents, bien écartées sur la mâchoire du haut, devant. Elles étaient couleur de paille… Avec les deux dents qu’il avait en bas, en vis-à-vis, on aurait dit une pince double quand il riait aux éclats.
Particulièrement dans les coups très joyeux et drôles où il renversait la tête en arrière… Mais finalement c’était un air très paternel, je pense. Après tout, la chienne... >Voir plus
Que lire après La chienne de ma vieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Claude Duneton est mort en 2012. Il est connu, entre autres, pour être un un historien du langage.
En 2008, il a reçu le prix littéraire de 30 millions d'amis pour La Chienne de ma vie, roman court où il raconte la vie de la chienne de son enfance : Rita.
C'est la vie à la campagne, avec ses duretés, son manque de sentimentalité. le narrateur est un enfant, Rita est sa compagne de jeu. Elle le suit souvent, sur les chemins.
A travers leur histoire à tous les deux, l'auteur raconte aussi ses parents : sa mère est très dure envers lui et envers la chienne aussi. Dans un chapitre, il raconte pourquoi elle a une dent contre Rita. C'est difficile à lire : on lui avait donné une petite chienne de la ville, qui était "sa" chienne", qui la suivait partout. Mais, à la campagne, cette bête ne servait à rien. Quand on a proposé à la famille un autre chien qui saurait faire avancer les animaux, monter la garde, il a fallu se débarrasser de la petite chienne. La scène est horrible. La mère ne voulant pas voir son petit chien se faire tuer s'en va. Les hommes l'ont attirée avec une coupelle de lait qu'elle lape innocemment. Ils lui tirent dessus mais l'animal ne meurt pas sur le coup et se traîne jusqu'au pied de sa maîtresse qui la voit agoniser, impuissante et désespérée.
La vie est rustre. Les parents s'insultent souvent. On n'arrondit pas les angles, à la campagne.
Quand il entre dans l'adolescence, le narrateur s'est éloigné de sa chienne vieillissante, et il l'a finalement vue mourir sans beaucoup d'émotion. C'est plus tard que le souvenir et sans doute la douleur le rattraperont.

Le récit est assez dépouillé ; pas de sentiments, pas de moments tendres. C'est la vie à l'état brut, la vie d'une famille dont fait partie ce chien qui couche toujours dehors. L'enfant a le défaut de nombreux enfants : un naturel qui tend à l'indifférence, comme si tout ce qui est sera toujours.
Lien : http://edencash.forumactif.o..
Commenter  J’apprécie          40
Retour sur l'importance d'une chienne dans la vie d'un petit garçon,
alors que son enfance est rudoyée, que dans ce milieu les sentiments sont niés,
et qu'à plus forte raison l'attachement aux animaux n'a pas sa place.
Une écriture brute et un récit assez sordide.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
À l’âge où la raison m’accable,pour être devenu un homme dont le poil est gris ,il arrive dans mes rêves,que je caresse des chiens morts.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Claude Duneton (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Duneton
Avec Jacques Bonnaffé, François Chattot, Pablo Cueco, Louis Duneton, Louis-Do de Lencquesaing, Catherine Merle, Gérard Mordillat, Lou Wenzel…
Voici déjà onze ans que Claude Duneton a tiré sa révérence. Figure originale et attachante, il a marqué tous ceux qui l'ont fréquenté. Duneton a enseigné l'anglais et le français, fait du théâtre, de la radio et de la télé, et même joué dans quelques films. Un pied dans l'édition parisienne et l'autre dans le terroir occitan, il est l'auteur d'une trentaine de livres, mais sa chronique du langage au Figaro, “Au plaisir des mots”, aurait suffi à le rendre populaire. L'auteur du Bouquet méritait bien qu'on lui offrît une soirée d'hommage. Amis, collègues, partenaires, compagnons de route ou de rencontre, tous ont souhaité parler de lui, de lui avec eux. Chacun apporte ici sa pièce pour composer le portrait d'un personnage sans doute plus complexe que ce qu'il a pu paraître. Un puzzle, en somme, dans tous les sens du terme.
“Le langage est un fameux véhicule et, contrairement aux autres, il ne coûte rien.” Claude Duneton
À lire – Claude Duneton façon puzzle, préface de Gérard Mordillat, éd. Unicité, 2023.
Son : Jean-François Domingues Lumière : Marta Bellini, assistée de Hannah Droulin Direction technique : Guillaume Parra Captation : Claire Jarlan
+ Lire la suite
autres livres classés : animaux de compagnieVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (27) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3593 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *}