AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020031736
Éditeur : Seuil (01/02/1971)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Traduction des quatre traités allemands et de l'unique poème d'un mystique chrétien du Moyen Age redécouvert au XXe siècle par des historiens et des philosophes. Il aborde les thèmes de l'obéissance, du péché, de la volonté ou encore de la pénitence.
Quatrième de couverture

Redécouvert au XXe siècle par les historiens du Moyen Âge, les théologiens et les philosophes, Maître Eckhart est aujourd'hui reconnu comme l'un des grands mystiques chrétie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
vincentf
  20 janvier 2013
La démarche mystique me semble la plus anti-naturelle qui soit. Il s'agit de se détacher du monde, de renoncer à soi-même et aux créatures pour mieux laisser Dieu, le Créateur, fusionner avec l'âme humaine. Mais s'il est si nécessaire de rejeter le monde, pourquoi donc Dieu l'a-t-il créé? A quoi bon? Creusons la question. Eckhard distingue l'homme extérieur, celui du corps qui se laisser abuser par les sens, de l'homme intérieur, l'âme, qui doit se purifier de tout ce qui l'entoure pour mieux laisser Dieu la rejoindre et vivre en elle. Mais si Dieu est parfait, pourquoi ne se trouverait-il pas aussi dans la réalité extérieure, dans le corps, dans les créatures, dans l'amour charnel des autres humains? Et si Dieu est Un, ce sur quoi le Maître insiste, pourquoi sommes-nous doubles, pourquoi sa création ne serait-elle pas aussi une, à la fois corps et esprit, sans cette artificielle séparation qui nie l'évidence, le fait que l'homme est indissociablement corps et esprit, que tout cela ne peut en aucun cas être séparé? Bref, je n'accomplirai pas de démarche mystique. Les êtres de chair qui m'entourent, je peux vérifier leur existence. Celle de Dieu reste un pari risqué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   13 octobre 2015
4. De l'utilité de l'abandon que l'on doit accomplir intérieurement et extérieurement

Tu dois savoir que jamais encore personne ne s'est assez renoncé en cette vie qu'il ne trouve à se renoncer davantage encore. Peu de personnes prennent vraiment cela en considération et s'y maintiennent. C'est une équitable compensation et un juste échange: dans la mesure où tu quittes toutes choses, dans cette même mesure, ni plus ni moins, Dieu pénètre en toi avec tout ce qu'il a, tout comme tu as quitté complètement toutes choses qui sont en toi. Commence par là et paie pour cela autant que tu peux. C'est là que tu trouveras la véritable paix, et nulle part ailleurs.

Les gens ne devraient pas tant penser à ce qu'ils font, ils devraient penser à ce qu'ils sont. Si les gens étaient bons ainsi que leur manière d'être, leurs œuvres pourraient vivement rayonner. Si tu es juste, tes œuvres aussi sont justes. Ne pense pas que la sainteté se fonde sur les actes, on doit fonder la sainteté sur l'être, car ce ne sont pas les œuvres qui sanctifient, c'est nous qui devons sanctifier les œuvres. Si saintes que soient les œuvres, elles ne nous sanctifient absolument pas en tant qu’œuvres, mais dans la mesure où sont saints notre être et notre nature, dans cette mesure, nous sanctifions toutes nos œuvres, que ce soit manger, dormir, veiller ou autre chose. Ceux qui ne sont pas d'une nature élevée, quelles que soient les œuvres qu'ils accomplissent, elles ne valent rien. Remarque par là tout le zèle qu'il faut apporter à être bon, non pas tant pour ce que l'on fait ou par la nature des œuvres, mais bien par le fondement des œuvres.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   13 octobre 2015
5. Note bien ce qui rend bons la nature et le fond de l'homme

La raison qui fait que la nature et le fond de l'homme sont grandement bons et qui rend bonnes les œuvres de l'homme, c'est que l'esprit de l'homme soit totalement tourné vers Dieu. Tends tout ton effort vers la grandeur de Dieu et que toute ton application et ton zèle soient pour lui en toutes tes œuvres et tout ton renoncement. En vérité, plus tu te comportes ainsi, meilleures sont tes ouvres quelles qu'elles soient. Si tu t'attaches à Dieu, tout bien s'attachera à toi. Cherche Dieu et tu trouveras Dieu et tout bien. Oui, en vérité, tu pourrais dans une telle disposition d'esprit marcher sur une pierre, ce serait une oeuvre plus divine que si tu pensais à toi-même en recevant le corps de Notre-Seigneur et que ton intention soit moins détachée de toi. A celui qui s'est attaché à Dieu, Dieu et toutes les vertus s'attachent. Et ce que tu cherchais auparavant te cherche maintenant; ce que tu poursuivais auparavant te poursuit maintenant et ce que tu voulais fuir auparavant te fuit maintenant. C'est pourquoi, à celui qui est grandement attaché à Dieu, toutes choses divines s'attachent, et le fuit tout ce qui est loin de Dieu et étranger à Dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : mystiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1164 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre