AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Fabrice Colin (Autre)Richard Guérineau (Illustrateur)
EAN : 9782491467111
104 pages
Phileas (28/10/2021)
4.3/5   105 notes
Résumé :
Joseph Vaughan, devenu écrivain à succès, revient sur des événements qui ont bouleversé son enfance et qui vont le hanter, le poursuivre toute sa vie d'adulte : des meurtres de jeunes filles perpétrés sur plusieurs décennies, dont il a été le témoin involontaire.

Joseph a douze ans lorsqu'il découvre dans son village de Géorgie le corps horriblement mutilé d'une fillette assassinée. La première victime d'une longue série qui laissera longtemps la poli... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
4,3

sur 105 notes
5
20 avis
4
16 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Agneslitdansonlit
  14 février 2022
Augusta Falls, état de Géorgie, automne 1939. La lointaine Europe est en guerre, gagnée par la barbarie.
Joseph Vaughan a 12 ans. C'est un gentil garçon, tendre et qui révèle quelques talents d'écriture pour son jeune âge.
La mort de son père il y a quelques mois l'a laissé seul avec sa mère, dans leur petite maison au milieu des champs. Les voisins les plus proches sont une famille allemande. La vie est simple dans cette Amérique rurale des années 40. Mais simple ne signifie pas idyllique.
Le Ku Klux Klan et la ségrégation rôdent. Et le contexte de cette guerre provoquée par l'Allemagne nazie ostracise les familles qui en sont originaires.
Mais le fléau qui s'abat sur ce petit village et ses alentours ces années-là, n'est pas inhérent à ce conflit bientôt mondial, ou aux tensions raciales. Non, Augusta Falls a son propre démon : des crimes abominables sont perpétrés sur des fillettes, dont on retrouve les corps mutilés. À chaque endroit, sa folie dévastatrice...
Et c'est le doux Joseph qui retrouvera la 1ère de ces nombreuses petites victimes, son amie Alice. Sa vie en sera douloureusement marquée, d'autant plus que rapidement, une spirale infernale dramatique va s'abattre sur Joseph et sa mère, les entraînant tous deux entre folie, chagrin et désespoir.
Joseph se sent une responsabilité, comme s'il lui revenait de mener l'enquête et rendre justice à ces jeunes filles fauchées par l'horreur.
Les 30 années qui suivront seront pour lui régulièrement ponctuées par les épreuves et les pertes, mais surtout par l'inextinguible volonté de poursuivre cette enquête inaboutie.
Je n'ai pas lu le roman éponyme de R.J.Ellory, j'imagine qu'il aura pu sur 600 pages prendre son temps et développer plus amplement l'intrigue. Mais si les auteurs de cette BD (Colin et Guérineau) confient avoir travaillé étroitement et avec la confiance d'Ellory, j'ai ressenti quelques frustrations, surtout sur les dernières pages.
Le format de la BD oblige à condenser, mais autant je suis totalement rentrée dans cette ambiance de noirceur étouffante, autant je referme cette BD avec une sensation d'inachevé. Trop de questions en suspens et des zones d'ombres, qui nuisent à la compréhension globale, cette impression que toutes les pièces du puzzle n'ont pas été emboîtées pour former une image nette.
Il n'en reste pas moins que l'atmosphère sombre de ce Sud gangrené par le Mal est brillamment retranscrite par les dessins sépia et ces plans sur cette campagne silencieuse, théâtre mutique de ces crimes, nous laisseraient presque entendre les cris des corbeaux et le bruits étouffés des pas dans l'herbe, jusqu'aux découvertes macabres.
La couleur est magnifiquement au service de l'intrigue, chaque bulle de bonheur éphémère livre des teintes pastel, mais très vite c'est le sépia, voire le "rouge fou" qui reprennent le contrôle de cette histoire tragique.
Un album que j'ai eu plaisir à lire mais qui ne peut qu'inciter à découvrir le roman noir psychologique de R.J.Ellory pour plus d'épaisseur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          628
saigneurdeguerre
  04 mars 2022
Augusta Falls (Géorgie – USA). 1939.
Joseph Vaughan est un écolier tranquille, rêveur, amoureux de toutes les filles, doué pour l'écriture, très apprécié par sa jeune institutrice, mademoiselle Webber, qui l'incite à prendre part à un concours d'écriture. On pourrait croire que malgré les conditions de vie difficiles de sa famille et de celles des autres habitants de la petite ville et des fermes alentours, il mènerait une vie paisible. C'était le cas jusqu'au jour où fut découvert le corps d'une écolière, pas n'importe laquelle, Alice Ruth van Horne, dont il était précisément amoureux à ce moment-là et avec qui il envisageait un avenir heureux. La petite a subi des sévices que la décence ne m'autorise pas à décrire ici.
Qui est le coupable ? Pour certains habitants de la région, ce ne peut qu'être un « nègre » de passage. Serez-vous surpris si je vous dis que c'est notamment une idée partagée par un ami de la famille Vaughan, un homme d'origine allemande… Tiens, depuis deux mois les Allemands ont déclenché la guerre en Europe… Est-ce bien avisé de sa part d'accuser d'autres hommes d'un crime ? Mais les « nègres » sont-ils des hommes ? C'est la question que certains se posent dans ce sud très marqué à cette époque-là par le Ku-Klux-Klan, ces encagoulés « ô combien courageux » puisqu'ils n'hésitaient pas, armés et en nombre, à pendre de pauvres noirs dont le crime le plus horrible était leur couleur de peau. Racistes ces Américains-là ? Oh, comment osez-vous ! Et que fait la police ? Oh, sûrement occupée à regarder ailleurs…
Peu après, le père de Joseph décède. Les conditions de vie de sa famille n'étaient déjà pas terribles, voilà qui ne va pas les améliorer.
Pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Tant qu'à cultiver les mauvaises nouvelles, allons-y pour une autre : une nouvelle fillette a été assassinée dans d'horribles conditions. Joseph se sent coupable de ne pas avoir su la protéger. Il va encore avoir l'occasion de beaucoup culpabiliser car ces deux là ne sont que les deux premières…
Critique :
Voilà un magnifique thriller mis en musique par Fabrice Colin d'après R.J. Ellory. Richard Guérineau, au dessin, crée une atmosphère très sépia, comme si ses dessins sortaient d'un vieil album photo. Les émotions sont au rendez-vous en suivant les malheurs de Joseph Vaughan. Celui-ci va devenir un très grand écrivain qui, pour se libérer des démons de son épouvantable passé, va écrire le livre qui va narrer ses aventures jusqu'à la découverte du tueur en série. Ce dernier ne s'arrêtera pas aux meurtres de deux fillettes.
Alors, pourquoi seulement quatre étoiles ? Malgré l'intérêt de l'histoire, je me suis senti égaré dans le découpage du récit. Ce n'est pas évident de s'emparer d'un tel roman et de le rapporter en une centaine de planches. J'ai dû revenir en arrière à plusieurs reprises pour me rappeler qui est qui, les dessins des différents protagonistes n'étant pas toujours très évidents, même si j'ai apprécié le graphisme de ces mêmes dessins. J'étais convaincu, dans les premières pages de ma lecture que cela se solderait par cinq étoiles à l'arrivée, et puis une gêne s'est installée. Mes neurones sont peut-être trop vieux pour tout capter…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          414
sabine59
  01 janvier 2022
J'étais curieuse de voir ce que rendait en BD ce livre sublime, qui m'a tellement marquée. J'avais peur d'être déçue. Ce ne fut pas le cas, mais évidemment, si j'y ai retrouvé l'essentiel, certains aspects m'ont manqué.

Cette terrible histoire commence en Géorgie, en 1939. Les auteurs, qui d'après leurs remerciements, ont demandé conseil à R.J.Ellory, ont choisi des tons surtout sépia, sauf pour certains événements traumatiques, en rouge. L'atmosphère provinciale des années quarante est bien rendue. le livre s'étalant sur de nombreuses années, chaque période se clôt par une page crème, avant d'aborder la suivante. Cela permet une clarification des faits de leur chronologie.
le personnage principal, Joseph Vaughan, est assez semblable à la représentation que je me faisais de lui. La BD restitue bien l'ambiance tendue, les différents drames qui jalonnent la vie de Joseph. Certaines phrases du livre sont reprises.
Cependant, ce qui m'avait surtout fascinée, c'était d'abord Joseph, avec qui j'étais en complète empathie , ce qui est moins le cas ici, et surtout l'écriture impressionnante d'intensité, dense, d'une poésie noire, que l'on ne peut pas vraiment apprécier , ce qui est logique, dans ce format.
J'ai néanmoins pris plaisir à rejoindre l'imaginaire de R.J.Ellory, par le biais de cette BD, fidèle dans l'esprit au roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          412
diablotin0
  20 mars 2022
" Seul le silence" de R.J Ellory m'avait bouleversée, il y a de cela une dizaine d'années, je n'ai donc pas hésité une seconde à emprunter l'album de Fabrice Colin et Richard
Guérineau même s'il y a toujours le risque d'être déçu lorsque c'est une adaptation d'un Best seller.Mais ce n'est absolument pas le cas, cet album ne trahit pas la qualité du roman.
Le graphisme est la coloration rendent parfaitement compte de l'atmosphère de l'histoire. C'est vraiment une réussite. Mettre en images le climat ambiant de ce roman n'était sans doute pas évident et c'est vraiment parfait, j'y ai retrouvé tout ce que j'ai adoré dans le roman.
Les scènes violentes ont été judicieusement dessinées pour que cela ne soit pas gore, je suis vraiment conquise.
Cet album me donne envie de me replonger dans un R.J Ellory que j'ai délaissé depuis un certain temps.
Bravo aux deux auteurs.
Commenter  J’apprécie          410
le_chartreux
  23 janvier 2022
Seul le silence… peut persister après l'horreur. Bouche bée, l'air vient à manquer. Un silence glaçant résonne éperdument dans nos têtes ; il n'y a plus que le tic-tac de la pendule et quelques autres bruits incongrus du quotidien qui prennent soudain une place démesurée, scandant le temps désormais trop long d'une pulsation grotesque et absurde.
Joseph Vaughan est un adolescent prometteur ; beau et gentil garçon, extrêmement doué en composition, il vit dans une petite ville de Géorgie, cet état du sud des États-Unis baignant dans un climat subtropical humide peinant à chasser les relents ségrégationnistes qui émanent encore d'une partie de sa population en opposition avec le treizième amendement…
Joseph est orphelin de père et son enfance va être émaillée de drames, de morts violentes, de deuils et de consternation. Mais son talent et son désir de justice sont si puissants qu'ils vont être le moteur de sa vie. Son ange gardien, une jeune professeur d'anglais de 9 ans son aînée, veille sur lui, amoureusement.
Nous somme à l'aube de la seconde guerre mondiale ; tandis que la menace enfle et que les regards sont portés dans le lointain, un psychopathe habilement caché derrière son masque déjoue la justice et les institutions. Ce monstre, auteur d'au moins trente-deux meurtres d'enfants qu'il aura perpétrés pendant près de trente années, aura ruiné la vie de Joseph Vaughan, tué ses deux compagnes alors qu'elles étaient enceintes et provoqué son internement en prison parce qu'il fut suspecté et inculpé injustement de meurtre.
C'est un récit crépusculaire dont la noirceur n'a pas d'égale. Ce roman graphique réalisé d'après le prodigieux roman de R. J. Ellory est globalement assez fidèle. le récit m'a conquit par la complexité des émotions qu'il met en jeu : envies de justice, de violence, de meurtre… de haine, mais aussi par des sentiments plus puissants qui sont l'amour et l'humanisme. C'est avec compassion que l'on suit les rapports complexes entre Joseph et sa mère, ses amours qui se terminent tragiquement, sa conquête littéraire new-yorkaise et sa quête du bonheur qui apparaît vouée à l'échec.
Un roman noir lumineux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200


critiques presse (5)
Auracan   10 janvier 2022
Depuis plusieurs années les adaptations de romans en BD ont visiblement le vent en poupe -les éditions Philéas leur sont d'ailleurs quasi exclusivement consacrées- mais il s'agit d'un exercice difficile effectué avec plus ou moins de réussite. Fabrice Colin et Richard Guérineau inscrivent sans aucun doute leur Seul le silence dans le haut du panier, en signant un album qui est certes l'adaptation d'un grand roman, mais qui par ses qualités propres parvient (presque) à le faire oublier.
Lire la critique sur le site : Auracan
BoDoi   06 janvier 2022
Fabrice Colin adapte ici le roman à succès de R.J.Ellory avec une certaine efficacité : tel un aède récitant une quête mythologique, la voix off de Joseph rythme le récit, sans qu’on sache très bien de quelle époque il nous parle, à la fois bouleversé et omniscient.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   17 novembre 2021
Adapter le chef-d'œuvre d'un auteur à succès est toujours un pari difficile. Pourtant, Fabrice Colin et Richard Guérineau y parviennent haut la main. Sans tomber dans la facilité avec des effets démonstratifs exagérés, ils restituent l'ambiance, créent et maintiennent un suspense haletant jusqu'à la dernière planche. Ils livrent ainsi une des BD marquantes de cette fin d'année.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   04 novembre 2021
Une adaptation à sensations, réalisée de mains de maitres et qui se veut un très bel hommage au roman d’origine. A lire absolument par les amateurs de thriller !
Lire la critique sur le site : Sceneario
LigneClaire   02 novembre 2021
Le résultat est brillant, accaparant. Toute la force de Ellory (qui les a encouragés tout au long de cette adaptation) est dans leurs images, les textes, les ambiances difficiles à restituer tant elles sont puissantes dans le roman. Un titre comme on dit indispensable. Vraiment.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
le_chartreuxle_chartreux   23 janvier 2022
(GK) - Battue à mort. Étranglée. C'est sûrement un de ces nègres.
(Mme V) - Suffit, Gunther Kruger ! A l'heure où nous parlons, vos compatriotes se laissent entraîner par un tyran dans une guerre alors que nous avons tous prié pour qu'elle n'advienne jamais. Des milliers, des millions de gens, peut-être, vont mourir... Tout ça à cause des Allemands !
(GK) - Pas TOUS les Allemand, madame Vaughan...
(Mme V) - Et pas TOUS les noirs, monsieur Kruger. Voilà précisément où je voulais en venir. Il ne s'agit pas d'une question de nationalité, et encore moins de couleur ou de religion... Juste une question d'hommes.
(p. 9)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AgneslitdansonlitAgneslitdansonlit   13 février 2022
Même du temps,
je m'étais lassé.
À peine si je faisais
encore la différence
entre le jour et la nuit. (P.92)
Commenter  J’apprécie          150
Pixie-FlorePixie-Flore   03 janvier 2022
En Europe, en ce moment, c'est la guerre. A cause d'un fou qui s'appelle Hitler et qui veut tuer tous ceux qui ne pensent pas comme lui. Ça fait du monde.

[p17]
Commenter  J’apprécie          40
Framboize12Framboize12   26 novembre 2021
C'était un vendredi d'automne,nimbé d'une douceur presque blasphématoire.
Commenter  J’apprécie          100
Pixie-FlorePixie-Flore   03 janvier 2022
Les gens ont la trouille. Et la trouille, ça empêche de réfléchir correctement.

[p37]
Commenter  J’apprécie          60

Lire un extrait
Videos de R. J. Ellory (72) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de R. J. Ellory
Seul le silence de R.J. Ellory, Fabrice Colin aux éditions Phileas https://www.lagriffenoire.com/1096665-bd-seul-le-silence.html • Seul le silence de R. J. Ellory aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/15087-poche-seul-le-silence.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsphileas
+ Lire la suite
autres livres classés : tueur en sérieVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2332 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre