AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Freddy Michalski (Traducteur)
ISBN : 2869303742
Éditeur : Payot et Rivages (01/06/1990)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 112 notes)
Résumé :
Il n'y a pas que les enquêtes de police qui soient "clandestine" dans ce roman de James Ellroy. Il y a aussi les ambitions, les liaisons amoureuses et sexuelles, les pulsions, les violences, les vies anodines, les morts atroces, les rédemptions. elles mèneront l'agent de police Freddy Underhill sur la piste d'un tueur de femmes pendant " les dernières années de sa jeunesse ". Clandestin se situe, dans l’œuvre de James Ellroy, entre Brown's Requiem et Lune sanglante.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
carnet-de-voyage
  20 mai 2016
C'est pendant l'hiver de 1951 que Freddy Underhill vit la dernière saison de sa jeunesse...
Freddy, 26 ans, flic à Los Angeles, fait équipe avec Herbert Walker dit La Fêlure. La Fêlure est un vieux de la vieille, aimant le bourbon, les femmes aux formes plus que généreuses et surtout la poésie. Quand à Underhill il aime son boulot, le golf et surtout les femmes.
Trois femmes vont jouer un rôle majeur à un moment de la vie de Fred Underhill.
Maggie Cadwallader : quel nom magnifique "Maggie Cadwallader"....elle EST le fil d'Ariane dans cette aventure folle qu'Underhill va connaître et ce jusqu'en 1955... Cadwallader....n'oubliez pas ce nom : Maggie Cadwallader
Lorna Weinberg : fille aînée d'un magnat du cinéma rencontré au hasard d'une partie de golf. Lorna est infirme et a une jambe plus courte que l'autre...Underhill en est tombé amoureux dès le premier regard.... Lorna entrera dans sa vie par la grande porte, celle du coeur... C'est pour cette raison qu'elle joue un rôle important dans cette histoire.
Marcella de Vries : dernière femme entrant en scène dans la vie bien mouvementée de Underhill.... La dernière et non une des moindres, car par elle, Fred va enfin connaître le fin mot de cette histoire qui a débuté pendant un hiver sombre et glacé de 1951.... Freddy Underhill brûlait encore sa jeunesse et vivait les derniers feux d'une innocente vertu en son métier de policier...
Ellroy nous livre avec "Clandestin" un livre magnifique où le héros Underhill est à la fois fort et fragile... le fait d'être orphelin, sa mère l'ayant laissant dans un orphelinat le fragilise... Il aime les femmes, il les vénéré mais pas seulement que pour le sexe... Underhill est un tendre, mais pas un naïf....
"Clandestin" mérite d'être connu, et reconnu...avec ou sans papiers d'ailleurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesLecturesDeRudy
  10 septembre 2018

Lire les premières oeuvres d'un auteur dont on connait le talent dont il fait preuve est toujours intéressant . Dans le cas de Ellroy tout ce qui va faire se renommée est bien présent dans ce second roman. Et pourtant que la première partie est lente , lourde à lire tant les personnages sont caricaturaux , les dialogues à la limité de l'absurde . J'ai failli abandonné et puis tout doucement tout s'enclenche , l'histoire s'emballe lentement et tout le talent d'Ellroy apparait certes brut mais ce qui fera sa gloire est là . Des personnages qui enfin prennent de la carrure , des descriptions de L.A. qui font de la ville une actrice à part entière du roman et surtout une intrigue qui tient en haleine jusqu'à la dernière ligne.
Je ne conseillerais pas la lecture de ce roman à un néophyte de l'auteur mais pour les amateurs d'Ellroy il s'agit d'une lecture indispensable pour comprendre et constater le cheminement réalisé.
Commenter  J’apprécie          61
TwiTwi
  18 décembre 2011
Dans le Los Angeles dans années 50, nous faisons la connaissance de Fred Underhill, policier de son état. Fred Underhill est ambitieux, il a l'intention de monter en grade rapidement dans la police. Passionné de golf et coureur de jupons, il fait les 400 coups avec ou sans son ami et partenaire Walker "La Fêlure". Ce dernier se fait tuer sous ses yeux lors d'une arrestation qui tourne mal.
Fred Underhill fait d'une affaire personnel le meurtre d'une femme qui fût son amante. Persuadé qu'il est lié à un autre meurtre, il se lance dans une enquête clandestine qui le mènera à faire la connaissance de Dudley Smith, un flic aux méthodes de psychopathe que l'on croise régulièrement dans les romans d'Ellroy. Mais Fred voit trop loin, est trop ambitieux, se trompe de coupable et se fait virer de la police. C'est la descente aux enfers pour lui, la fin des "merveilles", terme qu'il utilise pour désigner le quotidien à la fois ordinaire et extraordinaire que constitue le rôle de policier.
La clé des merveilles, c'est la mort. J'avais tué par deux fois, et j'en avais été changé. Mais la clé n'était dans le geste de mort, elle était dans la découverte de tout ce qui y conduisait.

Il cherchera la rédemption dans la résolution de cette affaire. Pas pour la gloire ou servir ses ambitions personnelles mais pour la justice et retrouver la paix avec lui même. Cela le mènera très loin dans l'horreur humaine.
Clandestin fait écho au Dahlia Noir, roman racontant le meurtre atroce d'une jeune femme (en fait c'est plutôt l'inverse, Clandestin ayant été écrit avant le Dahlia Noir, mais en terme de chronologie le Dahlia Noir se passe avant Clandestin. D'ailleurs, il est très brièvement fait mention de l'affaire dans le roman). Mais Clandestin fait avant tout un écho au meurtre sordide de la mère d'Ellroy quand il était enfant. On sent un parallèle poignant entre le personnage de Mike, un gamin de 12 ans dont la mère s'est fait assassiner et Ellroy enfant qui a perdu la sienne de façon aussi dramatique. C'est ce qui est aussi passionnant et effrayant à la fois dans les romans d'Ellroy. Ce qu'il y met de lui même, de son passé, de ses propres démons et de ses propres "merveilles".
Bref, James Ellroy, j'en redemande. Quand on lit cet auteur, on ne lit pas qu'un roman policier mais aussi une étude sociologique des États-Unis à différents moments du 20ème siècle et une étude psychologique de la noirceur humaine. Mais de la rédemption aussi. Parfois.
Lien : http://ledragongalactique.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Philemont
  19 mars 2013
Deuxième roman de James ELLROY, Clandestin met en scène un jeune agent ambitieux de la police de Los Angeles. Il se veut en quelque sorte une introduction au Quatuor de Los Angeles, en particulier au Dahlia noir. Freddy Underhill va en effet se brûler les ailes en traquant un tueur de femmes, et l'auteur introduit également les personnages de Dudley Smith, Mike Breuning et Dick Carlisle, qui seront centraux dans la célèbre tétralogie.
Clandestin n'est certes pas aussi abouti que ces quatre références, mais tous les ingrédients qui feront bientôt la force des oeuvres d'ELLROY sont bel et bien là. Ce sont des personnages parfaitement campés dans leurs rôles d'arrivistes, de torturés ou autres dégénérés ; c'est une intrigue labyrinthique parfaitement maîtrisée ; c'est encore l'émotion qui émerge toujours en dépit d'une atmosphère sombre et glauque comme seul ELLROY sait rendre compte. On remarquera en revanche un certain optimisme dans le récit, ce qui n'est pas si commun dans l'oeuvre de cet auteur.
C'est en tout cas plus que suffisant pour faire de Clandestin un excellent roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Fx1
  16 mai 2014
On a ici la génése de ce qui allait faire d'Ellroy l'écrivain majeur qu'il est devenu. le style est là , les thématiques également , que manque t'il au fond ? L'expérience . Et avec le temps Ellroy a su faire aboutir les promesses présentes ici . Cet opus n'est pas le plus brillant de cet auteur , mais pour comprendre son cheminement il est trés important .
Commenter  J’apprécie          51
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
TwiTwiTwiTwi   18 décembre 2011
La clé des merveilles, c'est la mort. J'avais tué par deux fois, et j'en avais été changé. Mais la clé n'était dans le geste de mort, elle était dans la découverte de tout ce qui y conduisait.
Commenter  J’apprécie          10
GrouchoGroucho   31 décembre 2014
Pendant l'hiver sombre et glacé de 1951, je travaillais aux Patrouilles de Wilshire, jouais beaucoup au golf et recherchais la compagnie de femmes solitaires pour des aventures d'une nuit.
Commenter  J’apprécie          10
TwiTwiTwiTwi   18 décembre 2011
Nous sommes le 30 janvier 1951. C'est maintenant et ce moment ne sera plus jamais.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de James Ellroy (70) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Ellroy
James Ellroy présente en exclusivité, à ses fans français, son prochain livre, La Tempête qui vient, parution le 06 novembre aux Editions Rivages.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

James Ellroy

De quelle couleur est le célèbre Dahlia ?

rouge
blanc
multicolore
noir

13 questions
121 lecteurs ont répondu
Thème : James EllroyCréer un quiz sur ce livre