AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Jean-Jacques Pauvert éditeur (01/04/1963)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Suite de la saga raconté par
Michel Bastien cultivayeur au Valtin à ses amis :
Mes chers amis,
Permettez-moi d’abord de vous dire que mon histoire va très bien ; que le libraire, après en avoir vendu beaucoup de volumes, veut la mettre en petits cahiers à deux sous, avec de belles images de mon ami Théophile Schuler, pour en faire jouir tout le monde à bon marché.
Naturellement, cela m’encourage, et je vais continuer d’écrire tout ce que... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
SZRAMOWO
  11 mai 2017
Deuxième partie de l'histoire d'un paysan.
Cette saga se déroule de 1789 à 1815 et montre comment depuis la révolution, le paysan, asservi aux propriétaires terriens, souvent des nobles, s'est affranchi, malgré la méfiance des révolutionnaires à son égard pour devenir le pivot de l'économie française.
Napoléon dotera l'agriculture française des institutions diffusant les techniques agronomiques nouvelles. L'agriculture deviendra ainsi l'activité assurant le développement des campagnes, l'autonomie vivrière de la France et le décollage d'une industrie associée.
On peut citer à cet égard le développement voulu par Napoléon de l'industrie agricole de la betterave à sucre pendant le blocus.(1)
La saga d'Erckmann-Chatrian mérite de se trouver aux côtés des romans plus connus du genre, La Terre de Zola, Un médecin de campagne ou les Paysans de Balzac.
A découvrir.
La saga se déroule en quatre périodes. Les incipits de chacun des volumes posent avec précision la nature des sujets que le paysan auquel Erckmann-Chatrian donne la parole, va aborder avec son langage, sa vision et son engagement :
1789 : Les Etats Généraux
Bien des gens ont raconté l'histoire de la grande révolution du peuple et des bourgeois contre les nobles, en 1789. C'étaient des savants, des hommes d'esprit, qui regardaient les choses d'en haut. Moi, je suis un vieux paysan et je parlerai seulement de nos affaires. le principal, c'est de bien veiller à ses propres affaires ; ce qu'on a vu soi-même, on le sait bien ; il faut en profiter.
1792 : La patrie en danger
Je vous ai raconté les misères du peuple avant 1789 : la masse d'impôts qu'on nous faisait supporter ; le compte rendu de Necker, où l'on apprit qu'il existait un gros déficit tous les ans ; la déclaration du parlement de Paris, que les états généraux avaient seuls le droit de voter les impôts ; les tours de Calonne et de Brienne pour avoir de l'argent ; les deux réunions de notables, qui refusèrent d'imposer leurs propres biens ; et finalement, quand il fallut payer ou faire banqueroute, la convocation des états généraux à Versailles, après cent soixante-quinze ans d'interruption.
1793 : L'an 1 de la République
Nous voilà maintenant loin du pays ; je ne vous parlerai plus de la petite forge du Bois-de-Chênes, de l'auberge des Trois-Pigeons et de la baraque du vieux père Bastien ; les marches, les contre-marches, les rencontres, les attaques et les batailles vont commencer.
1794 - 1795 : le citoyen Bonaparte
Je vous ai raconté notre campagne de Vendée, ce que les Vendéens eux-mêmes appellent la grande guerre. Nous avions exterminé la mauvaise race sur les deux rives de la Loire, mais les trois quarts d'entre nous avaient laissé leurs os en route. Tout ce qu'on a vu depuis n'est rien auprès d'un acharnement pareil.
A découvrir et à lire.
(1) Napoléon a joué un rôle décisif dans la production du sucre de betterave. En 1806, Il instaure le blocus continental aux anglais qui, pour riposter, empêchent donc les navires marchands d'entrer dans les ports français. La France se trouve donc face à une pénurie de sucre car elle ne peut plus l'importer. C'est ainsi que Napoléon va inciter les chercheurs à extraire le sucre d'une plante qui pousse en métropole. En 1812, Benjamin Delessert présente à Napoléon les premiers pains de sucre de betterave aussi blancs et raffinés que ceux de sucre de canne. Napoléon décore le raffineur de la légion d'honneur, crée par ailleurs des bourses d'études et distribue 500 licences de fabrication. Il ordonne la plantation de betterave sur 100 000 hectares de terre et pousse les industriels à produire en très grande quantité. (extrait de http://www.sucre-info.com/faq/item/13281-quel-role-a-joue-napoleon-dans-la-production-du-sucre-de-betterave-.html)

Lien : http://desecrits.blog.lemond..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   11 mai 2017
Après le départ de Bonaparte, durant quelques jours il ne fut question que des affaires du pays, de l’occupation du Haut-Valais par nos troupes, de la nomination de Bernadotte comme ambassadeur en Batavie ; mais tout le monde pensait à la flotte, aux dangers de la mer, à la poursuite des Anglais, qui ne pouvaient manquer de nous livrer bataille. Aucune nouvelle n’arrivait. Ce grand silence, en songeant à tant de mille hommes et de bons citoyens hasardés dans une pareille entreprise, vous serrait le cœur. On parlait des recherches de nos commissaires à Zurich, pour découvrir de nouveaux trésors ; de la sortie des ports de Crimée d’une flotte russe de douze vaisseaux et de quatorze frégates, pour attaquer la nôtre en route ; du blocus par les Anglais de la rade de Flessingue ; de l’arrestation du citoyen Flick, rédacteur de la Gazette du Haut-Rhin, par ordre de Schawembourg, général en chef de notre armée en Suisse, et d’autres choses pareilles, sans grande importance après tous les mouvements, toutes les agitations qui nous tourmentaient depuis si longtemps.
Et de la flotte rien, toujours rien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Erckmann-Chatrian (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Erckmann-Chatrian
ERCKMANN CHATRIAN – La Lunette de Hans Schnaps
autres livres classés : massacresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Vous avez dit Erckmann ? Non, Chatrian !

Bonjour, moi c'est Emile

Erckmann
Chatrian

12 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Erckmann-ChatrianCréer un quiz sur ce livre