AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Bouquet (Traducteur)
ISBN : 2847201505
Éditeur : Gaïa (30/11/-1)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Uppsala, décembre 2001. Par un matin d'hiver, un jogger fait une macabre découverte : un cadavre gît dans la neige, atrocement mutilé. La victime est rapidement identifiée comme étant un ancien fauteur de trouble de la ville, expert en aquarium et poussons tropicaux. Pourquoi a-t-on si sauvagement assassiné Petit-John? Son grand frère est bien décidé à le venger. Il se lance à la recherche du meurtrier parallèlement à l'enquête de la police, menée par la jeune insp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Sylviegeo
  06 décembre 2016
Ça ne va pas bien. Ça ne finit pas bien. Ce n'est pas un conte de fées. Oh que non.
À Uppsala, de ce côté de la rivière, ce sont les usines, les chantiers, les petites fabriques, les ensembles d'habitation, la classe ouvrière, le chômage, les emplois précaires, la petite et la grande misère.
Un matin, un joggeur découvre le corps de John, soudeur sans emploi. Un ancien petit délinquant qui s'est refait une vie. John et son frère Lennart, petite frappe bien connue, ont grandi à Uppsala, dans ce milieu dont ils ne sortiront jamais.
Une enquête un peu poussive mais j'ai aimé ce rythme. Un rythme imposé par la neige, le froid, sa rigueur. Un ryhtme qui nous permet d'aller à la rencontre des personnages et de bien les saisir, mieux les connaître. Un rythme qui donne le temps au quotidien de s'installer.
Et avouons qu'un personnage ayant comme passion les aquariums, les princesses du Burundi et autres cichlidés n'est pas commun!
À lire, bien au chaud sous la couette lorsque tombe la neige.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
ratdeschamps
  21 avril 2016
Si d'aventure vous vous sentez l'âme bien trop joyeuse, pétillante, bondissante, que le printemps vous inspire et que votre entourage, loin d'aimer vous voir vous agiter et rire, vous demande de vous calmer... entamez la lecture de ce livre sans tarder : une histoire qu'il faut (bien) chercher sous le quotidien narré dans le détail des policiers, leurs états d'âmes, interrogations, atermoiements, prises de tête, tous adeptes de l'auto-psychanalyse !!! Pesant, ce livre est pesant, j'ai eu l'impression tout du long de porter des chaussures à semelles de plomb, dans une eau glacée!!! Oui, d'accord, il fait froid en hiver dans ces contrées, la lumière manque, chichement remplacée par les bougies et décorations de Noël, il faut déneiger pour circuler, et plutôt que sortir de chez soi, tout un chacun passe son temps à se remettre en question et analyser son comportement vis à vis de ses collègues, amis, amants, compagnons...
Je vous livre mon ressenti, ce n'est pas la première fois que je le pense : la littérature suédoise est Pesante! Loin des frasques, de la légèreté, de l'insouciance, des histoires abracadabrantes de leurs voisins finlandais.
Ce n'est pas bien de généraliser, ma foi...cela n'engage que moi. Hitchcok disait que les films en général étaient des tranches de vie, mais que les siens étaient des tranches de gâteau : ce livre est une tranche de vie un rien indigeste, autour du meurtre d'un voleur aquariophile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
jfponge
  11 octobre 2015
La disparition de John Jonsson, surnommé Petit-John, suivie de la découverte de son corps, sauvagement mutilé et torturé, va entraîner la brigade criminelle d'Uppsala dans une enquête difficile, où chacun va pouvoir mettre à profit ses compétences. Les multiples personnages, aux profils contrastés, nous plongent dans l'univers étrange de cette petite ville tranquille du sud de la Suède, en marge d'un immense campus universitaire largement ignoré du reste de la population. Pas de héros, pas de bons et de méchants dans ce roman policier hors du commun, qui fait la part belle à l'analyse psychologique et au constat social. La force du livre est de nous restituer un univers où les moindres faits et gestes des personnages semblent respectés à leur juste valeur, une atmosphère digne des meilleurs Simenon (pas les Maigret, les autres). Un polar scandinave de premier choix !
Commenter  J’apprécie          30
morin
  23 mai 2015
Encore un polar suédois diront certains. Oui c'est vrai mais les auteurs du Nord de l'Europe savent se renouveler et chacun d'eux nous font découvrir notamment des vies, des lieux, des milieux différents.

L'histoire se déroule en décembre à l'approche de la fête de Noël.
Petit-John, chômeur, marié et père d'un adolescent est retrouvé mort. Avant d'être tué il a été torturé et mutilé. Il avait une passion l' aquariophilie et surtout les poissons tropicaux, notemment un cichlidé appelé la princesse du Burundi.
En l'absence de la commissaire Ann Lindell, en congé de maternité, l'affaire est confiée à Ola Haver. Lennart , un délinquant notoire, enquête de son côté afin de venger son frère.
Un personnage antipathique, Vincent Hahn, traverse l'histoire et perturbe l'enquête.
Malgré son congé Ann Lindell se mêlera à l'enquête.

Ce roman nous plonge dans le milieu ouvrier suédois d'Uppsala, ville située au nord de Stockholm.
Nous découvrons également le quotidien des policiers, quotidien parfois perturbé par leurs vies privées compliquées.

La lecture des romans issues des pays du Nord de l'Europe nous permet de découvrir que, contrairement à ce que certains voudraient nous faire croire, la vie quotidienne dans ces pays ressemble assez à la notre : restriction de budget dans la fonction publique, drogue, violence, chômage et pauvreté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LUKE59
  19 avril 2012
Malgré ce joli titre et un prix décerné à ce roman à sa sortie , je n' ai pas été follement enthousiasmé par cette lecture.Si cet auteur réussit une bonne peinture de la Suède prolétarienne et s' attache en détail à la psychologie de ses personnages, l' intrigue proprement dite ,au départ peu élaborée et imprécise, donne lieu à une enquête assez poussive ,ne générant pas un suspens très soutenu.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
christinebeaussonchristinebeausson   12 avril 2013
Savez vous ce que c'est que d'être pauvre? C'est vivre constamment sur le fil du rasoir en désirant toujours s'offrir des choses. Nous avons tout mise sur Justus, pour qu'il soit bien habillé, au moins. L'automne dernier, John lui a acheté un ordinateur. Il nous arrivait aussi de nous payer quelque chose de bon, le dimanche. On ne peut pas être pauvres tous les jours.
Commenter  J’apprécie          10
KrystaleKrystale   28 octobre 2015
Existe-t-il des sociétés où l'argent ne règne pas en maître? Il avait entendu parler d'une tribu africaine dans laquelle la violence et le vol existaient à peine et on ne se souciait pas de mesurer le temps. Il aurait bien aimé y vivre, mais elle avait sûrement été exterminée. Ou elle était cantonnée dans une réserve quelconque où elle était en train d'agoniser, victime de l'alcool et du sida.
Commenter  J’apprécie          00
morinmorin   23 mai 2015
De la rue, Ola Haver le vit tomber. Il entendit aussi le cri et leva instinctivement la main comme pour retenir ce corps en chute libre. Au même moment celui-ci s'écrasa lourdement sur le sol gelé. la lumière des gyrophares de la police balayait les façades des maisons et, aux fenêtres de l'autre côté de la rue, des gens observaient ce spectacle entre les amaryllis et les étoiles de Noël.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : suèdeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1601 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre