AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355843163
Éditeur : Sonatine (22/01/2015)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 342 notes)
Résumé :
Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, massacrée à coups de hache. Elle s'appelle Élodie et son ami, Antoine Deloye, est identifié sur l'enregistrement d'une caméra de vidéosurveillance de la ville, sortant de chez elle, l'arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s'obstine à nier malgré les évidences. Il accuse son frère jumeau, Franck, d'avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (130) Voir plus Ajouter une critique
NathalC
  04 janvier 2017
Jacques Expert a le don de nous entraîner dans une ambiance glauque. Il nous balade de gauche et de droite, en bas et en haut, il nous emmène, nous fait tournoyer... On tourne les pages et on ne peut plus s'arrêter jusqu'au point final !
Cette histoire est machiavélique...Qui est le coupable ? Franck ou Antoine, ou les 2 ? Qui est qui ? Et pourquoi ?
Des questions, encore et encore...
Bravo à M. Expert qui s'avère en être un, c'est indéniable !
Commenter  J’apprécie          500
diablotin0
  26 août 2016
C'est le sixième livre que je lis de J. Expert et je retrouve bien ce qui le caractérise. Perversité des personnages, climat pesant, malsain.
On fait dans ce livre, connaissance avec Franck et Antoine deux jumeaux qui se ressemblent trait pour trait et qui vont nous hanter et nous balader tout au long du livre. Leur perversité est poussée à son paroxysme ce qui crée une atmosphère très particulière. J'ai l'habitude de lire des thrillers psychologiques mais je dois avouer que ce livre m'a fait froid dans le dos ! Alors oui, j'ai aimé et j'attends avec impatience que Hortence, son dernier livre sorte en poche.
Commenter  J’apprécie          360
sylvaine
  26 août 2017
Scotchée ! je suis restée scotchée
Deux gouttes d'eau de Jacques Expert , je ne risque pas de les oublier ces gouttes d'eau ! Ah non! Franck et/ou Antoine, Antoine et/ou Franck. Ces jumeaux se ressemblent tellement que cela en devient incroyable. Inséparables, complices , l'un est gentil l'autre méchant mais qui est le gentil? qui est le méchant?
Quand Elodie l'amie d'Antoine est retrouvée assassinée dans son appartement tout porte à penser que c'est Antoine le coupable , les caméras de télésurveillance en apportent la preuve . Jusqu'au moment où Antoine accuse Franck et vice et versa , jusqu'au moment où le commissaire Laforge ne sait plus . le doute s'installe, qui manipule l'autre, qui tire les ficelles ?
Rarement un roman policier ne m'a autant captivée , du début à la fin . Quelle histoire !
Bref si vous voulez vous jeter à l'eau plongez dans ces Deux gouttes d'eau vous ne serez pas déçus , de la belle , de la très belle ouvrage vraiment.
Commenter  J’apprécie          322
AgatheDumaurier
  30 décembre 2016
Un joli casse-tête pour la police et le lecteur...
Deux jumeaux mais alors identiques de chez Identiques, et sans empreintes digitales les coquins, s'accusent mutuellement d'avoir décapité Élodie, la petite amie d'Antoine, l'un des jumeaux( l'autre, c'est Franck)...
Bizarres, ces jumeaux...Même leurs défunts parents ne les reconnaissaient pas l'un de l'autre...C'est un peu poussé, ça...
Deux récits parallèles, l'enquête et l'histoire des jumeaux depuis leur naissance...Une histoire de plus en plus inquiétante...Je ne conseillerais pas ce livre à des parents en attente d'un heureux évènement gémellaire ...
Bref, l'intrigue c'est qui est qui, qui manipule qui, qui est Abel et qui est Caïn... Ou y a-t-il deux Caïn ? La lecture est très addictive mais je ne mets que trois étoiles car il y a, il me semble, une incohérence : dès le premier interrogatoire du second jumeau, le commissaire lui révèle comment Élodie a été assassinée... Ce n'est pas credible car c'est un moyen de savoir si ce dernier est innocent, coupable ou complice. S'il est innocent, il ignore le mode opératoire, et dans les autres cas il le connait, donc c'est une information que l'on ne révèle pas...
M'enfin à conseiller quand même pour un agreable moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
stokely
  05 septembre 2017
Une réussite que ce livre que j'ai dévoré mais un bémol sur la fin, Franck et Antoine sont jumeaux, la jeune Elodie copine d'Antoine meurt assassinée de façon abjecte, sa tête étant même coupé.
L'assassin a été filmé dès lors pour la police il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'Antoine jusqu'à ce que Franck fasse son apparition au commissariat de son plein gré afin de défendre Antoine.
Le récit navigue entre cette enquête et l'enfance d'Antoine et Franck entre jeux d'échanges, de manipulation des jumeaux.
En plus d'être jumeaux Antoine et Franck ont une particularité très rare également et leur enfance/adolescence est jalonnée d'évènements particulièrement violents.
Cela se lit d'une traite et on a hâte de tirer tout ça au clair comme les inspecteurs Brunet et Laforge que j'ai beaucoup aimé lire également.
Commenter  J’apprécie          270
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
mamanzabeillemamanzabeille   16 août 2015
Sophie prit le bébé qui s’agitait sur le bras gauche de Philippe. Elle l’embrassa sur le front et alla s’asseoir au salon. Philippe l’imita et ce fut dans un silence réconfortant qu’ils nourrirent leurs enfants. Ils n’avaient pas besoin de parler pour partager leur bonheur. Chacun profitait de ce moment, les yeux posés sur l’enfant niché dans ses bras tandis qu’il vidait goulûment le biberon.

« Doucement, mon petit Antoine », finit par dire Philippe.

Il lui retira la tétine et le bébé se remit à hurler de plus belle.

Sophie avait réagi aussitôt : « Tut, tut, tut ! C’est moi qui ai Antoine !

– Mais non, c’est moi ! Regarde ! »

Philippe tira sur la manche de la chemise jaune pâle du bébé qui se tortillait au creux de son coude. Il examina son poignet droit. Puis le gauche. Sa première réaction fut l’amusement : « Il n’a plus son bracelet.

– Le mien non plus », constata Sophie, plus gravement
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nelly76nelly76   22 décembre 2017
《 Il est neuf heures ,un flash d'information.Une jeune femme assassinée à coups de hache à Boulogne -Billancourt. ...》
Assis à l'avant du véhicule le commissaire divisionnaire Robert Laforge se tient droit,raide,comme dans une volonté de compenser sa petite taille et son buste court.Il tend l'oreille ,la voix du journaliste est grave quand il annonce:" Exclusivité RTL: une jeune femme de vingt -sept ans a été trouvée assassinée à son domicile de la rue Carnot à Boulogne- Billancourt en banlieue parisienne,baignant dans son sang.Ce sont les voisins ,alertés par des cris ,qui ont averti la police.La mort serait due à plusieurs coups de hache dont l'un fatal au niveau du crâne.L'enquête a été confiée à la police judiciaire. ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DucalmeLucetteDucalmeLucette   14 juillet 2016
Ce qui l’avait laissé sans voix, c’était la tête coupée de la jeune femme, posée sur la table basse. Elle avait été placée toute droite, soigneusement, elle penchait à peine. Coincé à la base du cou, un cendrier l’empêchait de basculer. Le visage était orienté en direction de la porte d’entrée. Les longs cheveux bruns ensanglantés avaient été ramenés sur son visage, comme si on avait voulu le cacher. Le commissaire avait été le premier à les écarter, du bout des doigts. D’une de ses mains gantées, il avait maintenu la tête. De l’autre, il avait écarté les mèches coagulées, avec d’infinies précautions. Alors, il avait découvert le visage d’une jolie jeune femme aux traits fins, aux yeux d’un noir intense. Volontairement, sans aucun doute, son assassin ne les avait pas refermés.
L’impression qui se dégageait de cette mise en scène était sans équivoque : le tueur l’avait placée là comme un trophée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mamanzabeillemamanzabeille   16 août 2015
Enfin il écrit au feutre rouge sur une nouvelle page vierge :

CONCLUSION : UN SEUL DES FRÈRES DELOYE EST L’ASSASSIN.

Garlantezec est le premier à rompre le silence pesant :

« Tout désigne quand même Antoine Deloye, commissaire, non ?

– Non, capitaine. La seule certitude que nous avons est que ce crime a été commis par l’un d’eux, grâce aux images vidéos et à l’analyse ADN. Mais lequel ? C’est ce que nous devons trouver cette nuit, avant d’envoyer le coupable devant le juge demain matin. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nelly76nelly76   26 décembre 2017
En retrait dans L'ombre de la terrasse,se protégeant de ce soleil qu'il n'apprécie pas un petit homme,ventripotent et chauve ,ne perd rien de la scène .Cela fait des mois qu'il attend ce moment.Depuis que les frères Deloye ont échappé à la justice il ne les a pas lâchés, les suit ,les surveille,sans s'accorder le moindre répit. Pugnace et obstiné ,il sait cette fois qu'il ne les laissera pas gagner.Pourtant il ne sourit pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Jacques Expert (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Expert
Rencontre avec Jacques Expert pour la parution de "Hortense" (Livre de Poche)
autres livres classés : gémellitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





. .