AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2710305526
Éditeur : La Table ronde (16/03/1993)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Parce qu'il vient de rencontrer Jeanne dont il est tombé amoureux, Stephan va offrir un nouvel élan à son existence pour redonner à leurs vies le goût qu'elles ont perdu. Épaulé loyalement par son ami Paul, Stephan se lance dans le projet fou d'effacer la tristesse des souvenirs de la jeune femme.
« C'est là qu'il m'a dit que nous devions apprendre à vivre.
- Apprendre à vivre ?
- Oui, plus rien se refuser et surtout pas les trucs les plus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
RChris
  03 août 2017
C'est un roman noir et difficile à classer, conçu un peu comme une enquête policière et un peu comme une histoire romancée du plastiquage. En tout cas, les explosions (un P.M.U, un cabinet d'huissier, une banque, un parc, une maternité) ont des mobiles introuvables pour la police...
D'un côté, un flic cherche les explications d'exactions que rien ne permet de lier et de l'autre, des hommes masqués de cagoules félines dont nous connaissons les raisons d'agir.
Cette histoire développe, sans suspens, une spirale inéluctable d'événements s'enchaînant chaque fois plus fort.
Un roman zarbi au style rapide et vif.
Commenter  J’apprécie          150
nashandco
  28 février 2019
« On va tout faire péter ou bien ? »
Si l'on souhaite trouver une ligne directrice à ce petit bouquin qui se dévore d'une traite, ce serait plutôt l'idée.
Ce court roman noir de Fréderic H. Fajardie publié pour la première fois en 1993, nous amène à rencontrer des personnages qui trouvent un sens à ce joyeux bordel qu'est la vie en utilisant un matériau des plus efficaces : j'ai nommé l'explosif. Simple, efficace, basique. Et lorsque l'un des protagonistes est un expert en la matière, on ne boude pas son plaisir et on se laisse tenter à imaginer la suite.
Stephan est donc un ancien artificier de l'armée. Jeune homme faisant couler sa vie monotone, une vie qui le rend blasé jusqu'à une rencontre qui va changer la donne. Une rencontre qui va foutre un sacré boxon notamment dans la capitale. Une rencontre qui est à l'origine d'un parcours parsemé d'odeur de poudre. Un parcours où d'autres anciens de l'armée et des policiers plus ou moins lucides sur les enjeux de cette quête, se retrouvent à graviter.
Une quête très originale se met donc en place par le biais du protagoniste principal. Alors vous pourriez me dire on ne fait pas tout péter comme ça, sans raison. Et par amour ? C'est une première lecture et c'est ce qui va amorcer le parcours de Stephan suite à sa rencontre avec Jeanne. Fajardie oblige, la problématique sociale et sociétale est aussi de la partie bien calée dans le fond. Une forme de révolution au sens propre, palpable, par l'action se construit et prend forme page après page. Cette dernière va enclencher la suite des événements. Une révolution pas si propre que cela lorsqu'on y réfléchit. Vous le verrez par vous-même, on parle tout de même d'explosifs.
Cette révolution en forme d'hommage à un courant anarchiste libéré de tout joug semble aussi poser des questions à une autre échelle. Et cette deuxième lecture d'ordre social irrigue tout aussi bien ce court roman. Dénoncer les conditions de travail ouvrières, les manigances des politiques au pouvoir, percevoir la fine frontière entre les « bonnes actions » et les « mauvaises », on distingue de nombreux thèmes à l'arrière-plan du récit. Et finalement, jusqu'où aller pour une cause qui apparaît juste ? Tout faire péter ? Risquer la vie de certain.e.s ? A vous de voir. Stephan et ses compères semblent avoir déjà fait leur choix.
La prose de Frédéric H. Fajardie ne fait pas dans la fioriture. Ici, on ne retrouve pas la phrase de trop et le rythme est soutenu. L'action d'une scène est campée en quelques lignes avant de passer à une autre en un clin d'oeil. Pour autant, la gouaille des personnages du néo polar des 70's est de mise avec les clichés qui vont avec certes, mais sans faire perdre pour autant son charme au bouquin. Une lecture qui coule tout seule. Qui pose les bonnes questions, juste ce qu'il faut pour laisser la place à la réflexion une fois la dernière page tournée. Et cette dose de surréalisme dans l'action (et si un jour ça partait vraiment en vrille comme ça ?) nous laisse aussi songeurs.
Au passage, il est à noter le très bon boulot des éditions Gallimard dans leur collection La petite vermillon avec une belle couverture. Les ouvrages de cette collection méritent souvent le détour et attirent l'oeil sur les étals des libraires. Une couverture de chat pour ce roman en référence au petit gang des « Chats bottés » qui se forme autour de Stephan.
Un bon moment de lecture en somme, où le courant anarchiste rencontre le roman noir pour composer un joli feu d'artifice.
Lien : https://entrelacraieetlestyl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DamienR
  23 mars 2012
Voici le roman qui a été adapté en 2006 par Boris Beuzelin. Je confirme que l'adaptation BD est vraiment très bonne, et que ça vaut vraiment le coup de lire ces deux oeuvres en parallèle. C'est le genre de roman bourrasque dont on arrive au mot fin dans la soirée !
Commenter  J’apprécie          20
HORUSFONCK
  11 octobre 2016
Mon deuxième Fajardie, lu à un train d'enfer à la suite des Tueurs de Flics.
Commenter  J’apprécie          40
Contributeur
  28 septembre 2016
La folie écrite avec précision. La politique est un art noble et souvent, ça n'est que de la littérature.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
doublepagedoublepage   08 décembre 2016
Gros con ! Tu sais pas qu'un mec naturellement con qui lit quotidiennement un journal historiquement con devient organiquement con ? T'as pas saisi ça ? Tu sais pas que t'es bouffé par la connerie comme par un cancer, qu'elle est dans tes fibres, tes filaments filandreux, tes magmas mégalithiques ? T'as déjà regardé tes globules ?
- N... Non monsieur le divisionnaire....
- Ils sont là assis sur tes artères à lire Le Parisien Libéré, au lieu de circuler, d'aller et venir comme n'importe quel globule. Et tu t'étonnes d'être pourri ? Allez va me chercher ton patron.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   13 novembre 2014
Tout ça veut dire qu’une vie, ça coûte cher. Ça… ça recule les limites du possible. Après notre histoire, d’autres gens se diront : « Le monde est fou, vraiment, tout est possible, tout peut arriver ! » C’est un peu comme les super-hold-ups ou le pillage d’une grande surface par les clients, bourgeoises en tête. Un peu comme si, après ça, on n’entendait plus jamais des phrases comme « il n’y a rien à faire, c’est comme ça depuis toujours, faut accepter son sort
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   13 novembre 2014
La vie est une opération de commando. C’est une razzia sur l’amour, l’amitié, la tendresse, la bagarre, le pouvoir…
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   13 novembre 2014
La violence, c’est comme un obus : ça éclate dans tous les sens, vous ne contrôlez rien du tout.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   13 novembre 2014
Le bonheur, ça se prend. Je ne sais pas, moi, c’est comme la liberté.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Frédéric H. Fajardie (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric H. Fajardie
Mes classiques à moi - La tour des demoiselles et La lanterne des morts - Frédéric H. Fajardie
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1324 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre