AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253108078
770 pages
Le Livre de Poche (12/05/2004)
4.06/5   100 notes
Résumé :
Décembre 1609, deux cavaliers approchent d'un château en ruine où se trame un terrible complot. Le premier est l'un des hommes les plus puissants du royaume des lys. Son acolyte, un moine défiguré, est sans doute ce que le mal a produit de plus raffiné depuis des siècles. A ses ordres, demi-fous, une troupe de loups-garous attend son heure pour participer à la folie meurtrière qui va secouer le pays pendant les six mois qu'il reste à vivre au roi Henri IV. Et pour m... >Voir plus
Que lire après Le voleur de ventVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Je ne suis pas du tout decue par cette lecture,que du cont raire;comment arriver a lacher un tel livre!Que d'aventures qui nous tiennent en haleine et qui nous font avoir peur pour l'amiral,comte de Pomonne
Ce qui m'a plu,c'est la dualite entre le bien et le mal,la fidelite et la trahison,l'amour et la haine,la douceur et la sauvage barbarie
Un tres bon roman qui nous fait voir une autre version de l'assassinat d'Henri IV par Ravaillac,une autre version de complots
Je vous le recommande vivement
Commenter  J’apprécie          201
Et bien après un démarrage un peu laborieux, une fois que je me suis fait au style d'écriture (pseudo "ancien"), et que je n'ai plus buté sur l'absence d'article et les "en" à la place de "dans", j'ai plutôt bien apprécié ma lecture, même si moins que "les foulards rouges" où le style ne m'avait pas paru si "artificiel", bizarrement.

C'était il y a longtemps alors je ne sais plus trop.
L'auteur a encore habilement mélangé la grande Histoire et son intrigue, qui se passe autour de l'assassinat d'Henri IV. Son héros, Thomas de Pommone, est quelque peu agaçant (car trop parfait), mais flamboyant, comme son prédecesseur des "foulards rouges" qui se trouve être son fils, ce qui, au delà d'être spoilé dans le bouquin (donc je n'ai pas de scrupule ici à vous le dire), nous dévoile que mossier le comte de Nissac ne mourra pas à la fin de ce livre, ptdr, donc nous sommes tous autant que nous sommes, prévenus. C'est un peu dommage car les rebondissements censés nous faire croire que M. de Nissac y est passé, ça ne marche pas très bien. mdr !

Manifestement celui-ci a été écrit après et peut-être qu'il a été moins facile à écrire pour l'auteur, l'impression de "laborieux" dans le style vient peut-être de là !
A partir de la moitié, j'y ai été moins sensible et suis entrée dans l'histoire, et j'ai suivi les péripéties de ces aventures avec intérêt !
Une bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          70
Salut les Babelionautes
Pour le Challenge Trivial Reading IV je suis tombé sur une case littératures Blanche alors j'ai ressorti ce roman de cape et d'épées de Frédéric H. Fajardie.
Ce roman que j'ai lu pour la première fois en 2003 et dont j'ai fait l'acquisition par la suite nous conte les aventures trépidantes de Thomas de Pomonne, comte de Nissac et amiral des mers du Levant.
Nissac est de tous les combats, des côtes d'Afrique aux glaces du Danemark, dans les couloirs du Louvre ou les complots se trament.
Duels, rendez-vous secrets, attentats à l'explosif, prêtres crucifiés sur la porte des églises et surtout les abordages avec ces bataille Navale digne d'un Patrick O'Brian ou d'Alexander kent.
Curieusement ce livre n'a été édité qu'après les foulard rouges alors que chronologiquement a l'histoire les événements s'y déroulant se situe avant.
Donc a l'origine je les ai lu dans l'ordre de parution mais il est plus gratifiant de commencer par "Le voleur de vent".
Je ne vais pas déflorer L Histoire mais sachez que si vous ouvrez ce livre vous ne pourrez le refermer qu'une fois le mot fin apparut.
Commenter  J’apprécie          120
Autant j'avais apprécié "Les Foulards rouges", autant cet autre roman historique de Frédéric Fajardie m'a déçu.
Pour trois raisons principales :
- L'auteur se pique de retrouver la langue du XVIIe siècle en multipliant l'absence d'articles et en remplaçant à foison "dans" par "en". le procédé tourne en rond et lasse. N'est pas Robert Merle ("Fortune de France") qui veut !
- L'introduction de loups-garous et de leur déferlement de violences sanguinaires décrit par le menu pollue le récit et le rend par moment détestable (cf : jeunes enfants).
- le héros - L'Amiral Nissac - est bien trop parfait tant comme guerrier que comme homme au point de manquer de substance.
Tout cela est bien dommage, car la seconde partie de ce roman de près de 700 pages est pleine de verve et offre de bons moments aux amateurs "de cape et d'épée". Et les efforts de Nissac pour empêcher l'assassinat d'Henri IV se traduisent par quelques scènes bien senties.
Le Fajardie des "Foulards rouges" n'a pas réussi à retrouver la qualité de son roman historique initial.
Commenter  J’apprécie          90
Ayant été emballé par Les Foulard Rouges je dois dire que j'ai été quelque peu déçu en lisant le Voleur de Vent. Non tant par l'histoire – qui est formidable, palpitante – mais plutôt déçu par le style que Fajardie a utilisé pour écrire son livre. Voulant coller au style du début du XVIIe siècle je trouve que le rendu est plutôt fade. le style dessert l'histoire. Cela mis à part on a affaire à un très bon livre d'aventures, avec des personnages plus qu'attachants (même si je trouve que Thomas de Pomonne est un peu trop « parfait » à mon goût) et notamment la baronne Isabelle de Guinzan qui est une vraie héroïne de roman, comme on les aime (et que, de surcroît m'a énormément fait penser à une Isabelle de ma connaissance)… Bref je reste mitigé sur ce livre car je m'attendais à beaucoup mieux…
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
En les forets,on tuait et se faisait tuer.On mangeait,on etait mange.Mais jamais comme chez les hommes,grands dispensateurs de mepris pour tout ce qui n'est point eux,on ne faisait souffrir pour le plaisir
Commenter  J’apprécie          160
Trop souvent on dissimule sous le beau masque de la vertu ce qui n'est point autre chose qu'absence d'esprit de conquete en les entreprises amoureuses
Commenter  J’apprécie          120
- On agit pour la beauté quand votre âme est belle. Tu devrais méditer là dessus, cousin, car ce serait méditer sur la signification de l'existence.
(NDR : De Valenty à De Fuelde (Abbé de son état)).
Commenter  J’apprécie          80
Il faut choisir avec soin la femme qu'on épouse, et y réfléchir même avant que de la voir ou de faire ce maudit choix. Pour savoir si l'affaire est bonne, il faut, la veille de la Saint-André, s'arrêter devant la porte d'une étable où une truie allaite ses petits. Il est nécessaire de frapper à la porte au douzième coup de minuit. Si la truie grogne la première, il est sage d'épouser une veuve. Si c'est les petits, on marie une vierge ....
Commenter  J’apprécie          30
Belle amour,la mort est chose ineluctable.Fuir pareille realite est aussi vain que fol.Et le prix des instants de grands bonheurs qui nous unit vient aussi du fait qu'ils ne sont pas eternels
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Frédéric H. Fajardie (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric H. Fajardie
Chronique consacrée aux grands noms de la littérature policière, et animée, depuis octobre 2018, par Patrick Vast, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour la 34ème chronique, le 08 janvier 2020, Patrick présente l'auteur français Frédéric H. Fajardie. Patrick Vast est aussi auteur, notamment de polars. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://patricksvast.hautetfort.com Il a également une activité d'éditeur. À voir ici : https://lechatmoireeditions.wordpress.com La page Facebook de la Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (288) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3164 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..