AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021031047
Éditeur : Seuil (14/04/2011)

Note moyenne : 4/5 (sur 11 notes)
Résumé :

A travers des versions méconnues ou revisitées de contes édifiants, humoristiques ou légendaires,les auteurs explorent les grandes traditions qui mettent le jardinage au coeur de l’art de vivre. Duvieux jardinier de Perse au Fou des fleurs chinois, de la Rose d’immortalité d’Arménie aux figues de Nasreddine, du jardin zen à la chemise verte d’un homme heureux, ils proposent dans ce recueilune antholog... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
lafilledepassage
  29 avril 2019
Recueil de contes de sagesse principalement, venus d'Asie (Japon et Chine) pour la plupart d'entre eux. On peut s'interroger sur la faible représentation de contes venant des terres de l'Islam, alors que les jardins – et les jardiniers – y ont une signification symbolique très forte.
L'écriture est très jolie… Normal, le jardin n'est-il le royaume de la Beauté, avec ses couleurs chatoyantes, ses parfums enivrants et la douce caresse des brins d'herbe sur la plante des pieds ??? Maintenant, je doute que ces contes soient aisés à dire et à écouter, il s'agit plus ici de littérature écrite que de littérature orale …
Un recueil à feuilleter de temps à autre, juste pour le plaisir des sens …. Mais pour le moment je chausse mes bottines et quitte ma bicoque, mettant en pratique le conseil de Bernard de Clairvaux : « Tu trouveras bien plus dans les forêts que dans les livres. ».
Commenter  J’apprécie          198
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Maya26Maya26   27 août 2014
Le jeune homme n'arrivait pas à saisir ce qui s'était produit durant son sommeil. Il avait beau tourner et retourner ses pensées comme une terre meuble, il se laissa gagner par l'incertitude. Avait-il suffisamment donné de son art? Il songea alors aux paroles avisées que prononçait son père lorsque le résultat escompté ne venait pas : le doute est la clé de toute connaissance. Il refit chaque chose qu'il avait déjà faite, abreuva le rosier, bêcha, étudia la terre, la nourrit. Il pailla, tailla après les froidures, prit grand soin des feuilles. Il veilla auprès du rosier, dormit les yeux ouverts, son arc et ses fléches à portée de main, guettant l'intrus qui oserait forcer l'entrée de la roseraie et profaner le bouton espéré. Il scruta l'adversité tel un chevalier amoureux et protecteur.
La rose d'immortalité d'après un conte d'Arménie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lafilledepassagelafilledepassage   30 avril 2019
La faute la plus grave que tu puisses commettre
Est de citer les Ecritures et de donner des explications
Pour prouver que tu « comprends ».
Peu importe que tu arranges les choses ;
En réalité, tu cherches un être vivant parmi les fantômes !

Da Hui Zong Cao, maitre chan.
Commenter  J’apprécie          81
Maya26Maya26   03 septembre 2014
Asseyez -vous, formez le cercle sacré,rappelez-vous qu'il est mon corps. Contez la Piste des fleurs, cultivez-la, sinon elles repartiront. Choisissez avec sagesse le lieu où vous irez les planter. Faites de la terre un reflet du jardin. Soignez avec l'eau des fleurs vos peurs, votre colère : le souvenir du désastre vous poursuivra longtemps. N'oubliez pas la prairie céleste, protégez les abeilles et rejoignez le cercle des étoiles.
Mythe arborigène d'Australie : La piste des fleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sumitsukisumitsuki   13 août 2011
Le sultan sentait que l'arbre du conte vivait dans sa poitrine et qu'il bourgeonnait, ses paumes humides étaient des rameaux gagnés par la rosée, son ventre aspirait au pardon, il ressemblait au chardon cherchant le regard aimant du soleil. La peur de donner devint un tas de feuilles sèches, bonnes à faire brûler. Jamais il ne s'était senti autant choyé et malmené, tel un jardin livré aux mains expertes.

"Le jardin des mots" - Hommage à Shéhérazade
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lafilledepassagelafilledepassage   29 avril 2019
Prends, les fruits des dieux sont pour toi
Les ondes bienfaisantes, le ruisseau,
Le gazon, les figues et le vin.
Vois la beauté et tète les grenades,
Sois attentif, donne et deviens le jardin.
Commenter  J’apprécie          70
Video de Pascal Fauliot (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Fauliot
A propos des contes avec Pascal Fauliot et Patrick Fischmann (extrait)
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre