AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020970938
240 pages
Éditeur : Seuil (06/11/2008)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Les Contes des sages du Japon mettent en scène de paradoxales et édifiantes rencontres entre samouraïs et moines, maîtres de thé ou d’arts martiaux, peintres et poètes, illustres ou anonymes. Trente-trois contes présentés, autant d'inestimables leçons de vie qui nous enseignent à voir au-delà des apparences, à cultiver la patience, l’harmonie, la non-violence et la compassion. L'ouvrage établit un dialogue constant entre texte et images, faites d'estampes, de peintu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Nyuka
  25 janvier 2019
Petite lecture phylosophique du mois de janvier.
De nombreuses nouvelles abordant le bouddhisme au Japon, les moines sont en effet les héros de ce recueil.
Leur façon de voir et d'appréhender le monde mériterait d'être un peu plus connue.
Lecture apaisante et agréable. À découvrir. Toutefois, je mets en garde ceux qui espèrent y trouver des légendes sur les Yokai, il n'y en a aucune ;)
Commenter  J’apprécie          150
sakura230
  14 décembre 2014
De très beaux contes qui nous permettent de mieux comprendre le Japon traditionnel avec sa culture zen, ainsi que les différents aspects de la vie.
La lecture est fluide, intéressante avec des pages imagées qui apporte encore plus de charme à ce recueil.
Il n'y a pas un seul conte que je n'ai pas aimé, toutefois, pour moi, il y en a quelques unes qui sortent du lot :
- Sakurako la geisha
- le maître de thé et le samouraï
- l'honnête serviteur et le bandit
Ces trois histoires m'ont particulièrement touchées.
Pour les amoureux de la culture japonaise je le conseille fortement ! C'est vraiment un très beau livre.
Commenter  J’apprécie          110
Chroniques_Aleatoires
  25 décembre 2013
Je l'ai acheté lors de ma visite à la Fondation Pierre Bergé et Yves Saint-Laurent car il y avait une exposition de Kabuki, des costumes de théâtre japonais. J'avais vu des reportages sur le sujet, avant et après ma visite. C'est grâce la même amie avec qui j'ai parlé de Stupeur et tremblements. Elle m'a invité et et j'ai accepté. L'exposition était magnifique !
Sinon, sur la lecture de ce petit livre fort adorable, on trouve bon nombre de moralités et de poèmes magnifiques. En générale, il tourne autour des moines et des maîtres de thé, des sages conseillers et quelques samouraïs. Pour ceux qui me connaisse en IRL (In Real Life = dans la vraie vie), ils ont dû voir les quelques citations que j'ai publié sur ma page, et franchement ça donne à réfléchir et à approuver pour certain. Tenez par exemple : c'est un moine zen totalement fauché qui écrit des poèmes. Un soir, alors qu'il dormait, il se réveille car il avait terriblement froid, et là il constate qu'un voleur est passé par là et lui a volé tout ce qu'il avait (en gros pas grand chose), ainsi que sa couverture. Et lui, au lieu d'être frustré ou en colère, voir outré (choisissez la bonne option), et bien tout ce qu'il trouve à dire c'est :
Le voleur n'a pu
Emporter une chose
Lune qui brille à ma fenêtre
Ou encore une autre petite histoire pas mal pour les hauts placés. C'est un homme (maître zen de préférence) qui reçoit une carte de visite. Il renvoie le serviteur qui a fait la livraison en disant à son maître qu'il ne veut pas le recevoir. le serviteur fort mal à l'aise de ce refus, va rapporter les faits à son maître. Ce dernier aussi intelligent qu'il soit, prend un stylo et raye les mentions inutiles. de ce fait, le serviteur revient vers le maître qui au final accepte de le recevoir. Vous vous demandez "mais comment ?", et bien comme ceci :
"Son Excellence Kitagaki, Gouverneur de Tokyo" => "Kitagaki"
Et il y a pleins d'autres merveilles de ce style. Sincèrement, je l'ai savouré ce livre. de plus, il est parfaitement illustré de jolies estampes (peintures japonaises) en parfaite harmonie avec le conte. En plus les bordures (au nombre de treize) sont utilisées comme papier pour les origamis. Bref, un vrai délice pour les fans du Japon, pour les curieux et les connaisseurs.
Derrière la réussite d'un homme
Se cache souvent une femme.
(Proverbes japonais)
Lien : http://leschroniquesaleatoir..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Sando
  18 juin 2011
Les Contes des Sages est avant tout une très belle collection, référençant pour le moment une vingtaine d'ouvrages. Sa couverture cartonnée en tissu, les enjolivures à chaque page et les illustrations soignées en font une collection prestigieuse. Pour ce qui est des Contes des Sages du Japon, il ne faut pas s'attendre à lire des légendes folkloriques dont le pays abonde, il s'agit plutôt ici de sagesses et d'anecdotes assez courtes, souvent accompagnées d'un poème ou d'une sentence. le recueil familiarise le lecteur aux différents arts de vivre nippon (spiritualité, art du thé...) et à différents statuts sociaux (shogun, geisha, samourai, ronin...) En résumé, un ouvrage intéressant et une collection à suivre.
Commenter  J’apprécie          60
SakuraBouBou
  20 février 2011
Magnifique recueil de contes du Japon inspirés du bouddhisme, du shintoïsme et du
zen. Chacune de ces petites histoires nous engage à une réflexion. J'ai
particulièrement aimé les contes suivants : La leçon de la femme samouraï, L'honnête
serviteur et le bandit, Les deux moines et la geisha. Ce livre est également un très bel
objet. La couverture est cartonnée, le papier est de très bonne qualité, de belles
illustrations mettent en valeur quelques contes.
Superbe livre facile à lire (avec un glossaire détaillé) à mettre entre toutes les mains ;)
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
BearthonBearthon   01 janvier 2016
Pour meubler le silence, et pour prouver qu'il n'était pas un néophyte, l'intellectuel américain continua :
-Sachant que le zen est né en Chine, j'ai cru très longtemps que ce concept du Vide était une influence du taoïsme, mais en découvrant récemment le Prajnaparamita qui est un texte fondateur du Mahayana, et dont les premières versions sont en sanscrit, j'ai compris l'origine proprement bouddhique de cette idée de Vacuité. Notion purement bouddhique, en effet, qui paraît, d'ailleurs, étrangère à l'hindouisme mais..., bredouilla le philosophe, maître, que faites-vous ? Le bol déborde et vous continuez de le remplir ?!
-Eh oui, répondit le moine à son hôte, ce bol déborde tout comme votre esprit. Comment voulez-vous que je puisse y ajouter quelque chose ?!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sakura230sakura230   14 décembre 2014
Les poètes la comparaient la légèreté du papillon virevoltant entre les fleurs, à la branche de saule qui ondule dans le vent. [...] Ses admirateurs étaient transportés dans un autre monde, persuadés qu'une divinité s'était incarnée ici-bas.
Sakurako la geisha savait bien cacher sa secrète souffrance derrière le paravent de son art. Fille d'un samouraï déchu qui était mort de honte, elle s'était vendue à la patronne d'une maison de thé pour sauver de la misère sa mère, ses frères et sœurs. Son sacrifice était ce qu'on appelle pudiquement "le prix des larmes".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DanieljeanDanieljean   06 octobre 2015
Alors qu'il était mourant, le moine
Ninakawa reçut la visite du grand
maître zen Ikkyu qui lui proposa de le
guider dans cet instant crucial.
Le candidat à l'autre monde, d'une voix
faible mais ferme répondit:
- Seul je suis venu ici-bas et seul je dois
m'en aller. Je ne sais pas quelle aide vous
pourriez m'apporter.
- Si vous pensez réellement que vous allez
et venez, vous êtes encore dans l'illusion.
Vous n'avez donc toujours pas compris la
véritable nature de l'esprit.
Le visage de Ninakawa s'illumina d'un
paisible sourire et il rendit son dernier
souffle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BearthonBearthon   01 janvier 2016
En fin de journée, après des heures de labeur acharné, le disciple satisfait s'assit pour contempler son oeuvre : dans la lumière dorée du couchant, le nuancier du sous-bois et les roches de l'allée, impeccablement balayées et abondamment arrosées, reluisaient d'un éclat surnaturel. C'est alors que l'énigmatique Sen no Rikyu dit dans son dos ces paroles :
-Décidément, tu n'as rien compris à l'esprit du jardin de thé !
Puis, il agrippa les branches d'un arbre qu'il secoua vigoureusement.
[...] l'allée fut alors émaillé de l'or et du pourpre de quelques feuilles mordorées, symboles mêmes de l'automne et du roji, le sentier du dépouillement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sakura230sakura230   14 décembre 2014
" Même dans l'eau boueuse
La fleur de lotus conserva sa pureté.
En vérité, elle s'épanouit, merveilleuse
Parce que de la boue elle est née."
Sengai
Commenter  J’apprécie          70

Video de Pascal Fauliot (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Fauliot
A propos des contes avec Pascal Fauliot et Patrick Fischmann (extrait)
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
487 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre