AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les Naufragés du Temps tome 1 sur 10

Paul Gillon (Illustrateur)
EAN : 9782731601244
56 pages
Les Humanoïdes associés (01/01/1981)
4.03/5   30 notes
Résumé :
Cet homme a dormi pendant mille ans. Il s'appelle Christopher. À la fin du vingtième siècle, alors que l'humanité était menacée par le grand fléau, il a été plongé dans un sommeil artificiel et envoyé dans le cosmos afin de sauvegarder l'espèce. Un jour de 2 990, le voilà qui s'éveille. Pour constater que le fléau est toujours là et que les derniers terriens s'apprêtent à ... >Voir plus
Que lire après Les Naufragés du Temps, tome 1 : L'Etoile endormieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Pour présenter Jean-Claude Forest, le (un temps) scénariste de cette série, il suffit d'accrocher son nom à celui d'une des plus célèbres héroïnes de BD, Barbarella, pour qui il réalisa aussi la part graphique. Cette fille de papier, en 1962, surprenait le lectorat par son univers futuriste, débridé et fantaisiste. Il n'en reste pas moins que 4 des 10 premiers tomes des "Naufragés du temps" constituent un autre pan important de sa bibliographie où il reprend ses idées science-fictionnesques déjantées et atypiques.
Il s'y acoquine avec Paul Gillon, le dessinateur, qui finira seul la série. Ce dernier y apporta sa patte irremplaçable.
La série s'amorce en France, en 1964 et en feuilleton dans le premier numéro du magazine Chouchou, le temps de 9 numéros; puis en 1974 en album.

"Celui qui dort parmi les étoiles"

1990. La Terre subit le Grand Fléau: de gigantesques spores (E.T. ?) explosent en basse atmosphère, tuent et menacent la survie de l'humanité. L'idée germe et prend corps d'un couple, Christopher et Valérie en Adam et Eve des temps modernes, mis en état d'hibernation dans deux cocons de cristal en orbite elliptique terrestre. Les oeufs de survie frôleront la Terre tous les 125 ans jusqu'à ce que le Berceau puisse à nouveau "protéger leurs existences et celles de leurs enfants".

2990. la Terre et les hommes, contre toute attente, ont survécu, le Grand Fléau s'en est allé. Les Hommes sont désormais en capacité de s'affranchir des distances interstellaires et s'apprêtent à coloniser d'autres planètes hors Système Solaire. Christopher est récupéré vivant dans son cocon. La capsule de Valérie a disparu des écrans-radars un siècle plus tôt. "Les hommes de l'avenir sauront t'ils recueillir les survivants du passé ?". le Grand Fléau, mille ans assoupi, amorce une seconde vague; les hommes doivent quitter le Système Solaire. Christopher ne peut s'y résoudre en Adam abandonnant Eve.
"Son visage est le dernier visage de femme qu'il m'a été donné de voir au XXème siècle. Je crois qu'elle était belle..."
Une jeune scientifique de 2990, va l'aider à retrouver Valérie. Son prénom; Mara pour qui s'amorce une longue histoire d'amour contrarié ... sortez les mouchoirs.

Le postulat de départ est posé. Il est classique, fut sans doute novateur pour l'univers BD de l'époque, même si on pense au roman "La nuit des temps" de Barjavel (1969) qui lui-même ... Mais l'essentiel des influences à l'oeuvre n'est pas tant dans ce syndrome "au bois dormant" que dans la description fouillée, graphique et écrite, de mondes tels que Jack Vance en avait dévoilé dans ses romans et nouvelles. Sur le fil d'idées inspirées faune et flore se posent des dessins novateurs de toute beauté. Les personnages vont visiter un système solaire plus rêvé que réel, mais si crédible et réaliste. C'est, ici, ce qui devait plaire en 1974 (et plait encore sans réelle nostalgie): une relative fraîcheur de thème, une forme hors sentiers battus ... un fond au second plan qui n'avait guère d'importance.

Une multitude d'étrangetés spatiales: lieux pour le moins pittoresques, faune, flore, humains et E.T. associés (même si on a affaire ici à de banals rats en guise de petits hommes verts), s'étale sous les yeux du lecteur étonné et ravi. S'amorcent des rencontres surprenantes d'une planète à l'autre. Se tisse, peu à peu, un étonnant bestiaire visuel de space-opera, d'êtres tour à tour menaçants ou sages, burlesques ou plausibles, absurdes ou réalistes. On entrevoit une faune de l'espace qui, on l'espère s'étoffera d'autres spécimens au cours des épisodes ultérieurs.

On rencontre par exemple:
_ ces étonnants Métalopodes: mille-feuilles de lamelles métalliques agglutinées, glissant les unes sur les autres et amorçant les silhouettes mobiles de fantômes menaçants.
_ Des simili dauphins, aux ailes/voiles de raies-manta, capables de transporter dans une poche dorsale leur progéniture et accessoirement nos héros vêtus de scaphandres.
_ Des vaisseaux E.T. comme de lourdes chauve-souris mécaniques (presque semblables aux ornithoptères du Dune de David Lynch) accrochées, au repos, tête en bas, aux falaises surplombant les océans de Venus.
_ Un fleuve annulaire satellisé autour de Limavan, satellite de Saturne. Son nom: Thanator, le Fleuve des Morts, "aux eaux noires et transparentes comme l'espace", sur lequel flottent des atolls-chrysanthèmes, les péniches des morts et des trains de cercueils conduits par des"carons" qui font passer le Styx.
_ Des robots qui ressemblent aux R2D2 des Starwars à venir.
_ Sur Venus, sans doute terra-formée car devenu océan, des villes flottantes fouettées de vents de méthane et de soufre, drossées par temps de tempête ...

Ce fut me concernant une relecture, une redécouverte amusée et emballée d'une BD qui n'a pas pris une ride et qui, sous les yeux du lecteur retrouve tout ce pourquoi elle fut créée: la surprise, l'étonnement, le dépaysement ... en un mot l'émerveillement.
En un mot je conseille.

A suivre.
Lien : https://laconvergenceparalle..
Commenter  J’apprécie          170
A la fin du XXe siècle, un grand fléau menace la Terre. Pour sauver l'humanité on endors un couple qui survivront dans l'espace indéfiniment jusqu'à ce enfin la Terre soit de nouveau accueillante. Mille ans plus tard on réveille l'homme, Christopher, et pourtant l'avenir de la Terre est plus que jamais compromis.

Les naufragés du temps est un space opéra qui date de 1974.
le héros, Christopher, est resté endormi pendant mille ans et retrouve une planète en proie au Grand Fléau. Il s'enfuit avec Mara avec une idée en tête : retrouver la jeune femme endormie pendant 1000 ans avec lui dans l'espace.
Notre couple va donc sillonner l'espace, découvrir des mondes et des civilisations et affronter bien des dangers. de la science-fiction classique qui reste un basique plaisant à lire malgré le vieillissement de la narration. Les lieux et les actions s'enchainent très vite et il y a peu de place pour les personnages secondaires.
Le dessin réaliste fait un peu démodé dans les constructions futuristes mais pour le reste il n'a pas trop mal vieilli en dehors de la colorisation plutôt vilaine et terne.
Commenter  J’apprécie          140
Une Terre dystopique menacée par un fléau à dégaine de virus qui revient avec régularité (curieux , ça ne vous rappelle rien ?) . le héros ,mis en conserve dans l'espace mille ans auparavant pour ,éventuellement, préserver l'espèce humaine est récupéré . Cet Adam virtuel ( renommé Christopher) a perdu son Eve (alias Valérie) disparue dans l'espace. Sa recherche sera le moteur de la série (reprise d'Orphée et Eurydice) .Côté positif une imagination débridée et originale , recyclant avec talent les mythes traditionnels , qui multiplie les êtres ( métallopodes,trasses, cyborgs ..) , les paysages ( le fleuve Styx ,splendide ,les océans de Vénus) ,les peuples et leurs coutumes étranges . Côté négatif , des couleurs assez hideuses, une dramatisation excessive (personnage de Mara) ,des dialogues ampoulés . C'est tout de même de qualité.
Commenter  J’apprécie          53
L'Étoile endormie
Au XXème siècle, alors que l'humanité est menacée de disparition par une terrible pandémie, un couple est plongé en hibernation. Leurs capsules dérivent dans l'espace durant mille ans. Chris va être réanimé, mais la capsule de Valérie est perdue. Cherchant à la retrouver il doit d'abord fuir un fléau qui décime la Terre pour rejoindre une station spatiale implantée sur un astéroïde, mais cette dernière est envahie par les Trasses, entités extraterrestres qui sont des rats intelligents. Forest a écrit un space opera complètement novateur et barré, la richesse de cet univers du futur est incroyable, bien qu'encore peu visible dans ce premier volume. Néanmoins on se heurte sans cesse à d'étranges créatures, la menace est constante (les spores géantes du fléau qui provoquent des mutations horribles fichent une sacré trouille), le décalage temporel que subit notre héros est aussi un moteur intéressant de l'histoire. Concernant le dessin de Gillon il reste selon moi trop classique pour une histoire de ce genre, pas assez imaginatif, mais cet excès de réalisme vient peut-être équilibrer une histoire où l'imaginaire déborde de partout. Les
auteurs ont obtenu le Grand Prix à Angoulême (Gillon en 1982, Forest en 1983). La version original est en Noir et blanc (bichromie).
Commenter  J’apprécie          20
Un "classique" : le genre de BD que je me lasse pas de lire et de relire. Une science-fiction qui ne vieillit pas, tant dans le dessin que dans le scénario, tous deux restant bien plus inventifs que nombre de séries actuelles (je pense à ces piètres "Sillages", sorte de "Naufragés modernes").
Le ressort de la série fonctionne parfaitement : un homme et une femme du XXe siècle, projetés dans l'espace pour donner à l'espèce humaine des moyens de survie, sont réveillés plusieurs siècles plus tard et découvre un univers sombrant peu à peu dans le chaos. Nous partageons leur étonnement devant d'étranges civilisation : ici, c'est celle des Trasses, envahisseurs rongeurs.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
A la fin du XX° siècle, Christopher Cavallieri et sa compagne, Valérie Haurèle, sont mis en hibernation....Ils ne s'éveilleront que mille ans plus tard, en 2981, précisément.
La terre a entretemps bien changé et notre système solaire est menacé par les trasses, sorte de rats mutants agressifs et intelligents.
Le tandem affronte, par ailleurs Tapir, un machiavélique et anthropomorphique périssodactyle. A cette galerie haute en couleur s'ajoutent divers protagonistes comme la mutante Quinine ou le mutilé Lisdal.
Scénarisé à l'origine par Jean-Claude Forest (qui signe Valherbe pour l'occasion), dessinés avec élégance et réalisme par Paul Gillon, "Les naufragés du temps" apparaissent dès 1964 dans l'éphémère "Chouchou". Interrompue après seulement une petite dizaine de planches, cette saga revient dans "France-Soir" de 1974 à 1975.
En 1977, Forrest cède la place au seul Gillon, qui la poursuit dès lors dans "Métal Hurlant".
Reprise en albums chez "Hachette", puis aux "Humanoïdes associés", cette série peut-être considérée comme l'un des chefs-d'oeuvre de la bande dessinée contemporaine...
(extrait du guide "Totem" de la science-fiction paru aux éditions "Larousse" en 1999)
Commenter  J’apprécie          80
Mara est-elle condamnée par les Furies ? Christopher n'a-t-il plus qu'à faire le dernier geste pour réveiller Valérie et s'unir à elles comme l'ont voulu les hommes du XXe siècle ?
Le Fleuve des Morts et Limavan réservent bien des surprises ! Chris, au cours de nouvelles aventures, devra compter avec des personnages inattendus et dangereux : la belle Quinine, Couli-le-chinois bleu, et combattre les forêts vivantes et la Mort Sinueuse…
Commenter  J’apprécie          20
- Ce n'est pas un lac, Chris ! J'ai vu se profiler le disque de la planète Limavan... J'en reconnaitrais la couleur entre mille, et ces eaux noires et transparentes comme l'espace, ce sont les eaux du FLEUVE DES MORTS, l'anneau liquide satellisé autour de Limavan.
- En êtes vous certain, Otomoro?
Commenter  J’apprécie          10
Il faut parfois bien du courage pour être fou.
Commenter  J’apprécie          71
-Allez gardiennes des sombres bords ..;puisqu'il faut un tribut pour laisser vivre cet amour, prenez-moi ...prenez ma vie ! Buvez mon sang ...Il brûle encore d'une terrible flamme !
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jean-Claude Forest (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Forest
Max Cabanes est un grand nom de la bande dessinée et un témoin privilégié des grandes heures de la production française. L?homme natif de Béziers a la gouaille du sud mais la modestie et la discrétion d?un auteur inconnu. Et pourtant, quelle carrière ! Remarqué dans la série "Dans les villages", il travaille avec Jean-Claude Forest, scénarise ou dessine des récits fantasmagoriques et réalise une superbe fresque dans la ville d?Angoulême. Il obtient même le Grand Prix d?Angoulême en 1990 grâce à une carrière accomplie où il s?est essayé à tous les genres et tous les styles graphiques avec une inventivité surprenante. Il prend ensuite un virage serré avec l?adaptation de trois célèbres polars du maître du genre, Jean-Patrick Manchette : la fusion entre deux monstres artistiques, rendue possible par le fils de Manchette, Doug Headline, donne forcément un rendu explosif. Dans son style graphique unique où le dessin crève la planche et les couleurs marquent les esprits, Cabanes parvient à égaler Jacques Tardi dans le même exercice. Nous avons eu la chance de l?interviewer lors du festival Quai des bulles, peu de temps après la publication de "Nada". « Rencontre du 3ème super type » en exclusivité pour Planetebd?
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (109) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5159 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}