AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.89 /5 (sur 89 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Genk , le 29/12/1969
Biographie :

Stefan Brijs est un écrivain flamand né à Genk. Il habite à Koningshooikt, un village de la région d'Anvers.

En 1999, il met fin à sa carrière d'enseignant pour se consacrer entièrement à la littérature. Faisant une belle place au réalisme magique, De verwording (Perdition, 1997), son premier roman, avait marqué les esprits et révélé un talent que viendront confirmer Arend (Aigle, 2000) et le court roman Twee levens (Deux vies, 2001) qui se déroule lors du soir de Noël 2000. Stefan Brijs a rendu hommage à plusieurs écrivains dans des essais biographiques (sur les auteurs d'expression française et néerlandaise Neel Doff et André de Ridder ; sur les Flamands Jan Emiel Daele, Maurice Gilliams et bien d'autres). C'est alors qu'il va toucher le grand public grâce au De engelenmaker (Le Faiseur d'anges) vendu à plus de 120 000 exemplaires, couronné par plusieurs prix littéraires et traduit dans une dizaine de langues. Depuis, l'écrivain travaille à une ambitieuse fresque romanesque qui conduira le lecteur en Angleterre à l'époque de la Grande Guerre.
+ Voir plus
Source : http://www.stefanbrijs.com/index.php?page=fr_biographie
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! : Taxi Curaçao de Stefan Brijs et Daniel Cunin aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/121437-divers-litterature-taxi-curacao.html La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com #soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Yaena   21 juillet 2018
Taxi Curaçao de Stefan Brijs
Nous n'avons rien fait d'autre que chercher à faire d'eux des Blancs. De préférence des Hollandais. Notre langue, notre culture, nos normes et nos valeurs, elles seulest comptaient. On a cru les former, mais en réalité, on était en train de les déformer. C'était une erreur. Une grosse erreur. Il est grand temps de le reconnaître.
Commenter  J’apprécie          80
Cigale17   06 août 2019
Taxi Curaçao de Stefan Brijs
J’avais parlé de mon peuple comme s’il s’était agi d’une tribu m’étant étrangère. Je l’avais observé à la manière d’une frégate, depuis le ciel et non du point de vue d’un lézard qui évolue entre les pieds des gens. Voilà pourquoi j’avais parlé en tant que frère privilégié et non en tant que Noir parmi les Noirs. Un constat amer, d’autant que je me rendais compte que j’agissais de la sorte depuis des années, par exemple avec Roy, Myrna et Max. J’avais refoulé mes origines et les leurs, essayant de les faire entrer dans un moule qui n’était pas fait pour eux. Frère Jan avait raison, incontestablement. Je ne m’étais pas consacré à former les gens, mais à les déformer. (p. 146)
Commenter  J’apprécie          60
stef6534   15 octobre 2015
Courrier des tranchées de Stefan Brijs
Les gens sont des lemmings. Ils s'acharnent à marcher avec la multitude. Au sein de laquelle ils se croient en sécurité. Qui les dissuade de réfléchir. De choisir. Suivant aveuglément le courant quelque soit l'endroit où il les mène. Toujours plus loin. Entraînant tout et tout le monde. Jusqu'au jour où...
Commenter  J’apprécie          51
flonaline   28 novembre 2015
Courrier des tranchées de Stefan Brijs
Weltschmerz ? Littéralement, ça veut dire "douleur du monde ".Souffrir à cause du monde ou plutôt souffrir du monde. Ca va beaucoup plus loin que la mélancolie. C'est prendre conscience que le monde dans lequel on vit ne répondra jamais à nos attentes. Et cette conscience ne cesse de peser toujours plus Comme si on était condamné à coltiner toute sa vie un sac à dos plein de cailloux. Au bout du compte on ne voit plus qu'une seule délivrance. La mort.
Commenter  J’apprécie          20
Herve-Lionel   18 avril 2019
Taxi Curaçao de Stefan Brijs
Vous ne vous laissez pas guider par le feu qui brûle dans nos reins et c'est très bien, Frère Daniel. Entre les cuisses des femmes, les hommes perdent la tête.
Commenter  J’apprécie          30
MaddyKat   04 février 2016
Courrier des tranchées de Stefan Brijs
"Il faut lire entre les lignes. C'est là que ça se passe. De la sorte, on se simplifie la vie. On disparaît dans l'histoire." P.84

(Le conseil d'un professeur à un jeune étudiant, à propos de la façon dont il convient d'aborder la lecture... )
Commenter  J’apprécie          20
Herve-Lionel   19 avril 2019
Taxi Curaçao de Stefan Brijs
Voila pourquoi j'avais parlé en tant que frère privilégié et non en tant que Noir

parmi les Noirs. Un constat amer, d'autant que je me rendais compte que j'agissais de la sorte depuis des années, par exemple avec Roy, Myrna et Max. J'avais refoulé mes orIgines et les leurs, essayant de les faire entrer dans un moule qui n'était pas fait pour eux. Frère Jan avait raison, incontestablement, Je ne m'étais pas consacré à former les gens, mais à les déformer.
Commenter  J’apprécie          10
luocine   02 octobre 2018
Courrier des tranchées de Stefan Brijs
Les gens sont des lemmings, reprit-il. Ils s’acharnent à marcher avec la multitude. Au sein de laquelle il se croit en sécurité. Qui les dissuade de réfléchir. De choisir. Suivant aveuglement le courant quel que soit l’endroit où il les même. Animés, et chauffés par l’haleine de la masse. Toujours plus loin. Entraînant tout et tout le monde. Jusqu’au jour où…
Commenter  J’apprécie          10
Larissaa   04 juillet 2018
Taxi Curaçao de Stefan Brijs
Ils parlaient du crime avec un incroyable naturel, à croire qu'il s'agissait d'un droit nouvellement acquis. Nous sommes pauvres, nous avons donc le droit de voler et de dealer. Sans éprouver une once de culpabilité ni la moindre honte. Une sorte de jeu. p.235
Commenter  J’apprécie          10
Larissaa   04 juillet 2018
Taxi Curaçao de Stefan Brijs
Les promesses de Roy étaient aussi nombreuses que fugaces ; il possédait le talent de convaincre si bien que presque personne ne doutait de ses propos, surtout pas les femmes dont il partageait le lit. p.21
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur