AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782858152957
72 pages
Éditeur : Audie-Fluide glacial (10/05/2001)
4.49/5   236 notes
Résumé :
Idées Noires de Franquin, le spirituel papa de Gaston Lagaffe, Marsupilami et Spirou, nous révèle une nouvelle facette du talent de ce merveilleux dessinateur, mis au service d’un humour féroce, summum d’humour noir. Franquin nous démasque les visages hideux de notre barbarie civilisée: le nucléaire, la peine de mort, la guerre : celle des généraux, celle des marchands de canons, celle des troufions et autres gentillesses du même tonneau. Et ses extraordinaires dess... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
4,49

sur 236 notes

LydiaB
  16 juillet 2013
Ah, Franquin ! Tout un poème !!! Si vous êtes, comme moi, des fans de Fluide Glacial, vous savez de quoi je parle. C'est drôle, c'est noir, c'est incisif, mordant... révélateur, souvent, de la bêtise humaine dans toute sa splendeur.

Les dessins sont nerveux, détaillés et donnent un mouvement à l'histoire. Les scénarios sont habilement menés et les jeux de mots sur les titres plantent le décor.

Fan de l'humour noir, cette BD est faite pour vous !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
Commenter  J’apprécie          754
Nowowak
  27 avril 2021
La bande dessinée n'est pas une sous catégorie pâle et mineure dans la littérature, elle allie avec force l'image et le texte en donnant autant de corps à l'un et l'autre. C'est d'ailleurs souvent une collaboration entre un dessinateur et un scénariste car tous les talents ne se retrouvent pas forcément chez un même auteur ! Loin s'en faut. Franquin est une heureuse exception !
Le papa de Gaston Lagaffe, Marsupilami et Spirou, était un personnage truculent et riche de maîtrise. Il possédait les deux talents ce qui est rare de nos jours. Personnellement si j'aime bien Lagaffe pour le côté décalé de poète dans la lune, je préfère l'humour incisif, féroce, noir de chez noir dont Franquin nous a gratifié avec deux albums hélas trop vite lus.
Sous la direction de Gérard Viry-Babel, Fluide Glacial a décidé de réunir sous forme d'hommage des extraits des deux tomes des Idées Noires parus successivement en 1981 et 1984 après avoir été publié dans Spirou dès mars 1977. le titre : " Il était une fois idées noires" . Contrairement à la publicité décrite, ce beau livre de 120 pages n'est pas du tout l'intégrale des deux tomes, tout n'y est pas mais le lecteur fan trouvera bien d'autres choses à se mettre sous la dent pour découvrir cet auteur fabuleux !
« Il ne faut pas confondre le sourire du fiston et les dents de la mer ! »
On suivra les péripéties de la vie de Franquin, celles de la genèse de ses livres, des anecdotes avec sa famille et ses collègues. Pour le pitch, je cite l'éditeur : « Franquin nous démasque les visages hideux de notre barbarie civilisée: le nucléaire, la peine de mort, la guerre : celle des généraux, celle des marchands de canons, celle des troufions et autres gentillesses du même tonneau. Et ses extraordinaires dessins sont aussi noirs que ses idées. »
L'auteur répond avec légèreté ceci : « Pourquoi fait-on des dessins affreux ? Je crois que c'est surtout pour le plaisir simple et bête de faire des grimaces… En cherchant un peu plus loin, on trouverait peut-être que c'est pour transformer en gag la crainte du vieillissement, de la maladie, du cercueil ! S'il n'est pas ce remède, le dessin d'horreur est un dévergondage, ce qui n'est pas une raison pour que je m'en abstienne…
Doué d'une grande imagination, il adorait dessiner des monstres mais ce bestiaire fantastique fait plutôt sourire. Franquin reste un tendre malgré les horreurs qu'il crée sur papier. Il dessine pour le plaisir, le jeu. Si j'en parle au présent c'est parce que les grands auteurs restent vivants pour l'éternité. Personnage attachant qui avait une vision sardonique et drôle de l'existence, également un père inventif et attentif. Forçat du travail, malheureusement il connut des problèmes de santé, des périodes de déprime et un infarctus en 1975. Empathique avec un monde en difficulté, son coeur hésitait-il entre optimisme et pessimisme sans savoir trancher ?
Nowowak
Lien : https://pasplushautquelebord..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          511
HORUSFONCK
  10 avril 2019
Franquin, bel artisan et génie de la bande dessinée d'expression française, m'a accompagné depuis mon enfance juqu'à l'adulte que je suis devenu.
Ce dessinateur d'exception, a su évoluer dans son graphisme: de la plume plutôt raide au pinceau inégalable de souplesse.
Après avoir emmené Spirou (créé par Rob-Vel puis continué par Jijé) au pinacle, Franquin s'est concentré sur sa création gaffeuse: Gaston, le garçon de bureau aux presque mille gags.
Et puis, vinrent ces Idées noires, symptôme d'un Franquin immense et fragile d'une dépression chronique et souvent ignorée des lecteurs, tant il est vrai que "le spectacle doit continuer".
Les prémices de ces Idées noires, on les décèle dans QRN sur Bretzelburg, voire - de façon plus éparse - dans le dictateur et le champignon ou le voyageur du mésozoïque.
Après l'éphémère Trombonne illustré, hébergé entre les pages centrales de l'hebdomadaire Spirou, ce fut Fluide glacial qui accueillit ces noirs et atypiques gags.
Ces Idées noires, c'est presque la conclusion du grand-oeuvre d' André Franquin: une bande dessinée qui n'a eu de cesse d'évoluer, de muter et de se moderniser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
cicou45
  11 juillet 2015
Franquin, l'idole de mon mari, le grand maître dans l'art de la bande-dessinée...à ne surtout pas critiquer, chose que j'ai eu de temps à autre tendance à faire mais pour ce tome, rien à redire. Un album à ne surtout pas lire lorsque vous êtes déprimé ou dépressif mais qui fait tellement sourire si l'on sait jouer le jeu et prendre ses blagues au deuxième, voire au troisième degré. Avec son humour noir, manière de ne pas y toucher, Franquin critique, dénonce les grands scandales de notre société actuelle : la guerre, le nucléaire, la pollution entre autres mais tout cela est tellement porté à la dérision que cela fait rire. Pourtant, bien que les sujets abordés ici ne soient pas des plus réjouissants, ils ont toujours un fonds bien réel de vérité.
Des dessins très noirs avec un humour qui l'est tout autant (j'adore) et tout cela, mine de rien, extrêmement bien travaillé, tous porteurs de messages humanitaires ou autres mais que l'on ferait ^parfois bien de se souvenir ! Il me semble que Franquin à dessiné cette bande-dessinée lorsqu'il était lui-même dépressif mais cela a eu la qualité de faire ressortir des choses qui sont malheureusement trop souvent tues ou abordées dans des ouvrages scientifiques parfois trop complexes alors qu'avec un bon coup de crayon et quelques blagues assez bien tournées, la pilule passe beaucoup mieux !
A découvrir et à faire découvrir ! du Franquin comme je l'aime et tout cela rendu possible grâce aux éditions Fluide Glacial qui sont essentiellement tournés dans ce sens d'ailleurs. Merci à eux de nous avoir fait découvrit cet immense auteur sous un angle nouveau !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331
Bookycooky
  10 août 2015
Qui va à la chasse, est chassé...et nous voici dans Les idées noires.
Comme dit Franquin dans son INVENTAIRE,dessins noirs,lettres noirs,bonhommes noirs,animaux noirs, engins noirs,monstres noirs, idées noires....De RIRES DE TOUTES LES COULEURS.
Cette BD achetée en 2004 à Paris à l'expo "Franquin et explora",oublié dans les piles à lire(ouais,je sais c'est un peu long...), a repris vie grâce à la critique récente de Coriolis.
Pas facile de rigoler avec du noir intégral, morbide , mais les dessins de Franquin comme dit GOTLIB, "sont des bijoux ,des merveilles,des feux d'artifice".En plus la palette de ses sujets est vaste,en passant du bonsaï aux missiles sol-air,sol-sol,air-air,de l'industrie alimentaire (poulet grand-mère,morbide limite!),à la religion(les bons cathos s'abstenir!),du danger de la clope(ca tue et comment!) au tennis (raquette killer!),d'une évasion de prison au baiser amoureux, fatal...et la fin est SUPER!
Selon votre conception de l'humour cette BD peut régaler ou....tuer!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          313

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
genougenou   26 décembre 2016
Il ne faut pas confondre le sourire du fiston et les dents de la mer
Commenter  J’apprécie          394
LydiaBLydiaB   16 juillet 2013
Il ne faut pas confondre l'état de siège et la peau des fesses.
Commenter  J’apprécie          220
Hippolyte78Hippolyte78   22 janvier 2015
La loi est formelle:
Toute personne qui en tuera volontairement une autre aura la tête tranchée.
Que le bourreau fasse son office !
Commenter  J’apprécie          60
cicou45cicou45   11 juillet 2015
"C'est la vie ! Je sais bien que ça finira mal..."
Commenter  J’apprécie          150
bgodefrobgodefro   23 janvier 2012
Il ne faut pas confondre alcoolisme et défonce nationale
Commenter  J’apprécie          130

Lire un extrait
Videos de André Franquin (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Franquin
"Je crois qu'on dessine pendant de très longues années pour l'enfant qu'on était quand on était soi-même lecteur de bandes dessinées."
En 1971, Franquin parle de son époque, de Gaston Lagaffe, du rire...
Dans notre #SérieBD pour #BD2020, avec l'INA
Suivez le CNL sur toutes les plateformes sociales :
Site officiel : www.centrenationaldulivre.fr Facebook : Centre national du livre Twitter : @LeCNL Instagram : le_cnl Linkedin : Centre national du livre
autres livres classés : humour noirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Franquin

Personnage flamboyant, je suis un animal légendaire découvert par Fantasio, et depuis officiellement recensé par la très sérieuse Zoological Society of London. Quel est mon nom ?

Le Marsupilami
Spip
Zorglub
Le cracoucass

10 questions
152 lecteurs ont répondu
Thème : André FranquinCréer un quiz sur ce livre