AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709650541
Éditeur : J.-C. Lattès (14/09/2016)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Les dix nouvelles de La vie secrète du fonctionnaire mettent en scène des salariés de la fonction publique confrontés à un quotidien sclérosant, à la surenchère des réglementations et à l’obsession statistique de leur hiérarchie. A l’occasion d’une rencontre ou d’un moment critique, ils osent (ou rêvent de) briser la routine, faire un pas de côté pour s’affranchir de la norme. Apercevant une occasion de rompre avec la monotonie quotidienne et de peut-être tout recon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
motspourmots
  01 décembre 2016
Mais qu'y a-t-il derrière l'uniforme, le sourire figé ou l'air sévère du fonctionnaire ? Qui sont réellement ces femmes et ces hommes que l'on regroupe sous ce même qualificatif impersonnel ? Fonctionnaire. Ca rêve un fonctionnaire ? Ca rit ? Ca pleure ?... Ce sont eux qu'Arnaud Friedmann met en scène tout au long de ces dix nouvelles à l'humour doux amer, oscillant entre absurde et désespoir. Ayant lui-même travaillé dans la fonction publique, disons que l'auteur a de la matière pour dresser des portraits et esquisser des situations que l'on devine vécues ou connues. Mais la tendresse et l'empathie qu'il montre à l'encontre de ses personnages permet d'éviter l'écueil du pamphlet ricaneur pour livrer un réel objet littéraire original et instructif sur la vie de ces héros anonymes.
Ils sont policier, agent SNCF, maître-nageur, dirigeant de maison de retraite ou cadre au conseil départemental. Chacun à sa manière est pris entre deux forces, l'inertie de super-administrations engluées par les règles et la paperasse d'une part, les impératifs toujours plus forts de productivité liés aux promesses politiques des gouvernements successifs. Chacun tente de résister aux règles absurdes, aux injonctions statistiques, aux dis fonctionnements hiérarchiques... Jusque-là, rien de bien nouveau. Si ces personnages nous touchent, c'est parce que l'auteur prend la peine de gratter sous la surface et de nous parler des femmes et des hommes sous les costumes. Leurs renoncements, leurs rêves oubliés, leur envie soudaine de tout envoyer bouler, les petits grains de sable qui viennent enrayer la machine et faire remonter à la surface des sensations d'époux, de fils, de mère, d'amante ou d'amoureux transi. Les vies de fonctionnaires sont-elles si différentes des nôtres ? Qui a pris le temps un jour, de se demander qui était l'employé derrière le guichet, celui qu'on agresse pour un rien, sur lequel on se défoule (et que l'on préfère pour cela à une machine que l'on ne peut pas humilier) ?
J'avoue que j'étais curieuse de lire de nouvelles choses de la part d'Arnaud Friedmann que j'ai découvert par hasard il y a quelques années avec un livre qui ne pouvait que m'être destiné le tennis est un sport romantique, mettant en scène une mère avouant à son fils qu'il est le fils de John McEnroe alors qu'ils sont en train de regarder la fameuse finale de Roland-Garros 1984. Changement de sujet radical donc, sur un thème qui m'est beaucoup plus éloigné et qui me permet d'apprécier de façon plus distanciée et moins acquise le talent de conteur et de tricoteur de l'auteur.
La nouvelle est un exercice difficile et, ma foi, il s'en sort bien. le recueil possède un vrai fil rouge, une unité thématique et explore par l'intermédiaire de chacune des nouvelles (introduite par une note ou une circulaire administrative qui ajoute beaucoup de saveur), un pan de l'univers attaché aux fonctionnaires dans la réalité autant que dans l'inconscient collectif.
C'est bien vu, instructif et divertissant. Gageons que ce recueil pourrait oeuvrer à améliorer la façon dont le grand public perçoit les fonctionnaires (ou veut les percevoir), ces êtres qui persistent à garder leur part d'humanité sous le moule qu'on leur impose.
Lien : http://www.motspourmots.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MaminouG
  09 janvier 2017
Après avoir terminé le dernier roman de Grégoire Delacourt et avant de me plonger dans un nouvel ouvrage, policier celui-là, j'ai décidé de mettre de l'ordre dans ma vie de lectrice et de lire les trois derniers chapitres – ou plutôt portraits – de ″La vie secrète du fonctionnaire″ d'Arnaud Friedmann. Il est vrai que ce livre a cette qualité de pouvoir être commencé par la fin, posé, repris et finalement fini par le début.
Ex fonctionnaire, ou plutôt retraitée de cette grande maison, j'étais naturellement curieuse de voir à quelle sauce j'allais être mangée. Je suis rassurée à plus d'un titre. D'abord l'Education nationale n'a pas été traitée, je le regrette un peu, j'aurais tant aimé faire partie du casting, mais au moins, je peux encore rêver. Rassurée ensuite par le contenu des nouvelles, car, loin des critiques habituelles dont font l'objet ces pauvres hères qui ″décidément ne font pas grand-chose″, l'auteur fait preuve d'une immense tendresse à leur égard et de beaucoup d'humour.
Ce que j'ai particulièrement aimé dans cet ouvrage c'est la manière dont l'auteur réussit à faire comprendre que derrière chaque ″fonctionnaire″ que l'on épingle parce que le train est arrivé en retard, parce que l'eau de la piscine est trop chaude, trop froide ou trop chlorée, parce que le nombre de PV est inférieur aux objectifs fixés, derrière chacun il y a un homme, une femme, un père, une mère, quelqu'un qui fait de son mieux et parfois plus. Ce que j'ai apprécié aussi c'est cette obligation qui est faite au lecteur de se poser la question : qu'aurais-je fait à sa place ? pris entre la hiérarchie qui impose et l'usager qui réclame, qu'aurais-je fait pour obéir sans perdre mon âme ? qu'aurais-je fait pour mener à bien la mission dont on m'a investie sans obligatoirement renoncer à mes idées ?
Toutes les nouvelles ne sont pas d'égale valeur, certaines m'ont intéressée plus que d'autres, mais j'ai retenu l'empathie d'Arnaud Friedmann. Pas de ressentiment dans ses textes, pas de cavalerie syndicale, pas de revendications brandies, juste un brin d'amertume parfois, un poil de dérision, mais surtout, je l'ai déjà écrit beaucoup de tendresse et de rire.
A lire pour modifier votre regard sur le prochain ″fonctionnaire″ auquel vous aurez affaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
croccbooks
  29 décembre 2017
Dix nouvelles qui soulignent la vie du fonctionnaire. Quel personnage se cache derrière ce job. Voir et comprendre qui se dérobe derrière ce cliché. Des hommes et des femmes qui sont sous l' emprise d'un certain confort avec un certain despotisme de la part des supérieurs.
Une autre vue au travers ces nouvelles, un choix de vie aussi, soit on reste dans le rang soit on change pour l'inconnue mais pour une autre liberté.
Commenter  J’apprécie          00
bouquinovore
  08 octobre 2016
Depuis 2013, j'attendais de pouvoir lire de nouveaux écrits d'Arnaud Friedmann, qui m'avait enchanté avec son roman "Le tennis est un sport romantique". Et enfin, après trois ans, ce n'est pas une histoire, mais dix que l'auteur nous invite à découvrir avec son recueil de nouvelles « La vie secrète du fonctionnaire ».
Bien qu'il soit facile de tomber dans les clichés lorsque l'on parle des fonctionnaires, Friedmann nous offre une autre vision du fonctionnaire, les héros de son recueil sont, certes, des fonctionnaires, mais les histoires tournent autour des personnages et non pas autour de leur profession.
La plume de l'auteur se prête avec merveille au jeu de la nouvelle, une écriture courte et plaisante, des histoires souvent étonnantes, ce qui vous fera lâcher le livre, une seule fois, lorsque vous l'aurez fini.
Il est évident que je vous conseille la lecture de ce recueil de nouvelles et je suis certain que vous verrez dorénavant les fonctionnaires d'un autre oeil.
Lien : http://www.bouquinovore.com/..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
FreakycatFreakycat   20 septembre 2016
Il y a un mouvement parmi ses collègues, une vague imperceptible de soutien devant l'absurdité de l'ordre. Le commissaire le sent, durcit son regard. Le visage qui en impose, celui de l'officier dont chacun dans la pièce connaît les états de service, les hauts faits. Ce visage-là, pour réclamer à une équipe de maintien de l'ordre cinquante contraventions pour excès de vitesse par jour? Il faudrait que quelqu'un ose rire, parmi les présents. Les autres suivraient, le commissaire se féliciterait de sa bonne blague. On passerait aux choses sérieuses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FreakycatFreakycat   20 septembre 2016
Lorsqu'elle a annoncé à ses proches qu'elle passait les concours de la police, après avoir échoué à ceux de la magistrature, ça n'a surpris personne. Juge, c'était pourtant son rêve de gosse, comme ça que tout le monde la voyait, le métier auquel elle était destinée ; elle l'aurait exercé à la perfection. Les concours de la fonction publique ne décèlent pas ces adéquations-là. Ils classent, trient, éliminent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Arnaud Friedmann (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arnaud Friedmann
http://www.passion-bouquins.com http://www.facebook.com/pages/Blog-Passion-Bouquins/327561607257926
27e salon du livre de Colmar 2016 http://www.salon-du-livre-colmar.com/
Entretien avec Arnaud Friedmann qui nous parle de son dernier livre de nouvelles : La vie secrète du fonctionnaire, publié chez Jean-Claude Lattès.
autres livres classés : fonction publiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15326 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre