AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266093053
Éditeur : Pocket (19/05/2000)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Il a soixante douze ans. Il est président de la République. Il règne sans rival en ce début d'année 1963. Il lui reste sept années à vivre. Face à la mort, face à la tâche inachevée, cet homme - dont le destin est la solitude finit de bâtir sa légende.

Ces dernières années de grandeur et de tourmente, de lassitude et d'espérance, comment de Gaulle les a t il vécues ? Max Gallo l'écoute, le suit jour après jour. Nous vivons avec lui ces moments glorieu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BVIALLET
  27 juillet 2018
À partir de 1963, la France n'est plus en guerre nulle part, mais diverses affaires viennent assombrir l'actualité : enlèvement et « saucissonnage » en Allemagne du Colonel Argoud, liquidation de Ben Barka par des agents marocains aidés de truands… En politique étrangère, De Gaulle, qui a toujours soutenu Israël, veut l'empêcher de se lancer dans la guerre des Six jours. Il lui retire son appui et décrète un embargo sur les armes. Au Canada, il lance le fameux « Vive le Québec libre », pensant sans doute que le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes n'était pas réservé au seul Tiers-Monde. Puis arrivent les évènements de Mai 68. L'ambitieux Mitterand se voit déjà en train de s'emparer du trône du monarque républicain. Après une rapide visite héliportée à Massu à Baden-Baden pour s'assurer de la fidélité des cadres de l'armée, De Gaulle arrive à reprendre les choses en main. L'opinion qui veut partir en vacances et qui en a marre de la chienlit le remet en selle lors des élections qui suivent. Mais rien n'est plus comme avant. le commandeur est las de ferrailler toujours seul contre tous. Il organise un calamiteux référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat qu'il sait perdu d'avance. Et pourtant, il y met son départ sur la balance si le non l'emporte…
« De Gaulle / La statue du commandeur » est le quatrième et dernier tome de cette biographie du général toujours très favorable au personnage et même quasiment vu par ses yeux. Plus de la moitié de l'ouvrage consiste en reprises, redites et rappels des épisodes précédents entrelardés de quelques éléments nouveaux. Cela donne une impression d'ennui et même que l'auteur pratique le remplissage et tire pas mal à la ligne. Nettement plus intéressant est la suite traitant des évènements de Mai 68. La période est correctement relatée, mais sans qu'on entre dans les détails. Peu de choses sur le rôle de l'URSS, sur la stratégie du parti communiste français qui, craignant d'être débordé sur sa gauche et pour d'autres raisons, siffla la fin de la récréation. La fin de l'ouvrage plus mélancolique donne une certaine humanité à cet être aussi exceptionnel que controversé qui partit persuadé de laisser son pays retourner à ses mesquineries et à ses turpitudes avant de sombrer dans la décadence. le recul historique nous permet de bien comprendre qu'il fut un véritable visionnaire en dépit de toutes ses erreurs et de tous ses défauts. Au total, une biographie de bon niveau mais un peu trop « gaulliste » pour parvenir à une véritable objectivité.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
litolff
  09 novembre 2010
La lecture de cette biographie légèrement romancée du grand général est un pur plaisir, même pour nulles en histoire contemporaine telles que moi !
À l'instar de celle de Napoléon, et là s'arrête le parallèle, la vie de Charles de Gaulle est un véritable roman.
Bon, évidemment, Gallo n'est pas un contempteur de de Gaulle, et le ton est plutôt admiratif ... J'ai dévoré avec bonheur les quatre tomes
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
BVIALLETBVIALLET   27 juillet 2018
 Qui prévoirait l’esprit français, les étranges bonds et écarts de sa mobilité ? Qui pourrait comprendre comment ses exécrations et ses engouements, ses malédictions et ses bénédictions se transmuent sans raison apparente ? Qui saurait deviner et expliquer comment il adore et déteste tour à tour, comment il dérive d’un système politique, comment la liberté à la bouche et le servage au cœur, il croit le matin à une vérité et il est persuadé le soir d’une vérité contraire. 
(Chateaubriand)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BVIALLETBVIALLET   27 juillet 2018
Les Français ont besoin de martyrs, dit-il. Il faut qu’ils les choisissent bien. J’aurais pu leur donner un de ces crétins de généraux qui jouent au ballon dans la cour de la prison de Tulle. Je leur ai donné Bastien-Thiry. Celui-là, ils pourront en faire un martyr, s’ils le veulent, lorsque j’aurai disparu. Il le mérite.
Commenter  J’apprécie          00
litolfflitolff   09 novembre 2010
Depuis quelque chose comme trente ans que j'ai affaire à l'Histoire, il m'est arrivé quelquefois de me demander si je ne devais pas la quitter.
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLETBVIALLET   27 juillet 2018
Tout cela ne serait pas arrivé si nous avions livré des Mirages à Israël… Nous nous sommes mis tout le monde à dos, rapatriés, partisans de l’Algérie française, les syndicalistes, les patrons, les paysans, les notables, l’armée, les Européens, les pro-américains, les pro-israéliens…
Commenter  J’apprécie          00
BVIALLETBVIALLET   27 juillet 2018
Rien ne vaut rien,
Il ne se passe rien,
Et cependant tout arrive
Mais cela est indifférent. 
(Nietzsche)
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Max Gallo (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Max Gallo
Alain Decaux raconte Max Gallo
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
748 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre