AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

André Belamich (Autre)Claude Couffon (Autre)
EAN : 9782070301713
180 pages
Gallimard (30/06/1967)
4.35/5   76 notes
Résumé :
Poésies I :
Livre de poèmes - Premières chansons - Chansons - Poème du Cante Jondo

trad. de l'espagnol par André Belamich et PCE VOLUME CONTIENT
«Heureuse, géniale, miraculeuse, éminemment gracieuse, [la poésie de Federico Garcia Lorca] est aussi tragique. Et c'est là sans doute la raison profonde de son universel succès. Ses pièces sont fascinantes parce qu'elles sont, non seulement tragiques, mais la tragédie même, l'actus tragicus, l... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
paroles
  15 septembre 2016
Je viens de terminer le recueil de Poésies II (Chansons, Poèmes du Cante Jondo, Romancero gitan) de cet auteur espagnol qu'est Federico Garcia Lorca. Pour moi, c'était une première découverte de ce poète.
Dans l'ensemble j'ai beaucoup aimé ses textes, tout au moins la traduction. Pour moi qui n'ai jamais fait d'espagnol, il m'a manqué parfois la sonorité de cette langue rapide, sonnante et parfois chuintante. J'avais l'impression d'entendre de temps à autre le claquement des talons du flamenco, la fluidité du Guadalquivir, l'engouement des Espagnols dans l'arène et ce mot d'encouragement lancé au torero, olé !
A d'autres moments, j'ai senti la caresse d'un haïku, surprenant n'est-ce pas ? Des couleurs me sont restées aussi, le vert en particulier pour la première partie, le gris et le noir pour les deux autres.
La variété des thèmes est en plus très interessante : l'amour, l'absence, la campagne, la ville, le gitan, la mort... Il y a de la joie un peu, mais beaucoup plus
de la nostalgie, de la tristesse et de la tragédie dans les textes de Lorca.
Oui mon ressenti général est très positif (surtout pour la première partie dont les thèmes sont plus légers), même si quelques textes me sont demeurés hermétiques...
Il me reste encore à faire la connaissance de cet auteur à travers le théâtre. Je crois que je commencerais avec "la maison de Bernarda Alba".

Lien : http://mes-petites-boites.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          324
Morphil
  13 septembre 2021
Du chant
De la musicalité
Des couleurs
De l'air
De la fraîcheur
Du soleil
De la chaleur
Et du rythme
... de la poésie.
Bienvenue dans le monde merveilleux de Federico Garcia Lorca. Laissez vous aller, laisser vous guider, laissez vous glisser, il n'y a rien d'autre à faire.
Commenter  J’apprécie          80
frandj
  03 juillet 2021
Quand je pense à F. Garcia Lorca, je pense d'abord à ses pièces de théâtre. Mais, bien sûr, c'était aussi un grand poète. Ces poésies datées des années '20 sont des oeuvres de jeunesse, peut-être - mais beaucoup d'entre elles me semblent magnifiques, témoignant d'une maîtrise remarquable. Très accessibles, elles sont aussi pleines de fraîcheur et de fantaisie. J'ai envie de mettre en citation un bon nombre de ces poèmes. Mais le mieux, c'est de lire le livre en entier !
Commenter  J’apprécie          41
indelebilevagabonde
  10 janvier 2017
Je découvre ce poète,
le hasard des rayonnages de bibliothèque oeuvrant…C’est assez amusant d’ailleurs d’enchaîner après Eluard, puisqu’il y a certains points communs, notamment par sa proximité avec le Surréalisme et avec Dali.C’est assez drôle, car le premier poème du recueil s’intitule « Girouette » et trouve écho avec « Girouette tombée lui répond ».
Quant au coeur, (Elle, Les yeux, Telle âme révèle)
c’est un leitmotiv qui côtoie la tristesse, sur des fonds paysagers (Peuplier mort,Epis, Novembre, Arbres,Chêne, Nid Invocation au laurier, Le vieux lézard,Chanson de printemps, Acacia, Ruche, Est, Ouest, Sud, Terre, Air (152 poèmes en totalité)
teinté mélancolie, ce recueil
(Ballade Triste, L’ombre de mon âme, Méditations sous la pluie, Pluie, destination contemplation méditative (les Ballades, Ballades intérieure, Comète,Venus, Coin du ciel y contribuant,
associé à un lyrisme et onirisme certain (Elégie, Elégie du silence, Rêve, Autre Rêve,Nocturne,Demi lune ...)
et à une musicalité revendiquée (Songe, nombre de Chansons, Rythme d’automne, Le concert interrompu, etc).
Lien : https://lecturesindelebiles...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
hellothejungle
  01 août 2022
Je n'ai pas vraiment été emballé par cette lecture que j'ai fini par lire en grapillant. L'auteur m'intéressait et j'avais déjà lu quelques textes qui m'avait interpellé. Ici, rien ne ma véritablement conquis. Je réessaierai avec un autre recueil car je n'ai aucun doute du talent, c'était juste pas le bon moment ni le bon recueil pour moi.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
CarciofiCarciofi   25 janvier 2023
... Le Cante Jondo viene de razas gitanas,
atravesando el cementerio de los anos y las
frondas de los vientos marchitos. Viene del
primer llanto y del primer beso.
Commenter  J’apprécie          00
Nastasia-BNastasia-B   10 novembre 2013
PAYSAGE

Les étoiles éteintes
Emplissent de cendres la rivière
Froide et verte.

La source n'a plus de tresse
Et se sont brûlés les nids
Invisibles.

Les grenouilles font du filet d'eau
Une syrinx enchantée
Désaccordée.

La lune sort de la montagne
Avec sa face débonnaire
De grosse mère.

Une étoile lui fait la nique
De sa logette de saphir
Enfantine.

La lumière rose pâle
Rend touchant l'horizon
Du mont.

Je note que le laurier en a
Assez d'être poétique
Et prophétique.

Comme nous l'avons toujours vu,
L'eau s'écoule en dormant
Et souriant.

Tout pleure, par habitude,
La campagne se lamente sans
S'en rendre compte.

Moi, pour rester dans le ton,
Je dis, poseur :
Mon pauvre cœur !

Mais une lourde tristesse
Teint mes lèvres souillées
De péchés.

Au-delà du paysage
Je vois en moi un trou profond
Comme la tombe.

Une chauve-souris m'apprend
Que le soleil se couche dolent
À l'occident.

Pater Noster pour mon amour
(Plainte des peupliers
Et des futaies.)

Dans la braise du soir
Je vois mes yeux au fond
Tels des milans.

Et je dépeigne mon âme
Tuée à coups d'égratignures
De regards perdus.

Voici la nuit et les étoiles
Qui transpercent la rivière
Froide et verte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
El_Camaleon_BarbudoEl_Camaleon_Barbudo   14 août 2022
GIROUETTE


Vent du Sud
Fauve et brûlant
Tu souffles sur ma chair
Un semis
De brillants
Regards et le parfum
Des orangers.

Tu fais rougir la lune
Et sangloter
Les peupliers captifs, mais tu arrives
Trop tard.
J'ai déjà enroulé la nuit de mon roman
Sur l'étagère !

Sans nulle haleine
Tu peux m'en croire
Tourne mon cœur
Tourne mon cœur.

Vent du Nord
Ours blanc !
Tu souffles sur ma chair,
Tout frissonnant d'aurores
Boréales
Avec ta traîne de spectres
Capitaines
Et riant aux éclats
De Dante,
O polisseur d'étoiles !
Mais tu arrives
Trop tard.
L'armoire est vermoulue
Et j'ai perdu la clé.

Sans nulle haleine
Tu peux m'en croire
Tourne mon cœur
Tourne mon cœur.

Brises, gnomes et rafales
Venus de nulle part,
Moustiques de la rose,
Pétales en pyramides,
Vents alizés grandis
Parmi les rudes arbres,
Flûtes dans la bourrasque,
Laissez-moi !
De lourdes chaînes suivent
Mon souvenir
Et l'oiseau est captif
Qui dessinait le soir
Avec ses trilles !

Les choses qui s'en vont ne reviennent jamais.
Tout le monde le sait,
Et dans le peuple clair des vents
Il est vain de se plaindre
N'est-ce pas, peuplier, doux maître de la brise ?
Il est vain de se plaindre !

Sans nulle haleine
Tu peux m'en croire
Tourne mon cœur
Tourne mon cœur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1914
patrick75patrick75   25 août 2014
LE SOLEIL S'EST COUCHE
août 1920

Le soleil s'est couché.
Les arbres
Méditent comme des statues.
Le blé est moissonné.
Ô la tristesse
Des norias arrêtées !

Un chien de ferme aboie.
Il voudrait dévorer Vénus
Qui luit sur l'amoureux verger
Comme une pomme suspendue.

Les moustiques, pégases de la rosée,
Traversent l'air paisible.
La Pénélope immense du jour
Tisse une nuit limpide.

Fillettes, dormez, le loup va venir.
Les jeunes brebis bêlent.
" Est-ce déjà l'automne, mes amies ?"
Dit une fleur fanée.

Bientôt viendront les bergers avec leurs nids
Des montagnes lointaines.
Bientôt les fillettes joueront à la porte
De la vieille auberge.
Et retentiront les refrains d'amour
Que par cœur les maisons
Déjà connaissent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Nastasia-BNastasia-B   12 novembre 2013
Aujourd'hui tremble en mon cœur
Un vague frisson d'étoiles
Et toutes les roses sont
Aussi blanches que ma peine.

CHANSON D'AUTOMMNE.
Commenter  J’apprécie          1070

Videos de Federico Garcia Lorca (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Federico Garcia Lorca
Découvrez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/sylvie-le-bihan-les-sacrifies-53498.html Elle est présente en librairie depuis plusieurs années et Sylvie le Bihan a prouvé la qualité de sa plume même si elle reconnait elle-même ressentir encore le syndrome de l'imposteur quand elle voit ses livres en vitrine. En 2013 parait son premier ouvrage, « Petite bibliothèque du gourmand », une anthologie de textes littéraires autour de l'art culinaire, un livre préfacé par son mari, le chef Pierre Gaignaire.
Elle est présente en librairie depuis plusieurs années et Sylvie le Bihan a prouvé la qualité de sa plume même si elle reconnait elle-même ressentir encore le syndrome de l'imposteur quand elle voit ses livres en vitrine.
En 2013 parait son premier ouvrage, « Petite bibliothèque du gourmand », une anthologie de textes littéraires autour de l'art culinaire, un livre préfacé par son mari, le chef Pierre Gaignaire.
L'année suivante, choisissant la plume romanesque, elle signe « L'autre », récompensé au festival du 1er roman de Chambéry, histoire saisissante sur le pervers narcissique. le livre est fortement remarqué. Dès lors, Sylvie le Bihan devient un nom qui compte. « Là où s'arrête la terre », « Qu'il emporte mon secret », « Amour propre » ont crée autour de la romancière un lectorat fidèle qui se retrouve dans ses intrigues, dans les sujets abordés, dans la fragilité des personnages, dans la subtilité de son écriture
Voici son nouveau titre, « Les sacrifiés ». Et quelle réussite ! Sylvie le Bihan choisit cette fois-ci la fresque historique et nous entraine dans l'Espagne des années 30, celle qui de l'insouciance va sombrer dans la violence et la guerre civile. Juan est le personnage central de cette histoire de soleil et de sang. Il est encore gamin quand on lui fait quitter son village d'Andalousie pour devenir le cuisinier du célèbre torero Ignacio Ortega. Dès lors, dans l'ombre, le jeune Juan va découvrir une nouvelle vie de luxe et d'insouciance où les stars de la tauromachie côtoie tous les artistes de l'époque. Fasciné, il va surtout devenir le témoin d'un trio exceptionnel, celui que forment, entre amour et amitié, le sémillant torero Ignacio, la belle danseuse Encarnacion et le fragile poète Federico Garcia Lorca. Mais bientôt, le ciel d'Espagne vire à l'orage. Juan et tous les protagonistes de cette histoire vont être balayés par le vent de l'Histoire.
Là est la force du livre de Sylvie le Bihan. A l'exception du personnage fictif de Juan, tous les autres sont authentiques. Au prix de plusieurs années de travail et de recherches, elle leur redonne vie dans ce roman foisonnant, flamboyant, douloureux, qui résonne étrangement avec notre époque contemporaine et interpelle : qui sont les sacrifiés d'aujourd'hui ?
Hommage à l'Espagne et à son histoire, hommage à la littérature et à Federico Garcia Lorca, Sylvie le Bihan signe un livre au souffle puissant, parfaitement construit, à l'écriture remarquable, un livre que vous refermerez le coeur déchiré
C'est un coup de coeur ;
« Les sacrifiés » de Sylvie le Bihan est publié aux éditions Denoël.
+ Lire la suite
autres livres classés : poésieVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus






Quiz Voir plus

Que aventura tendra Federico ?

Je suis né le 5 juin 1898 en Andalousie à Fuente ...?... Naci el 5 de junio de 1898 en Andalucia en el pueblo de Fuente ...?... precisamente.

Ovejuna
Vaqueros

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Federico Garcia LorcaCréer un quiz sur ce livre