AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

André Belamich (Autre)Claude Couffon (Autre)
EAN : 9782070301713
180 pages
Éditeur : Gallimard (30/06/1967)
4.43/5   67 notes
Résumé :
Poésies I :
Livre de poèmes - Premières chansons - Chansons - Poème du Cante Jondo

trad. de l'espagnol par André Belamich et PCE VOLUME CONTIENT
«Heureuse, géniale, miraculeuse, éminemment gracieuse, [la poésie de Federico Garcia Lorca] est aussi tragique. Et c'est là sans doute la raison profonde de son universel succès. Ses pièces sont fascinantes parce qu'elles sont, non seulement tragiques, mais la tragédie même, l'actus tragicus, l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
paroles
  15 septembre 2016
Je viens de terminer le recueil de Poésies II (Chansons, Poèmes du Cante Jondo, Romancero gitan) de cet auteur espagnol qu'est Federico Garcia Lorca. Pour moi, c'était une première découverte de ce poète.
Dans l'ensemble j'ai beaucoup aimé ses textes, tout au moins la traduction. Pour moi qui n'ai jamais fait d'espagnol, il m'a manqué parfois la sonorité de cette langue rapide, sonnante et parfois chuintante. J'avais l'impression d'entendre de temps à autre le claquement des talons du flamenco, la fluidité du Guadalquivir, l'engouement des Espagnols dans l'arène et ce mot d'encouragement lancé au torero, olé !
A d'autres moments, j'ai senti la caresse d'un haïku, surprenant n'est-ce pas ? Des couleurs me sont restées aussi, le vert en particulier pour la première partie, le gris et le noir pour les deux autres.
La variété des thèmes est en plus très interessante : l'amour, l'absence, la campagne, la ville, le gitan, la mort... Il y a de la joie un peu, mais beaucoup plus
de la nostalgie, de la tristesse et de la tragédie dans les textes de Lorca.
Oui mon ressenti général est très positif (surtout pour la première partie dont les thèmes sont plus légers), même si quelques textes me sont demeurés hermétiques...
Il me reste encore à faire la connaissance de cet auteur à travers le théâtre. Je crois que je commencerais avec "la maison de Bernarda Alba".

Lien : http://mes-petites-boites.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          314
frandj
  03 juillet 2021
Quand je pense à F. Garcia Lorca, je pense d'abord à ses pièces de théâtre. Mais, bien sûr, c'était aussi un grand poète. Ces poésies datées des années '20 sont des oeuvres de jeunesse, peut-être - mais beaucoup d'entre elles me semblent magnifiques, témoignant d'une maîtrise remarquable. Très accessibles, elles sont aussi pleines de fraîcheur et de fantaisie. J'ai envie de mettre en citation un bon nombre de ces poèmes. Mais le mieux, c'est de lire le livre en entier !
Commenter  J’apprécie          41
Chasto
  21 février 2017
Ombres et lumières se croisent aux regards de ces instants qui passent.
Lignes et rimes à parcourir de strophe en chapitre.
"Toutes les choses ont leur mystère, et la poésie, c'est le mystère de toutes les choses".
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
PartempsPartemps   24 juillet 2021
Couleurs


Au-dessus de Paris
la lune est violette.
Elle devient jaune
dans les villes mortes.
Il y a une lune verte
dans toutes les légendes.
Lune de toile d’araignée
et de verrière brisée,
et par-dessus les déserts
elle est profonde et sanglante.

Mais la lune blanche,
la seule vraie lune,
brille sur les calmes
cimetières de villages.

Chansons sous la lune
Commenter  J’apprécie          20
Nastasia-BNastasia-B   10 novembre 2013
PAYSAGE

Les étoiles éteintes
Emplissent de cendres la rivière
Froide et verte.

La source n'a plus de tresse
Et se sont brûlés les nids
Invisibles.

Les grenouilles font du filet d'eau
Une syrinx enchantée
Désaccordée.

La lune sort de la montagne
Avec sa face débonnaire
De grosse mère.

Une étoile lui fait la nique
De sa logette de saphir
Enfantine.

La lumière rose pâle
Rend touchant l'horizon
Du mont.

Je note que le laurier en a
Assez d'être poétique
Et prophétique.

Comme nous l'avons toujours vu,
L'eau s'écoule en dormant
Et souriant.

Tout pleure, par habitude,
La campagne se lamente sans
S'en rendre compte.

Moi, pour rester dans le ton,
Je dis, poseur :
Mon pauvre cœur !

Mais une lourde tristesse
Teint mes lèvres souillées
De péchés.

Au-delà du paysage
Je vois en moi un trou profond
Comme la tombe.

Une chauve-souris m'apprend
Que le soleil se couche dolent
À l'occident.

Pater Noster pour mon amour
(Plainte des peupliers
Et des futaies.)

Dans la braise du soir
Je vois mes yeux au fond
Tels des milans.

Et je dépeigne mon âme
Tuée à coups d'égratignures
De regards perdus.

Voici la nuit et les étoiles
Qui transpercent la rivière
Froide et verte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
patrick75patrick75   25 août 2014
LE SOLEIL S'EST COUCHE
août 1920

Le soleil s'est couché.
Les arbres
Méditent comme des statues.
Le blé est moissonné.
Ô la tristesse
Des norias arrêtées !

Un chien de ferme aboie.
Il voudrait dévorer Vénus
Qui luit sur l'amoureux verger
Comme une pomme suspendue.

Les moustiques, pégases de la rosée,
Traversent l'air paisible.
La Pénélope immense du jour
Tisse une nuit limpide.

Fillettes, dormez, le loup va venir.
Les jeunes brebis bêlent.
" Est-ce déjà l'automne, mes amies ?"
Dit une fleur fanée.

Bientôt viendront les bergers avec leurs nids
Des montagnes lointaines.
Bientôt les fillettes joueront à la porte
De la vieille auberge.
Et retentiront les refrains d'amour
Que par cœur les maisons
Déjà connaissent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Nastasia-BNastasia-B   12 novembre 2013
Aujourd'hui tremble en mon cœur
Un vague frisson d'étoiles
Et toutes les roses sont
Aussi blanches que ma peine.

CHANSON D'AUTOMMNE.
Commenter  J’apprécie          920
Nastasia-BNastasia-B   07 décembre 2013
CŒUR NEUF

Mon cœur s'est dépouillé
Comme une serpent de sa peau vieille
Et je la vois entre mes doigts
Pleine d'entailles et de miel.

Les pensers qui nichaient
En tes plis, où sont-ils ?
Et les roses qui embaumaient
Satan et Jésus-Christ ?

Pauvre enveloppe qui étouffais
Mon astre fantastique !
Gris parchemin endolori
Des amours dont je me dépris.

Je vois en toi des embryons de science
Des germes de poèmes, les vestiges
De mes anciennes innocences
Et de mes secrets romantiques.

T'accrocherai-je aux murs
De mon musée sentimental
Près des froids et obscurs
Lys dormants de mon mal ?

Ou te mettrai-je au haut des pins,
Livre dolent de mes amours,
Pour que tu t'imprègnes des trilles
Du rossignol à l'aurore ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150

Videos de Federico Garcia Lorca (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Federico Garcia Lorca
François-Xavier Maigre lit "Conseils à un poète", de Federico García Lorca, extrait du recueil "Une colombe si cruelle". Paru en 2020 et traduit de l'espagnol par Carole Fillière.
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Que aventura tendra Federico ?

Je suis né le 5 juin 1898 en Andalousie à Fuente ...?... Naci el 5 de junio de 1898 en Andalucia en el pueblo de Fuente ...?... precisamente.

Ovejuna
Vaqueros

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Federico Garcia LorcaCréer un quiz sur ce livre