AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782220088136
240 pages
Éditeur : Desclée de Brouwer (03/01/2018)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Tintin est né dans le monde très catholique de la bande dessinée franco-belge de l'entre-deux guerres. C'est donc tout naturellement qu'Hergé a distillé de multiples allusions aux grandes valeurs du christianisme, fondamentalement ancrées en lui, au fil des albums qu'il a créés. Incarnées par son héros, elles sont omniprésentes dans une oeuvre qui témoigne également d'un intérêt très documenté et respectueux du dessinateur pour les autres croyances.Après avoir resit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Louis_LUCAS
  12 mars 2018
Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio et les éditions Desclée de Brouwer de m'avoir donné la chance de découvrir "Tintin, le Diable et le bon Dieu". Chaque Masse Critique est l'occasion de découvrir de nouveaux auteurs, de nouveaux éditeurs et cette lecture l'a confirmée une fois encore.
"Tintin, le Diable et le bon Dieu" est l'oeuvre de Bob Garcia, romancier, essayiste et surtout tintinophile à qui l'on doit rien moins qu'une dizaine d'ouvrages sur le sujet. Bob Garcia est également un grand amateur de Septième Art, un amoureux de Sherlock Holmes et un passionné de Jules Verne et si je vous en parle, c'est pas que cette érudition pour d'autres sujets que le héros de Hergé sert parfois de terreau à son argumentation.
Avant de s'intéresser au contenu, il est important, à mon sens de s'intéresser au contenant et de saluer le joli travail effectué sur la première de couverture. Non seulement ce jaune rayonne et interpelle mais il met surtout en lumière ce dessin qui illustre à la fois le titre de l'ouvrage tout en faisant référence à plusieurs scènes des aventures de Tintin au cours desquelles Milou est en proie à des pulsions pantagruéliques ou dionysiaques et peine à prendre une décision, un dilemme illustré par cet ange et ce diable qui tentent de l'influencer.
L'autre point fort de ce "Tintin, le Diable et le bon Dieu" est sa structure. Au programme : pages aérées, références accessibles, chapitres courts, thématiques pertinentes et un découpage qui rend la lecture aisée et plaisante. Le fait d'avoir contextualiser chaque album dessiné par Hergé est également une très bonne idée, d'autant plus lorsque l'auteur s'interroge sur les influences cinématographiques d'Hergé, ce que j'ai peu trouvé chez d'autres essayistes en apparence plus érudits sur le sujet.
A vrai dire, j'ai tout bonnement dévoré les cent-vingt premières pages avec très peu de réserves si ce n'est l'impression de survoler les polémiques qui ont secoué la sphère hergéenne, une impression fausse, soit dit en passant, car ces sujets sont abordés plus longuement plus tard. Mes premières réticences sont apparues avec le chapitre IV dans lequel Bob Garcia s'évertue à faire de Tintin un héros aux valeurs catholiques en convoquant quelques grandes figures et mythes bibliques, en s'interrogeant sur le langage, sur les rapports qui régissent les personnages. Plus libre dans sa structure que ses prédécesseurs, ce chapitre questionne la présence avérée des éléments constitutifs du catholicisme dans l'oeuvre d'Hergé mais alterne raisonnements cohérents, références décelables et interprétations douteuses voire même "pirouettées".
Les deux derniers chapitres qui s'intéressent aux autres religions ainsi qu'aux mythes, croyances et superstitions sont plus intéressants même s'ils renforcent l'impression que l'auteur est sur un double-langage. D'un côté, il avance que Tintin a toujours distillé les valeurs de l'église catholique mais de l'autre il argumente qu'Hergé s'en est éloigné pour s'interroger sur les autres religions.
Ces quelques réserves et d'autres qui ne méritent pas d'être développés ici n'ont toutefois pas entaché le plaisir procuré par cette lecture qui m'a apporté un éclairage nouveau sur l'univers d'Hergé. "Tintin, le Diable et le bon Dieu" est un ouvrage passionnant, une belle introduction pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur le créateur de Tintin avant d'attaquer des ouvrages plus pointus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
StefEleane
  18 mars 2018
Attention, ceci n'est pas un livre pour enfant ! Bien au contraire, il est conseillé pour les curieux et les amoureux du monde d'Hergé. Ecrit par un passionné pour les passionnés.
Hergé a écrit ses BD dans un monde catholique, dans une époque de calme après la Grande Guerre et avant la tempête de la seconde. Un calme trompeur donc.
Bob Garcia, épluche l'oeuvre d'Hergé, la dissèque afin de faire ressortir les diverses références de la religion dans les Bds. Et nous démontre, que le dessinateur nous enseigne l'ouverture d'esprit, la tolérance, l'amour des autres.
En contre pied aux divers détracteurs de l'oeuvre d'Hergé.
N'étant pas une experte, je me laisse portée par les mots de l'auteur et je préfère croire en l'humanité et donc en l'âme d'Hergé.
Commenter  J’apprécie          100
TableRonde
  20 mars 2018
Force m'est de reconnaître que l'ouvrage n'est pas à la hauteur de mes attentes.
La couverture de Stanislas est une fois de plus superbe. Elle attire irrémédiablement l'oeil et donne l'envie au client. Mais ...
Incontestablement, et selon la réputation de l'auteur, le livre fourmille de données. Une vraie base de données qui nous est livrée, il faut bien l'admettre, un peu brutalement.
Et pourtant ! le sujet est très à la mode, puisqu'il a fait l'objet d'une conférence il y a un peu plus d'un an avec de bien hauts dignitaires de l'Eglise catholique. Si ceux-ci sont des tintinophiles avérés, il n'en a pas moins demeuré que le fond du sujet n'a été qu'effleuré.
Ici, c'est presque l'inverse. Trop d'informations, parfois sans lien direct avec le sujet, mais surtout sans véritable(s) thèse(s), si ce n'est que ce qui est connu, archi-connu.
Une fois de plus avec cet auteur, tintinologue incontestable, nous avons à faire avec un étalage incroyable d'indices . So what? Quelles conclusions ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CeciBonDeLire
  08 avril 2020
Cher Vous,
Faut-il qu'un type ait un pet au casque pour consacrer un livre au « myticisme » d'Hergé avec les albums qu'il a commis autour de son personnage Tintin ?
Sévèrement non ?
Eh bien c'est le cas de Bob Garcia
Pauvre homme…
Pendant plus de 230 pages il décortique chaque album, réussit à nous prouver que Georges Rémy plaçait moult références religieuses, faisait référence à de grands mythes voir des superstitions, et cela pas gratuitement, il insufflait un parfum de tolérance, d'ouverture d'esprit au fil des aventures du célèbre reporter.
Pourtant, il fut critiqué, Hergé !Souvenons-nous des procès d'intention sur le sujet brûlant du colonialisme dans Tintin au Congo, et bien ce bon Bob démonte tout, prouve que le dessinateur était à l'opposé de certaines idées qu'on lui a prêté.
Bob Garcia dissèque chaque album, pratiquement chaque vignette, nous montrant un détail qui nous était passé inaperçu, nous fait découvrir une oeuvre sous un angle différent, il donne surtout envie de relire Les aventures de Tintin des années après, avec un nouveau regard…

Lien : http://cecibondelire.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GoldElie
  29 mars 2018
Cet essai nous délivre quantité d'informations sur la vie d'Hergé, ses inspirations, son parcours, plus particulièrement son rapport à la religion, et notamment le christianisme. L'auteur semble en effet passionné par son univers et sérieusement documenté sur le sujet.
Un éclairage qui permet de comprendre les nombreuses références religieuses évoquées dans cet ouvrage et dont sont émaillés les albums de Tintin.
Une approche à la fois surprenante et instructive. Bob Garcia dissèque chaque album et met au jour les influences d'Hergé, les valeurs de Tintin, le bien et le mal, la place occupée par la religion.
L'auteur revient par ailleurs sur les polémiques au sujet de certains albums, et démontre ainsi habilement que, selon le contexte et les valeurs d'Hergé, elles n'ont pas lieu d'être.
Cette analyse réussie de l'oeuvre hergéenne permet de poser un regard différent sur les albums de Tintin. Une approche originale et fort intéressante qui montre à quel point le vécu du dessinateur a eu des répercussions dans ses ouvrages.
Lien : http://www.faimdelire.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
LaCroix   02 mars 2018
« Tintinophile » expert et prolifique, Bob Garcia publie le premier ouvrage entièrement consacré à la dimension religieuse de l’œuvre d’Hergé.
Lire la critique sur le site : LaCroix
LaLibreBelgique   14 février 2018
Romancier, jazzman, journaliste, Bob Garcia est aussi l’auteur d’une dizaine d’études tintinophiles quasiment toutes parues chez MacGuffin depuis 2005. Il se penche aujourd'hui sur la spiritualité dans l’œuvre d’Hergé.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
pgremaudpgremaud   10 mars 2018
Enfer versus paradis
Dans "Les Soviets", le mal est, bien sûr, représenté par les Soviets. La Guépéou, police secrète, pille les paysans riches, les fameux koulaks, sans pour autant redistribuer le blé aux populations affamées. Tintin découvre une planque secrète contenant des stocks de blé, de caviar et de vodka : "Ainsi, pendant que le peuple russe meurt de faim, d'immenses quantités de blé parent à l'étranger pour attester de la soi-disant richesse du paradis soviétique." Le terme "paradis soviétique, utilisé à contre-emploi, désigne ironiquement l'enfer subi par la population.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pgremaudpgremaud   11 mars 2018
Chacun invoque Dieu et la Vierge Marie dans sa langue.
Le bandit mexicain jure dans "L'Amérique" : "Par la Madre de Dios ! Ces empreintes vont me jouer un vilain tour..." (...)
Dans "L'Affaire Tournesol", c'est le chauffard italien qui invoque la Vierge : "Que vous m'avez roulé, Madonna !" Et dans "Coke en Stock", on retrouve l'expression dans la bouche de la Castafiore : "Par la Madonna !" Dans "Les Bijoux" et "Les Picaros", cela devient même son interjection favorite à quatre reprises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Bob Garcia (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bob Garcia
Ces dix destins célèbres ont un point commun : ils ont tous été brisés par un tragique accident de voiture. Racontés comme jamais et exposés par de nouveaux détails révélés ici pour la première fois, Collisions livre un récit inédit au coeur des minutes cruciales qui ont stoppé ces dix icônes mondiales.
L'acteur mythique James Dean, la danseuse Isadora Duncan, l'écrivain Albert Camus, l'actrice et chanteuse Jayne Mansfield, la star du rock Eddie Cochran, les pilotes Bruce McLaren et Ayrton Senna, les princesses Diana Spencer et Grace Kelly, Paul Walker, l'acteur vedette de la saga Fast and Furious. Les enquêtes de Collisions ont nécessité de longs voyages et de longues recherches, difficiles et complexes. Certains faits exposés ici sont rigoureusement absents de toute biographie ou récit d'accidents.
Avant de mourir brisées dans l'acier cinétique, ces dix légendes ont toutes subi de lourds traumatismes dans l'enfance ou l'adolescence dont ils se sont relevés avec bravoure. Isadora Duncan perd ses deux enfants dans un accident de voiture. Albert Camus est condamné à vivre avec une tuberculose incurable qui peut le tuer d'un jour à l'autre. Bruce MacLaren souffre le martyre toute sa vie à cause d'un problème de nécrose osseuse pour lequel il n'existe aucun remède. Même Ayrton Senna doit surmonter une paralysie faciale qui aurait empêché n'importe quel pilote de courir. Tous ont puisé leur force et leur fureur de vivre dans leurs souffrances. Leurs destins pourraient se résumer au titre chanté par Eddie Cochran " Live Fast, Love Hard, Die Young ".
Auteur d'une trentaine de polars et d'essais, Bob Garcia est un spécialiste de course automobile, accrédité par les instances sportives pour couvrir plusieurs épreuves reines de l'endurance dont les 24 Heures du Mans et les 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC.
+ Lire la suite
autres livres classés : colonialismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2048 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre