AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791095776123
Éditeur : La mécanique générale (02/11/2017)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 13 notes)
Résumé :
La belle et mystérieuse spirite Mina Marten est habitée de visions qui ont permis de confondre des criminels. Scotland Yard doute encore. Arthur Conan Doyle, spécialiste du spiritisme et accessoirement agent littéraire de son ami le docteur Watson propose de soumettre Mina Marten à une expérience.
Les visions et les révélations s'enchaînent, aux confins du surnaturel. Londres retient sa respiration. Sherlock Holmes s'oppose est persuadé que tout cela n'est q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Davalian
  30 janvier 2018
Publié en 2017 par les éditions Ring, L'affaire Mina Marten se révèle être un drôle de pastiche de Sherlock Holmes. Ce roman est tout à la fois atypique et plutôt amusant.
Il faut reconnaître que le format est plutôt impressionnant : 700 pages, pour un format poche cela fait beaucoup et tout particulièrement pour un apocryphe. Ajouter à cela un défi entre Sherlock Holmes, et une spirite soutenue par Arthur Conan Doyle dans un récit qui s'inspire d'un fait divers compilé par le père du célèbre détective et vous aurez des ingrédients pour les moins originaux. Ajouter à cela treize expériences médiumniques qui sont autant de récits enchâssés et ouverts sur le passé et vous obtiendrez quelque chose d'unique !
Ce qui est assez surprenant ici c'est que Sherlock Holmes et Watson sont très présents, mais qu'ils ne jouent qu'un rôle secondaire dans l'intrigue. le premier plan est ici occupé par les récits enchâssés. Il s'agit véritablement de fenêtres ouvertes sur le passé ou plutôt sur un passé possible et plus au moins contesté par la science officielle. Des explications en fin d'ouvrage viendront d'ailleurs apporter des précisions pour démêler tout cela.
Hélas, l'histoire principale et le dénouement sont assez prévisibles et ne sont guère impressionnants. Tout cela pour arriver là ? Et bien oui… Les habitués de Bob Garcia pourront d'ailleurs être déçus par une incohérence manifeste avec l'un de ses ouvrages les plus connus. A moins que cette affaire se déroule avant, ce qui n'est guère crédible…
Le style s'éloigne ici beaucoup de Arthur Conan Doyle. Les points de vue narratifs évoluent au fil des pages. Pour les récits historiques, le lecteur devient spectateur et la narration se fait directe et omnisciente. Pour les autres passages, l'on sent que ce n'est pas vraiment Watson qui écrit.
L'humour tient ici une place de premier plan. A de très nombreuses reprises, de véritables blagues tombent à un moment imprévu. Quelques perles sont particulièrement mémorables : Hercule Poirot se voit qualifier de grosse légume par un Sherlock facétieux, face à Watson totalement dépassé. Un autre passage laissera croire à un personnage que Sherlock et Watson frappent à un monastère pour… adopter un enfant. Tout cela est amusant, fin, sans jamais tomber dans le ridicule. Les holmésiens seront ravis de découvrir ici de nombreux clins d'oeil qui mettront à épreuve leurs connaissances du mythe…
C'est un véritable plaisir d'embarquer dans les visions racontées par la spirite et ce même si la plupart d'entre elles concernent des histoires tristes sinon tragiques. Il va être question de l'histoire de Londres allant de ses origines supposées à Jack l'éventreur en passant par l'époque romaine, le grand d'incendie de 1666 et tant d'autres épisodes emblématiques de la ville. Des personnages échappés du roman Au nom de la rose feront ici plus qu'une apparition aussi imprévue qu'ingénieuse.
L'affaire Mina Marten est donc une pépite : un pastiche tout à fait unique mêlant originalité, humour, spiritisme et références holmésiennes. A lire de toute urgente si vous êtes un(e) adepte. Attention toutefois : vous serez tenté(e) de mettre votre vie en parenthèse, le temps d'achever ces 700 pages…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          173
LePamplemousse
  14 septembre 2018
Dans ce roman les deux personnages principaux sont Sherlock Holmes et son ami le docteur Watson, mais un troisième personnage joue un rôle essentiel dans l'enquête, à savoir Conan Doyle lui-même, qui est ici l'agent littéraire de Watson. Etant passionné par le spiritisme, Doyle va proposer aux deux autres de s'allier à lui pour assister à une expérience visant à démontrer la réalité des pouvoirs psychiques d'une femme : Mina Marten.
Sherlock Holmes est persuadé que cette Mina Marten n'est qu'une simulatrice, tandis que Conan Doyle est convaincu des pouvoirs de la spirite présumée. Une joute va donc se jouer entre les deux hommes, Watson étant pris entre deux feux.
Au fil des soirées, nos compères vont assister à des révélations étonnantes et découvrir le passé de la ville de Londres, laquelle est merveilleusement décrite, au fil des siècles.
J'ai beaucoup aimé cette enquête palpitante, qui de plus, nous révèle des faits réels (expliqués et commentés à la fin du livre). de surcroît, l'auteur nous propose à son tour de nous révéler le nom de Jack l'éventreur !
Un roman érudit et passionnant de bout en bout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
belette2911
  29 août 2018
J'ai été eue ! Mais bien eue, pour ne pas dire bien bais**… Moi qui me plaignais encore l'autre jour avec une copinaute de ces romans que l'on réédite en changeant ET la couverture ET le titre…
Bardaf, la copinaute avait été eue la dernière fois, cette fois-ci, c'est mon tour !
Comprenez bien que je n'ai rien contre le fait que l'on change la couverture d'un roman lorsqu'il passe du Grand Format au format Poche, mais quand, en prime, on change le titre ET le 4ème de couverture, comprenez bien qu'il y a de quoi y perdre son latin, ou son holmésien, dans ce cas-ci.
Ce roman, je me délectais à l'avance de le lire. 720 pages de Sherlock Holmes, vous imaginez que pour moi, ça fait le même effet qu'une solution à 7% de cocaïne !
Donc, cet épais apocryphe attendait le moment propice pour être dévoré quand, soudain, catastrophe nationale, je reçois un petit commentaire d'un babéliote sous ma chronique de "Penny Blood" qui me disait, en substance : "J'ai l'impression que ce livre est ressorti sous le titre "L'affaire Mina Marten" (sous-titre : Sherlock Holmes contre Conan Doyle). Donc à un prix aujourd'hui beaucoup plus abordable !".
Heureusement que j'étais bien assise sinon, j'aurais défailli ! Bon sang, il a raison l'homme, c'est bien les deux mêmes histoires, même si on a tout renouvelé pour mieux attirer le chaland, sans doute.
De deux choses l'une : soit je me morfondais et tentais de noyer ma peine, ma déception, ma rage, mon ire dans des mojitos (je préconise toujours le rhum brun), soit je le relisais puisque de tout façon, j'avais oublié une grande partie du livre, sauf en ce qui concernait la petite Histoire dans la Grande, mais les détails s'étaient effacés de ma mémoire.
J'avais même oublié que nous avions l'ombre de Jack dans ce roman, c'est vous dire l'état de ma mémoire ! Donc, évitez de boire autant de café et de mojito que moi et tout ira bien pour vos petites cellules grises : vous n'oublierez plus jamais rien.
Folie que de le relire ? Sans doute, mais bon, j'avais un Challenge Pavé de l'Été à honorer, les 675 pages de récit brut étaient les bienvenus et un rafraichissement de ma mémoire aussi, surtout après 5 ans.
Le spiritisme, le voyeurisme (oups) et la voyance, ce sont des foutaises, même Patrick Jane le disait, alors, le coup des fées qui dansent devant des gamines ou des gens qui pensent voir mon avenir ou mon passé, c'est "buiten" (dehors) avec un coup de pied au cul.
J'ai pris plaisir à replonger dans l'histoire, à relire la Grande Histoire de Londres insérée dans la petite en 13 récits (comme le 13 Miller's Court ?) qui nous feront passer de la période des Celtes à celle des Romains, du grand incendie, de Jack, et je le redis une fois de plus, il n'en fallait pas plus et deux récits en moins auraient donné un peu plus de souffle au récit.
Holmes et Watson sont presque fidèles au canon holmésien et notre détective, toujours grand enquêteur, mettra les bouchées doubles pour tenter de savoir si la spirite dit des conneries ou la vérité en les plongeant dans l'Histoire de l'Angleterre.
Les enquêtes de Holmes sont prenantes, on se déguise, on explore Londres et on ira plus patauger dans les bas-fonds que prendre le thé chez la baronne de la Tronche En Biais ou la duchesse Dufermoir de Monsac !
Cette fois-ci, je savais où j'allais et donc, je n'ai pas sursauté lors du retour dans le présent de Holmes, les sauts dans le temps me laissant toujours un peu barbouillée, sans doute à cause des 88 miles à l'heure nécessaire pour passer d'une époque à une autre.
Ne me souvenant plus du final, je pensais être surprise, mais pas de bol, une fois de plus, je l'ai vu venir, mais cela n'a pas gâché cette relecture, que du contraire, le livre a bien vieilli.
Un polar historique composé d'une grosse tranche de petites Histoires brutes et fort sombre. À éviter si vous êtes allergique à l'Histoire ou à la sombritude.
Pour les autres, on peut consommer sans modération, mais prenez tout de même la peine de manger et bouger durant la lecture (et boire, aussi !!).

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
Gaiange
  21 janvier 2018
Ce roman est époustouflant !
Première fois que je lis un roman de Bob Garcia et quelle découverte !
Je suis une très grande fan du personnage Sherlock Holmes, donc autant dire qu'il fallait pas se louper en prenant l'initiative de faire une histoire avec lui.
Ce roman est construit sous la forme d'une histoire globale avec des nouvelles à l'intérieur, format que j'ai déjà rencontré et qui me plaît énormément. Mais à condition que tout se tienne. le fil conducteur ne doit faire aucun noeud ou ne pas craquer au fil des pages.

Mina Marten "médium" va au fil de ses visions nous narrer des scènes (nouvelles) du passé dans un ordre chronologique. Ces scènes ont la particularités pour la plupart de mettre en avant une grande part de l'histoire de la ville de Londres et de ses origines. Les visions sont provoqués par un couteau retrouvé sur le dernier lieu du meurtre de Jack L'Éventreur. Mina Marten dit pouvoir donner le vrai nom du célèbre tueur au terme de 13 séances/histoires.
Sherlock avec l'aide de son fidèle ami/colocataire le Dr Watson vont mener leurs enquêtes pour déjouer ou non, le vrai du faux des visions de Miss Marten.
Bob Garcia a su me faire retrouver mon personnages dans les moindres détails et ce fut un bonheur de lire ce roman. J'ai vraiment eu l'impression que Sherlock était son personnage. Les notes d'humeur, d'ironie, les détails, les références, tous sont présents, aucune fausse note.

Ce roman de plus de 700 pages nous absorbe. Les pages défilent à un rythme incroyable. On se laisse prendre dans les histoires de Miss Marten, puis ensuite dans les jeux de pistes de Sherlock et Watson. Une sorte de Cluedo au milieu de Londres et des siècles. Je me suis amusée à penser comme Sherlock.
Un final à couper le souffle, je me suis tellement laissée prendre dans l'histoire que je n'ai pas vu venir la conclusion. Les jeux de pistes de chaque histoire, m'ont fait oublier le sens premier de ce qu'on voulait découvrir au départ. Je me suis laissée prendre au jeu et j'ai été abasourdi par cette fin. Un bon tour d'illusionniste.
Bob Garcia est un auteur avec de grandes qualités littéraire. J'ai beaucoup appris sur Londres et son histoire au travers les siècles. Il a une qualité de plume pointilleuse, il ne laisse rien dans le flou, tout est détaillé. le style est là, même en reprenant un personnage connu, il a su y mettre son empreinte sans oublier les bases de Sherlock. Un vocabulaire soutenu mais qui reste dans la fluidité, rien n'est lourd ou redondant. Aucune zone d'ombre ne subsiste, il y a une réponse à toutes nos questions d'une manière ou d'une autre, parfois sous une forme d'humour qui m'a beaucoup plu.
Encore une fois les Editions Ring / La Mécanique Générale, savent sélectionner des romans de hautes qualités. Je vous conseille fortement de lire L'affaire Mina Marten.
Lien : http://les-mots-de-gaiange.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Loley
  23 février 2018
Qu'elle ne fût pas ma surprise de trouver le Dr Watson et Sherlock Holmes dans le même roman que Conan Doyle, on peut dire que c'est inattendu.
On se croirait à Londres dans le début des années 1800, la reproduction semble fidèle, en tout cas j'y ai cru à fond et quand on arrive à la fin du roman, on comprend l'énorme travail de documentation.
Conan Doyle et le Dr Watson assistent à une démonstration de la spirite Mina Marten.
Cette dernière retrouve dans une cave, grâce à son don, une petite fille kidnappée.
Sherlock Holmes totalement réfractaire à la pratique, accepte du bout de la langue, de confronter la spirite à l'arme d'un crime...
Ah Londres, c'est vraiment une ville magique, un endroit que j'affectionne particulièrement.
Pour la petite histoire, je me suis retrouvée à courir d'un bout à l'autre de la ville, comme un jeune chien fou et complètement épuisée par la visite, j'ai choisi de stopper net mon programme et de me rendre au musée de Sherlock Holmes.
Quoi de plus facile pour trouver l'adresse (et oui ça date un peu, je n'avais pas internet sur le portable) j'avais retenu que c'était la même dans la réalité et dans le livre.
N'est pas fabuleux ? 221 Baker street.
Certains auteurs ont un talent de conteur remarquable et c'est le cas de Bob Garcia.
Les retours en arrière proposent un récit peu commun qui ont su m'emporter loin.
Je ne m'attendais pas du tout à ça, quelle surprise.
J'avoue préférer les livres courts ou moyennement courts, mais je sais que les amateurs de pavés sont nombreux, pour ma part j'ai une réticence, car souvent, il ne faut pas généraliser, mais souvent je trouve des longueurs ou des relâchements dans le rythme.
Ce n'est pas le cas de "L'affaire Mina Marten", alors aujourd'hui je ne dirais pas, j'aurais bien viré 100 ou 200 pages parce que c'est impossible, le roman est construit d'une telle façon que tout est utile, sans jamais se relâcher.
Quoi de plus horrible que les pages inutiles ou le remplissage et pourtant ça existe.
Voir Sherlock Holmes combattre le spiritisme est intéressant, c'est un personnage très terre à terre, c'est davantage un scientifique.
Vous croiserez également, Jack l'éventreur, dont les meurtres bien qu'horribles, fascinent totalement.
Quelle incroyable expérience de spiritisme, elle décoiffe, je vous la conseille.
Lien : https://leshootdeloley.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
DavalianDavalian   25 janvier 2018
- J’ai tout vu, moi.
- T’as vu quoi ?
- Deux diables. Ils sont montés sur le bûcher. Y en a un qui avait un couteau à la main. Il a coupé les liens de la sorcière et l’a laissée glisser vers l’autre qui était en bas du bûcher. Après, ils ont disparu tous les trois sous la terre.
L’homme asséna au gamin une telle gifle que le malheureux en tomba sur les fesses, deux mètres plus loin :
- Tiens ! Ça t’apprendra à raconter des sornettes. Tout le monde a vu que c’est un dragon qui enlevé la fille. Même moi je l’ai vu. Et chuis pas un imbécile puisque chuis soldat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
DavalianDavalian   27 janvier 2018
Les riches ne sont pas plus honnêtes que les pauvres. La seule différence, c'est que la loi est toujours de leur côté. Il leur suffit d'y mettre le prix.
Commenter  J’apprécie          100
DavalianDavalian   29 janvier 2018
La logique de déduction ne peut rien contre l’irrationalité des hommes. Les Don Quichotte n'empêcheront jamais les moulins de tourner.
Commenter  J’apprécie          80
DavalianDavalian   25 janvier 2018
La pancarte ne mentait pas. C’était le dernier confort. Difficile de trouver au-dessous. L’eau courante provenait d’une fuite au plafond, qui s’écoulait en un goutte-à-goutte lancinant, dans une bassine rouillée. Le chauffage quant à lui, consistait en un poêle à charbon qui dégageait plus de fumée que de chaleur. Les draps, d’une saleté repoussante, avaient certainement été changés au début du mois, sans qu’il soit possible de préciser lequel. Et le meublé était le meilleur de la rue puisque c’était à l’évidence le seul. La pancarte ne promettait rien sur l’odeur. On pouvait comprendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DavalianDavalian   22 janvier 2018
- Tournez par là, mon brave !
- Quoi ?
- A droite, putain de bordel !
- Ah d'accord.
Commenter  J’apprécie          82
Videos de Bob Garcia (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bob Garcia
Bob Garcia recevait sur la scène des déblogueurs les auteurs Gordon Zola et Jean-Sébastien Blank à l'occasion de la dixième édition du salon international du livre de poche Saint-Maur En Poche.
Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! :
Pinocchio ou les mirobolantes aventures d'un pantin de Carlo Collodi et Jonathan Bousmar aux éditions Alzabane https://www.lagriffenoire.com/62366-divers-vie-pratique-pinocchio-ou-les-mirobolantes-aventures-d-un-pantin.html
Des Etonnantes aventures de Renart et de son compère Ysengrin de Collectif et Jonathan Bousmar aux éditions Alzabane https://www.lagriffenoire.com/120911-article_recherche-des-etonnantes-aventures-de-renart-et-de-son-compere-ysengrin.html
Heureux qui comme Ulysse: ou le premier voyage de Jean-Sébastien Blanck et Sebastian Giacobino aux éditions Alzabane https://www.lagriffenoire.com/120912-article_recherche-heureux-qui-comme-ulysse-ou-le-premier-voyage.html
L'Histoire des admirables Don Quichotte et Sancho Pança de Miguel Cervantes aux éditions Alzabane 9782359200096
Le père Denoël est-il une ordure de Gordon Zola aux éditions le léopard masqué 9782358310611
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. Gerard collard? Jean-Edgar Casel
#soutenezpartagezcommentezlgn #librairie #livres #livre #lecture #culture #passiondulivre #lirepourleplaisir #lirerendheureux #bookstagram #livrestagram #instaculture #instalecture #instalire #romans #roman
+ Lire la suite
autres livres classés : jack l' éventreurVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1484 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre