AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782351781012
272 pages
Gallmeister (05/11/2015)
3.54/5   12 notes
Résumé :
Avec la joyeuse ironie qui est sa marque de fabrique, John Gierach narre ses voyages en quête de bonnes rivières à pêcher et d’histoires à raconter. Pêche à la truite en Alaska, au saumon en Écosse et à presque tout au Texas. La pêche sur glace, ou de nuit, les tournois, l’art délicat d’attacher la mouche à la canne ou celui de se perdre dans la nature : autant de moments précieux partagés avec le lecteur. On y apprend aussi les meilleures techniques de chasse comme... >Voir plus
Que lire après Danse avec les truitesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
John Gierach nous invite à valser dans les cours d'eau de l'Amérique sauvage, à faire une gigue de tous les diables en poursuivant les truites au fin fond de canyons perdus du Texas, les saumons dans le lit des torrents glacés de l'Alaska, et toute espèce à écaille digne d'être prélevée des eaux magiques du pays continent.

Dans ces textes savoureux, l'auteur ne soumet pas le lecteur à un débat encyclopédique sur l'art de la pêche en milieu hostile, il nous emmène au gré des courants dans ses réflexions, parfois profondes mais toujours empreintes de l'humour savamment dosé de l'homme qui sait prendre la pêche pour ce qu'elle est, un plaisir simple pour des hommes simplement passionnés.

La pêche à la mouche n'est pas réservé qu'aux esthètes amoureux du beau geste, le duel avec les truites attirent bon nombre de profils différents, que l'on prend plaisir à rencontrer au fil des pages, en accompagnant l'auteur poète, journaliste, pêcheur et chasseur, dans ses belles pérégrinations.

Ce livre enthousiasmera les amoureux de la faune sauvage, nul besoin de savoir faire un lancer de compétition pour apprécier toutes ces journées -et soirées de pêche, pas même besoin de connaître la différence entre une fario et une arc-en-ciel pour se gondoler au rythme des anecdotes croustillantes que John dévoile avec le talent et la patience de l'homme des rivières.
Commenter  J’apprécie          230
Qui aurait pu croire que les histoires de pêche d'un écrivain américain pouvaient être aussi intéressantes ?
Oui, il y a des passages entiers qui expliquent le type de mouche à utiliser pour attraper tel ou tel poisson, ou bien quels oeufs d'insectes éclosent à quelle période, des informations adressées aux vrais amateurs, mais tout cela est intégré dans une chronique de la Nature, de ses merveilles et ses tragédies, et de la place du pêcheur au milieu de tout cela.
Au-delà d'une expérience individuelle, c'est une plongée dans la culture d'un groupe de passionnés, racontée avec simplicité et humour. Non, je ne vais pas me mettre à pêcher demain, mais je comprends mieux pourquoi certains peuvent y passer des journées entières…
Commenter  J’apprécie          80
"Danse avec les truites", John Gierach.
Voilà un bien joli recueil d'histoires de pêche et de chasse où l'on sent bien que l'auteur prend un grand plaisir à raconter ses aventures, ce qui en décuple notre propre plaisir de lecture! du Nature Writing agrémenté d'humour, où point n'est besoin d'être amateur de chasse et pêche pour apprécier ou se laisser charmer. La nature sous diverses apparences est efficacement et joliment décrite, sans aucun ennui ressenti, les passages contemplatifs étant rythmés par des recits d'actions et des traits d'humour variés. J.G. nous fait visiter différents sites de l'Ouest Américain, paysages et ambiances riches, entre notamment le Colorado, le Texas, Yellowstone, l'Alaska et un détour exotique en Écosse; sa plume parvient à nous fait ressentir l'influence du climat, passant du soleil de plomb d'un été asséchant la transpiration au froid mordant d'un lac gelé figeant la respiration. le discours a une certaine coloration écologiste (limitation et contrôle des populations, relâche des spécimens capturés, respect de l'environnement...), à l'opposé d'autres formes de chasses. L'homme faisant partie de la nature on trouvera également une source de reflexion sur l'amitié et les relations humaines, la fidélité etc.; on pourra noter que peu de personnages féminins sont présents dans ces histoires, surtout parce que ce sont des récits liés à un bande d'amis masculins pour la plupart (mais les quelques rares présentes semblent être encensés).
Lecture donc toute en détente, bienvenue après la noirceur d' "Impurs" de David Vann
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
À première vue, ce bois sombre semble désert et silencieux. Pourtant, si vous restez assis très calmement ou que vous pratiquez le stillhunting pendant, disons, deux heures, vous allez découvrir que les arbres regorgent de petits oiseaux de couleur terne et que, sous l'effet de brises si légères que vous ne les sentez pas, les troncs craquent et grincent comme les portes des cryptes dans les films d'horreur des années trente. La moitié de ce temps peut-être nécessaire pour simplement réorienter l'idée humaine et défectueuse que vous vous faites de la signification du mot "silence".
Commenter  J’apprécie          90
Sur une grande partie de notre planète, les lacs gèlent en hiver, mais on peut quand même prendre du poisson grâce aux trous dans la glace si on connaît le savoir-faire ancestral dans ce domaine. Jadis, ce genre de connaissances était indispensable à la survie, et même maintenant, elles se révèlent bien plus que juste intéressantes. C'est une chose à faire là où je vis, et dans cette mesure, c'est irréfutable. Et si c'est parfois austère et inconfortable, eh bien, comme le dit si bien Gary Snyder: "La vie dans la nature ne s'arrête pas à manger des baies sous le soleil."
Commenter  J’apprécie          90
Statistiquement, vous avez plus de chance d'être piétiné par un bison ou heurté par une voiture que d'être attaqué par un ours, mais cela peut quand même se produire, et une attaque d'ours peut être tout à fait définitive. Si vous avez envoyé un novice quelconque vers un petit coin secret ou des grizzlys ont été vus une fois ou deux durant les dernières saisons et, qu'une semaine plus tard, on ne retrouve dans ce coin qu'une canne à mouche cassée et une unique chaussure de marche maculée de sang, il se pourrait que vous vous sentiez un peu mal à l'aise si vous n'aviez pas donné l'avertissement d'usage. Donc les usages du lieu veulent que vous disiez: "Méfiez-vous, il y a des ours..."
Commenter  J’apprécie          60
Les gens au Texas font parfois preuve d'une économie remarquable dans leur façon de parler. Bud aurait pu m'avertir au sujet des serpents à sonnette, des mocassins d'eau, des scorpions, des araignées venimeuses, des sangliers sauvages, des arbustes aux griffes de chat, des abeilles tueuses et ainsi de suite, au lieu de quoi, il m'a simplement dit quand nous sommes sortis de la voiture:
-Maintenant, fais attention. Tout ce qu'il y a par ici peut soit te piquer soit te mordre.
Commenter  J’apprécie          80
Les sports qui nécessitent deux équipes ou deux joueurs pour un match, ou ceux dont les participants se livrent à des paris d'argent, sont tous reliés à la compétition, alors que la pêche à la mouche, elle, est solitaire, contemplative, mysanthropique, scientifique pour certains, poétique pour d'autres, et toujours mêlée de considérations esthétiques contradictoires. Il n'est même pas évident que la prise de poisson soit son but ultime. À mon sens, il n'y a pas moyen de la faire cadrer avec le grand malentendu américain selon lequel la vie se partage entre quelques heureux vainqueurs et une foule immense de vaincus.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : Pêche à la moucheVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (54) Voir plus



Quiz Voir plus

Nature writing

Quel philosophe est considéré comme le fondateur du Nature writing?

Ralph Waldo Emerson
Henry David Thoreau
Benjamin Franklin

10 questions
100 lecteurs ont répondu
Thèmes : nature writing , écologie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}