AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Dorothée Zumstein (Traducteur)
EAN : 9782266172394
438 pages
Éditeur : Pocket (01/03/2007)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Dans la chaleur suffocante du bush australien, perdu au milieu de nulle part, un couple sombre peu à peu dans l'angoisse et la paranoïa. Un roman noir oppressant et diaboliquement érotique.

« Particulier cherche jeune couple pour tenir sa propriété dans le bush. » Pour Cassie et Graham, l'offre d'emploi de Larry Drake est une belle opportunité : vivre l'aventure au bout du monde.
Mais les deux jeunes gens ne s'attendaient certainement pas à ça... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Julie87
  04 juin 2009
Ce livre est vraiment super!
Je dirais qu'il y a deux parties: la première, on se laisse porter par l'histoire. Cependant, on ressent très vite l'ambiance malsaine qui règne dans ce bouquin. Je pense que c'est ce ressenti qui nous pousse à continuer!
La deuxième commence vers la 300ème page, tout s'accélère. Quand on pense que les deux héros sont sortis de leurs "ennuis"... Et ben non!
Et finalement, tout se termine d'une façon à laquelle on ne pense pas du tout dès le départ!
A lire donc pour passer un excellent moment (stressant par endroit^^)!
Commenter  J’apprécie          40
pyrostha
  12 janvier 2011
Ce n'est pas à proprement parlé d'un policier dans le sens où il n'y a pas de meurtres ,donc pas de policiers ni de profilers,pas d'enquete...Et pourtant.....Toute l'originalite est là...L'auteur dont Soleil de plomb est le 7eme ouvrage nous entraine dans une histoire par petites touches qui font monter la tension....Car tout est dans le detail.Personne n'est tout à fait à sa place.
Larry et sa femme Mara,les employeurs,sont ,chacun à leur maniere,bizarres...Larry toujours impeccable dans une maison sale,sans salle de bain ni douche ...Mara qui vit nue et s'enferme dans un isolement dont elle sort parfois miraculeusement pour mieux retomber dans son hébétude....
Cassie et Graham,couple en recherche de lui même ,qui ne reçoivent jamais de lettres,pas de telephone ni radio,,coupés du monde exterieur....La maison elle même pleine de pièces aux portes fermées à cle...Oppression de plus en plus grande..
Et l'Australie décrite avec une parfaite minutie ,à la chaleur insoutenable ,à la poussiere rouge qui s'infliltre partout,aux insectes omnipresents,à l'eau plus ou moins sale,rarement fraiche....
Tout concorde pour que progressivement l'ambiance s'alourdisse,Cassie et Graham se sentent espionnes partout mais par qui et comment? La solitude leur pese....
Larry a un comportement de plus en plus étrange,tente subtilement de séparer Cassie et Graham,de rapprocher Mara de Graham,tous les deux anciens peintres....
Et la question que se posent Cassie et Graham:Que sont devenus leurs prédécesseurs.? A chaque tentative de réponse ,ils se heurtent à des réponse évasives...
Heureusement il y a Fred qui vient de temps à autre apporter de lanourriture fraiche mais Fred a lui aussi un lourd passé....
Je ne veux pas vous en dire plus....Le livre est à lire,vous vous demandez comment tout cela va finir et pour le savoir vous continuez à tourner les pages....tard....
Lien : http://lemelimelodepyrostha...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
dipsydel
  22 mars 2019
L'histoire d'un couple d'anglais dans le bush australien.
Des personnages tous atypiques dans une ambiance étouffante où l'on sent la tension omniprésente à chaque page.
Un médecin, Larry, embauche ce couple pour s'occuper d'une maison perdue au fin fond du bush australien. Une femme sous traitement, Mara, sous emprise de sa folie, ou d'autres choses d'ailleurs. Et Fred ce mystèrieux visiteur au passé trouble.
On ne s'ennuit pas et on s'attache aisément à ce couple jusqu'au bout de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          30
soum87
  23 février 2015
Toute la réussite de ce livre réside dans le rythme et l'atmosphère...L'auteur nous parle ici d'un climat lourd et suffocant propre à la région dans laquelle se déroule l'intrigue ,on ressent cette oppression a chaque page.La bizarrerie de Larry nous dérange et nous inquiète de plus en plus et le rythme s'accélère.
Un huit clos puissant.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gladysbabeliogladysbabelio   04 février 2017
Dans la cabine d'ascenseur tapissée de miroirs, Cassie se reflète à l'infini. Elle se voit de dos - une file ininterrompue de Cassie s'enfonçant dans les pro­fondeurs troubles de la glace teintée, toutes coiffées de la même queue-de-cheval faite à la va-vite. Elle se lèche les doigts pour lisser les mèches rebelles. Sort un rouge à lèvres et se maquille la bouche. Cassie tient à paraître crédible.
Pour la chambre 302, il faut tourner au coin, juste après l'ascenseur. Un chariot rempli de draps et de ser­viettes de toilette plies, de sachets de café et de dosettes de shampooing attend dans le couloir pendant que, de la porte ouverte de la chambre voisine, s'échappe le sinistre mugissement d'un aspirateur qui vient heurter les plinthes. Elle frappe à la porte. Trop discrets, les coups sont absorbés par le bois sombre. La personne qui passe l'aspirateur entonne I will survive, d'une voix fausse mais triomphante.
Cassie attend, puis frappe de nouveau. Plus fort. La plaque du numéro 302 est en métal - sans doute du cuivre - et le 2 est de travers. La porte s'ouvre. L'homme est petit, avec une barbe grise taillée en pointe. Ses sourcils broussailleux rebiquent vers le haut - c'est peut-être ce qui lui donne cet air surpris. Il porte un pull noir à col roulé. Ses cheveux gris argent sont fournis, presque bouffants.
- Cassandra ? Larry Drake. Ravi de faire votre connaissance.
Il lui tend une main petite et douce. Jette un coup d'oeil par-dessus son épaule.
- Graham n'était malheureusement pas en état de faire le voyage, dit-elle. La grippe. Il est vraiment désolé.
Un instant de silence.
- Dommage. Ma foi, tant pis. Une seconde...
Il se glisse devant elle, pour accrocher à la poignée de la porte la pancarte «Ne pas déranger».
- Entrez. Vous désirez un café ?
- Non, je vous remercie.
Dans la chambre, un lit immense occupe tout l'espace. Le hall n'aurait-il pas mieux fait l'affaire ? se demande-t-elle. Ça fait tout de même un drôle d'effet, de devoir contourner le lit d'un parfait inconnu.
- Je vous en prie, asseyez-vous.
Deux fauteuils ont été disposés près de la fenêtre. À travers les voilages, le soleil tente de se frayer un pas­sage. Sur le lit, au milieu d'un fouillis de papiers, elle remarque sa lettre de motivation - écrite un matin, alors que Graham dormait encore. Elle était sortie, avait acheté le journal, l'avait parcouru, avait vu l'annonce. Puis elle avait écrit la lettre, et était ressortie la poster. Tout cela avant qu'il ait ouvert les yeux.
- Je peux vous offrir quelque chose à boire ? demande Larry.
- Non merci.
C'est peut-être mal élevé de refuser ?
- Un peu d'eau, peut-être, dit-elle. S'il vous plaît. Il sort du minibar une bouteille de Perrier et la lui tend avec un verre.
- Vous ne buvez pas d'alcool ?
- Pas à onze heures du matin ! Il la dévisage.
- Vous ne m'en voudrez pas, si j'en prends ? Elle rougit.
- Bien sûr que non !
Il verse dans un verre le contenu d'une mini bouteille de scotch et s'assied. Ils sont tout près l'un de l'autre. À peine quelques centimètres séparent leurs genoux. Il devrait y avoir un bureau entre eux. Elle se sent expo­sée. Ses jambes sont si frêles, dans les fins collants couleur chair. Elle aurait dû mettre un pantalon. Et sur­tout, rester elle-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : australieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2081 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre