AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782378700218
288 pages
Remanence (20/12/2021)
3.42/5   6 notes
Résumé :
Lorsque la santé de son père décline, face à un deuil qui devient inéluctable, Pascale est violemment percutée. Tandis qu’elle redoute de s’écrouler, l’énergie de ses 20 ans ressurgit, avec son lot de folie douce et de générosité. Les évènements s’enchaînent alors de façon inattendue…
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Sevlipp
  31 janvier 2022
Un roman qui désarçonne légèrement dans les premières pages. Il faut rentrer doucement, prendre son temps pour suivre le parcours de Pascale qui vient d'apprendre le décès de son père. Remontent alors les souvenirs de sa déchéance, les dernières semaines de son père et puis sa fille qui devient adulte, son amie qui réussi à la faire rire, Louis l'autostoppeur qui saura, presque malgré lui, la réconforter, son mari qui la quittée - reviendra t'il ?
Grâce à une écriture précise, un style élégant et des phrases identiques qui reviennent fréquemment afin d'illustrer l'état d'esprit de Pascale, je me suis plongée dans ce roman nostalgique qui aborde un moment difficile de la vie.
J'ai passé un moment un peu hors du temps et j'ai aimé cela.
Merci à Babélio et aux éditions Remanence pour cette découverte.
Commenter  J’apprécie          240
Clana
  13 février 2022
J'ai reçu ce livre dans le cadre d'une opération de masse critique, et j'en remercie Babelio et les éditions Remanence.
Je l'avais sélectionné pour sa jolie couverture automnale et musicale, et les quelques informations de la quatrième de couverture qui en disaient un peu mais pas trop, juste de quoi attiser ma curiosité. Bons choix éditoriaux!
Mais... drôles de sentiments que ceux par lesquels je suis passée à la lecture de ce texte! Pendant les deux premiers tiers du livre, je me suis demandé si j'allais parvenir à le terminer et j'ai cru à un rendez-vous manqué.
Parce que je ne manquais pas d'éléments pour pouvoir m'identifier à l'héroïne, ni de lieux familiers et aimés pour pouvoir parcourir avec elle ces longs kilomètres, du Poitou à l'Alsace, en passant par l'Ecosse et le Limousin.
Et puis le sujet est intéressant, il touche à l'intime, évoque la perte, la conscience du temps qui passe, les blessures d'amour, les nostalgies du milieu de vie...bref, beaucoup de pistes riches à explorer.
Mais je n'ai pas pu m'habituer à ce curieux choix d'énonciation de Philippe Godet, phrases courtes et au présent, à la deuxième personne du singulier, répétitions à n'en plus finir, devenant litanies, et donnant à l'ensemble une lourdeur et une distance qui m'ont longtemps tenue éloignée du texte et de ses personnages.
Oui, d'accord, Pascale est "en deuil d'un père qui n'est pas encore mort", oui, d'accord, "elle a cinquante ans, non cinquante et un", oui, elle a été abandonnée par Geoffroy, elle joue du Dylan sur son violon, elle est une femme de kilomètres, elle est une femme ceci cela, tellement qu'on en déborde d'agacement.
Et puis est arrivé le dernier tiers du livre, des phrases plus longues, davantage de passages en "je", un peu d'humour, beaucoup de sensibilité, de belles formules, de belles trouvailles, et une fin décrite avec tant de délicatesse et de justesse qu'on atteint presque à la grâce. Soudain, Pascale prend vie, son chagrin, son courage, sa fragilité, son petit grain de folie, son humanité, voilà, ça y est, on y croit. Et on est ému. Aux larmes.
Alors, on peut oublier le reste, peut-être le comprendre (un peu...) et se dire qu'on a eu raison de ne pas baisser les bras!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mariech
  22 janvier 2022
Pascale , une très jolie femme de la cinquantaine vit un moment douloureux par lequel nous devons tous passer , le grand vieillissement de ses parents qui approchent les 90 ans . C'est son père qui est touché le premier par cette étape inéluctable , il devient dépendant , perd la tête comme on dit .
Pascale et son mari se sont quittés il y a quelques années , on apprendra pourquoi en cours de roman .
Tout s'effondre autour d'elle , elle perd son pilier principal en la personne de son père , elle est forte , tout le monde le dit autour d'elle , pourtant sans oser le dire , elle rêve d'une épaule sur laquelle s'appuyer .
C'est le roman d'un amour filial infini entre cette femme encore jeune et son père , un roman sur les liens familiaux , l'amitié même si elle réunit deux personnes différentes.
Ce sont les souvenirs d'enfance qui rejaillissent, le temps heureux de l'enfance , des vacances du temps béni des cartes routières , un lien qui va permettre une belle dernière échappée .
C'est aussi une tendre évocation de l'Alsace que j'ai particulièrement apprécié y ayant été en décembre dernier .
Un très beau roman , à l'écriture limpide , où tout est évoqué sobrement .
Je remercie les éditions de la Rémanence pour ce partage .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ahsoka
  30 janvier 2022
Tout d'abord merci à Babelio et aux éditions Rémanence de m'avoir donné l'opportunité de découvrir ce livre dans le cadre d'une Masse critique.
Pascale, la cinquantaine, voit la santé de son père âgé décliner. Elle se prépare à ce deuil qui s'annonce, et se replonge avec douleur dans les souvenirs qui ont construit l'intensité de la relation avec son père.
Le thème de ce livre m'a beaucoup touchée, et pourtant je suis passée complètement à côté de ce moment de lecture. J'ai été gênée par l'alternance des chapitres rédigés en "Je" ou en "Tu" pour désigner le personnage principal. Malgré les marques de proximité avec cette famille ("Le Père", "La Geune"), l'utilisation de la deuxième personne, la longueur de certains passages qui m'a parue inutile, la présence de répétitions dans le récit, m'ont plutôt paru imposer une distance entre le lecteur et cette famille. L'omniprésence du souvenir de Geoffroy, l'ex-mari de Pascale, questionne sur la dépendance affective démesurée de cette femme envers les hommes de sa vie.
J'espère que d'autres lectrices et lecteurs trouveront plus de plaisir que moi dans ce moment de lecture.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MilleetunepagesLM
  02 mai 2022
Le commentaire de Martine :
La protagoniste de ce récit, Pascale vient de perdre son père et elle va se laisser voguer au coeur de ses souvenirs. En perdant son pilier familial, elle va devoir puiser au fond d'elle, des forces qu'elles ne soupçonnaient pas, les autres membres de sa famille vont s'appuyer, mais elle qui va la soutenir. Petit à petit, tout s'effondre autour d'elle, c'est alors que les souvenirs vont venir lui redonner les moments heureux de son enfance, les vacances en famille, la relation d'amour entre son père et elle, les amitiés, etc. Un roman empreint de nostalgie, d'amour et d'émotion. Un récit qui aborde des sujets intéressants comme la famille, perte d'un être cher, le deuil, le temps, la mort, la mémoire, la tristesse, l'espoir, l'amitié, et surtout l'amour.
Un beau récit qui se lit bien, un moment de lecture agréable. Je vous le conseille !

Lien : https://lesmilleetunlivreslm..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ClanaClana   13 février 2022
Je suis Pascale Girod, depuis cinquante et un ans je suis la fille d'un homme qui s'est dissout dans l'espace.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : amour filialVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4696 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre