AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290315897
86 pages
Éditeur : J'ai Lu (20/05/2002)
3/5   7 notes
Résumé :

(Inédit) Nombreux sont les jeunes artistes (de Benjamin Biolay à Noir Désir) qui se réfèrent à l'auteur du "Plat Pays". Parce qu'il ne comprenait rien aux modes et ne s'en souciait guère, Brel a construit une œuvre intemporelle. "Mathilde", "Amsterdam" ou "Ne me quitte pas" sont ainsi régulièrement revisitées par de nouvelles générations. François Gorin, journaliste à "Tél... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
jeepax
  03 janvier 2016
Jacques Brel a fait couler beaucoup d'encre de son vivant, et davantage encore depuis sa mort. On peut donc raisonnablement estimer que tout a été dit et écrit, ou presque, à son sujet. L'ouvrage de la collection Librio consacré au plus célèbre des Belges n'apportera donc pas grand-chose à ceux qui le suivent au plus près depuis longtemps. François Gorin a toutefois réussi à synthétiser en peu de pages l'essentiel de la vie du bonhomme, dans un style agréable, voire littéraire, qui évite l'écueil de l'énumération factuelle. Entre les lignes, on sent poindre une grande admiration, tempérée fort heureusement par une certaine distance. Gorin ne dit pas Amen à tout Brel et fait preuve d'une relative objectivité, bien qu'il affiche clairement ses préférences. le texte est complété par quelques annexes indispensables : analyse de la discographie studio, filmographie, bibliographie, liens internet. Un excellent point de départ pour se plonger dans l'univers tortueux de l'un des plus grands artistes de la chanson du siècle dernier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BABYBOOK
  01 janvier 2015
Ce livre fait découvrir simplement la vie artistique de Jacques Brel. Tout est dit, les hauts et les bas, sans prétention. C'est un portrait très sensible du chanteur, un livre touchant, qui ne laisse pas indifférent.
Commenter  J’apprécie          50
Goudurix
  05 décembre 2014
Je n'ai pas du tout aimé le style de l'auteur. Mot trop compliqué pour dire des choses simples. Cela passe du coq à l'ane, parfois en profondeur, parfois, on aurait aimé en savoir plus. Je vais chercher d'autres livres sur Brel car le personnage est fascinant, mais je ne conseille pas celui-là.
Commenter  J’apprécie          00
Titimach
  15 mai 2019
Un homme brave
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 septembre 2014
Brel aimait les mots, plus encore sans doute que les personnages et les sentiments que ces mots portaient. Il les aimait comme des choses menacées de disparaître. Il les aimait tant qu’il brûlait une énergie folle à les faire sonner, puis à les incarner. Il les aimait tant qu’il en inventait d’autres – « décroisser (la lune) », « se racrapoter ». Il aimait les verbes, au point d’avoir adopté pour manie d’écriturela transmutation d'un adjectif ou d’un substantif en verbe (« je me suis déjumenté », « tu frères encore », « il fleuve des ivresses »…). Il aimait le verbe comme il aimait l’action. Il actionnait le verbe, c’était sa vie, et c’est dans les chansons qu’il le faisait le mieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   23 septembre 2014
Peu estimée par son auteur, cette supplique est aujourd’hui sa chanson sans doute la plus connue, la plus reprise en tout cas. S’identifiant sans fausse pudeur à ses paroles, Brel se livre ici en amant trahi, délaissé, qui implore le retour, et quasiment la pitié de sa bien-aimée qu’on devine cruelle, mais dont il n’est pas question, sinon sous forme abstraite. « Ne me quitte pas » est typiquement la chanson citée en exemple par les allergiques à Brel, à ses excès de pathos, et le « clip » télévisé n’y change rien, qui montre un Brel en gros plan, suant un chagrin qu'on sait néanmoins joué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   23 septembre 2014
Le cinéma en est un, bien qu’il ne nourrisse pas pour lui une passion débordante. Brel, amateur à l’occasion de Charlot ou de von Stroheim, est un spectateur impatient, qui s’ennuie facilement. « Tourner m’amuse davantage que de voir des films, dira-t-il un jour. D’ailleurs, je m’endors toujours dans une salle. »
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   23 septembre 2014
C’est qu'être belge est compliqué, surtout quand on avoue des origines flamandes et qu’on chante en français ; surtout quand on concentre un rejet de la « belgitude » sur ce versant flamand, flamingant même (c’est-à-dire revendiquant jusqu’à l’extrême l'identité locale
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   23 septembre 2014
Jacques Brel, d’une certaine façon, c’est l'anti-Serge Gainsbourg. Ils avaient le même âge, se connaissaient vaguement, ont percé presque au même moment. Lucide, le premier avait prédit au second qu’il trouverait sa voie en se faisant « crooner », quand lui-même postillonnait sur ses tempos les plus lents. Question de nature. Mais surtout, Gainsbourg s’est refaçonné un personnage au-delà de ses chansons, tout en rajeunissant visiblement passé la cinquantaine, sous l’œil allumé des médias.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de François Gorin (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Gorin
Ses albums ont gagné en densité émotionnelle tout en travaillant une matière sonore épurée, jusqu'à parfois en faire un simple fil où l'artiste, à pas comptés mais hardis, défie la gravité — celle du monde ou de ses relations amoureuses. Démonstration lors de cette session privée enregistrée au Studio Harcourt.
RÉALISATION Pierrick Allain Basile Lemaire Ophélie Richard CLAVIER Léonard Lasry LUMIÈRES Studio Harcourt SON Laurent Macé PHOTO Nicolas le Provost Tony Foulquier Alexis Rambosson Pauline Martin REMERCIEMENTS Agnès Brouard François Gorin Ivica Mamedy TELERAMA - AVRIL 2021 Vous avez aimé cette vidéo ? Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/¤££¤33Tony Foulquier24¤££¤4fHZHvJdM38HA?sub_confirmation=1
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ! Facebook : https://www.facebook.com/Telerama Instagram : https://www.instagram.com/telerama Twitter : https://twitter.com/Telerama
+ Lire la suite
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs (789)
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1190 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre