AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782262105105
300 pages
Perrin (25/05/2023)
3.68/5   28 notes
Résumé :
Dialogue au sommet sur la guerre en Ukraine
Depuis février 2022, chacun d'entre nous est bombardé d'informations sur la guerre en Ukraine. Des informations hachées, parcellaires, souvent contradictoires, dans lesquelles on ne sait comment démêler le vrai du faux. Depuis son début, Michel Goya et Jean Lopez se concentrent sur ce conflit, le premier en tant que chroniqueur militaire pour une chaîne d'information continue, le second comme spécialiste de l'histoi... >Voir plus
Que lire après L'ours et le renardVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Après avoir vécu épisodiquement en Russie au début de ce siècle, avoir définitivement quitté ce pays à la fin du mois de juillet 2006, tout en y gardant des liens et des contacts jusqu'en décembre dernier, séjourné en Ukraine, écrit les paroles de deux chansons pour dénoncer l'invasion de Poutine le 24 février 20022, m'être impliqué, et l'être encore, dans le soutien au Président Zelensky et à ses concitoyens, je lis tout ce que je peux lire "d'intéressant" sur ce que je considère être le plus grand défi civilisationnel imposé par le néo-fascisme russe au monde libre depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Je ne rappellerai pas aujourd'hui ce qu'ont été ces lectures, si vous êtes intéressé par le sujet, ma page Babelio vous dira tout ce que vous désirez savoir.

À cette démarche vient s'ajouter le livre coécrit par Michel Goya et Jean Lopez - L'ours et le renard -.
Michel Goya est un ancien officier des troupes de marine et docteur en histoire contemporaine.
Jean Lopez est directeur de la rédaction de "Guerres et Histoire".
Tous deux ont une bibliographie étoffée sur l'histoire de la guerre ou des guerres et en particulier sur la Seconde Guerre mondiale et tous deux sont des connaisseurs de l'histoire russe.

Dans la guerre russo-ukrainienne, l'un et l'autre ont constaté qu'en dépit de ce qu'on appelle "le brouillard de la guerre", nous étions abreuvés d'informations, que ces informations donnaient lieu le plus souvent à des questionnements, des doutes, des interprétations et que peut-être qu'une chronologie factuelle ne prenant en compte que des faits avérés aideraient à y "voir plus clair".

Aussi ont-ils décidé de ce livre à quatre mains ou à deux voix.
Jean Lopez, fort de ses connaissances historiques, interroge Michel Goya l'historien mais surtout l'officier des troupes de marine, l'homme de terrain, le technicien, l'expert.

Du début de l'invasion jusqu'à un peu avant le début de la contre-offensive ukrainienne, du sabotage par la Russie du barrage de Nova-Kakhovka, l'un et l'autre nous détaillent explicitement, pédagogiquement, historiquement, politiquement, militairement le récit d'une année de guerre.

Ce livre cadre d'abord ce conflit, le contextualise, "l'historicise" avant d'en analyser le déroulé.
Sa structure narrative est claire.
Un avant-propos.
Une introduction intitulée - Aux racines de la guerre -
Que suivent six chapitres :
-Deux armées en mutation.
-L'échec de la Blitzkrieg.
-Retour au Donbass.
-La contre-offensive ukrainienne.
-Guerre des missiles et cyberguerre.
-Seconde offensive russe au Donbass : l'enlisement et après.
Pour tous ceux qui veulent combler partiellement quelques-unes de leurs lacunes sur ce sujet, ce livre peut constituer un réel apport, un plus.
Il a comme qualité de ne s'appuyer que sur des faits avérés... " sans idéologie, discours ou baratin ", comme dit JJG...
Son défaut est sans aucun doute lié à la masse d'informations techniques sur les armes : avions, chars, armes, munitions etc etc...
Cela étant, son éventail est plus riche que ce que peut-être mon billet pourrait laisser croire.
À titre d'exemple, cette info que je n'avais pas... et pourtant ayant vécu en Russie, je ne méconnaissais pas la crainte des mères russes ayant des enfants mâles pour le devenir possiblement militarisé sous la contrainte de leurs rejetons...
" Un indicateur de l'état d'esprit des classes moyennes et supérieures nous est peut-être donné par un fait curieux. Plus de 10 500 femmes russes enceintes d'un garçon ont fait depuis 2022 le long voyage vers l'Argentine pour y accoucher ! Car la loi dans ce pays donne automatiquement la nationalité argentine aux enfants nés sur son sol. Ces femmes sont très prévoyantes, c'est le moins qu'on puisse dire !

Beaucoup d'autres infos vous seront proposées dans cet ouvrage, dans cet échange riche entre deux observateurs, deux experts du plus grand conflit qu'ait connu notre continent depuis les malheurs engendrés par la furie barbare d'Adolf Hitler et de ses nazis il y a à peine quelques décennies.

En conclusion, si vous souhaitez comprendre, faits à l'appui, quand, pourquoi et comment l'ours russe n'a pas eu la peau du renard ukrainien qu'il convoitait, laissant à ce dernier l'opportunité de lui infliger des morsures aux conséquences à venir, laissez Michel Goya et Jean Lopez vous en expliquer les raisons.
Commenter  J’apprécie          340
L'essai L'Ours et le Renard de Michel Goya et Jean Lopez analyse à deux voix le conflit en Ukraine qui a commencé le 24 février 2022 jusqu'au 6 avril 2023. Sous forme de dialogues, cette analyse accessible permet d'accéder aux différents aspects de ce conflit sans se “noyer” dans une masse d'informations et de commentaires.

Michel Goya est militaire et historien, Colonel des troupes de marine et Docteur en histoire contemporaine. Il est appelé dans les médias à analyser et commenter les conflits et notamment la guerre en Ukraine pour une chaîne d'infos en continu.

Jean Lopez est journaliste historien, directeur et fondateur de la revue Guerres et Histoire, grand spécialiste de la seconde guerre mondiale et du front de l'Est.

C'est Jean Lopez qui joue le naïf et pose les questions à Michel Goya qui développe ses arguments. Au fil des échanges, ils se transmettent leurs informations en les commentant. Passionnant !

L'essai s'ouvre sur une introduction détaillant l'histoire des deux pays et leur relation tumultueuse. Cette partie longue est indispensable pour comprendre les sources profondes de leur alliance et celles de leurs désaccords.

Le premier chapitre décline l'historique des deux armées, détaillant l'héritage de l'ère communiste pour l'une et l'autre, leurs évolutions et leurs transformations en passant par le détail de leurs équipements, leurs constitutions et leurs différences.

Puis, l'essai examine en quatre grandes phases cette première année du conflit.

Tout d'abord, l'attaque éclair russe du 24 février 2022, qui n'a pas atteint son objectif, y est analysée, reprenant les faits oubliés lors de notre hébétude, ressentie aussi dans toute l'Europe à l'annonce du conflit.

Puis, Michel Goya et Jean Lopez analysent le nouvel axe donné à cette guerre par Vladimir Poutine le 24 mars 2022 en déclarant vouloir libérer le Donbass. Alors, le maître du Kremlin découvre l'unité des Occidentaux et le renforcement de l'Otan.

La troisième partie détaille la contre-offensive ukrainienne que le gouvernement russe attendait au sud et qui a eu lieu au nord à partir du 6 septembre 2022 et pendant quatre semaines. du coup, le gouvernement russe est obligé de déclarer la mobilisation de plus de 300 000 hommes.

Le chapitre suivant est consacré à ce que les auteurs appellent la cyberguerre, qui n'occulte en rien la vraie guerre, celle qui détruit et fait mourir.

La dernière partie revient sur la seconde offensive russe au Donbass avec l'entrée des chars occidentaux dans le conflit, notamment.

Ce dialogue est riche et passionnant par la documentation qu'ils transmettent et par leurs explications simples et claires. de plus, cette formule littéraire permet de soutenir la motivation du lecteur.

C'est un véritable ouvrage de pédagogie d'histoire immédiate que nous propose Michel Goya et Jean Lopez puisqu'ils nous aident à comprendre les enjeux en présence, mais aussi la complexité du conflit.

Avec intelligence, les historiens partagent leurs connaissances pour transmettre des clefs d'analyses, sans jugement ni parti pris, en toute l'honnêteté.

Il y a entre ces deux grands spécialistes un plaisir réel à échanger et une complicité tangible. Leur souci d'être accessible est constant. Et, l'on sourit lorsque pour faire comprendre qui avait intérêt à saboter des oléoducs, Agatha Christie sert de métaphore !

En utilisant une formule digne De La Fontaine, Michel Goya et Jean Lopez apportent les preuves tangibles que L'ours russe est plus rusé et démoniaque qu'il ne le montrait et que le renard ukrainien est plus coriace, plus préparé et mieux soutenu que prévu.

Seulement, la morale ne sera pas écrite tout de suite, car la guerre risque de durer !
Lien : https://vagabondageautourdes..
Commenter  J’apprécie          120
Le conflit entre la Russie et l'Ukraine donne lieu depuis 2014 et surtout 2022 à une masse d'informations et d'analyses qu'il est parfois difficile de synthétiser pour arriver à se former une compréhension de la situation. Les influences idéologiques qui se manifestent rendent également prudent sur les sources auxquelles on peut se fier.

Michel Goya et Jean Lopez sont deux personnalités reconnues, tous deux historiens des conflits. le premier est également un ancien colonel des troupes de marine, devenu médiatique au fil des mois de guerre, comme invité des plateaux télé. Jean Lopez est quant à lui spécialiste de l'Armée Rouge.
J'avais eu l'occasion de les écouter au micro d'Alexandre Jubelin dans le podcast le Collimateur dont je suis fidèle auditrice.

J'ai apprécié de lire leurs échanges qui m'ont permis de mieux comprendre le conflit russo-ukrainien, ses origines et son déroulement.
C'est un ouvrage facile à lire et accessible, même s'il est riche en détails de technique militaire qui peuvent étourdir le néophyte. La forme dialoguée rend la lecture vivante et j'ai apprécié que les notes explicatives (*) soient placées en bas de page, distinguées des notes de références numérotées, en fin de volume.

Je le recommande à tous ceux qui ressentent le besoin de s'éclaircir les idées au sujet de cette guerre qui se déroule sous nos yeux et impacte si fortement et durablement notre quotidien.
Commenter  J’apprécie          120
Présenté sous forme d'interview, ce “point d'étape” se révèle totalement passionnant et diablement pédagogique. J. Lopez fort de son immense connaissance de l'Histoire de l'armée rouge, notamment au cours de la seconde guerre mondiale pose à l'ancien colonel les bonnes questions, se fait le porte-parole du lecteur. Ceci avec toutes les précautions d'usage dans ce domaine où la vérité est aussi malmenée que les soldats au front. A lire pour comprendre le conflit en cours et qui va durer, hélas.
Commenter  J’apprécie          30
Ce livre vaut pour les descriptions des opérations militaires qui sont bien décrites et assez éclairantes. Monsieur Goya est militaire et il maîtrise son sujet.
Pour le reste, il s'agit d'un étalage de propagande ukrainienne et d'opinions anti russes qui sont étayées par très peux de sources.
Donc, dans l'ensemble, je trouve ce livre sans grand intérêt et lui préfère les livres de Jacques Baud qui sont bien mieux sourcés.
Commenter  J’apprécie          11


critiques presse (1)
LaTribuneDeGeneve
25 septembre 2023
La mise en perspective est très intéressante mais la teneur de l'ouvrage reste trop pointue pour vraiment séduire au-delà des spécialistes.
Lire la critique sur le site : LaTribuneDeGeneve
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Reste le facteur purement humain. Rétrospectivement, on peut toujours se demander comment des sociétés modernes ont pu accepter de telles pertes dans les conflits du XXe siècle. En fait, les pertes s'égrènent seulement jour après jour, par petits paquets, ce qui n'est pas du tout, du point de vue psychologique et politique, la mêmne chose que d'annoncer par avance un total de pertes cumulées. Si l'on avait procédé à un sondage aux Etats-Unis avant l'engagement en Irak en 2003 en disant : « Approuvez-vous l'idée d'envahir l'Irak, sachant que cela va coûter 4 400 soldats américains tués et 20 000 autres blessés ?», il n'est pas du tout évident que les citoyens auraient approuvé. Dans la réalité, on paye un prix humain petit à petit en se disant que les sacrifices du jour valent le coup, puis une sorte d'engrenage psychologique se met en place : on estime qu'il ne faut pas que les sacrifices passés aient été consentis pour rien. On continue donc a accepter le « prix à payer » et on aboutit ainsi à des pertes que l'on n'aurait jamais imaginées avant-guerre
Commenter  J’apprécie          36
Moscou fait feu de tout bois pour influencer les opinions occidentales. L'objectif est d'y amener une majorité à se déclarer hostile à la poursuite de l'aide à l'Ukraine. Elle a déjà pour elle une minorité de sympathisants, et pour les autres elle table sur la lassitude, sur les coûts financiers qui montent et vont monter encore plus alors que la situation économique et sociale est dificile un peu partout en Occident. A ce jeu-là, seuls les États-Unis comptent vraiment, qui fournissent la moitié de I'aide totale à l'Ukraine et 70 % de l'aide militaire. Le sort de Kiev se joue largement à Washington. Aussi l'espoir de victoire russe réside-t-il peut-être davantage dans un retournement américain à l'occasion de l'élection présidentielle de 2024 que dans le duel des armes au Donbass.
Commenter  J’apprécie          40
L'Ukraine est traversée par le mal nommé gazoduc Fraternité qui fait transiter le gaz russe vers le reste de l'Europe et dont elle est propriétaire sur son sol. Assez étrangement, et c'est sans doute inédit, malgré la guerre le gaz russe continue de transiter par l'Ukraine et Gazprom continue d'acquitter un péage. Même si le volume global de la livraison de gaz en Europe a été divisé par sept, la Russie en reçoit encore plusieurs milliards d'euros en retour (plus de 100 en 2022). Elle a donc intérêt à utiliser Fraternité. Outre qu'elle serait, semble-t-il, techniquement assez difficile, la coupure de Fraternité par l'Ukraine priverait également celle-ci de revenus et l'obligerait inversement à payer des indemnités à Gazprom. On le voit, chacun tient l'autre par la barbichette.
Commenter  J’apprécie          40
Et la France, et l'Europe dans tout ça ? Aux abonnés discrets qui se découvrent faibles dans un monde dangereux. La France se targuait d'être une grande puissance militaire : elle l'était en Afrique, avec de petits moyens et face à de petits ennemis, ou alors en se plaçant à côté des Américains sur la photo des coalitions. Une guerre majeure entre États aux portes du Vieux Continent la découvre nue. Le dialogue avec la Russie, leitmotiv des Livres blancs et revues stratégiques, fantasme de notre diplomatie depuis Napoléon III, n'a pas donné grand-chose. Et comment l'aurait-il pu: Paris n'avait pas de gros bâton à la main.
Commenter  J’apprécie          50
Les perceptions générales des opinions et des politiques, notamment en démocratie, sont toujours un peu en décalage avec les changements souvent rapides des règles du jeu international. Et c'est pour cela que l'invasion de l'Ukraine a suscité un étonnement presque équivalent à celui de la chute du mur de Berlin en 1989, à cette différence près que cet événement-ci est beaucoup plus angoissant.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Michel Goya (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Goya
C à vous https://bit.ly/CaVousReplay C à vous la suite https://bit.ly/ReplayCaVousLaSuite — Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa — Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5 | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/ Au programme : Invité : Michel Goya - Colonel, historien militaire & auteur de “L'ours et le renard” - éd. Perrin • Contre-offensive : les forces ukrainiennes tentent une percée • Ukraine : l'armée russe préparée à résister • La France visée par une campagne de désinformation russe • Contre-offensive ukrainienne : la stratégie du silence L'Édito de Patrick - Paracétamol made in France : à quel prix ? Invité : Frédéric Bizard - Professeur d'économie à l'ESCP & président de l'Institut Santé • Pénuries de médicaments : la prescription d'Emmanuel Macron • Pénuries de médicaments : des annonces irréalisables ? • Relocalisation des médicaments : les labos sous pression • Pénuries de médicaments : la recette des États-Unis La Story - Se baigner dans la Seine, bientôt une réalité ? Le 5/5 : • Perquisition chez Nicolas Sarkozy • le « tueur de DRH » devant les assises • Sandrine Rousseau s'interpose dans une bagarre • PSG – Mbappé : un début de bras de fer ? • Manchester City n'en finit plus de célébrer sa victoire • L'abus d'alcool est dangereux pour la santé • Diplômé d'HEC, ce chanteur a fait le show
+ Lire la suite
autres livres classés : ukraineVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (77) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3163 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..