AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072791820
Éditeur : Gallimard (17/05/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Erik Ketezer est vétérinaire en Normandie, mais il a passé sa jeunesse à Courvilliers, un ancien fief communiste de la périphérie parisienne. De retour dans sa cité natale pour enquêter sur le décès du frère d’une de ses amies, il découvre l’état de déliquescence de la ville. L’économie est dominée par le trafic de drogue, qui s’organise au sein même de l’équipe municipale : on a découvert des centaines de kilos de cannabis dans le centre technique de la mairie, dir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ProfesseurDan
  04 août 2018
Ce qui m'attirais dans le résumé de ce livre, c'est cette dénonciation de la déliquescence (fictive ou non, chacun s'en fera juge) des villes de la banlieue et j'avoue ne pas avoir été déçu sur ce plan-là. En effet, l'auteur n'y va pas de main morte dans la description de cette mort annoncée de la banlieue, partagée entre la misère, la petite délinquance et la délinquance municipale qui gère les villes à coup de chantages et de magouilles, laissant les habitants dans le dénuement le plus total.
J'ai eu aussi, à la lecture du roman, eu la surprise de voir une enquête sur la mort d'un jeune homme (qui est en fait un prétexte pour faire s'aventurer le héros dans sa ville natale), mais j'ai été plutôt déçu de cette enquête qui, certes, tient en haleine tout au long du roman, mais qui finit de manière un peu brutale et dirais-je même peut-être un peu bâclée.
En résumé, un assez bon roman, même si ce n'est pas le meilleur que j'ai lu au cours de ces derniers mois, qui vaut plus par cette dénonciation de la déliquescence des banlieues que par l'enquête policière qui sous-tend cette dénonciation.
Lien : http://leslecturesduprofesse..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
ProfesseurDanProfesseurDan   04 août 2018
Si on accepte de regarder les choses en face, ça veut dire que la came fait vivre ici, des dizaines et des dizaines de milliers d'individus. C'est le premier employeur du département après la plate-forme aéroportuaire de Roissy ! L'herbe a servi d'amortisseur social. Elle a été utilisée comme anesthésie locale. Sans elle, les cités brûleraient en permanence ! Tout le monde y trouve son avantage. (p. 175)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ProfesseurDanProfesseurDan   04 août 2018
Une heure plus tard, je redescends dans le bureau, le calepin ouvert à la lettre "K", la mienne, avec la liste de tous ces proches que l'âge, la maladie, le désespoir ont décimés en si peu d'années. Pas une page de l'abécédaire sans ces traits redoublés, à l'encre noire, rayant des amis, des connaissances du monde des vivants. […] Je me laisse tomber sur le canapé des heures plus tard, épuisé par un travail qui s'apparente dans mon esprit à une exhumation. (p. 93)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ProfesseurDanProfesseurDan   04 août 2018
Pour assurer son pouvoir, le Commandeur a appliqué la règle d'or de tous les politiciens aguerris : s'entourer de médiocres. Avant, ce n'étaient pas des flèches, mais leur dévouement à la cause commune, à la promesse sociale, compensait leur sectarisme. Ils étaient de bonne foi, même dans l'erreur. Les nouveaux ont les défauts des anciens sans avoir hérité d'aucune de leurs qualités. (p. 101)
Commenter  J’apprécie          00
ProfesseurDanProfesseurDan   04 août 2018
Au conseil municipal, c'est la recette du quatre-quarts, mais au lieu de mélanger du sucre, du beurre, de la farine et du lait, là ce serait plutôt un quart de gens honnêtes, de bonne volonté, un quart d'incapables, un quart d'ambitieux dont le but est "d'arriver à arriver", et un quart de corrompus. (p. 165)
Commenter  J’apprécie          00
ProfesseurDanProfesseurDan   04 août 2018
Mais on sait depuis longtemps qu'il n'est pas nécessaire que l'or soit sur la table pour que le crime survienne. Le rêve de l'or suffit. (p. 35)
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Didier Daeninckx (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Daeninckx
Mercredi dans Mediapart Live : l'Aquarius, les écrivains solidaires et Bernard Petit .Dès 19h ce mercredi, notre émission revient sur la tragédie de l'Aquarius et l'impasse des politiques migratoires en Europe. Nous recevrons également des artistes témoignant de leur rapport aux mouvements sociaux, parmi lesquels Didier Daeninckx et Lola Lafon. Enfin, l'ex-patron de la PJ Bernard Petit partagera ses «secrets de flics» avec Edwy Plenel.
autres livres classés : banlieueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La mort n'oublie personne

En quelle année se passe l’histoire ?

1963
1953
1958

9 questions
57 lecteurs ont répondu
Thème : La mort n'oublie personne de Didier DaeninckxCréer un quiz sur ce livre