AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070345777
Éditeur : Gallimard (16/05/2007)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Guillevic est né à Carnac (Morbihan) le 5 août 1907.
Son père, alors marin, se fit gendarme et l'emmena à Jeumont (Nord) en 1909, à Saint-Jean-Brévelay (Morbihan) en 1912, à Ferrette (Haut-Rhin) en 1919. N'a pas appris le breton, qu'on lui interdisait de parler, mais l'alsacien et l'allemand. A fréquenté, de 1920 à 1925, le collège d'Altkirch (Haut-Rhin) ; a fait la classe de Mathématiques élémentaires. Entre au concours de 1926 dans l'administration de l'Enr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Piatka
  01 février 2015
Une critique sur un recueil de poésie, bien sûr pourquoi pas. Mais nous savons tous qu'il est extrêmement difficile de dire un poète, de faire partager son univers sensible.
Rien ne remplace la découverte directe par chacun d'entre nous de ses assemblages intimes de mots, de vers, de sa musique personnelle qui nous touche, ou pas d'ailleurs.
Alors, pour innover un peu, je propose d'éprouver la poésie de Guillevic, de suivre mon chemin vers cette poésie concise, presque elliptique, qui s'adresse directement au vivant, au vécu de chacun, sans trop de détour ni métaphore, d'où sa force indéniable bien sûr qui me plait tant. La nature est très souvent mêlée à cette poésie, que je perçois comme foncièrement positive, tournée vers l'énergie, la vie, pour ce breton " Ivre seulement d'exister".
Imaginons !
Tu commences la lecture, lentement et de préférence à haute voix du poème ( ci-dessous par exemple, ou une des citations ).
Les vers s'enroulent autour d'un axe le plus souvent connu, vécu - le soir, le silence, elle, la nature...-, avec des mots simples qui t'entraînent rapidement au-delà de l'état d'équilibre des mots, des souvenirs personnels.
Sans t'y attendre, tu bascules le plus souvent étonné vers une autre possibilité, une proposition inattendue, un pas de côté.
Tu abordes les rivages poétiques de Guillevic qui affirme lui-même :
" J'ausculte un présent sans frontière."

"Ne me demande pas
D'où me vient le pouvoir
Que j'ai de te connaître,
Après tout,
Nous n'avons peut-être
Jamais vécu séparés."
( de Lyriques )
Tu sais
Ce qu'a toujours été
Pour moi une pâquerette.
Laisse-moi te dire que depuis
Que nous l'aimons ensemble
Elle est encore plus
L'oeil de la terre.
( de Lyriques )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          537
EcureuilBibliophile
  06 mai 2017
J'aime particulièrement cet auteur, je me suis donc offert un autre de ses recueils de poèmes/fragments, et ça a été un vrai plaisir ! Ses textes sur la femme qu'il aime sont superbes ! même si je crois que je préfère celui sur le matin plus emprunt du quotidien magnifié que j'aime chez lui. J'y ai retrouvé son aisance à créer des bulle de vie parfaitement véritables et sensorielles.
Commenter  J’apprécie          30
emmapaspis
  28 décembre 2017
Découvert au cours des journées de ressourcements à l'abbaye d'Orval, sous l'égide du Père Bernard-Joseph, ce volume est une source éternelle de méditation.
L'auteur rejoint en cela Émile Verhaeren, mais de manière quelque peu plus ardue et écourtée, dans sa vision intemporelle de la nature qui l'entoure, de sa vision au-delà d'elle même.
Commenter  J’apprécie          00
AnneCath
  27 juillet 2011
Ce recueil ou un autre, de Guillevic. En fait, c'est celui que je possède, mais les autres sont de qualité égale, i.e. exceptionnelle...
faisant penser parfois à des haikus...
Lien : http://rozven.hautetfort.com
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (61) Voir plus Ajouter une citation
PiatkaPiatka   30 janvier 2015
Est-ce que l'océan
Dans ses profondeurs

Possède autant de silence
Que j'en ai en moi ?

Sinon, est-ce
Pour se libérer de son bruit

Qu'il vient sur nos côtes
Faire tout ce tapage

Ravager ce qu'il peut
Pour enfin s'affaler

Comme sur un lit
Fait de douceur ?


Du silence
Commenter  J’apprécie          410
PiatkaPiatka   01 février 2015
Je ne sais pas pourquoi
Lorsque tu es absente
Je vois de l'arbre.

J'ai comme un besoin
De toucher les fortes branches,
Les plus basses

Et de regarder le ciel
À travers les feuilles,

À travers ton image
Qui flotte dans tout l'arbre.


LYRIQUES
Commenter  J’apprécie          310
PiatkaPiatka   05 septembre 2016
Sur cette plage,
Sur ce sable devant l’océan,

Plus profond
Que tout ce que tu reçois :

Cette chose
Dont tu ne sais rien,

Qui te maintient en cet état
D’équilibre, de bien-être

Où tu aimes
Te sentir vivre.


De Hôtes de la lumière
Commenter  J’apprécie          320
PiatkaPiatka   27 janvier 2015
Existe-t-il
Des êtres qu'anime la passion
De contempler l'azur,

De s'y plonger,
De s'y incorporer,
De s'en abreuver,

Pour, après un bon moment,
S'en aller
Sûrs d'eux-mêmes.

Et de leur avenir
Couleur d'azur ?

Hôtes de la lumière
Commenter  J’apprécie          252
minosrdminosrd   28 décembre 2018
Elle marche,
L'air la porte,

Elle ouvre un espace
Rendu plus présent.

*

L'air
Est habité de fleuves
Qu'on ne voit pas.

Elle est leur océan.

*

La pesanteur est en elle
Juste ce qu'il faut
Pour que la terre
La retienne.

*

Sur elle
Même le noir
Devient une couleur.

*

Elle fait chanter
Les lignes de son corps
Sur un fond qu'elle invente.

*

Elle a du serpent
La ductilité

Et ce qu'il faut de ruse
Pour être ce qu'on est.

*

Elle peut aussi
Être colère

Comme le ruisseau
Devient cascade.

*

Elle sait
Qu'elle ne sera
Pas toujours la même,

Elle fait comme si.

*

Elle est un besoin
Qu'a le mystère
De se manifester.

*

Elle est la jonction d'éléments
Dont elle sent
Qu'ils la traversent.

*

Elle marche
Vers sa consécration

Par ce qui l'environne
Et l'environnera

*

Quand elle est là
L'ombre se fait pénombre.

*

L'arbre
Est enraciné dans la terre,

Elle est enracinée
Dans le centre.

*

Elle n'est pas si sûre
D'elle-même,

Parfois
Son pouvoir la domine.

*

Quand elle agit
Elle se rêve.

*

Toujours en lutte,
Mais contre quoi ?

Elle-même
Ne le sait pas.

Quelque chose
Qui fouille l'espace

Et se nourrit
De la lumière.

*

N'importe où elle marche
C'est son sentier.

*

C'est en elle
Que les courbes

Trouvent leur perfection.

*

Où qu'elle soit
Elle peut parler

A la façon des sources
En plein bois.

*

Quand elle coule sur elle
L'eau retrouve son origine

*

Pour dire
La beauté du jour,

Il lui suffit d'apparaître
Sur le pas de la porte.

*

Elle est chair.
Elle est esprit.

Elle est chair de l'esprit.

*

Son regard
Dit ce qu'elle pense

De son intérieur,
De son apparence.

*

Ses yeux sont de firmament.
Ils sont aussi volcans,

Prometteurs d'un destin.

*

Ses cils
Sont le souvenir
Des forêts originelles.

*

Ses mains témoignent
Comme les pétales
Que rôde le danger.

*

Où est la montagne
Qui aurait la passion
Dont parlent ses genoux ?

*

Ses seins
Gardent le secret,

En appellent
Au silence.

Ils sont ce qu'elle a
De plus planétaire.

*

Quand elle aime
Toute la terre

Aime avec elle,
A travers elle.

*

Si elle n'était pas,
Que serait ton aujourd'hui ?

*

Elle seule
Fait barrage
Aux assauts de l'horizon,

Pour te dégager
De cette hypothèque
Toujours là.

*

Fréquemment
Son regard

Plaide ton innocence.

*

Son sourire
Est le fruit de l'alliance

Du futur
Et de la planète.

*

Soleil
Et lune ensemble,

Ostensoir
De la terre.

*

Je la vois,
Nue à l'horizon,

Grandeur nature,
C'est-à-dire

Les pieds sur la plaine,
La tête au zénith.

Elle, 1989 - Possibles Futurs
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Eugène Guillevic (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eugène Guillevic
Art poétique (Apparemment...), Eugène Guillevic Lu par Danièle Lebrun
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
707 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre