AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782367950068
Éditeur : Chèvre-feuille étoilée (24/10/2013)
3.5/5   4 notes
Résumé :
Fariba Hachtroudi [...] aime comme elle se bat : avec fougue et obstinément. Iranienne jusqu'au bout de la démesure,elle a pris la leçon de Zarathoustra, qui fut en son temps le grand escaladeur de l'absolu. [... ]
L'accompagne, sous les auspices du Chèvre-feuille étoilée, l'encre noire et acérée d'Anne Cotrel, dont les corps et les visages esquissés crient la souffrance et le désir, enserrés dans la masse nocturne et menaçante qu'il s'agit de vaincre et d'ér... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Agaberte
  05 novembre 2013
Le petit recueil de poèmes (de Fariba Hachtoudi) et peintures à l'encre (de Anne Cotrel), découvert grâce à la Masse Critique, a mis du temps à me parvenir. Mais l'attente valait le coup, puisque c'est un petit bijou pour les yeux, pour l'âme et sous les doigts.
Fariba Hachtroudi évoque souvent la femme et sa sexualité dans ses poèmes, mâtinés de voyages, faisant profusion de couleurs et écrits aux quatre coins du monde entre 2005 et 2013.
En regard, toujours sur la page de gauche, se trouve à chaque fois un dessin à l'encre de Anne Cotrel. Tous réalisés en 2013, ils illustrent à merveille le texte adjacent et sans cesse sont emplis de mouvement et de grâce. On croirait voir une femme dans de page en page.
A cela s'ajoute la préface poétique et louangeuse de Gil Jouanard, qui, bien qu'écrivant dans un style très différent, fait une habile présentation des deux auteures en nous faisant lentement basculer de l'extérieur du livre à l'univers de Hachtroudi et Cotrel.
Et pour les sublimer encore plus si nécessaire, le papier utilisé par les éditions Chèvre-feuille étoilée. Très agréable au toucher et plus lisse que les standards, il dénote la délicatesse et la subtilité de cet ouvrage.
Une merveille donc, qui donne envie de se blottir pour le lire encore et encore (surtout par un temps aussi maussade qu'actuellement).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
maryvernet
  13 février 2014
Abysses est la rencontre entre deux univers, Anne Cotrel peintre, dessinatrice et Fariba Hachtroudi, écrivaine. Les deux artistes se plaisent à croiser les disciplines, ici c'est l'encre et la poésie qui nous prennent par la main dans ce qui fut pour moi un voyage initiatique.
Les textes abordent sans détours et sans complexes des sentiments d'absence, de sexe, de lutte et d'absence de sexe. La sensualité qui se dégage est exacerbée par les encres qui, soulignant chaque texte, dépassent le suggestif.
Une préface de trois pages de Gil Jouanard nous aide à poser le contexte et à s'immerger dans le monde de Fariba Hachtroudi nous dévoilant cette vie qui se confond en quête d'absolu, gelée ou brûlante jamais tiède.
C'est à travers les thèmes de lutte et de liberté que l'Iran, pays d'origine de Fariba Hachtroudi, traverse les lignes.
L'écriture est rythmée, beaucoup d'allitérations, ça sonne, glisse, ça chante parfois aussi. C'est doux puis soudainement tranchant.
La brièveté de certains poèmes, la récurrence de l'éphémère rappelle l'inspiration Japonaise des Haïkus cités plusieurs fois. Ailleurs, la sagesse, l'espoir et le rythme lancinant des derviches tourneurs de Turquie. L'évocation de contrées ou de mots empruntés aux mille recoins du monde nous ramène au caractère migrateur de l'auteur.
L'écriture nous plonge dans un univers à identité forte. L'illustration d'Anne Cotrel est réussie et nécessaire. Je suis, face à la poésie, public naïf. J'aurais eu du mal à me contenter des mots uniquement puisque les faits ne sont pas décrits, puisque l'exercice consiste à suggérer le pourtour de l'idée, caresser l'émotion sans la nommer laissant au lecteur le soin de la faire naître. Les encres d'Anne Cotrel nous accompagnent dans cet accouchement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pchabannes
  26 novembre 2013
“Petit caillou cassé lâché et détaché de ma planète perdue je tourbillonne noyée dans le silence du siècle…”
N'est-il pas merveilleux d'entendre notre langue française raisonner au rythme de l'âme persane ? Fariba Hachtroudi est notre brillante intermédiaire entre les imaginaires de deux peuples poètes. Derrière les incessants bruits de bottes, qu'il est bon de convoquer le souvenir de Hafiz, l'âme de Shirâz, la beauté d'Ispahan et des jardins de Fin.
“Oublie
La tache sur l'aile du papillon
C'est ma douleur qui se colore
Bleu cobalt violet vermeil
Une larme qui de l'oeil chagrin
Bruine au creux de mes seins
L'empreinte de ta bouche.”
Nicolas Bouvier dans son livre l'usage du monde nous affirme que “le peuple d'Iran est le plus poète du monde.” Fariba Hachtroudi est la musique de notre langue et l'âme de la poésie réunies.
Le livret est illustré par Anne Cotrel remerciée par l'auteur par ces mots délicats : «“Anne, n'ais-je point écrit ces poèmes en rêvant à tes dessins ? Ce Dieu poète je le connais depuis toujours. Merci de m'avoir accompagnée dans cette belle aventure.”
Lectori salutem, Pikkendorff

Lien : http://quidhodieagisti.kazeo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PchabannesPchabannes   26 novembre 2013
Oublie
La tache sur l’aile du papillon
C’est ma douleur qui se colore
Bleu cobalt violet vermeil
Une larme qui de l’œil chagrin
Bruine au creux de mes seins
L’empreinte de ta bouche
Commenter  J’apprécie          80
PchabannesPchabannes   26 novembre 2013
Petit caillou cassé lâché et détaché de ma planète perdue je tourbillonne noyée dans le silence du siècle…
Commenter  J’apprécie          40
maryvernetmaryvernet   13 février 2014
" Est ce le souvenir qui nous pleure
Ce nous qui du souvenir nous pleure ?"
Commenter  J’apprécie          10
maryvernetmaryvernet   13 février 2014
"Je parerai tes seins
De minutes étoilées
Nuque ou paume vrillée
Aux courbes de tes reins
Bouche scellée
Au duvet de ton sexe"
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Fariba Hachtroudi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fariba Hachtroudi
Étranglée par les sanctions américaines, la population iranienne se révolte contre le pouvoir qui, en retour, exerce une sévère répression à l'encontre des manifestants. La République islamique d'Iran est-elle en train de vaciller ? Pour en parler, Benoît Bouscarel reçoit l'intellectuelle et journaliste iranienne Fariba Hachtroudi (également écrivaine, elle est l'auteure de "Le Colonel et l'appât 445", Éd. Albin Michel).
L'Invité des Matins de Benoît Bouscarel - émission du 31 décembre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤14Albin Michel6¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : encreVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
976 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre