AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Cyrielle Ayakatsikas (Traducteur)
ISBN : 2746743337
Éditeur : Autrement (05/04/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Du haut de ses douze ans, Ethan Forsythe est un garçon pas comme les autres : il vit la tête dans les étoiles, rêve d'Einstein et de supernovas. Ethan ignore tout de son père, jusqu'au jour où il tombe sur une étrange lettre... Quel secret sa mère garde-t-elle enfoui ? Les meilleurs des parents peuvent parfois commettre l'irréparable. Dans la lignée du Bizarre Incident du chien pendant la nuit et de Nos étoiles contraires, ce premier roman australien aborde avec sen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
tearsless
  30 juin 2017
Ethan, 12 ans, est un enfant un peu spécial. Outre sa passion pour la physique et l'astronomie, il a un comportement solitaire. Les autres enfants de son âge ressentent sa différence et s'éloignent de lui.
Élevé par Claire, sa mère, il peut compter toutes les choses qu'il sait à propos de son père sur les doigts d'une main. Ce tabou est source de litige entre les deux. Pourquoi garder le mystère sur son géniteur ? Quelles vérités méritent-elles de rester cachées ?
Au même moment, Mark, le père d'Ethan est de retour sur Sydney après une très longue absence. Il se rend au chevet de son propre père mourant. Ce dernier a pour dernière volonté de rencontrer son petit-fils.
Une lettre envoyée pour Claire, premier signe de vie de Mark en 11 ans, va être interceptée par Ethan et lancer le débat d'une rencontre et peut-être du pardon.
Il n'est pas nécessaire d'avoir un diplôme en physique pour comprendre ce roman, mais celle-ci étant omniprésente il faut au minimum l'apprécier pour rentrer dans l'histoire et a fortiori l'aimer. L'effort de vulgarisation scientifique de l'auteur est la bienvenue, j'ai admiré l'utilisation par Antonia Hayes des lois de la physique pour créer des métaphores. D'ailleurs même les titres des chapitres reflètent cette approche. Aimant cet univers j'ai trouvé l'approche vraiment intéressante. Des romans sur ce sujet qui ne soient ni de la S-F ni du policier ils en existent peu. J'imagine que ça vient du cliché qu'on est censé être littéraire ou matheux et pas prendre du plaisir dans les deux exercices.
En dehors de la physique, ce roman n'est qu'un drame familial standard au milieu duquel se trouve l'enfant. La narration alternant les points de vue tantôt d'Ethan, Claire ou de Mark nous permet d'avoir tous les points de vue et de combler petit à petit les trous de l'histoire.
Malgré les thématiques assez dures traitées dans ce roman comme la maladie, la prison et le pardon, les passages d'Ethan allègent l'histoire et lui confèrent un charme certain. Il y a énormément de douceur dans l'écriture mais assez de suspense pour être tenu en haleine.
Par contre, décréter la ressemblance avec "Nos étoiles contraires" comme cela est inscrit sur la quatrième de couverture, à chaque fois qu'il y a un enfant malade dans un roman c'est aller un peu loin. Aussi même si la ressemblance au "Bizarre incident du chien pendant la nuit " correspond mieux, ce livre ne traite pas d'autisme.
En résumé, c'est un roman sur la famille et ses secrets qui la ronge mais traité avec délicatesse et empathie . Il m'a donné envie de sortir le plaid et de passer la nuit à regarder les étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
DocBird
  31 mai 2017
Résumé : Ethan a 12 ans et est passionné d'astronomie et de physique. Les planètes et les étoiles n'ont presque aucun secret pour lui, mais il a du mal à lier des liens avec les jeunes de son âge, surtout depuis l'adolescence, car ces derniers le trouvent « zarbi ». Sa vie va être bouleversée par le retour de son père, qu'il n'a jamais connu, et que sa mère veut tenir à l'écart de lui. Quel lourd secret ses parents lui cachent-ils ?
Mon avis : Un récit à plusieurs voix intense et émouvant.
On fait la connaissance d'Ethan, jeune garçon surdoué en ce qui concerne l'espace et la physique, mais qui rencontre des difficultés d'adaptation dans la vie au collège, où même son meilleur ami s'éloigne de lui. Depuis toujours, il vit seul avec sa mère, et n'a jamais connu son père. Les années passant, il s'interroge sur ce père dont il ne sait rien, regardant parfois les mains des hommes pour savoir s'il ne pourrait pas le reconnaître. Et voilà que son père fait irruption d'un coup dans sa vie, alors que sa mère voudrait qu'il ne sache rien et n'ait aucune relation avec lui. Il se découvre une passion commune avec lui : la physique. Mais comment nouer des liens avec cet homme inconnu qui a un terrible secret à cacher ?
La mère d'Ethan, Claire, ne veut plus jamais avoir à rencontrer Mark, son ex-mari, mais le destin va en décider autrement. le père de ce dernier est mourant, et Mark va revenir dans la ville De Claire pour le revoir. Il ne va pas pouvoir résister à la tentation de revoir Claire, ainsi qu'à celle de faire connaissance de son fils. En le revoyant, Claire est prise de sentiments ambivalents : elle lui veut toujours de ce qu'il a fait 12 ans auparavant, et en même temps ressent toujours de l'amour pour lui. Et elle a peur pour son fils.
C'est au moment où Ethan va avoir un malaise et qu'il va être hospitalisé, que passé et présent vont se cristalliser, et qu'Ethan va partir à la recherche des secrets du passé, tout en explorant les immenses possibilités de son cerveau.
Il est impossible d'en dire plus sur ce roman sans trop en dévoiler. Les voix d'Ethan, De Claire et de Mark vont alterner dans ce roman, faisant le lien entre les constellations de l'histoire. Il sera question de secret qu'on se cache même à soi-même, d'enfant surdoué, de maladie, de la difficulté d'être parent, des choix de vie qu'on fait ou qui sont imposés, d'étoiles, de gravité, de passé, de présent, de futur et de pardon. Les révélations sont assez étonnantes, car comme Claire, le lecteur s'est mis à douter par rapport à Mark, et commence à se dire que tout était peut-être faux. Comme le résumé l'indiquait, ce roman est vraiment dans la lignée du « Bizarre incident du chien pendant la nuit » qui mettait en scène un enfant autiste, et qui était surdoué dans un domaine, et de « Nos étoiles contraires » où la maladie était prégnante, mais où l'amour était au centre de l'histoire.
Un roman fort, qui fait réfléchir sur les liens familiaux, le pardon, l'amour, et est une véritable invitation à lever la tête vers les étoiles.
Merci à Babelio et son opération Masse critique, ainsi que qu'aux éditions Autrement, pour m'avoir fait découvrir ce beau roman.
Lien : http://docbird.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeaTouchBook
  15 mai 2017
Avis de Grybouille (chroniqueur sur le blog Léa Touch Book) :
Je l'avoue humblement, je serais passé à côté de ce roman australien si notre Léa Nationale ne m'avait pas dit : « Dis-donc le P'tit Duc, une deuxième découverte qui nous arrive d'Australie, ça te dit ? » Et ne pas répondre « oui » aurait été une grosse erreur…
Pensez donc un roman qui réunit : Un secret de famille, un enfant de 12 ans qui voit les ondes qui l'entourent, sur fond de physique quantique vulgarisée, de l'amitié, de l'amour blessé, une famille déchirée et un lapin bélier dénommé Quark… Mais où Antonia HAYES a-t-elle été chercher tout ça ?
Au détour d'une lecture comme celle-ci on ne peut pas rester insensible, on découvre ou redécouvre les lois de l'Univers, microcosme et macrocosme, on vibre avec les personnages, les zones d'ombres, la culpabilité, le repenti de certains… Vraiment Antonia HAYES est une belle découverte.
L'histoire,
Ethan, jeune collégien de 12 ans, vit avec sa mère Claire à Sydney. Il a une passion dévorante pour tout ce qui touche la physique et plus particulièrement les étoiles, l'espace, le temps. Ethan ne connait pas son père.
Le retour de son père va-t-il réveiller certains souvenirs enfouis et ce malaise qui va l'envoyer à l'hôpital trouve-t-il un écho dans son passé ?
Royal…
Les personnages,
Ethan Francis Forsythe, « le petit Prince » de l'histoire
Claire Forsythe, une maman qui a tout donné pour son fils
Marc Hall, le papa… Géniteur ou vrai papa ?
John et Tom, le reste de la famille Hall
Alison, sera notre « Alice » dans cette histoire
Le Docteur Sanders, un air de déjà vu…
Un petit avant goût :
« …le ciel contenait toute l'histoire du monde et qu'il la reliait à l'instant présent ; une lumière antique venue d'époques et d'endroits qu'il ne pourrait jamais visiter » dit Ethan.
Il y a quelques années, le p'tit Duc a lu un livre d'un pédopsychiatre américain qui disait, enfin dans mes souvenirs :
La différence entre les bons et les mauvais parents ?
Tous les parents, face aux pleurs de leur nourrisson, au manque de sommeil, ont pensé à jeter leur enfant par la fenêtre… Les « bons » parents ? Ne l'ont pas fait !
Chapeau Madame HAYES et à bientôt dans un nouveau roman.
Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
paolinna
  28 mai 2017
Si je devais résumer ce livre en quelques mots, je dirais que c'est un roman bouleversant. Ne vous fiez pas au résumé qui le compare à Nos étoiles contraires, car l'histoire n'a rien à voir avec ce roman de John Green. Les deux histoires sont vraiment touchantes, mais pour moi elles ne sont pas comparables. Dans ce roman, on suit la vie d'Ethan, un jeune pré-adolescent de douze ans, qui pour des raisons plus ou moins particulières, voit les ondes qui l'entourent. Pour ce passionné de physique, d'Einstein et de Stephen Hawking, c'est un don du ciel ! Pourtant, à mesure que l'on découvre son histoire, celle de son enfance, de ses parents, ce « don » nous apparaît de plus en plus suspect...
Je dois dire que j'ai vraiment été touchée par le personnage d'Ethan. C'est un enfant très intelligent et doté d'une imagination débordante, auquel on ne peut pas être insensible. Mais j'ai également été très émue par le personnage De Claire, la maman, qui a dû abandonner tous ses plus grands rêves pour son fils. Elle a tout donné pour lui, contrairement à Mark, le papa, qui a déserté peu de temps après la naissance du garçon. Si on est voué à le détester au départ, je ne suis pas sûre que ça soit le cas à la fin. Il a fait d'énormes erreurs, et pourtant je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir de la peine pour lui...
C'est un roman qui traite d'un thème assez difficile (que je ne peux pas mentionner sans vous spoiler !), qui malheureusement a touché beaucoup de famille, et Antonia Hayes nous le transcrit avec une telle délicatesse que l'on ne peut pas s'empêcher d'être ému. Même à travers tous les passages liés à la physique dont le vocabulaire était parfois un peu difficile à comprendre, on retrouve une grande tendresse qui, je dois l'admettre, m'a donné les larmes aux yeux plus d'une fois (notamment la dernière page du roman !). Grâce à cette histoire, j'ai vraiment été transportée parmi l'espace et les étoiles.
Et puis finalement, n'oublions pas le lieu : Sydney ! Alors non seulement l'histoire est très touchante, mais en plus si elle me permet de me renvoyer cinq ans en arrière lors de mon séjour linguistique en Australie, je ne peux qu'adhérer à ce roman !
Lien : http://mangeonsleslivres.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cathulu
  30 avril 2017
Ethan, féru d'étoiles et de physique, bien qu'il n'ait que douze ans, vit seul avec sa mère à Sydney. Il ignore tout de son père, mais une enveloppe va le mettre sur sa piste car ce dernier est revenu en ville.
Avec délicatesse et tendresse, Antonia Hayes nous dépeint le portrait d'un préadolescent doté d'une intelligence et d'une imagination hors-normes ,mais qui a frôlé le pire dans sa toute petite enfance. Un drame auquel son père ne semble pas étranger. Saura-t-il lui pardonner ?
Antonia Hayes, malgré quelques longueurs , compréhensibles car c'est son premier roman, traite d'un thème qui concerne des milliers d'enfants dans le monde, en l'intégrant à un roman d'apprentissage plein de sensibilité. Un petit bonhomme qu'on n'oubliera pas de sitôt, surtout quand il se lance dans des expériences farfelues mais dangereuses !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
cathulucathulu   30 avril 2017
Mais les secrets sont semblables à des cicatrices: ils s'estompent et deviennent moins rugueux, cependant, quoi que vous fassiez pour les camoufler, ils ne disparaissent jamais complètement. Les lésions persistent. Sa cicatrice était toujours là, les secrets également.
Commenter  J’apprécie          20
paolinnapaolinna   28 mai 2017
Tout s'éclairait à présent. Des expressions telles que « la gravité de la situation » prenaient leur sens. Ethan comprenait pourquoi, quand les choses étaient compliquées, on disait qu'elles étaient lourdes à porter ou pesantes.
Commenter  J’apprécie          20
DocBirdDocBird   31 mai 2017
Avant que votre cerveau ne puisse déchiffrer ce que l’on est en train de vous dire, vous savez que quelque chose ne va pas. Et le temps que vous réagissiez, il est déjà trop tard. Parce qu’une fois que vous avez entendu ces mots, un événement se met en mouvement, à partir duquel tout est bouleversé.
Commenter  J’apprécie          00
DocBirdDocBird   31 mai 2017
Mais peut-être qu’Ethan avait raison au sujet du voyage dans le temps : nous ne pouvons pas changer ce qui s’est déjà produit, mais nous pouvons encore changer le futur.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : autismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Antonia Hayes (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
294 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre