AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266269292
480 pages
Pocket (02/02/2017)
4.25/5   951 notes
Résumé :
Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n'a plus que neuf jours à vivre.
Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa soeur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu'elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (364) Voir plus Ajouter une critique
4,25

sur 951 notes

marina53
  26 juin 2017
C'était pourtant une journée radieuse d'avril... Malheureusement, Mia, affectueusement surnommée Rabbit, n'aura pas le temps de profiter de ces rayons de soleil. Au sortir de l'hôpital, c'est dans ce centre de soins palliatifs qu'elle est conduite par sa maman, Molly, pour y finir ses jours. Après une nouvelle récidive de son cancer du sein, les métastases ont proliféré, s'attaquant, après le foie et les poumons, aux os. C'est dans cette chambre claire et confortable, la vaste fenêtre donnant sur un jardin luxuriant, que Rabbit, entourée des siens, va vivre ses derniers jours au gré des visites, celles de ses parents, de son frère, Davey, de sa soeur, Grace, de sa meilleure amie, Marjorie et de sa petite Juliet. Une famille aimante et combattive. Défilent alors les souvenirs, notamment lorsqu'elle était adolescente et qu'elle passait son temps avec son frère et ses amis, en particulier un certain Johnny...

L'on suit Rabbit Hayes durant ses derniers jours, neuf exactement, au centre de soins palliatifs. Autour d'elle, sa famille et ses amis qui viennent la visiter. Certains, accablés à l'idée de ce scénario qui semble écrit d'avance, d'autres beaucoup plus combatifs et ne pouvant se résigner, sûrs que tous les traitements n'ont pas été essayés. Au cours de ces jours, l'on visite son passé, ses amitiés et ses amours. Anna McPartlin aurait pu traiter habilement ce sujet ô combien bouleversant (d'autres l'ont fait), malheureusement, l'on peine à s'émouvoir, l'on peine à s'attacher aux personnages (même si certains tirent leur épingle du jeu). L'auteur, certes, allège ses propos de par des scènes plus drôles ou plus insouciantes ou par les révélations des pensées de chacun, mais là encore, ça manque de finesse, de spontanéité, de véracité. Ça manque de profondeur, d'émotion et de vrais sentiments. Pour ne rien arranger, une écriture scolaire et simple. Heureusement les passages sur l'adolescence rattrapent un peu tout ça...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8811
AudreyT
  29 avril 2017
*****
Voilà à peine 10 minutes que j'ai refermé ce livre et il me manque déjà... Je le savais, je m'y étais pourtant préparé, mais les faits sont là...
Rabbit Hayes est une mère célibataire, qui vit simplement et qui fait face au monde. Elle a combattu un premier cancer mais elle plie sous le second. Entourée par une famille aimante et courageuse, elle arrive encore à sourire et à tendre la main. Une vie douce s'achève dans les larmes et les bons souvenirs...
Ne vous y trompez pas, ce livre ne vous fera pas pleurer... Enfin pas que !!! On plonge avec bonheur dans cette famille Hayes, on apprend à les connaître et on ne voudrait qu'une chose : qu'ils existent et qu'on puisse partager un thé à leur table. Cette histoire est triste, certes, mais elle est aussi remplie d'amour et de liberté, remplie d'espoir et d'amitié.
C'est la larme à l'oeil que je laisse Rabbit avec Johnny, mais je sais qu'elle sera bien... Et j'espère sincèrement que vous croiserez son chemin, elle en vaut la peine ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          898
iris29
  10 janvier 2021
Coup de coeur pour ce roman qui parle de cancer en phase terminale... de fin de vie, de deuil futur, impossible à faire pour une mère , pour une fille, pour un frère et une soeur, pour des neveux, pour la meilleure amie ...
Rabbit avait déjà perdu un sein, puis a été opérée d'un deuxième, elle croyait s'en être sortie, tenait un blog et puis... le crabe a couru plus vite...
On n'est plus dans la révolte, dans le combat contre la maladie, on est dans l'acceptation , si tant est que ça puisse être possible..
Comme le titre l'indique, il s'agit des neuf derniers jours de Mia Hayes , surnommée Rabbit dans une maison de soins palliatifs. Rien de gai me direz-vous ? Et pourtant...
Entrecoupés de souvenirs des uns et des autres, le passé et le présent se mêlent , s'emmêlent.
Rabbit dans son sommeil artificiel revit sa première, sa seule et sa dernière histoire d'amour, histoire d'amour qui l'aidera à passer de l'autre côté du miroir.
La famille Hayes est une famille irlandaise comme on aimerait en connaître : soudée, bordélique, aimante, généreuse, tenue de main de maître par Molly (la mère ou la grand-mère selon que l'histoire parle du passé ou du présent) . Et le présent , c'est la grande question que doit se poser toute la petite famille , au seuil de la séparation : que faire de Juliet, (12 ans ) , la fille adorée de Rabbit, qui va se retrouver orpheline ? Avec qui doit-elle vivre ? Qui s'en occupera le mieux ? Orpheline, mais pas seule, car tout ce petit monde se bat pour en avoir la garde.
Ne lisez pas ce livre dans les transports, vos yeux vous trahiraient...
Bien-sur, cette fin de vie est romancée, et dans la vraie vie, le cancer est davantage terrible, triste, traumatisant , choquant.
C'est un roman très, TRES , très émouvant, le sujet s'y prête... D'autant que l'auteur nous en rajoute une couche avec un des personnages qui est lui aussi parti trop tôt. Un peu facile ? Oui, mais du coup la fin est magnifique... Et puis la famille Hayes avec ses hauts et ses bas, les amis fidèles , apportent une touche de vie , de tourbillon qui contrebalance l'effet "derniers jours".
Et ce roman que je craignais de lire, a été une lecture "agréable". La maladie, la mort , oui , mais avec la vie qui continue, l'amour en toile de fond.
Nostalgie, tristesse, douleur, sourires et.... chaleur humaine , comme très souvent savent le faire les auteures irlandaises...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          572
jeunejane
  11 mai 2017
Mia Hayes, surnommée Rabbit parmi sa famille et ses amis, a quarante ans, exerce le métier de journaliste.
Elle a une petite fille Juliet qui a 12 ans à la fin des évènements chronologiques.
Rabbit doit affronter un cancer du sein pour lequel elle tient un blog.
La première phase se passe bien mais elle rechute et nous la rencontrons au début du livre en route vers la maison de soins palliatifs avec sa mère, Molly. Nous allons donc l'accompagner pour ses derniers jours comme nous l'indique le titre.
Toute la famille se relaie autour d'elle et s'exprime avec un naturel touchant.
Rabbit est une personne pour laquelle j'ai éprouvé beaucoup d'empathie notamment lorsqu'elle exprime très tôt son athéisme haut et fort dans une famille dans les environs de Dublin, où on est très catholique.
Juliet est une fillette très active et courageuse bien courageuse.
Molly, la mère est très franche, généreuse et ses enfants peuvent s'exprimer librement en sa présence même si elle tient à ses idées
( catholiques, notamment).
Jack, le père, Davey, le frère ; Grace, la soeur...tous sont sont ou fraternels ou amicaux.
Pendant qu'elle repose, Rabbit se refait tout le film de sa vie avec son grand ami d'enfance et amour Johnny à qui il n'est pas arrivé que de la chance...
Tous ces souvenirs, toutes ces scènes familiales sont racontées avec beaucoup de dialogues piquants admirablement traduits de l'anglais par Valérie le Plouhinec.
C'était ma première rencontre avec l'écrivaine irlandaise Anna Mc Partlin et je ne le regrette pas du tout même si, on peut le dire, le thème est bien triste heureusement ressuscité par toute cette vie passée de Rabbit, la chaleur humaine autour d'elle qui lui donne une fin douce.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          546
Kittiwake
  28 janvier 2021
Autant le dire tout de suite, le sujet est des plus tristes et des plus dramatiques : l'agonie d'une femme encore jeune, mère d'une fillette de dix ans, et qui malgré une détermination et une rage de vivre remarquables, devra s'avouer vaincue et baisser les bras.

Dit comme ça, j'ai déjà perdu un bon nombre de potentiels lecteurs ! Et pourtant il y a une telle humanité dans ce roman qu'il vaut la peine d'être lu et il est suffisamment emphatique et pour ne pas verser dans le lacrymal (en sachant qu'en tant que lectrice « éponge », je fonds facilement en larme lorsqu'un personnage que l'ai aimé me fait l'affront de me lâcher à la fin).Il ne s'agit pas d'un divulgachage, puisque le titre est clair à ce sujet.
C'est donc un cancer du sein, traité avec succès dans un premier temps mais récidivant avec une agressivité sans commune mesure avec le premier épisode, qui est l'objet du combat de Mia, dite Rabbit. Un vrai combat comme il apparaît dans les extraits du blog qu'elle tient, tant que ses forces le lui permettent. Pour elle, pour toutes les autres victimes de cette maladie et pour sa famille.
A travers l'histoire de chacun, le puzzle familial prend forme et les amours comblées ou déçues, les amitiés, les rivalités et les blessures ordinaires de la vie composent un tableau à la fois disparate et fédéré par les liens profonds de cette famille, cristallisés autour de Rabbit.
Bien sûr, c'est dur, la mièvrerie n'est pas d'actualité dans ce roman et la maladie n'est pas romantisée. Mais c'est l'amour qui prédomine dans le récit.

Très belle lecture.

Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          570


critiques presse (1)
LaPresse   07 juin 2016
Avec ses dialogues émouvants et ses personnages attachants, cette histoire de famille d'un réalisme effarant, inspirée en partie de la vie de l'auteure, se lit les larmes aux yeux et le sourire aux lèvres.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (110) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   26 juin 2017
- Ma mère m'a demandé si je voulais qu'on le [mon père] retrouve.
- Et ?
- J'ai dit non.
- Je peux comprendre.
- Elle dit qu'il était sympa mais qu'elle ne l'a pas vraiment connu. Trois semaines, ce n'est rien. Aussi bien, c'est un serial killer.
- Ou pire, un expert-comptable.
Commenter  J’apprécie          410
iris29iris29   29 décembre 2020
" Je ne veux pas passer l'éternité à attendre une fille qui ne viendra jamais.
- Oh, je finirai par arriver, si tu as raison et que j'ai tort.
- Ça ne marche pas comme ça.
- Mais qu'est-ce que tu en sais , bordel ?
- Il faut être croyant pour entrer au paradis.
- Ah oui, c'est vrai, saint Pierre à la porte.
- Exactement.
- Tu m'as déjà vue me faire jeter par un videur ?"
Commenter  J’apprécie          190
NathalCNathalC   23 septembre 2018
A l'adolescence, elle s'était acheté un bouddha en terre cuite rouge dans une boutique de charité, et quand sa mère lui avait demandé pourquoi, elle avait répondu qu'elle aimait mieux regarder un gros dieu rigolard qu'un maigrichon en train de mourir.
Commenter  J’apprécie          291
YdamelcYdamelc   13 avril 2016
Il se demanda pourquoi il n’avait jamais demandé à sa sœur comment elle avait rencontré le père de sa fille. Mais c’est pas vrai, qu’est-ce que j’ai dans le crâne, à la fin ?
« Bon, c’est plutôt romantique, non ?
– Il ne l’a même pas attrapé.
– Mais il a essayé.
– Faut croire. Ma mère m’a demandé si je voulais qu’elle le retrouve.
– Et ?
– J’ai dit non.
– Je peux comprendre.
– Elle dit qu’il était sympa mais qu’elle ne l’a pas vraiment connu. Trois semaines, ce n’est rien. Aussi bien, c’est un serial killer.
– Ou pire, un expert-comptable. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
jeunejanejeunejane   11 mai 2017
Elle entra dans la salle de bains et claqua la porte.
Puis elle la rouvrit, reparut sur le palier et hurla à pleins poumons :
" Je n'ai pas abandonné Jack Hayes. Je n'abandonnerai jamais, tu m'entends ? "
Elle rentra dans la salle de bains, referma la porte et pleura jusqu'au bout de ses larmes.
Commenter  J’apprécie          220

Videos de Anna McPartlin (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anna McPartlin
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Un animal pour les gouverner tous de Lucas Jakubowicz aux éditions Arkhe https://www.lagriffenoire.com/1092371-article_recherche-un-animal-pour-les-gouverner-tous---comment-les-dirigeants-politiques-exploitent-les-betes-pour-nous-manipuler.html • L'Embuscade de Emilie Guillaumin aux éditions Harper Collins https://www.lagriffenoire.com/1089536-romans-l-embuscade---le-combat-d-une-femme-de-soldat-pour-decouvrir-la-verite.html • Danger en rive de Rheims nathalieaux éditions Léo Scheer https://www.lagriffenoire.com/1088534-romans-danger-en-rive.html • Place Colette de Nathalie Rheims aux éditions Léo Scheer https://www.lagriffenoire.com/8893-divers-litterature-place-colette.html • Vaincre l'AVC: Comment le reconnaître, comment en guérir, comment le surmonter et comment l'éviter de Pr Pierre Amarenco aux éditions du Rocher https://www.lagriffenoire.com/1092274-medecine-vaincre-l-avc---comment-le-reconnaitre--comment-en-guerir--comment-le-surmonter-et-comment-l-eviter.html • Journal de l'année de la peste de Daniel Defoe, Gérald Duchemin aux éditions du Chat Rouge https://www.lagriffenoire.com/1091950-article_recherche-journal-de-l-annee-de-la-peste.html • La Dernière Balade de Jean Townsend de Fred Vermorel et Paul Simon Bouffartigue aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/1088745-romans-la-derniere-balade-de-jean-townsend.html • Dans les yeux de Jade de Patrice Lelorain aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/1071763-romans-dans-les-yeux-de-jade.html • Sous un grand ciel bleu de Anna McPartlin et Valérie le Plouhinec aux éditions Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/1080667-litterature-anglophone-sous-un-grand-ciel-bleu.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #éditionsarkhe #editionsharpercollins #leoscheer #editionsdurocher #editionssonatine #editionsalbinmichel
+ Lire la suite
autres livres classés : cancerVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Du côté du bonheur

Jeremy et Valerie sont ..............

frère et soeur
demi-frère et demi-soeur

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Du côté du bonheur de Anna McPartlinCréer un quiz sur ce livre