AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2354086415
Éditeur : Mnémos (24/05/2018)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Le Soleil, premier vaisseau spatial de l'histoire humaine est construit en orbite avec des éléments fabriqués sur Terre et expédiés par ballons hors atmosphère. Alors que le futur équipage s'entraine d'arrache-pieds, la jeune Marie se rapproche de la Cour et devient la favorite du Roi, tandis que Pierre participe au soulèvement des esclaves trimant dans les mines d'effluve... La technologie se développe très vite et le royaume de Louis XIV, étendu et sécurisé, se tr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
boudicca
  27 août 2018
Et si la conquête spatiale avait eu lieu trois siècles plus tôt ? Voilà le parti pris adopté par Johan Héliot dans sa dernière trilogie en date, « Grand Siècle » qui opte ici pour un mélange histoire / science-fiction. Nous sommes en France, à la fin du XVIIe siècle, et Louis XIV règne sans partage sur son royaume dont il n'a de cesse de vouloir repousser les frontières. Par cet aspect, le roman de Johan Héliot est fidèle à l'histoire. Seulement imaginez maintenant que le roi abrite dans son cerveau une conscience extraterrestre qui aspire à rentrer chez elle. Imaginez ensuite que le roi, favorable à ce projet à la hauteur de ses ambitions et de son formidable ego, mette tout en oeuvre pour se lancer à l'assaut des cieux. Quelles seraient les conséquences pour la France ? La réaction de la noblesse ? Celle des autres puissances européennes ? Et le peuple dans tout ça ? le pitch est alléchant, et les bases posées dans le premier tome étaient suffisamment prometteuses pour donner envie au lecteur d'aller plus loin. A raison, d'ailleurs, puisque le deuxième opus de cette conquête spatiale anticipée tient toutes ses promesses. Bien des années ont passé, et l'entité extraterrestre vit désormais en symbiose totale avec un roi de France au pouvoir plus affirmé, et à l'âge plus avancé. Malgré les difficultés rencontrées et l'hostilité à peine voilée des nobles pour le projet, Louis XIV est parvenu à mettre tout le monde au pas et à concentrer tout les efforts du royaume sur cet objectif de voyage spatiale. Conséquences ? Pas de Versailles, déjà. Tout l'argent passe dans les recherches scientifiques et les travaux nécessaires à la construction du vaisseau et du matériel qui transporteront les premiers hommes hors de la Terre. le roi finance également un tout nouveau corps dont les membres, baptisés « les cadets de l'Éther », sont en fait les ancêtres de nos astronautes modernes et ne reculent devant aucun risque pour tester les nouvelles machines proposées par l'Académie des sciences.
Et c'est d'ailleurs là que ce situe l'un des plus grands atouts du roman : l'apparition dans cette France du XVIIe d'innovations technologiques bien connues du lecteur, mais censées n'être développées que bien des siècles plus tard. le phénomène ne touche d'ailleurs pas que le domaine de l'aéronautique. Imaginez un peu nos ancêtres de l'époque découvrant l'appareil photo, la voiture, ou même la télévision ! le sujet inspire de toute évidence Johan Héliot qui s'amuse manifestement beaucoup à imaginer un Jean de la Fontaine en vedette du petit écran, ou encore les conséquences de l'apparition de la photo. C'est drôle, inventif, et on prend un plaisir fou à imaginer toutes ces figures emblématiques de notre histoire prendre part à un projet aussi fou, divergeant ainsi de ce que l'histoire leur aurait normalement réservé. Blaise Pascal occupe ainsi un rôle clé dans les avancées scientifiques évoquées, mais on trouve également des références à Colbert, Louvois, La Fontaine, ou encore Molière. Tout cela pourrait paraître tiré par les cheveux, mais l'auteur parvient à trouver une explication plausible à toutes ces transformations grâce, entre autre, à la découverte et l'exploitation d'une toute nouvelle substance baptisée « l'effluve ». La plume de Johan Héliot est pour sa part toujours aussi soignée et favorise efficacement l'immersion du lecteur. Comme dans la plupart de ses ouvrages, l'auteur s'attache à coller au plus près à la langue et au vocabulaire de l'époque pour plus de réalisme, et cela fonctionne. le procédé est agréable et ne gêne en rien la fluidité de la lecture, à l'exception peut-être de certains dialogues qui peuvent parfois sembler un peu trop artificiels et sonnent davantage comme des répliques de théâtre plutôt que comme un véritable échange.
Le principal bémol de ce second volume reste le même que dans le précédent, à savoir la trop grande rapidité avec laquelle certains événements sont décrits. L'auteur n'hésite pas, par exemple, à avoir recours à de multiples reprises à des ellipses de plusieurs années. Si le procédé est bien nécessaire pour pouvoir justifier les progrès réalisés dans le domaine de la science (qui ne pourraient évidemment pas se développer en quelques mois seulement), cela devient beaucoup plus gênant en ce qui concerne les personnages. Difficile en effet de s'investir émotionnellement dans un récit lorsqu'on n'évolue pas avec les personnages. le lecteur n'assiste en effet qu'aux moments les plus déterminants de la vie de chacun des enfants Caron, si bien que, même si on comprend pourquoi ils en viennent à évoluer de cette manière, la transformation en elle-même nous échappe totalement. le parcours de chacun des protagonistes est pourtant riche de possibilités que l'auteur exploite bel et bien, mais le plus souvent en coulisse. On ne verra par exemple jamais Marie frayer avec les courtisans pour se faire une place à la cour, mais on apprendra par des biais détournés que la jeune femme a réussi à s'imposer et s'est fait remarquée par le roi. de même, on sait que Jeanne occupe une place importante dans la presse française de l'époque, mais on se contente de lire ses articles sans connaître les rapports qu'elle entretient avec les autres membres de la profession ou la manière dont elle travaille. Les naissances et les décès s'enchaînent tout aussi rapidement, à la relative indifférence du lecteur qui a à peine le temps de découvrir un nouveau personnage que dix ans se sont parfois déjà passés ! Bref, si on prend sans aucun doute plaisir à lire les aventures des différents membres de cette famille au destin étonnant, on a du reste bien du mal à compatir à leurs malheurs.
Un second tome dans la droite lignée du premier qui continue de mettre en scène les étapes d'une conquête spatiale anticipée de trois siècles. L'auteur ne manque pas de bonnes idées et sa reconstitution du Paris de Louis XIV, agrémenté de touches de plus en plus importantes d'ingénierie, ne manque pas d'enflammer l'imagination du lecteur. Si on peut regretter que l'attachement éprouvé pour les personnages soit aussi limité, cela n'enlève malgré tout rien à l'envie du lecteur de connaître la suite de l'histoire et d'assister, enfin, au décollage du roi soleil.
Lien : https://lebibliocosme.fr/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Keikana
  22 juin 2018
Merci infiniment aux éditions Mnémos de m'avoir envoyé ce second tome !
J'avais beaucoup aimé ma lecture du premier volume et celle-ci était tout aussi réjouissante !
La plume de Johan Heliot est toujours aussi belle et travaillée, infusée de vocabulaire de l'époque ! Il tourne ses phrases à la façon de Molière et Dumas tout en décrivant des machines et des concepts censés être incompatibles avec l'ère des Mousquetaires. Or cela fonctionne à merveille ! le résultat n'est ni pesant ni guindé, les mots coulent très aisément et les pages se tournent vite. Et moi, je crois à ce Paris effluvique, aux appareils de luxovision et aux voyages dans « la Sphère » car l'auteur réussi son pari en entrelaçant roman historique et science-fiction.
J'aime toujours autant la façon dont il manipule les personnages renommés du 17ème siècle (Vauban, Colbert, Blaise Pascal, Molière, Fénelon,…) : il leur donne un rôle dans cette aventure spatiale tout en gardant les traits de leur personnalité qui les ont fait entrer dans l'Histoire. Ainsi, ce n'est pas à cause de ses campagnes guerrières que Louis XIV affame la France à coup d'impôts mais pour étendre son royaume jusqu'aux étoiles : dans cette réalité alternative aussi, il sera connu comme le Roi Soleil, fin stratège mégalomane !
Grâce à cela, les répercussions de ces nouvelles technologies sur les plans politique et religieux (…donc politique aussi, vu l'époque ! ) sont à la fois crédibles et tout à fait intrigantes ! Complots, trahisons, mensonges, tout est fait pour nous mettre en haleine ! Mais je ne peux en dire plus sans spoiler ! J'ai juste hâte de lire la suite !

Lien : https://thebmuffin.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DarknessObscura
  08 juin 2018
J'ai beaucoup aimé ce roman, et le troisième tome promet beaucoup de surprises !
Ce deuxième tome de la trilogie du Grand Siècle nous présente le développement technologique phénoménal de la France de Louis XIV après les événements du premier tome. Désormais, un équivalent de la télévision et des actualités cinématographiques existe, avec le "luxovision", et je le journal télévisé est présenté par La Fontaine !
Parallèlement au développement technologique qui doit permettre la construction d'un vaisseau spatial, l'intrigue progresse et nous montre la fratrie CARON prise entre la politique de plus en plus autoritaire du roi et les plans du pape rouge. Chacun d'entre eux va se retrouver confrontée à un dilemme : sa position sociale et le confort, ou sa famille et ses idées.
Lien : https://leschroniquesduchron..
Commenter  J’apprécie          00
OmbreBones
  31 mai 2018
Pour résumer, l'Envol du Soleil n'a pas à rougir en comparaison de son tome 1. L'auteur reste constant dans la qualité qu'il nous propose, que ça soit au niveau de l'intrigue, de l'univers ou des personnages. Son écriture, dynamique avec quelques touches d'un style plus ancien (notamment à travers l'utilisation de certains verbes), nous offre une immersion complète dans cette uchronie fascinante que je recommande très chaudement. J'ai adoré !
Lien : https://ombrebones.wordpress..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Elbakin.net   25 septembre 2018
Avec le sérieux scénaristique qui caractérise Johan Héliot, le Grand Siècle réussit son pari de créer un univers uchronique crédible, où, à travers le grand et tragique ballet des personnages, la réalité historique se déforme au gré de l’imagination débordante de l’auteur.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Videos de Johan Heliot (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Johan Heliot
Avec Johan Heliot et Jean-Louis Trudel
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr