AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9783596185450
192 pages
Éditeur : Fischer Taschenbuch Verlag GmbH (01/12/2010)

Note moyenne : 2.73/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Si elles ne constituent pas un roman, les cinq textes qui composent ce recueil sont fortement reliées par la présence de l’héroïne, Alice, l’évocation récurrente de certains personnages, et la thématique : chaque nouvelle a pour titre un nom d’homme et, chaque fois, cet homme va mourir, meurt ou est mort. Il s’agit d’un homme jeune qu’Alice a aimé (« Micha »), d’amis plus âgés (« Conrad », « Richard »), d’un oncle qui s’est suicidé à 22 ans, juste avant la naissance... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
pyrouette
  24 août 2013
Attirée par le résumé à une période de ma vie où je n'arrive plus à faire le deuil de quoi que ce soit et de qui que ce soit, je pensais me retrouver dans cette histoire. La vie est jalonnée d'arrêts, de temps suspendu, de douleurs et je peux le dire, Alice a eu sa dose ! Cinq fois sa vie s'est arrêtée pour accompagner un proche vers la porte de sortie. J'ai juste oublié mon hypersensibilité, différente de la culture de l'est et je ne me suis pas retrouvée du tout dans l'univers et la vie d'Alice. Rien à voir avec le style ou la qualité de l'écriture de l'auteure, juste un problème avec ma vie intérieure.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
Commenter  J’apprécie          170
traversay
  28 août 2012
Quand on aime Judith Hermann et, en particulier, son dernier livre paru en France, Alice, on ne lésine pas sur les compliments : "Le talent de créer des atmosphères qui touchent profondément l'âme" (Neues Deutschland) , "Un livre impressionnant, typiquement nouveau dans sa forme et son style, et pourtant typiquement allemand au meilleur sens, romantique, du terme" (The Guardian). de quoi se sentir un peu coupable quand on n'aime pas, pas du tout même, ce livre. Un recueil de cinq textes, difficile en effet de parler de roman, voire de nouvelles, qui a pour constante la présence d'une femme, toujours la même, à des âges différents, et la disparition d'un homme (ami, mari, oncle qu'elle n'a pas connu) : cancer, suicide, vieillesse, bref ils ne sont plus de ce monde. C'est Alice au pays des morts veille. Non qu'il y ait de quoi rire car ces récits sont plutôt sinistres, écrits dans un style minutieux et riche en détails prosaïques censés créer une ambiance poétique et mélancolique. Apparemment, cela parle à certains et pas à d'autres, absolument pas touchés par l'écriture de Judith Hermann. Moins que de mort, le thème qu'elle travaille à l'infini est celui du vide laissé par un défunt et les souvenirs qu'il laisse derrière lui. Ce sentiment de vacuité, le lecteur le ressent aussi, à l'égard du livre, s'entend. Ce n'est pas charitable à dire, mais honnête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FRANGA
  17 novembre 2012
Après avoir terminé tant bien que mal la lecture de la première nouvelle, j'ai refermé définitivement ce livre et je suis allée le rendre à la bibliothèque où je l'avais emprunté.
Je n'ai pas du tout accroché au style de l'auteure et je n'ai pas eu envie de continuer, à tort ou à raison ?
Commenter  J’apprécie          50
Mcharlotte
  20 mars 2013
grand talent littéraire allemand
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
Lexpress   10 mai 2012
Judith Hermann s'interroge sur l'absence, sur les souvenirs, sur l'attente. Le résultat donne cette Alice qui vous éblouit et vous hante longtemps.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LeMonde   23 mars 2012
Ce troisième livre de Judith Hermann confirme le talent de l'une des rares Allemandes à n'avoir pas sombré dans l'oubli après la vague de succès enregistrés par de jeunes auteurs féminins entre 1995 et 2000.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
pyrouettepyrouette   24 août 2013
Réunir en pensée tout ce qu’elle avait l’apaisait. Tout mettre ensemble et voir que ça pouvait donner. Et comment continuer ensuite.
Commenter  J’apprécie          160
pyrouettepyrouette   23 août 2013
Et toujours - tous ces gens dans la rue. En train de parler, sans arrêt, aucune fin prévisible, jamais de dernier mot.
Commenter  J’apprécie          40
pyrouettepyrouette   24 août 2013
Le sens figuré, les mots derrière les mots.
Commenter  J’apprécie          40
pyrouettepyrouette   24 août 2013
Du vide autour d’un centre.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Judith Hermann (1) Voir plusAjouter une vidéo

Judith Hermann : Maison d'été, plus tard
Depuis l'Englischer Garten de MUNICH, Olivier BARROT présente le livre "Maison d'été, plus tard" de Judith HERMANN, édité par Albin Michel.
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
307 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre