AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hermann (Illustrateur)
EAN : 9782800129693
72 pages
Éditeur : Dupuis (05/01/2000)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Leur mariage devait être le plus beau jour de leur vie, mais la noce va rapidement se transformer en bataille rangée. Des crevettes pas fraîches que le restaurateur refuse de remplacer gratuitement, et tout dégénère : Jean Maillard, le tout-puissant "pater familias", quitte le restaurant sans payer, avec l'ensemble des convives... ou presque...

À peine sortis, Franz Berger, le propriétaire du restaurant, s'y barricade avec la mariée et l'épouse d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  01 septembre 2018
Quand Hermann et Van Hamme s'associent, c'est un mariage réussi !
On peut bien le dire ; pour cet album, ils se sont unis pour le meilleur et pour le ...pire !
Tout comme Jérôme et Dominique dont ils racontent le repas de noces et la lune de ...guerre.
Je vous avoue qu'au premier abord, j'ai eu un peu peur. Quand j'ai vu la longue liste des invités et ces 30 trombines présentées au début de l'album en guise d'apéritif, je me suis dit que je n'avais pas fini de faire des allers-retours pour savoir qui était qui.
ça n'a pas manqué mais peu à peu, je suis parvenue à les identifier en fonction de leurs paroles et du contexte.
Et puis, revenir à cette page de présentation n'a pas forcément cassé mon rythme de lecture. Au contraire, ça me permettait de souffler un peu parce qu'une telle intensité règne dans cette histoire qu'il faut bien de temps en temps s'aérer un peu. Ce qui est dommage c'est que la présentation de chacun des personnages est un peu trop bavarde et dévoile une partie de l'histoire. Il ne vaut mieux lire qu'une moitié de texte pour ne pas être spolié sauvagement.
Je ne vais pas vous raconter toute l'histoire. Retenez juste que ce sont des noces barbares. Il n'y a vraiment pas d'autre mot.
ça aurait pu être une noce à la campagne banale mais malheureusement les tomates farcies aux crevettes n'étaient pas au goût de la mariée..
On assiste alors à un véritable déferlement de haine qui va crescendo tout au long de l'album.
L'homme est un loup pour l'homme et la bêtise le rend encore plus cruel..
Je ne sais pas si on peut ressortir indemne d'une telle BD. Attendez, je me pince. Oui, c'est bon : je suis toujours vivante. Ouff ! je l'ai échappé belle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
bdelhausse
  28 mai 2017
Van Hamme rencontre Hermann... Un peu comme si Robert Redford et Paul Newman jouaient ensemble (ce qu'ils ont fait...), Delon et Belmondo (aussi), Brad Pitt et Affleck, comme si Spielberg et Lucas faisaient un film ensemble (aussi)... Bref, le nirvana du walhalla...
Jugeons plutôt, Hermann est par essence le prototype du dessinateur qui n'a pas besoin d'un scénariste. Et van Hamme est par nature un des scénaristes les plus exigeants de la profession.
Le résultat final? Un projet qui a mis très longtemps à aboutir. Pas parce que l'ego de ces monstres sacrés les menait au clash, mais simplement par manque de temps. Car la BD n'est pas neuve, loin de là. Elle date de 2000 et le projet avait germé chez Van Hamme bien avant.
Le pitch... une noce qui part en cacahuètes par (justement) un gros clash d'ego, entre le père du marié et le restaurateur. Les esprits s'échauffent, pas question de s'excuser ou de faire amende honorable et on ne se contrôle plus vraiment. Le fait divers dans sa plus parfaite illustration. Comment les choses dérapent et comment ce qui pourrait être le plus beau jour d'une vie se termine en un cauchemar sanglant.
Le génie de Van Hamme, c'est d'arriver à faire progresser l'intrigue de manière imperceptible vers le surréaliste... Chaque étape est la suite logique de la précédente. Il n'y a jamais de moment où le lecteur tique, se dit "non, ce n'est pas possible"... et pourtant Van Hamme nous emmène très loin. Ce scénario tiré au cordeau ne serait rien sans la maîtrise graphique d'Hermann qui arrive à pondre 30 personnages (OK, dont un chien...) très typés et pourtant les liens de famille sont très visibles.
Une très grande BD. Les esprits chagrins (dont je ne suis pas) pourront considérer que c'est du "déjà vu" (ce qui est normal vu la date)... mais à ce niveau-là d'expertise on ne fait pas la fine bouche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
jamiK
  25 août 2017
Histoire glauque, et sordide d'un mariage qui tourne au drame. Je préférais le dessin de Hermann dans la série Jeremiah, ici il n'y a plus d'encre de chine, plus de trait. J'aimais justement son dessin quand il utilisait des hâchures et des contrastes colorés. Dans cette BD tout est travaillé en couleurs aquarellées et je trouve du coup ses planches un peu trop uniformes, sans trous de lumière ou faire circuler le regard. L'histoire est aussi un peu du même acabit, tout tourne au vinaigre, trop inéluctable, très sombre. Cependant, la manière dont cette ascension vers l'horreur est amenée entre orgueils des uns et lâchetés des autres est une belle réussite et vaut le détour.
Commenter  J’apprécie          171
Vexiana
  21 août 2017
Une histoire toute bête, une histoire de tomates aux crevettes pas fraîche dans une réception de mariage. Une histoire presque banale et pourtant...et pourtant cette histoire tourne au drame, au massacre.
Voici une histoire brillamment menée par un Jean van Hamme en pleine forte et dessinée par un Hermann tout aussi excellent.
Deux 'monstres' de la BD franco-belge qui se rencontrent pour nous donner ce petit bijou.
A lire!
Commenter  J’apprécie          82
umezzu
  02 janvier 2016
Le rencontre entre Van Hamme et Herrmann accouche d'un récit digne d'un fait divers, crayonné avec noirceur.
Lors d'une noce le père du marié, notable rural excessif et possessif, s'irrite de la fraicheur d'un plat de tomate crevette servi dans l'auberge du coin. Le patron est prêt à changer le plat, mais contre supplément. Ni une, ni deux, le pater familias, outré, embarque sa famille et quitte les lieux. Sauf qu'il a oublié sa femme et sa bru, que le cuisinier s'empresse de prendre en otage contre paiement de la note. La guéguerre commence entre les deux camps, des mots on passe aux fusils de chasse, voire aux grenades conservées par un ancien GI dans une propriété du coin. L'aubergiste, son personnel et ses clients, sont assiégés; le grand propriétaire, sa famille et tous ceux qui s'opposent à la volonté du patron, et qu'il retient contre leur gré, sont en face. C'est parti pour Fort Alamo.
Le scénario de Van Hamme est un peu short, même si les personnages sont bien campés (et d'ailleurs présentés au début du livre, en hors d’œuvre). Les ego démesurés des fortes têtes contrastent avec la lâcheté d'individus plus ternes. Dans le genre folie ordinaire, Lune de guerre fait fort. Le dessin de Hermann tonifie les personnages, mais le choix de colorisation atténue un peu la noirceur du propos. Tout cela fait de la bonne BD, non avariée. On rêve de ce qu'aurait pu donner le duo sur un scénario un peu plus dense.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
BulledEncre   01 mars 2013
L’ambiance créée par Jean Van Hamme est complètement absurde, on est partagé entre le rire et l’horreur. Le scénariste s’amuse, pour notre plus grand plaisir. C’est une véritable guerre que vont se livrer les aubergistes et les Maillard.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Stephanie39Stephanie39   01 novembre 2020
On m'avait dit que les gens du coin étaient des originaux, mais vous, vous battez tous les records. Faites moi penser à écrire au Guiness Book.
Commenter  J’apprécie          10
Stephanie39Stephanie39   01 novembre 2020
La violence des événements agit comme un révélateur. Les masques tombent. La vérité de chacun apparaît, mise à nu ,souvent grimaçante.
Commenter  J’apprécie          10
Stephanie39Stephanie39   01 novembre 2020
Je trouve cette situation plutôt amusante. Cela nous fera des souvenirs.
Commenter  J’apprécie          10
Erik_Erik_   01 septembre 2020
Guerre aux tyrans, et paix aux chaumières.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Hermann (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Hermann
Vidéo de Hermann
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3896 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre