AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253174967
224 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (13/11/2013)
3.7/5   28 notes
Résumé :

Sa vie durant, Hermann Hesse écrivit des nouvelles : les cinq ici rassemblées - la première date de 1896, la dernière de 1949 - sont emblématiques d'une quête toujours poursuivie par l'écrivain, celle de la vérité. Et de Mon enfance, exploitant le thème de la nature, à Mon camarade Martin et la Leçon interrompue, évoquant les amitiés scolaires de la première jeunesse, en passant pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Mimimelie
  26 août 2013
Hermann Hesse nous conte ici 5 récits puisés dans ses souvenirs qui s'étalent sur une longue période (1896 à 1949) et qui, toujours, reflètent l'interminable quête de l'homme à la recherche de sa vérité,
ici autour des thèmes de la nature, l'amitié, la jeunesse, la solitude, le savoir...
Le thème de la nature domine le premier récit « mon enfance »
Le deuxième récit « Histoire de mon Novalis » nous parle du monde des livres, de ceux qui les possèdent, les aiment ou les convoitent.
« Le mendiant » 3ème récit, pose la question de la charité où l'on voit se révéler à l'adolescent Hesse, mais à l'adolescence en général, les conflits entre richesse et pauvreté.
Les deux autres récits, « mon camarade Martin et « la leçon interrompue » évoquent la camaraderie, l'amitié, l'apprentissage à l'adolescence.
Mon préféré restera « Histoire de mon Novalis » ayant beaucoup aimé ce voyage d'un livre chez ses différents possesseurs.
Commenter  J’apprécie          130
Floyd2408
  31 août 2014
Les cinq nouvelles furent écrites lors de deux périodes différente de Hesse les deux premières entre 1896-1903 et les trois dernières 1948-1949 mais elles se lient de leur esprit du passé ou la mémoire recherche les traces de notre enfance ....Il flâne dans son esprit pour dans sa première nouvelle Mon enfance glaner des paysages de son enfance au gré de ses envies qu'il distille avec un regard lointain mais tendre et délicat....On découvre la pudeur des sentiments nobles qui l'accompagne dans ce vestige de Nature ....Hesse narre son camarade perdu dans le lointain abyme pour un dernier Hommage ....
Dans l' Histoire de mon Novalis cette mémoire celle d'un livre parcourt de main en main ces lecteurs avec force et nostalgie ...On perce la valeur de cet ouvrage de ces lecteurs de cette force qu'elle puisse dans ces pages se diffusant en nous avec plaisir ....
Le Mendiant semble revenir vers un souvenir plus particulier celui de son père face à une situation nouvelle ....Hesse aime ce détail qu'il raconte avec précision pour enfin se rapprocher de son géniteur son papa qu'il dévoile avec ses yeux d'enfants 50 ans plus tard ....on découvre ce sentiments de mémoire qui nous gravite vers des lieux des odeurs des scènes insignifiantes des émotions immuables resurgissent tel un rayon de soleil à travers la masse sombre d'un orage .....
Mon camarade Martin reste une nouvelle simple sur un moment futile d'une mémoire capricieuse ou une situation explose un souvenir lointain ..celle d'un ami perdu puis retrouvé dans les profondeurs de l'âme .....
Enfin la leçon interrompue belle fable de poésie de retenue de douceur de tristesse légère celle de ce garçon au coeur légers flânant vers une course de délation dans cette grâce d'enfant innocent ....
Merci Hesse Hermann
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TRIEB
  30 septembre 2012
Pour ceux dont la fréquentation de l'oeuvre d'Hermann Hesse est familière, ou renvoie aux années soixante ou soixante-dix, périodes qui correspondent au sommet de sa popularité littéraire parmi les publics d'Europe et d'Amérique du Nord, la lecture du recueil de nouvelles intitulé : « La leçon interrompue » sera le prétexte d'un ressourcement.
On y découvre au long des cinq nouvelles composant le recueil les fils conducteurs et obsessions de Hermann Hesse : Mon enfance ,L'histoire de mon Novalis ,Le mendiant, Mon camarade Martin ,La leçon interrompue , décrivent des souvenirs personnels relatifs à des tranches de vie bien précises de l'auteur : des traces laissées par une édition précise des oeuvres de l'écrivain Novalis, une rencontre fortuite entre son père et un mendiant, la description d'un camarade de classe ,Martin, et pour finir une leçon interrompue par un professeur qui charge Hermann Hesse de lui révéler une imitation de signature par l'un de ses condisciples sur son carnet scolaire .
Certes, le style des récits pourra paraître suranné à des lecteurs contemporains, excessivement guindé. Pourtant, l'auteur nous émerveille, comme il l'a fait dans toute son oeuvre avec simplicité, fraîcheur, curiosité. Hermann Hesse souligne dans ces récits la puissance du souvenir comme source d e création littéraire, la déformation de ce matériau, lorsque nous le soumettons à l'épreuve de la confrontation, à la vérification de sa véracité. L'auteur du Loup des steppes dénonce aussi, même si c'est entre les lignes , l'éducation autoritaire génératrice de peur et de conformisme qui régnait alors dans les établissements scolaires allemands :
« Je sais qu'il faut tenir compte du comportement particulier des garçons à un moment particulier de leur existence(…) néanmoins, je ne puis m'abstenir de m'affliger et de dénoncer certaines choses ( …)Toute ma vie, j'ai conservé une vive prédilection pour les petits écoliers et j'ai retrouvé sur leur visage rougissant l'expression de mes angoisse d'autrefois . »
Il s'inscrit parfaitement dans la tradition de la littérature allemande, des Bildungsromane, ces romans d'apprentissage popularisés par Goethe, Jean Paul. Il revendique l'influence de ce courant littéraire ; l'actualité de son oeuvre est intacte : comment vivre sa vie avec spiritualité sans se noyer dans le matérialisme ? Quelles sont les clés de la tolérance, comment trouver son alter ego amoureux ? Comment découvrir les autres pleinement ? Toutes ces questions sont évoquées avec beauté dans ses oeuvres. Un grand auteur à découvrir, ou à relire avec un plaisir inentamé.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Polomarco
  19 janvier 2020
Cinq nouvelles qui relatent des souvenirs d'enfance et d'adolescence, racontés par une belle langue.
Mon enfance : la punition que son père lui inflige et la force qu'il faut pour lui demander pardon ; la mort d'un jeune voisin, première expérience du deuil.
Histoire de mon Novalis : un livre qui est passé de main en main, avant d'arriver entre celles de son propriétaire.
Le mendiant : un mendiant aborde son père et lui demande de l'argent.
Mon ami Martin : une rencontre entre l'auteur et un de ses amis, qui ne va pas marquer leur mémoire de la même façon.
La leçon interrompue : un camarade de collège est soupçonné d'avoir imité la signature de son père sur son carnet de notes.
Des petits faits de l'enfance mis en lumière et magnifiés par l'auteur, grâce à un style agréable à lire. Un ouvrage, empreint de nostalgie, qui se lit rapidement.
Commenter  J’apprécie          30
TRIEB
  30 septembre 2012
Je sais qu'il faut tenir compte du comportement particulier des garçons à un moment particulier de leur existence(…) néanmoins, je ne puis m'abstenir de m'affliger et de dénoncer certaines choses ( …)Toute ma vie, j'ai conservé une vive prédilection pour les petits écoliers et j'ai retrouvé sur leur visage rougissant l'expression de mes angoisse d'autrefois .
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
MimimelieMimimelie   26 août 2013
A part cela, je possède quelques volumes dont je connais le passé, soit entièrement, soit sur une période de quelques décennies. Je connais les noms de ceux qui les ont lus autrefois et de celui qui les a reliés en son temps ; grâce aux commentaires et aux notes qui y figurent, je connais leur provenance, ainsi que la date de leur acquisition. Je sais tout sur les villes, les maisons, les chambres et les bibliothèques dans lesquelles ils ont séjourné , je sais qu'ils ont fait pleurer et je connais le pourquoi de ces larmes.
Ces livres-à je les apprécie plus que tous les autres. Leur commerce a illuminé bien des heures mélancoliques de mon existence ; car le solitaire que je suis, au milieu de la société silencieuse de ses vieux bouquins, succombe aisément à la tristesse lorsqu'il voit avec quelle rapidité tout ce qui fut un jour nouveau, moderne et important ne rencontre plus que la froideur et le mépris souriant d'une nouvelle génération, ou même l'oubli pur et simple... (Histoire de mon Novalis)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PolomarcoPolomarco   12 janvier 2020
Chaque fois que mes pensées remontent le cours de mon existence, je me sens envahi par une tristesse douce en songeant aux innombrables moments dont j'ai perdu le souvenir. Il n'y a plus personne qui puisse me parler de moi et la plus grande partie de mes années d'enfance repose, hors d'atteinte, dans l'insaisissable félicité de l'âge d'or, comme une chose merveilleuse dont je garde la nostalgie. Il faut ranger parmi les imperfections et les carences de la vie humaine le fait que notre enfance doive nous devenir étrangère et tomber dans l'oubli comme un trésor qu'on laisse échapper en jouant, qui passe par-dessus la margelle d'un puits et disparaît dans l'eau profonde (page 15).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Floyd2408Floyd2408   01 septembre 2014
Il n'y a plus personne qui puisse me parler de moi et la plus grande partie de mes années d'enfance repose,hors d'atteinte,dans l'insaisissable félicité de l'age d'or,comme une chose merveilleuse dont je garde la nostalgie.
Commenter  J’apprécie          100
Floyd2408Floyd2408   01 septembre 2014
Les mois et les saisons perdent leur profondeur insondable,la vie n'existe plus dans la plénitude;les fêtes,les dimanches,les anniversaires ne se présentent plus à nous comme des surprises,leur date et leur retour ont la même fixité que les chiffres des heures sur le cadran d'une montre et nous savons combien de temps il faudra à l'aiguille pour les atteindre.
Commenter  J’apprécie          50
Floyd2408Floyd2408   01 septembre 2014
C 'est une chose délicieuse et rarement réussie que des laisser glisser jusque-là,de respirer l'air et matinal de sa prime jeunesse de contempler une fois encore,pour un instant,l'univers tel qu'il sortit des mains du Créateurs et tel que nous l'avons tous vu quand le miracle de la force et de la beauté se déployait à l'intérieur de nous-mêmes.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Hermann Hesse (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hermann Hesse
Herman HESSE – Un siècle d’écrivains : Être poète ou rien du tout (Documentaire, 1999) L’émission « Siècle d’écrivains », n°209, réalisée par Reiner Moritz, diffusée le 13 novembre 1999 sur France 3. Présences : Michel Tournier et Heiner Hesse.
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Hermann Hesse

Choisissez les bonnes dates ..

3 juillet 1977 - 8 août 1962
2 juillet 1877 - 9 août 1962
2 juillet 1876 - 9 août 1967

10 questions
59 lecteurs ont répondu
Thème : Hermann HesseCréer un quiz sur ce livre