AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hervé Du Cheyron de Beaumont (Traducteur)
ISBN : 2253932477
Éditeur : Le Livre de Poche (01/11/1995)

Note moyenne : 4/5 (sur 152 notes)
Résumé :
L'Allemagne, début de siècle. Knulp, un vagabond vieillissant juste sorti de l'hôpital, revient au village de son enfance : il est malade, diminué, épuisé par ses années d'errance. Sans logis, il va de maison en maison, s'installe au gré de sa fantaisie chez l'un ou chez l'autre. Mais l'accueil qu'il reçoit est faussement chaleureux. Méfiance et rancune sont dans les têtes. Ses anciens camarades lui reprochent d'avoir gâché les dons qu'il possédait et de s'être aban... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
RanaZou
  03 août 2017
Je suis en train de relire Knulp après l'avoir énormément apprécié il y a 17 ans : un petit (115 pages) chef d'oeuvre.
Un homme vagabond, libre, désinvolte et désintéressé, voici le portrait de Knulp. Personnage attachant et attirant, empreint de liberté et de rêves qui met de côté les conventions sociales. Un grand moment de réflexion sur la solitude et l'échec au sens large.
A lire et relire.
Commenter  J’apprécie          572
ericbo
  29 mars 2019
Quelle force dans ce personnage. Un brave homme, ayant choisi une vie libre à travers l'errance se voit finalement exclu de la société qui l'a créé. Mais quelle liberté ! A travers ce personnage, Hesse nous montre la possibilité que l'on a de choisir sa vie. Attention, rien de facile dans ce choix. Mais tout de même, refuser les conventions, le conformisme, c'est tentant. C'est aussi la vision de cette Allemagne au tournant du siècle, encore très rurale que nous fait partager l'auteur. J'ai beaucoup aimé la relation avec la jeune fille à la fête. Et puis, la relation à Dieu, à la fin, quant Knulp se demande, si finalement, il a fait le bon choix. Dieu lui explique qu'il lui a offert toute la palette de sentiments et d'émotions que peut offrir la vie. Une véritable leçon de vie !
Commenter  J’apprécie          410
saphoo
  24 septembre 2017
De Hesse Hermann je n'en connaissais que le nom, jamais eu la chance de croiser l'un de ses romans. C'est chose faite par un heureux hasard de circonstances, je me suis retrouvée à fouiner dans un rayon d'une petite librairie et ô merveille, la couverture d'emblée m'a séduite, et le résumé encore plus. Je suis assez vagabonde dans l'âme, et le personnage de Knulp ne pouvait que me plaire.
Aussitôt acquis, j'ai commencé la lecture de ce petit bijou de littérature. J'aime l'ambiance, le style, et la philosophie qui s'en dégage. Faut-il regretter les choix de sa vie ? Quand arrive la fin du chemin, il n'est plus de faire marche arrière. C'est un peu cela que Knulp tente d'éclaircir et avant de tirer sa révérence, il a ce besoin de revoir une dernière fois le décor de ses jours anciens, de ses bonheurs, et amitiés, mais aussi ses erreurs, et bien sûr tous les paysages, bosquets et autres petites chose de la nature qui charment tant Knulp et moi même. Et la belle , la plus précieuse de toute : sa liberté, fidèle compagne de toute une vie ! Diantre, aurait-il été aussi jovial si Knulp s'était établi dans les conventions, avec femme et enfants ? C'est parfois la question que ses amis lui posent ou lui-même.
C'est une belle histoire, un beau personnage aimable, poli, propre, et honnête loin de l'image qu'on pourrait avoir d'un vagabond. Son errance ne lui a jamais ôté son côté coquet ni sa bonne humeur.
En résumé, je suis très heureuse de cette trouvaille, et je vais poursuivre la lecture de cet auteur sans aucun contexte.
Il n'y a pas à dire, les auteurs de cette époque savaient nous offrir un certain charme, une certaine teneur qu'on a parfois du mal à retrouver dans les auteurs actuels, du moins c'est mon ressenti. Ou est-ce cette période qui correspond à mes affinités littéraires ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          349
spleen
  17 janvier 2018
Je crois bien que je n'avais jamais lu d'écrits d'Hermann Hesse ...
Knulp , court roman en trois parties est sans doute une excellente façon de faire connaissance avec l'auteur .
A travers les choix ou , pour si on considère le point de vue de ses amis, les renoncements  et à travers les rencontres à différents âges de la vie qu'a fait Knulp , le vagabond , puis,    le face à face avec le créateur au moment où la mort s'annonce , la question essentielle posée dans ce récit est : que fait-on de sa vie ?
Choisit-on vraiment ou est-ce déjà déterminé par son destin ? la question se pose à chacun et le récit a beau être bref, il entraine rapidement une réflexion .
Homme complexe, érudit , qui a préféré une vie libre à une aisance matérielle  qu'il trouvait monotone, Knulp est un jouisseur de la beauté et de l'éphémère mais c'est finalement un homme seul.
Très beau texte .
Commenter  J’apprécie          377
sylvaine
  01 décembre 2017
Accompagner Knulp dans ses dernières pérégrinations a été un pur bonheur . Un homme vieillissant , malade, revient dans la ville de son enfance . Un homme certes mais pas n'importe lequel! Certains diront que ce n'était qu'un vagabond, d'autres se diront son ami, d'autres encore qu'il a gâché sa vie à vagabonder ainsi au gré de son humeur et de ses amours. Beaucoup lui ont ouvert leur porte, rares sont ceux qui lui ont refusé gite ou couvert mais était-ce par pure compassion ? Quel sentiment les animait? pitié, amour de son prochain, envie, jalousie ? Peut-être un peu de tout cela.
Herman Hesse, un nom connu , un écrivain que je n'avais jamais rencontré. C'est chose faite et vous m'en voyez ravie.
Certains pourront dire que dans ce court roman il ne se passe rien , moi je dirai qu'il s'y passe tellement de choses que cela donne le tournis .. Une lecture en apparence sereine, une écriture ample et riche, on avance au pas du marcheur, on rêve, on s'émeut , on s'attriste , on vit ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
nath45nath45   18 février 2016
J'ai songé souvent à mes parents. Ils croient que je suis leur enfant, que je suis comme eux. Mais malgré l'affection que je leur porte, je suis pour eux un étranger qu'ils ne peuvent comprendre. Et ce qui fait que je suis moi, ce qui, peut-être, constitue mon âme, c'est cela qui leur semble accessoire et qu'ils mettent sur le compte de la jeunesse ou d'un caprice passager. Ça ne les empêche pas de m'aimer et de me vouloir du bien. Un père lègue à son enfant son nez, ses yeux et même son intelligence : il ne lui transmet pas son âme. Tout être humain à une âme neuve. (Page 66)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
SuperPommeSuperPomme   31 août 2017
Une jeune fille, si belle soit-elle, on la trouverait peut-être moins belle si l'on ne savait que sa beauté est éphémère, qu'elle vieillira et mourra. Si la beauté demeurait éternellement, je m'en réjouirais, certes, mais je la contemplerais plus froidement et je penserais: tu la verras toujours, elle n'est pas liée à l'instant. Par contre, ce qui est passager, ce qui se transforme, je le contemple non seulement avec joie mais avec compassion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
WilkinsonWilkinson   09 avril 2012
"Knulp dit que nul ne peut mêler son âme à l'âme d'un autre. Deux êtres peuvent aller l'un vers l'autre, parler ensemble mais leurs âmes sont comme des fleurs enracinées, chacune à sa place; nulle ne peut rejoindre l'autre, à moins de rompre des racines; mais cela précisément est impossible.
Faute de pouvoir se rejoindre, elles délèguent leur parfum et leurs graines; mais la fleur ne peut choisir l'endroit où tombera la graine; c'est là l’œuvre du vent et le vent va et vient à sa guise : il souffle où il veut."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
nath45nath45   18 février 2016
- Et sais-tu aussi pourquoi on se réveille de bonne humeur ?
- non, pourquoi ?
- Parce qu'on a bien dormi et qu'on a fait de beaux rêves. Mais cela, on ne le sait pas. Ainsi, cette nuit, je n'ai fait que des rêves délicieux, des rêves de fêtes ; mais j'ai tout oublié. ; je sais seulement que c'était magnifique. (page 69)
Commenter  J’apprécie          120
nath45nath45   18 février 2016
Knulp avait raison de suivre sa nature. En cela, peu de gens étaient capable de l'imiter ; il avait raison de parler à tout le monde, comme un enfant et de gagner tous les cœurs, de raconter de belles histoires à toutes les femmes et de croire que chaque jour est un dimanche. (page 27)
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Hermann Hesse (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hermann Hesse
"le Jeu des Perles de Verre", de Hermann Hesse (Alchimie d'un roman n°51)
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Hermann Hesse

Choisissez les bonnes dates ..

3 juillet 1977 - 8 août 1962
2 juillet 1877 - 9 août 1962
2 juillet 1876 - 9 août 1967

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thème : Hermann HesseCréer un quiz sur ce livre
.. ..