AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Anne Damour (Traducteur)
EAN : 9782253170129
185 pages
Le Livre de Poche (01/10/1997)
3.31/5   291 notes
Résumé :
Brian, sept ans, n'a plus qu'une seule idée, qu'un seul espoir : la médaille de Saint-Christophe,, donnée par sa grand-mère, pourrait sauver la vie à son papa, hospitalisé pour une grave maladie... C'est grand-mère qui l'affirme, elle ne peut pas se tromper.

Aussi, lorsqu'une inconnue s'enfuit avec le portefeuille tombé du sac de sa mère, où se trouve la médaille, il n'hésite pas à se lancer à ses trousses, abandonnant la féerie du Rockefeller Center ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
3,31

sur 291 notes

cascasimir
  09 février 2020
Saint Christophe, patron des voyageurs, priez pour nous et gardez nous du mal.

"Douce nuit, sainte nuit"...
Catherine Dornan a laissé tomber son portefeuille, en voulant le ranger. Une femme s'en empare et s'efface dans la foule. Brian, 7 ans, va suivre l'inconnue en espérant récupérer le portefeuille de sa maman et la médaille de Saint Christophe qui est dedans ( promise à son papa malade)... Personne ne voit le petit s'éloigner! Les gens applaudissent le violoniste qui joue " Douce nuit, sainte nuit "!

"Tout est calme, plus de bruit"...
Catherine s'affole, Brian a disparu ! Cally, la voleuse, a besoin d'argent, seulement,p afin d'offrir une poupée à Gigi, sa petite fille, pour cette nuit de Noël...
Elle la voulait tellement!

"C'est Noël et là bas dans le ciel".
C'est sans compter sans Jimmy, le frère de Cally, qui s'empare de l'argent et kidnappe Brian, pour empêcher sa soeur de le dénoncer à la police...

"Une étoile d'un éclat irréel"...
Il neige fortement, avec des bourrasques de vent... le petit Brian a la médaille, à son cou, mais il est enfermé dans une voiture volée, avec Jimmy qui le menace, avec un revolver...

" Brille au loin sur le monde"
Le mari de Catherine se remet doucement d'une opération délicate, à l'hôpital. Catherine ne peut compter que sur l'inspecteur Mort Levy, sur les remords de Cally ( qui sort de prison), sur le courage de Brian ou... sur la Providence, sur cette médaille de Saint Christophe?

"Comme un rêve infini"
Pour une fois, ce n'est plus une femme( La nuit du renard, La maison du guet, La clinique du Docteur H...) au centre d'un livre de la Reine du suspense( qui nous a quitté) mais un petit garçon...

"Jimmy ordonne froidement, à Brian: Enlève cette foutue médaille de ton cou!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          704
Crazynath
  03 janvier 2022
Un petit roman fort court de Mary Higgins Clark.
Assez gentillette, cette histoire fleure bon les bons sentiments, esprit de Noel oblige…
Alors que son papa est à l'hôpital, un petit garçon va suivre la femme qui a ramassé le portefeuille de sa mère… (Non non, elle ne voulait pas le voler, le portefeuille, juste l'emmener faire un tour, je vous assure) S'en suit une histoire d'enlèvement alors que nous sommes juste à la période de Noël et que les chants résonnent à tous les coins de rue de New-York.
On a des portraits assez manichéens des différents protagonistes, mais bon, je me répète, à partir du moment où cette auteur s'est mise à produire à la vitesse d'un métronome, la qualité de ses écrits a clairement baissé.
A la fin de ce livre, Mary Higgins Clark explique d'ailleurs comment l'idée de cette histoire lui est venue à l'esprit.
Destiné en priorité pour les amateurs de contes de Noel je suppose…

Challenge Mauvais Genres 2022
Commenter  J’apprécie          320
iz43
  30 septembre 2018
Douce Nuit est un roman très court de Mary Higgins Clark qui se lit très vite.
Contrairement à ses autres romans, on connaît dès le début le méchant. L'histoire reste cependant très prenante car elle touche la corde sensible de chaque parent (un enfant qui disparaît).
Alors qu'il écoute les chants de Noël avec sa mère et son frère, Brian 7 ans suit une femme qui a ramassé le porte feuille que sa maman a laissé tomber par terre par inadvertance. L'enfant se trouve confronté au frère de cette femme qui vient de s'évader de prison et le prend en otage.
Autant dire que les pages se tournent toutes seules tellement on veut savoir ce qu'il va arriver à ce petit garçon.
J'ai trouvé les personnages comme d'habitude très touchants. Brian bien sûr un petit bonhomme courageux. Les parents déjà éprouvés par la maladie du papa. le grand frère.
Commenter  J’apprécie          260
Phoenicia
  01 décembre 2019
Une lecture courte et haletante, idéale pour se mettre dans le bain à l'approche de Noël.
Mary Higgins Clark nous offre une excellente histoire : un jeune garçon dont le père est hospitalisé est persuadé de l'aider en lui remettant une médaille de Saint-Christophe. Or, le porte-feuille dans lequel elle se trouve se retrouve entre les mains d'une femme qui de fil en aiguille va indirectement le mener à se faire kidnapper le jour de Noël. Une course poursuite commence.
Les chapitres courts rendent le rythme endiablé, prenant. Les caractères des personnages sont très touchants. On est facilement empathique envers Brian comme Cally.
Une très bonne histoire pour qui veut lire un thriller sur le thème de Noël.
Challenge Riquiqui
Challenge le tour du scrabble en 80 jours (7e éd)
Challenge Trivial Reading V
Challenge Mauvais Genres
Challenge 50 objets 2019-2020
#ColdWinterChallenge
Commenter  J’apprécie          180
XS
  16 janvier 2018
Un conte de Noël très court, dont le héros est un petit garçon otage d'un dangereux évadé de prison. Va-t-il pouvoir s'en sortir ? C'est un récit sans beaucoup d'intérêt. Des gentils très gentils, des méchants très méchants : pas de nuances, rien de ce qui fait le sel d'un bon roman à suspens. Dans mes (très) lointains souvenirs, Mary Higgins Clarke faisait preuve d'un peu plus de tranchant…
Commenter  J’apprécie          141

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   10 janvier 2013
Les doigts de sa main droite tâtonnèrent jusqu'à ce qu'ils trouvent la médaille de saint Christophe qu'il avait posée à côté de lui en déballant son hamburger.
Avec un sentiment de soulagement, il referma sa main sur elle et se représenta mentalement le saint qui avait porté le petit enfant à travers un torrent, qui avait sauvé son grand-père et qui allait guérir son père, et qui... Brian ferma les yeux... Il ne termina pas son souhait, mais il s'imagina lui-même sur les épaules du saint.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   01 avril 2013
Que Dieu vous garde, mes amis, ne vous effrayez pas !… Les paroles familières semblaient narguer Catherine, lui rappelant les menaces qui pesaient sur la vie heureuse et confortable qu’elle avait crue indestructible. Son mari était à l’hôpital, atteint de leucémie. L’ablation de sa rate hypertrophiée avait été pratiquée ce matin, et bien qu’il fût trop tôt pour se prononcer, il semblait se remettre de façon satisfaisante. Malgré tout, elle était tenaillée par la peur qu’il ne survive pas, et la pensée de l’existence sans lui la paralysait. Pourquoi ne me suis-je pas aperçue que Tom était malade ? se reprochait-elle. Elle se souvenait qu’à peine deux semaines auparavant, quand elle lui avait demandé de sortir de la voiture les paquets du supermarché, il s’était penché à l’intérieur du coffre pour prendre le sac le plus lourd, avait hésité, puis fait une grimace en le soulevant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tbeloeiltbeloeil   22 juin 2014
Les enfants devraient toujours rester avec leurs mamans.
Page 74 &75

Il savait aussi que les choses allaient vraiment mal quand vous aviez envie d'avoir votre casse-pied de frère avec vous, et c'était exactement ce qu'il ressentait en ce moment.
Page 122

Notre famille a connu bien des noëls heureux, mais celui-ci sera le plus beau car nous savons ce que nous avons failli perdre.
Page 126
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   01 avril 2013
Le simple fait d’évoquer son nom suffit à soulever en elle une vague d’effroi. Dieu tout-puissant, faites qu’il me laisse tranquille, implora-t-elle. Tôt dans la matinée, Gigi cramponnée à ses jambes, elle avait entendu frapper violemment à sa porte et découvert l’inspecteur Shore et un autre policier, un certain inspecteur Levy, qui se tenaient dans le couloir mal éclairé de son immeuble au coin de la 10e Rue Est et de l’Avenue B.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   01 avril 2013
Pourquoi l’ai-je ramassé ? pensait Cally fiévreusement tandis qu’elle remontait rapidement la 48e Rue en direction de Madison Avenue. Elle avait renoncé à retrouver le marchand de poupées dans la Cinquième Avenue. Au lieu de cela, elle prit la direction du métro de Lexington Avenue. Bien sûr, elle aurait eu plus vite fait de remonter jusqu’à la 51e Rue, mais le portefeuille pesait dans sa poche comme une brique brûlante, et elle avait l’impression que tout le monde autour d’elle la regardait d’un air accusateur. Elle prendrait le métro à Grand Central Station. La gare serait bondée. C’était l’endroit le plus sûr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Mary Higgins Clark (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Higgins Clark
Extrait du livre audio "À la vie, à la mort" de Mary Higgins Clark et Alafair Burke lu par Marcha van Boven. ©Editions Audiolib. Parution en CD et en numérique le 19 mai 2021.
https://www.audiolib.fr/livre-audio/la-vie-la-mort-9791035405892
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura