AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Damour (Autre)
EAN : 9782253041443
221 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/04/1987)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 743 notes)
Résumé :
Voulant échapper au terrible secret de son passé, Nancy a changé de nom, d'apparence et de couleur de cheveux, avant de quitter la côte Ouest et de venir s'installer à Cape Cod où elle a épousé Ray Eldredge. Sept années de bonheur se sont écoulées. Ils ont deux beaux enfants, Michael et Missy. Puis, un matin, dans le journal régional paraît un article sur un procès pour meurtre qui a fait couler beaucoup d'encre en Californie et qu'illustre la photo d'une jeune femm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
HORUSFONCK
  26 février 2020
Des premiers romans de Mary Higgins Clark, cette Maison du guet est l'un des meilleurs... Moins par l'écriture, que par la trame anxiogène du récit.
Il avait su me captiver, lors de sa publication dans les années 80.
L' héroïne de l'histoire, mère de quatre enfants dont deux sont morts, voit un cauchemar abominable se réveiller avec la disparition de ses deux petits...
Dans l'ombre, un monstre va dérouler son macabre scénario.
Nancy va devoir retourner dans le fil du passé et de la mort de ses deux premiers enfants, si elle veut sauver les deux suivants!
Commenter  J’apprécie          480
Yggdrasila
  26 février 2013
Nancy tente d'oublier son lourd passé en ayant refait sa vie avec un homme, avec qui elle a eu deux jeunes enfants. Dans son nouvel univers: nouvelle apparence physique, nouvelle maison, nouvelle vie pleine de bonheur... quand sept ans plus tard, son passé la rattrape. En effet, un matin ses deux enfants disparaissent mystérieusement, ce qui la replonge à nouveau dans un cauchemar. le passé et le présent se lient inexorablement.
Cette histoire à une particularité, dès le début on sait qui a enlevé les enfants. L'intrigue porte sur le fait de savoir si les enfants vont être retrouvés avant d'être tués et si Nancy va être accusée. Une course contre la montre est alors enclenchée.
Parmi les critiques de ce roman, j'ai pu constater que plusieurs personnes le comparent avec "la nuit du renard" à cause de l'enlèvement d'enfants et du temps qui joue sur l'histoire. Cependant, je ne l'ai pas trouvé aussi prenant parce que j'ai trouvé l'histoire beaucoup plus lente avec moins d'action, donc un peu moins de suspense.
Malgré qu'il soit plutôt court (221 pages), il contient de nombreux personnages, une trentaine environ, mais je ne me suis pas embrouillée pour autant car ils ont chacun leur degré d'importance.
Mary Higgins Clark mêle le passé et le présent du personnage principal avec beaucoup d'habileté pour que l'écriture reste toujours fluide.
Ce roman m'a fait passé un agréable moment, même si je devinais un peu ce qui allait se passer, et comme presque toujours, c'est la fin qui tient vraiment le lecteur en haleine jusqu'au dénouement final.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331
Mimeko
  09 mai 2020
Dans sa belle maison de Cape Cod, Nancy Eldredge se prépare et laisse ses deux enfants Michael et Missy jouer encore quelque temps dans le jardin. Quand elle les appelle pour partir à l'école, ils ont disparu...Un scénario qui la tétanise, car elle a déjà connu un tel drame, sept ans plus tôt, quand elle était mariée à Carl et que Lisa et Peter, leurs deux enfants avaient été retrouvés noyés. Nancy, condamnée pour ces décès, avait échappée à la prison pour vice de forme. Elle a, depuis, changé de nom et rencontré Ray, un agent immobilier très apprécié dans la petite ville. Déjà angoissée par cette disparition, la ville s'éveille le lendemain en découvrant dans la presse qu'un fait divers similaire s'est déroulé en Californie et la photo de la mère ressemble à s'y méprendre à Nancy.
Cette enquête dans une petite ville tranquille du Massachusetts va révéler le passé de la jeune Nancy, fragile psychiquement après l'enlèvement de ses enfants. C'est surtout une intrigue qui, à mon sens, devait être très originale lors de la publication du roman dans les années soixante-dix mais dont la trame a tellement été utilisée dans les séries B ou reprise dans une kyrielle de romans policiers qui ont suivi, une intrigue donc, qui a bien mal vieillie. le suspens est assez bien rendu mais l'on découvre très vite le pot aux roses, avec des personnages très typés - mari protecteur ou manipulateur, l'ami de la famille, l'avocat à la retraite et pas mal de coïncidences (heureuses ou malheureuses).
Une lecture en demi-teinte pour mon premier Higgins-Clark
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
Musardise
  17 mars 2016
Je sais bien que pour Mary Higgins Clark, le fait divers glauque, c'est un fonds de commerce. Je sais bien que parmi ces faits divers, les crimes pédophiles tiennent une bonne place. Mais enfin, là, j'estime que c'est être allée un peu loin que d'avoir écrit cette histoire d'enfants violés et assassinés juste pour faire du sensationnel. Parce que bon, on ne lit pas un Mary Higgins Clark pour ses qualités littéraires : elle écrit mal, dans un style plat, répétitif, avec toujours le même genre de scénario à grosses ficelles. On ne lit pas non plus du Mary Higgins Clark parce que ça fait réfléchir : on aurait du mal à trouver autre chose qu'une ode, creuse et aveugle, aux soi-disant valeurs républicaines dans ses romans. On lit un Mary Higgins Clark pour se détendre, je ne vois que ça.
Donc, a priori, je dirais qu'il y a mieux pour se détendre qu'un roman basé sur des enlèvements, viols et assassinats d'enfants. On me dira qu'elle ne se complaît pas à décrire les crimes. Ah ben manquerait plus que ça ! Je trouve ce roman, qui n'apporte strictement rien, terriblement racoleur et voyeur. Ça me dérange de voir Mary Higgins Clark en photo sur la quatrième de couverture, son chignon bien laqué, tirée à quatre épingles, le sourire au lèvres, bien propre sur elle comme la bonne Américaine et électrice républicaine qu'elle est, tout en sachant qu'elle écrit un bouquin carrément malsain juste pour se faire du fric. Et je m'étonne qu'on se pâme devant la soi-disant violence insupportable d'autres oeuvres, quand ici ça passe tranquillement, sans faire d'histoires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
loiscama
  26 avril 2016
Nancy, mariée, mère de deux adorables enfants, est une jeune femme au lourd passé. Lorsque celui-ci refait surface, son bonheur est compromis, la vie de ses enfants en danger,... Je n'en dévoile pas plus concernant l'intrigue, vous d'essayer de percer le mystère !
Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce roman, c'est les diverses focalisations : on se glisse tantôt dans la peau d'une jeune maman dont les enfants sont menacés, d'un papa qui essaie de garder son sang-froid malgré les circonstances, d'un psychologue qui culpabilise de ses erreurs passées, d'une amie proche de la famille tenant le rôle de grand-mère auprès des enfants de Nancy et également très affectée par toute cette histoire, d'un voisin d'âge mûr, écrivain, ayant des sentiments pour cette dernière, et même d'un dangereux psychopathe/pédophile. J'ai aussi beaucoup apprécié les voyages temporels, alternant passé et présent, ce qui permet de mieux relier causes/conséquences.
Un bon thriller signé Mary Higgins Clark !
Commenter  J’apprécie          211

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
manue14manue14   25 janvier 2016
Nancy enfila ses moufles à Missy. D’un rouge éclatant, elles étaient ornées sur le dessus d’une frimousse souriante brodée en angora duveteux. « Ne les enlève pas, lui recommanda-t-elle, sinon tu auras froid aux mains. Il commence vraiment à faire glacial. Je me demande même si je n’ai pas tort de vous laisser sortir.
- Oh, maman ! S’il te plaît ! »La bouche de Missy se mit à trembler.
« Bon, bon, n’en parlons plus, fit précipitamment Nancy. Mais pas plus d’une demi-heure. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
loiscamaloiscama   26 avril 2016
Elle se sentait terriblement lasse, engourdie. C'était la même sensation qu'elle avait éprouvée pendant de si longues années - depuis le soir où sa mère était morte... ou peut-être même avant... la sensation d'être sans défense soumise... incapable de choisir, de bouger ou même de parler. Elle se rappelait encore toutes ces nuits où elle restait dans son lit, les yeux collés, lourds de fatigue. [...] Elle avait beau se répéter sans cesse qu'il fallait être plus énergique, surmonter son effroyable léthargie, elle n'y était jamais parvenu.
Mais c'était il y a longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
gean25gean25   10 juin 2012
Il eut brusquement la bouche sèche et se passa la langue sur les lèvres.Elle semblait très jeune aujourd'hui avec ses cheveux tirés en arrière. Ils étaient teints en brun foncé.On l'aurait sûrement reconnue si elle avait gardé sa couleur naturelle d'un blond vénitien. Elle allait avoir trente-deux ans demain. Elle ne paraissait toujours pas son âge.Elle avait l'air incroyablement jeune, douce et fraîche et soyeuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
miladomilado   02 mai 2012
Je ne suis pas un spécialiste de ce genre de littérature, je crois même n'avoir jamais lu Marie Higgins Clark avant aujourd'hui. Contrairement aux autres, on sait d'entrée qui est coupable, l'art de l'auteure consistant à être à deux doigts de le démasquer un chapitre sur deux et finalement de le laisser filer à chaque fois. S'il est des livres qui demandent du temps pour en tirer toute la substantifique moelle, celui-ci fait parti de ceux qu'on a du mal à poser une fois commencé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
ADAMSYADAMSY   07 novembre 2015
En attendant, il lui restait cinq heures : cinq heures pour regarder les projecteurs que l'on plaçait en ce moment à proximité de la maison de Nancy et du lac. Cinq heures à passer auprès des enfants. A la réflexion, même le petit garçon était un bel enfant... avec une peau si douce, et ce corps aux formes parfaites.
Mais c'était surtout la petite fille. Elle ressemblait tellement à Nancy... ces beaux cheveux soyeux, ces petites oreilles bien dessinées...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Mary Higgins Clark (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Higgins Clark
Extrait de "En secret" de Mary Higgins Clark lu par Marie Bouvet. Parution le 15 janvier 2019.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/en-secret-9791035401931
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La maison du guet - Mary Higgins Clark

La maison du guet est ...

Dans les bois
Au bord de la mer
Dans une clairière
Dans le saharah

10 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : La maison du guet de Mary Higgins ClarkCréer un quiz sur ce livre