AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092566393
Éditeur : Nathan (05/01/2017)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 64 notes)
Résumé :
A la Ciotat, Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam rentrent en Terminale. Ils se connaissent depuis la sixième. Une grande soirée organisée par Madeleine va tout faire basculer. Les différents problèmes amoureux ou familiaux des uns et des autres vont ressortir.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  21 février 2017
Si j'ai pris ce bouquin, c'est uniquement parce que ça se passait à La Ciotat , et que le soleil, les calanques, Cassis, Bandol , la mer, le sable , le soleil ...Tout ça, tout ça ..
C'est l'histoire d'une bande de FRIENDS, depuis la 6° qui entame l'année de terminale . L'année avant le grand saut dans l'inconnu et peut-être aussi l'année avant la séparation pour cause d'études . On les suit tour à tour dans leur quotidien qui s'avère au fil des pages plus ou moins problématique ou dramatique pour certains .
Florence Hinckel brasse beaucoup de thèmes ( secret de famille, amour secret, accident , handicap, harcèlement , drogue, rapports familiaux, divorce, rupture etc...) .Ça fait beaucoup pour 6 personnages et du coup tout est traité de façon diluée, tiède . Mais cela devrait s'améliorer puisque ceci n'est qu'une mise en bouche , (j'ai appris à la fin que c'était une série ...).
Une autre raison qui expliquerait ce traitement un peu léger , c'est que cette série vise un public plus jeune que les "17 ans"...
J'ai beaucoup pensé à la série "La vie selon moi " de Sylvaine Jaoui , en plus profond , plus réaliste et moins agaçant .( Même sujet, un peu moins de citations Wikipédia , destinées à cultiver nos ados...pas de langage jeune ).
Ce que je retiens : une jolie ballade dans les rues de la Ciotat , dans les calanques , le soleil, la planche à voile ...Quand ces jeunes "traînent" , c'est au bord de l'eau et comme j'ai vécu la même jeunesse, j'ai eu l'impression de me retrouver chez moi ...
Alors Florence j'ai qu'un truc à dire, merci pour la ballade ! La Ciotat , c'est du jamais vu dans les romans jeunesse , et ça fait du bien ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
LoupAlunettes
  01 septembre 2017
"Le grand saut", c'est le grand plongeon, d'une falaise petit lieu secret de rassemblement du groupe d'amis que les lecteurs vont découvrir, puis dans la vie tout simplement, pour ces héros qui vont bientôt atteindre la majorité et des préoccupations plus matures.

Ces héros, ce sont des copains et copines amis depuis la sixième à Marseille.
Nous profitons d'une petite intro qui restitue les origines de leur solide amitié de longue date, puis
retour au présent,à l'année de leur classe de Terminale.
Quelques chapitres permettront de faire les présentations, sans pour autant entrer dans des descriptifs physiques donnant dans la fiche signalétique.
Florence Hinckel évite la caricature des personnages, dévoilant les personnalités progressivement comme si nous, lecteurs, venions de les rencontrer hors de la fiction et comme si nous nous trouvions parmi le groupe en témoin.

Il y a Iris, Samuel "Sam", Rébecca, Paul, Alex et Marion.
C'est le fil de l'histoire qui va laisser découvrir les personnalités, les milieux familiaux, les petits grains de sable qui vont corser leurs quotidiens.
Certains personnages vont être plus développés, les autres servant d'éléments d'articulation pour installer des rebondissements pour les aventures de "la grande union", ils seront probablement un peu plus mis en lumière par la suite.
Sam, le roux, est un trublion, c'est le point de départ de l'amitié inattendu et de l'union, il va dynamiser un peu les dialogues ou les situations de temps à autres par sa petite folie.
Marion, surnommée "Marionnette, nous ne nous la visualisons pas très clairement pour les débuts, c'est la grande affaire du présent. Elle s'est faite larguée par texto par son petit copain de 2 ans, d'où une opération générale pour lui remonter le moral.

Les Axes principaux du tome portent plus profondément surtout sur,
Rébecca, la métis, dont les parents sont séparés et remariés tous les deux.
Elle se plaint de ne pas voir aussi souvent son père pris par sa nouvelle famille et a du mal avec son beau-père. On peut supposer honnêtement que l'un peut influer sur l'autre.
Pétillante, elle est une Youtubeuse pour des conseils beauté maquillage et sera victime de retours agressifs sur sa démarche, dont un tag injurieux que ses amis lui cacheront.

Axe sur Iris aussi,
celle que l'on retrouve souvent aux commandes de la narration.
Iris est ordinaire, elle le dit elle-même, cela ne la dérange pas outre-mesure sauf qu'elle commence à s'en trouver agacé du fait qu'elle n'attire pas autant les garçons que ses amies.
Habilité de l'auteure de la décrire progressivement et non de nous dévoiler d'emblée ses rondeurs, ce qui aurait laissé entendre implicitement alors que c'est là ce qui caractérise ce personnage.
Laissant les lecteurs seuls juges, le personnage également, Florence Hinckel mettra plutôt l'accent sur la forte propension d'Iris à s'indigner à voix haute en classe dès lors qu'un acte de professeurs lui parait injuste ou humiliant pour ses pairs.
D'un très bon fond mais ne montrant guère l'exemple aux élèves, elle sera quitte pour des travaux d'intérêts propres sur des cours de théâtre.

Axe sur Paul,
le beau gosse un peu dragueur.
Il est "Amoureux" de toutes les filles mignonnes, envisageant délicatement tout ce qui porte une jupe du haut de ses dix-sept ans, c'est le petit coup de coeur caché de Iris, qui déplore de ne pas jouer dans la même cour que ces jolies victimes.
Son avenir en filière administrative, Paul l'imagine à moitié.
Son avenir proche s'appelle Nora la sérieuse et studieuse, Adèle qui lui envoie des oeillades.
Cela l'occupe tandis qu'il garde un oeil sur son grand frère, très bohème et traine savates, qui abuse indignement de la générosité et de l'amour que leur porte leur mère.
Paul craint de mauvaises fréquentations, une déconvenue plus douloureuse pour cette dernière, qui ne donne pas l'air de le connaitre sous ses mauvais jours comme Paul peut le connaitre.

Avec tout cela, il y a le sujet du Bac final, les fêtes où il faut être et s'incruster. Il y a le groupe qui songe à l'avenir des amis après le lycée, discute sur les histoires d'amours, s'interroge sur des limites dépassées ou non franchies, avec les bonnes et mauvaises personnes.

Le groupe est très soudé, se montre presque maternel. Florence Hinckel ne joue pas de raccourcis pour précipiter les événements et en venir au fait, il y a le lycée, les moments avec la famille, les copains, les moments de fête et on prend le temps de profiter de tout cela, avec l'émotion qui convient.

Mais nous lisons qu'avec les dix-huit ans qui arrivent, le ton change entre les copains, les gens changent, avec des désirs encore plus personnels, des pensées plus intimes, le groupe ne sera pas à l'abri de paroles malheureuses quand ça n'ira pas. Leur belle unité y survivra t-elle?

Le ton assez léger et insouciant malgré les intrigues sur des instants moins agréables.
Nous ne sommes pas du tout sur le ton humoristique, sarcastique et l'émotion très forte de "Je suis ton soleil" de Pavlenko.
Ce titre-ci pourrait être suggéré à un public de 16 ans voire 15 ans pour sa douceur, contrairement à celui de Pavlenko qui serait bien mieux entre les mains des lecteurs de 17-18 ans dans sa dimension plus mature.
Une suite est prévue.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nightsreadings
  15 mars 2017

Je ne connaissais HINCKEL que de réputation et malgré tout le bien que l'on m'a dit de U4, c'est que je n'étais absolument pas tentée par cette série. Mais là, il est vrai que ce résumé était plus dans mes références et donc que j'ai sauté sur l'occasion pour le lire. Dieu du ciel, je tiens mon 1er coup de coeur 2017 ! J

Iris, Paul, Rebecca, Marion, Alex et Sam se connaissent tous depuis la 6eme et forment une bande inséparable. Pourtant, dans cette année de terminale, les secrets et les problèmes familiaux se multiplient tandis que nos héros doivent apprendre à se connaître.

IRIS, la grande gueule de la bande, doit aussi apprendre à l'ouvrir pour déclarer ses sentiments à Paul ou au moins oser avouer qu'elle connait le secret de famille que sa mère cachait si bien.

PAUL doit gérer les problèmes de drogue de son frère et son antisémitisme tout en comprenant pourquoi il est incapable de se mettre en couple.

REBECCA, malgré tout son succès sur internet en tant que YouTubeuse beauté, doit aussi faire face à un manque d'estime en elle grandissant face aux insultes qu'elle subit quotidiennement.

MARION doit faire face à deux ruptures : celle de ses parents qui se disputent sans cesse mais aussi la rupture avec son petit-copain depuis 2 ans, qui est parti sans préavis.

ALEX et SAM tentent de sortir de l'âge ingrat pour se trouver une copine mais aussi se détacher de l'emprise de leurs parents.



Bien que le résumé n'ait rien de véritablement innovant, on accroche comme jamais avec ce récit de vie adolescentes. Grandeur et décadence pour nos ados et on se retrouve nous-mêmes dans nos jeunes années. Je ne sais pas comment HINCKEL s'est débrouillée mais elle trouve le mot juste, l'émotion juste, la réaction des personnages juste. Tout est juste, bordel ! Rien n'est idéalisé ou sur-joué comme ça peut l'être parfois dans les livres sur la vie adolescente. HINCKEL parle à notre coeur d'enfant pour nous replonger dans nos années bénites du lycée : on se souvient de nos angoisses liées au bac, de nos disputes parentales, de cette envie de partir, de nos sur-réactions amoureuses/amicales. Ce livre en évoque d'autres d'autre, tout aussi brillants comme Ma vie selon moi de JAOUI ou le Soleil de Carla. Sans compter que l'auteure ajoute des secrets terribles mais plausibles au milieu des calanques : des morts, des mariages qui explosent, des abandons, handicap… Et y mêle des thèmes très contemporains : la montée du racisme et de l'intolérance, la drogue qui touche les quartiers les plus pauvres, les violences verbales faites aux femmes et la misogynie latente. Je ne ferais qu'un seul reproche à cette auteure : c'est au niveau des personnages. D'abord nous sommes perdus avec les changements de points de vue et ensuite, plus on s'avance dans la lecture, plus on se rend compte que Marion, Sam et Alex n'apparaissent que trop peu malgré leur énorme potentiel. Peut-être que le tome 2 va remédier à cela… En dépit de cela, on accroche très (trop !) bien au livre et aux personnages avec lesquels on a tendance à fusionner. Tant et si bien que, comme eux, on ne voit la fin venir que trop tard et nous sommes tout autant paralysé par la peur et le choc qu'eux et l'on n'attend qu'une chose : connaître la suite. A lire impérativement !!
EXTRAITS + infos sur le T2 : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2017/03/le-grand-saut.html
Lien : http://lecturesdunenuit.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
orbe
  03 janvier 2017
Ils sont six amis, trois filles et trois garçons, à affronter la terminale avant le grand saut vers l'âge adulte et l'inconnu.
Chacun a sa propre personnalité et ses failles. Ils vont faire entendre sa voix en alternance dans ce livre chorale et évoquer leurs peurs et leurs désirs. La famille, l'école et l'avenir sont les trois domaines les plus évoqués mais ils ne sont pas les seuls.
Alors que l'amitié semble sacrée, les sentiments au sein du groupe se mélangent et émergent au grand jour mettant en péril leur clan.
L'histoire commence le jour de la rentrée et s'égraine jusqu'à la fête d'Halloween qui monte à son paroxysme les tensions.
Une belle histoire émouvante où chacun cherche à définir sa place. le récit explore de façon réaliste le conflit qui peut exister entre l'individu et le groupe et leur nécessaire mise en opposition afin de tenter de mieux se connaître.
Mais le roman parle aussi et avant tout de sentiments avec une absence de hiérarchie entre amitié et amour. Il y a enfin de la tragédie dans cette histoire qui est aussi celle de l'impossibilité de dire.
Un beau livre que l'on ne lâche plus tant on souhaite connaître le destin de ces jeunes, leurs choix, leur futur.
A lire !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Apikrus
  11 avril 2017
Iris, Rebecca, Alex, Paul et Sam sont en Terminale, pas tous dans la même filière mais dans le même lycée. Il sont amis depuis la sixième. Pour certain(e)s, cette amitié est parfois teintée de sentiments amoureux, mais pas nécessairement réciproques.
Iris sent un malaise planer dans sa famille ; Rebecca ne s'entend pas avec son beau-père et cela déteint sur ses relations avec sa mère ; Paul supporte difficilement les frasques de son frère aîné… En bref ils ont tous des soucis, plus ou moins graves. Et chacun les gère à sa façon - pour le meilleur ou pour le pire ?
Ce roman est avant tout une histoires d'amourettes, et semble plutôt destiné à un public adolescent susceptible de partager les mêmes préoccupations. Bientôt quinquagénaire, je l'ai cependant apprécié, notamment grâce à la qualité de son écriture et à la justesse des profils des personnages. A travers les sentiments et réactions de ces protagonistes, les adultes peuvent être mieux à même de comprendre les adolescents d'aujourd'hui. Ces préoccupations sont en partie les mêmes que celles de leurs parents au même âge, mais le contexte sociologique et technologique est bien différent (place des échanges virtuels…).
Cette lecture fut agréable pour moi, malgré un sujet qui me paraît sans grande originalité. Les adolescents devraient être particulièrement réceptifs.
• Merci à Babelio et aux éditions Nathan !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations & extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
TransfugeTransfuge   14 juin 2017
- Mademoiselle Zakary! s'exclama le CPE. Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas vue dans mon bureau.
- C’étaient les vacances d'été, monsieur.
- J'étais ironique, mademoiselle. Bien, qu'est-ce qui vous est arrivé, cette fois?
- Je...
- Vous désirez réformer le programme de mathématiques en terminale? Peut-être que cette année il serait intéressant que un plus un fasse cinq?
- Mais monsieur...
- Dois-je vous rappeler les raisons qui vous ont amenée ici l'an dernier?
Il ne lui laissa pas le temps de répondre. Il se renversa dans son fauteuil et énuméra sur ses doigts:
- Bris de vitre.
- C'était un accident. Et je n'étais pas la seule à tenir la pancarte quand on a été bousculés et...
- Mais c'est vous seule qui aviez organisé cette manifestation.
- Pour que les filles soient autant interrogées que les garçons... marmonna Iris.
- Je poursuis: vol de craies.
- Le prof de SVT n'arrêtait pas de lancer des craies sur ceux qui bavardaient, grinça-t-elle. Ça fait hyper mal...
- Grève improvisée.
- Violette venait d'apprendre le divorce de ses parents, comment vouliez-vous qu'elle ait pu apprendre sa leçon de sciences physiques?
- Vous avez traité le cuisinier de la cantine d'assassin.
- C'était ma période végétarienne.
- Dois-je évoquer ce jour mémorable d'alerte à la bombe?
- J'étais en seconde. Et j'étais archi-fan d'un chanteur qui venait de se suicider, je ne comprenais pas que ce ne soit pas un jour de deuil national...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
iris29iris29   20 février 2017
" Avant de vous diagnostiquer une dépression ou une faible estime de soi, assurez-vous d'abord que vous ne venez pas , en fait, de vous faire quitter par un trou du cul " , Sigmund Freud
Commenter  J’apprécie          252
lalectureestunedroguelalectureestunedrogue   25 juillet 2017
Voila encore un autre livre que je dois a mon amie Manon et ma première réaction quand je l'ai terminé, a été de lui envoyer ce message:
WAHOU!!!! mais tu m'avais pas dit que ton livre était aussi fort........ je m'attendais a un truc marrant et effectivement au début je rigolais mais après..... tu rigole de moins en moins et j'ai fini en pleurant!!!!!
d'ailleurs j'ai verser une larme sur la page 358....
PAF accident et REPAF Paul aima pas Iris et REREPAF Alex veut pas voir Iris pourquoi Iris a autant de problèmes?! c'est une victime.... j'aimerais pas être a sa place.... trop hâte de lire les autres tom!!!!!!!!!!!!
en vrai je suis tellement déçu par Paul!!! enfin surtout par son frère le gars il lui donne du shit tranquille..et maintenant le pauvre est alcoolo et drogué... j’espère que ça va s'arranger avec Iris je veux pas qu'il soit avec Nora.....
et pis la Marionnette qui prend de l'ecstasy...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
iris29iris29   21 février 2017
- Tu ne peux pas comparer les garçons avec des gâteaux ...
- Et pourquoi pas ?
- Parce que un des axiomes de base du féminisme, que répète tout le temps Iris, grande prêtresse en la matière : ne pas traiter les garçons comme on n'aime pas qu'ils nous traitent.
Commenter  J’apprécie          160
iris29iris29   22 février 2017
" Tu veux t'éclater ? Viens vendredi à la méga soirée de rentrée au Big Ben de Cassis- avec DJ Mat Fellous ! (Gratuit pour les filles)"

(...) Elle se souvint alors d'une phrase qu'elle avait lue quelque part sur le net : " "Si c'est gratuit, c'est toi le produit."
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Florence Hinckel (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florence Hinckel
Vidéo de Florence Hinckel
autres livres classés : amitiéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le grand saut

En quelle classe rentre Iris , Rébecca , Paul , Sam et Alex ?

En terminal
En sixième
En second

15 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Le grand saut de Florence HinckelCréer un quiz sur ce livre
. .