AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean Armand Campignon (Traducteur)
EAN : 9782877305006
169 pages
Éditeur : Editions Philippe Picquier (30/11/-1)
2.68/5   19 notes
Résumé :
Ce premier roman d'un jeune prodige japonais de vingt-trois ans se déroule dans le xve siècle finissant du sud de la France.

Un jeune dominicain, en route vers Florence à la recherche d'un manuscrit perdu, fait halte dans un village oú se poseront bientôt de façon concrète et bouleversante les questions toutes livresques qu'il agitait sur le bien et le mal, la foi et l'hérésie, l'ordre de la création et les désordres des passions humaines.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Seijoliver
  05 août 2019
Inévitablement, on se demande comment un tout jeune écrivain, japonais qui plus est, en vient à situer son premier livre dans l'Europe du XV° siècle, et abordant des questions de théologie, l'alchimie, l'inquisition...
Pour un néophyte comme moi sur la période médiévale et ses problématiques, l'ouvrage m'a semblé bien érudit, sur des questions qui me dépassent. La langue est riche, et les phrases montrent de l'ambition.
Le récit - avec l'apparition d'un curieux personnage - finit dans une dimension fantastique et sur un bûcher. Mais qu'est-ce que Hirano a voulu exprimer ? je me garderais de sur-interpréter, voire d'interpréter tout court...
Commenter  J’apprécie          50
samaudruz
  10 septembre 2017
Je me suis demandée en tombant par hasard sur ce roman ce qu'un auteur japonais avait à raconter sur là interrogations religieuses et philosophiques d'un moine dominicain en pays cathare au début de l'inquisition. L'âge de l'auteur fort jeune piquait encore plus ma curiosité. Ce roman, très bien écrit, montre une grande érudition et un intérêt profond pour le sujet de la part de l'auteur. La part fantastique du récit lui donne un petit piquant exotique en revanche, la trame du récit se déroule très, trop rapidement et tout l'intérêt d'une relation qui se noue entre les personnages ainsi que leur psychologie sont peu approfondis, laissant une impression de théâtre d'ombres. Et d'un achèvement. C'est du moins ce qui je pense m'a laissé sur ma faim
Commenter  J’apprécie          10
CharlesEdouard
  30 novembre 2019
Du Umberto Ecco ?
Non mais un début, j'ai vu l'âge de l'auteur bravo à celui-ci, il y a un peu d'érudition sur ce XVeme siècle, l'histoire est originale, l'on ressent cette culture japonaise sur le coté "WTF" :-)
Un Japonais qui narre une histoire sur une autre culture, la nôtre, et surtout histoire médiévale.
Une belle écriture, il décrit bien l'environnement.
Lecture appréciable.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
SeijoliverSeijoliver   05 août 2019
Je n'avais pas pris congé de Pierre Dufay depuis quelques minutes qu'un homme me héla. C'était Guillaume, le forgeron du village. Il était dans la force de l'âge, petit et extraordinairement laid, les jambes difformes. Cette difformité, affirmait-on, l'avait fait se tourner vers le métier de la forge pour gagner sa subsistance, les travaux agricoles lui étant interdits.
Bien que je lui fusse inconnu, Guillaume me retint pour me questionner en détail sur les raisons de ma visite à la bastide de Pierre Dufay. Une fois admises mes raisons, changeant brusquement de cap, il se lança dans un éloge dithyrambique de la personnalité de l'alchimiste. Si les termes de sa glorification étaient maladroits, traduisant des vues toutes personnelles, au point que je voyais de moins en moins ce qu'il voulait me faire comprendre, je saisis du moins qu'il tenait Pierre Dufay en grande estime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   15 septembre 2016
Le plus important, à mes yeux, est l’étrange sentiment de plénitude dispensé par l’acte même de les pratiquer. Lorsque je me trouve en contact avec une petite poignée de matière, je me sens la proie d’une illusion, comme si j’entrais en contact avec toutes les matières de ce monde créé. Comme si je touchais le monde lui-même. C’est là une illusion difficile à exprimer. Imaginez que vous vous trouviez seul au milieu d’une plaine, ou que vous balayiez du regard les étendues sans fin de la plaine marine s’étalant sous vos yeux, et vous aurez une idée de ce que j’éprouve alors. Et pourtant, même en de pareils moments, ce qu’il vous est donné de toucher n’est guère plus, en définitive, qu’un fragment du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   15 septembre 2016
Une pensée qui aurait été pourchassée avec tout le bien-fondé philosophique qu’elle pouvait contenir ne manquerait pas de renaître, en raison même de la pertinence de ce dernier. C’est pourquoi elle a toujours ressuscité sans tarder, et qui plus est, en représentant cette fois comme parfaitement fondés jusqu’à ses éléments les plus hasardeux. C’est pour cette raison également que ces philosophies il nous les faut subordonner à notre doctrine, une fois dressé l’inventaire complet des erreurs qu’elles peuvent renfermer, sans en omettre une seule. Il ne faut surtout pas permettre que, du fait de leur exclusion, elles soient ainsi laissées à l’abandon en dehors de notre doctrine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 septembre 2016
Même l’eau qui contient un poison, il nous faut la changer en vin. Or, j’estimais l’entreprise réalisable. Pour l’excellente raison que les enseignements de la Sainte Bible possédaient en eux la grandeur et la subtilité absconse qui rendaient une telle opération possible.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   15 septembre 2016
L’imminence du déferlement mettait la foi en péril, notre mission était de la protéger. Il fallait empêcher que cette inondation n’allât engloutir et envoyer par le fond cet ordre qui était le nôtre. Et il fallait agir tout de suite et avec promptitude. Il était clair à mes yeux que cet idéal de jadis qu’était la réconciliation de la foi et de la raison, idéal que les siècles avaient teinté des couleurs de l’archaïsme, devait être rétabli en sa vigueur première en le revêtant d’une signification nouvelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
546 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre