AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2262017840
Éditeur : Perrin (04/09/2008)

Note moyenne : 4.61/5 (sur 9 notes)
Résumé :
La genèse de l'assassinat des Juifs par les nazis est complexe à reconstituer précisément. Quels en furent les artisans les plus actifs et les plus responsables ? Quelles furent les mesures prises, quand et comment furent-elles mises en place ? Quel rôle exact Reinhard Heydrich joua-t-il ?

Mettant à bas les idées établies selon lesquelles la " solution finale " serait née d'une décision prise à la conférence de Wannsee en janvier 1942, l'ouvrage démo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
AgatheDumaurier
  10 août 2018
A déconseiller comme lecture détendante de vacances, à conseiller mille fois pour comprendre de l'intérieur les motifs génocidaires des nazis et la mise en place de ce que nous connaissons tous en général : le génocide des Juifs d'Europe par les chambres à gaz, symbolisé par Auschwitz.
Mais Auschwitz tel que nous le connaissons ne fut pas quelque chose de programmé dès le début de la guerre et encore moins dès l'accession au pouvoir d'Hitler en 1933. le livre de plus de 500 pages nous explique pas à pas comment les nazis en sont arrivés au judéocide 'rapide", comme dit l'auteur, en passant par une série de projets évoluant au gré de la conduite de la guerre. Heydrich et Himmler, son chef, furent les architectes de cet inimaginable projet de mort, sous l'impulsion d'Hitler.
Nous apprenons beaucoup au fil de notre lecture, et nous sommes amenés à revoir un certain nombres d'idées qui circulent ordinairement sur le génocide.
Tout d'abord, l'antisémitisme n'est pas un à côté de l'idéologie nazie, mais son coeur et son moteur : ces hommes sont réellement persuadés que les Juifs sont responsables de la défaite de l'Allemagne en 1918, puis de sa dégénérescence (selon leur opinion) dans la République de Weimar. Tout cela est le fait des Juifs, qui, à un niveau international, tirent toutes les ficelles économiques, politiques, culturelles etc... de même, tous les pays européens et les Etats-Unis sont des valets des Juifs, qui ont aussi organisé la révolution bolchévique de 1917. Mais oui mais oui. De ce fait, il faut bien sûr les éradiquer. Comment ? C'est toute la réflexion du quatuor maléfique Hitler, Göring, Himmler, Heydrich.
Autre chose : l'Allemagne doit retrouver sa grandeur perdue. Pour cela, elle doit s'étendre dans un grand Reich où les peuples supérieurs (non Juif, non Slave, non Tsigane) pourront s'épanouir dans un espace vital entièrement germanisé, donc libéré de toutes ces populations impures.
Les deux ensemble : germaniser un grand Reich à l'est (jusqu'à l'Oural) en la vidant des populations parasites. L'élimination des Juifs est prioritaire, car ils sont dangereux politiquement, ayant des alliés partout, mais elle sera logiquement suivie de l'élimination des autres populations inférieures, après la victoire sur l'armée rouge, qui heureusement n'eut jamais lieu.
Autre idée fanatique logiquement liée : si l'armée allemande ne progresse pas aussi vite qu'elle devrait, c'est que les Juifs de l'est, qui commandent tout, sont encore trop actifs. Ainsi faut-il impérativement les éliminer pour pouvoir gagner : d'où ce génocide aberrant en plein conflit mondial. Bizarrement, ça n'aide pas, et la Wehrmacht s'enlise en URSS...
Comment se débarrasser des Juifs ? Heydrich ne fait pas directement construire les fameux "lieux d'extermination". D'abord, on songe à les faire partir. Dans les années 1930, les lois antisémites harcèlent les Juifs allemands pour les pousser à l'exil. Puis, à partir de 1939, on songe à les déporter massivement très loin : à Madagascar, où ils mourraient lentement. On pense aussi à la stérilisation. Puis, avec la guerre contre les Soviétiques, on songe à les déplacer dans les camps staliniens, vidés de leurs prisonniers, où, de même, ils mourraient lentement. En attendant, on assassine tous ceux qui se trouvent sur le chemin de l'armée (les fameuses Aktionnen des Einsatzgruppen, nommées aussi génocide par balle) Puis, vers 1941-1942 (les dates sont très discutées car les archives furent brûlées et tout se faisait par allusions), on passe aux fameux lieux d'extermination (Sobibor, Treblinka, Belzec) et à un camp double : extermination rapide et mort par le travail (Auschwitz-Birkenau).
Voilà. J'ai rapidement synthétisé, et j'espère ne pas avoir trahi la thèse de l'historien, mais rien ne vaut la lecture pour appréhender au plus près le fanatisme idéologique de ces hommes, leur effondrement moral, et la genèse ahurissante de ce projet de mort à une échelle inégalée. Car il y avait aussi le projet famine : coloniser l'Ukraine, la Biélorussie... pour nourrir les populations allemandes, et laisser tous les autres mourir de faim. A terme, c'est la mort de 30 millions d'être humains qui était planifiée. Heydrich en était le grand ordonnateur. Comment un esprit humain en arrive-t-il là ? L'historien ne tente pas de répondre. On ne peut que constater à quelles extrémités le fanatisme idéologique peut mener des hommes par malheur très intelligents, totalement persuadés de faire ce qu'ils ont à faire et absolument inaccessibles au doute...Epouvantablement effrayant, pour hier comme pour aujourd'hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          512
akhesa
  13 septembre 2016
Voici une oeuvre historique qui vaut vraiment la peine d'etre lue;les propos sont clairs et precis.
Ce livre n'est pas une biographie de Heydrich,mais Heydrich est le personnage central,il intervient comme un des principaux concepteurs de la solution finale et comme le coordinateur de sa mise en oeuvre.
Ce livre nous fait part des modes de fonctionnement du systeme de pouvoir a l'interieur de l'Allemagne nazie.L'auteur nous fait tres bien comprendre que les grands dignitaires sont les vassaux de fuhrer.
Cet ouvrage est une oeuvre de reference,parfaitement maitrisee et aboutie grace aux nombreux documents et references biographiques etudiees et mises en correlation par l'auteur
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PATissotPATissot   22 juillet 2015
Le lendemain 12 décembre ( 1941 ), selon le " Journal " de Goebels, Hitler parla ouvertement devant les dirigeants du parti rassemblés pour la réunion des Reichs- et Gauleiter :
" En ce qui concerne la question juive, le Führer a décidé de prendre le taureau par les cornes. Il avait prophétisé aux Juifs que, si jamais ils provoquaient à nouveau une guerre mondiale, ils seraient exterminés. Ce n'étaient pas des propos en l'air. La guerre mondiale est sur nous ; l'anéantissement des Juifs en est la conséquence nécessaire. Cette question devrait être vue sans aucune sentimentalité. Nous ne sommes pas là pour montrer de la sympathie envers les Juifs mais envers notre peuple allemand. Alors que le peuple allemand a une fois de plus sacrifié 160 000 morts dans la campagne à l'Est, ceux qui sont à l'origine de ce conflit sanglant doivent en payer le prix avec leurs vies. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Video de Edouard Husson (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edouard Husson
Reinhard Heydrich et la « Solution finale » | 2000 ans d’histoire | France Inter
>Allemagne : histoire>Allemagne : 1866...>Troisième Reich: 1933-1945 (58)
autres livres classés : shoahVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
888 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre