AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782234047976
223 pages
Éditeur : Stock (03/04/1997)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 13 notes)
Résumé :

Voici cinq nouvelles réunies par Yasushi Inoué lui-même parmi ses préférées.Combat de taureaux, qui reçut à sa parution le Prix Akutagawa, a placé Yasushi Inoué au premier rang de la scène littéraire japonaise.

Avec Le Pic Kobandai de facture plus classique, nous remontons dans le temps, à travers le thème du suicide de deux amants.

Dans les trois autres récits, Yasushi Inoué nous parle de sa propre famille et surtout de qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
nounours36
  17 janvier 2016
La première nouvelle dont le titre est éponyme au recueil, nous projette dans le Japon d'après guerre. le narrateur est journaliste (comme Inoué), approché par un organisateur de spectacle il choisit d'organiser un combat de taureaux avec les fonds de son journal. Un récit sur l'organisation, les problèmes logistiques, marché noir, affaire de coeur et problème de météo.
Sur les nouvelles suivantes, la mémoire est en action, réminiscence du passé. Les nouvelles semblent plus intimes, proche de récits autobiographiques ou lié à la mémoire familiale.
"Le Pic Kobandai", le narrateur est un fonctionnaire chargé de faire des relevés topographiques. Il fait route dans une montagne en proie à des séismes. La notion de chemin et de choix est aussi mis en avant avec la destinée de personnes qui l'accompagnent : un couple anxieux prêt à se suicider.
"Chemin" et "Roseaux", toutes deux sur le processus de mémoire. Celle intitulé "Chemin" m'a paru plus intéressante . Elle parle du conditionnement de ses habitudes avec un parallélisme entre animaux pour finir sur les humains et un des ces oncles. Nouvelle un plus mystérieuse aussi : y a t il des bons chemins et des mauvais chemins. le travail de mémoire fait une liaison avec des disparitions. Y-a-t-il un rapport avec des disparitions ?
Les Gants de Monsieur Goodor : Une gravure dans une auberge rappelle au narrateur sa grand-mère une Geisha qui était la maîtresse de son arrière grand-père.
Finalement sur toutes ces nouvelles, fatalités, destins sont prégnant. Il faut à un moment faire des choix, pour sa destinée. Choix que l'on vit sur le moment présent dans "Combat de taureaux" ou "Le Pic Kobandai", pour les autres plutôt un déchiffrage de ces choix effectué par le travail de la mémoire du ou des narrateurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
tomgus
  07 juin 2016
Puisque ces nouvelles ont été réunies par Inoué lui-même il est effectivement intéressant d'essayer de retrouver leur point commun. Or ce qui frappe dans ces nouvelles, c'est que les personnages agissent ou bien sur un coup de tête, ou bien à contre-sens, ou bien sont programmés par leur passé, ou bien ont une vision déformée de la réalité. Une main invisible les manipule.
Organiser un combat de taureaux était une idée saugrenue pour « le nouveau soir d'Osaka », à la situation financière fragile. Trois fois le journal avait eu la possibilité de sortir indemne de l'opération, quand des hommes d'affaires lui avaient proposé de reprendre à leur compte le spectacle. Or le directeur du journal a refusé leur proposition parce qu' « il détestait les yeux pleins d'assurance » de son interlocuteur, puis son allusion à un jeu de hasard. Même refus irréfléchi du président du journal : « l'incroyable aplomb de Miura avait provoqué chez lui une réaction étrange »
Dans le pic Kobandai on voit un fonctionnaire de l'administration fiscale qui a l'idée saugrenue d'empêcher un jeune couple de se suicider alors que le séisme se prépare.
La nouvelle « Chemins « peut aussi être vue comme une allégorie : peut-être ne faisons-nous que suivre des chemins, comme les chiens.
Dans « Les roseaux », à partir d'un souvenir de la petite enfance, le narrateur a bâti tout un roman et maintenant il est obsédé par les bras blancs de la jeune femme aperçus à l'âge de trois ans. Et il se demande « quel travail de mémoire se cache là-dessous ».
Le clou c'est la merveilleuse nouvelle « les gants de Monsieur Goodor ». Relisons la dernière phrase : « Tout en réfléchissant à cette façon dont s'établissent les rapports entre les être humains je laissai mon corps se balancer au gré du roulis ».

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
doubleray
  24 juin 2019
La lecture de ce recueil vaut surtout pour la longue nouvelle "combat de taureaux".
5/5 pour cette seule nouvelle.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
nounours36nounours36   17 janvier 2016
Il m'arrivait parfois de me réveiller en pleine nuit. des suris couraient dans la pièce. Gran-mère O-Kano avait raison : elles allaient et venaient dans tous le sens, mais elles n'essayent jamais d'entrer dans nos édredons. Sans la moindre frayeur, je me blottissais contre sa poitrine et je me rendormais.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Yasushi Inoué (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yasushi Inoué
Le fusil de chasse de Yasushi Inoué (extrait lecture scénique 2011)
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
448 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre