AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791032704950
182 pages
Éditeur : Editions Ki-oon (03/10/2019)
4.03/5   63 notes
Résumé :
Tandis que la reine Hatchepsout se bat pour que ses mesures politiques soient acceptées, le prince Djehouty prend une décision inattendue : il abdique afin de suivre une formation de prêtre à Memphis ! La régente saisit aussitôt cette occasion inespérée de s'emparer du pouvoir et devient le premier pharaon féminin de l'histoire... Déterminée à faire de l'Égypte une nation pacifique mais puissante, la souveraine souhaite désormais entreprendre des expéditions commerc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 63 notes
5
7 avis
4
12 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

BazaR
  08 août 2021
Pas trop aimé ce tome.
Le nouveau personnage, Panéhézy, est plutôt détestable malgré ses compétences commerciales. Il reste dans le ton du manga toutefois : ambitieux, méprisant, mais intelligent.
Ce qui m'a particulièrement gêné, c'est l'attitude désinvolte avec laquelle il s'adresse à Hatchepsout. Cette dernière est devenue un pharaon. Pharaon, quoi ! Un être qui est semi divin. Et il lui cause parfois comme à un vulgaire chef de village. Avec ses remarques sur sa féminité affichée dans ses statues, il remet en question sa part de divinité. Et elle, elle marche en plus !
Je m'attends à plus de pompe, de cérémonial qui affiche clairement la distance entre les hommes normaux et le souverain quasi divin. Mais Chie Inudoh persiste trop souvent à présenter Hatchepsout comme une copine bienveillante. C'est étonnant de la part d'une japonaise : un peuple qui divinise totalement son empereur.
Certains éléments de l'histoire sont intéressants cependant, comme la réouverture du canal vers la mer Rouge ou les travaux de Semnout sur le tombeau de la reine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Alfaric
  12 octobre 2019
Un tome 6 très ambitieux, impeccable sur la forme mais plutôt ambivalent sur le fond…
Dame Chepsout est devenue un Pharaon qui sème le trouble dans la tradition des games of thrones égyptiens, jusque dans le règne divin si on suit l'introduction du récit. Alors certes elle s'est débarrassée du père avant d'écarter le fils, mais si elle a éliminé les partisans du premier elle ne peut pas fliquer tous les apprentis partisans du second... Son grand projet est de miser sur le cosmopolitisme plutôt que sur l'isolationnisme, sur le commerce plutôt que sur la guerre, sur l'acceptation des autres plutôt que sur le refus de l'autre. Pour cela elle nomme chancelier un bishonen nubien à la fois androgyne et fashion victim qui ne ménage pas ses efforts pour rétablir les relations avec le Royaume semi-légendaire de Pount, mais qui se heurte au mur du conservatisme des élites égyptiennes isolationnistes (oh quelle surprise, on ne s'y attendait pas du tout), et qui amène peu ou prou un triangle amoureux… Et c'est là que bât blesse, car on met en scène le fait qu'on ne peut pas être souverain et femme (OMG quel cliché), donc que Dame Chepsout doit s'éloigner du preux et loyal Senmout qui la voit comme plus comme une femme que comme une souveraine…
Après on amène l'opposition entre Dame Chepsout et le futur Thoutmosis III, et la guerre des sexes se calque sur la guerre entre conservateurs et progressistes, isolationnistes et cosmopolites, et tutti quanti… On croirait revenir au bon vieux temps du « donner le pouvoir aux femmes et tout ira mieux », mais ce n'est pas comme si Indira Gandhi (surnommée la Déesse la Guerre) et Margaret Thatcher (qui de son propre aveu a déclaré la guerre à l'Argentine juste pour augmenter ses chances d'être élue à l'élection suivante) étaient passées par là pour nous prouver le contraire (sans même parler des cinglées Sarah Palin et Ségolène Royale)… To Be Continued, d'autant plus que la relation entre Hatchepsout et Thoutmosis III a été plus ambiguë tu meurs…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          298
Under_the_Moon
  16 octobre 2019
Nouvelle aventure et nouveau personnage pour ce 6ème tome ! Et grande surprise, c'est un personnage à tendance LGBT. Ça semble un peu incongru au début de la lecture, et à la fin aussi d'ailleurs. Certes, cela permet de créer un effet de miroir parfois judicieux, mais qui la plupart du temps n'apporte pas grand chose, donc pour l'instant je n'ai pas été très convaincue... peut-être vaut-il mieux attendre le tome suivant pour en juger.
L'épisode garde quand même le dynamisme des tomes précédents grâce aux découpages qui créent des surprises et permettent au lecteur d'être au plus près des émotions des personnage. Quant à la quête de Chepsout, on la voit de plus en plus tomber dans le piège du "toujours plus" dans la quête du pouvoir. Ce pouvoir qui la rend distante avec ses proches dont elle commence à se méfier...à tort ?
Reste plus qu'à attendre la suite pour connaître sa réponse.
Commenter  J’apprécie          160
devoreusedelivresch
  31 août 2020
Une suite toujours aussi captivante qui va prendre un tournant décisif pour la saga.
Comme d'habitude, les dessins sont une pure merveille et permettent au lecteur de vraiment plonger au coeur de l'histoire.
Les complots sont toujours de la partie mais sont cependant moins présent qu'auparavant. Cette fois, vous allez découvrir la Reine Hatchepsout d'une manière bien différente.
Si vous appréciez l'Egypte Antique et les histoires mettant en premier plan le féminisme, je vous recommande de lire cette saga de manga.
Comme tous les mangas, vous pouvez facilement lire un tome en une journée, les 182 pages ont vite fait de défiler. Pour le prix, vous pouvez vous procurer ce tome pour la somme raisonnable de 7,90 euros ou de 13,70 francs.
J'ai passé un superbe moment de lecture avec ce manga, je pouvais passer des minutes à observer la finesse des dessins et l'histoire m'a captivé, c'est pourquoi je donne la note de 9 sur 10 à ce tome. Je n'ai aucun point négatif à relever sur cette lecture, mais je n'ai pas eu un coup de coeur.
Lien : http://devoreusedelivres.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
mimouski
  11 octobre 2021
Je ressors mitigée de cette lecture. C'est toujours vraiment intéressant à lire et ça n'est pas le souci. L'arrivée de Panéhézy rend la tournure de l'histoire plus sombre et plus solitaire à la Reine Hatchepsout. Déterminée, elle veut mener ses objectifs commerciaux et politiques le plus loin possible pour la gloire de son pays mais elle va finir par se détacher petit à petit de ses plus fidèles et se méfier. On plonge dans un tourbillon plus sinistre (?!), en tout cas, on n'en sera sûr au prochain tome !
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (2)
ActuaBD   17 janvier 2020
Pari largement remporté par la dessinatrice Chie Inudoh qui appuie également le scénario avec brio pour dévoiler un aspect davantage introspectif à bien des égards, tout en pointant bon nombre d’éléments de décors, reflétant les motifs qui sèment le trouble dans les esprits de chaque protagoniste.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   13 novembre 2019
La série est toujours aussi passionnante. Chie Inudoh a créé un univers foisonnant, racontant merveilleusement bien l’Egypte ancienne. [...] Le récit est toujours servi par des dessins magnifiques. C’est beau, raffiné, détaillé… Les planches rendent vraiment hommage à la splendeur égyptienne. Un des trésors des collections Ki-Oon !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   06 octobre 2019
Les affaires, c’est la guerre !
Commenter  J’apprécie          120
Under_the_MoonUnder_the_Moon   14 octobre 2019
Les gens sont vraiment faibles face à l'autorité.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Chie Inudoh (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chie Inudoh
RIKUDO 2 - REINE D'EGYPTE - LE COUVENT DES DAMNES - LECTURES DU CHEF #34 "La Reine d'Egypte" à partir de 0:26
autres livres classés : egypteVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1038 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

.. ..