AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070536653
Éditeur : Gallimard Jeunesse (25/09/2002)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 36 notes)
Résumé :

Un petit garçon qui s'ennuie décide de partir au pays des arbres. Car il sait qu'on peut apprivoiser les arbres, écouter leurs histoires, les connaître comme des amis, et même danser avec eux... Ce voyage sera l'occasion de merveilleuses rencontres avec la nature et ses éléments. Une nouvelle très poétique racontée par un grand auteur contemporain.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
  30 décembre 2015
Le petit garçon aimerait tant voyager. Il n’a ni ailes ni nageoires. Mais il ne manque pas d’imagination et d’intuition. Il entre dans la forêt.
Et alors, la magie opère…
Les arbres sont un peu farouches et timides, c’est pourquoi, si on ne prend pas le temps de les observer, on ne s’aperçoit pas qu’ils parlent, qu’ils bougent, qu’ils voient.
Le petit garçon marche doucement et il sifflote. C’est ainsi que parlent les arbres ; ils sifflent, ils baillent, ils émettent des craquements. Certains sont même bavards !
Le chêne est un arbre très sérieux, il parle peu. Le bouleau ne pense qu’à s’amuser. Les sapins sont taciturnes, ce sont les gardiens de la forêt. Certains sont tristes, certains ont mauvais caractère et se mettent en colère.
Voilà, le petit garçon a trouvé une autre façon de voyager ; au pays des arbres. Ce n’est pas un rêve, ce n’est pas de la magie, si vous prenez le temps d’apprivoiser les arbres, ils vous le rendront bien.
Un soupçon d’imagination,
de la patience et de l’observation
et vous voilà parti pour le pays des rêves…
Bon voyage !
Douceur et poésie des mots, illustrations magiques, au fil des pages, on s’évade…et on apprend à connaître les arbres, à les respecter et surtout, à les aimer.
Il ne faut pas se fier aux apparences…certains semblent muets, sourds ou aveugles. Approchez-vous d’eux tout doucement, pour ne pas les effrayer, ouvrez vos oreilles, prenez votre temps, et peut-être vous étonneront-ils, avec leur musique douce et leurs gestes simples...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          391
TheWind
  21 décembre 2014
Lecture dédiée.
Aux amoureux de la nature, des arbres, des oiseaux, du souffle du vent.
Aux jeunes rêveurs qui aiment voyager...jusqu'à la lune !
À ceux qui ont l'imagination débordante.
À tous ceux aussi qui n'ont pas peur de se promener la nuit en forêt.
Aux enfants qui grimpent et parlent aux arbres.
À ceux aussi qui dansent autour des peupliers.
À tous ceux-là, je leur souhaite une joyeuse lecture !
Commenter  J’apprécie          270
Fleitour
  28 octobre 2018
Comment voyager quand on est encore un jeune enfant sans la possibilité d'aller voir l'ailleurs, ni la mer, ni ces collines au bord de l'horizon; par l'imagination bien sûr.
Tous les jeunes enfants le savent, jouer, et rien n'est impossible, alors leur imagination et leur curiosité si émouvante, les assaillent, avec leurs questions, insolites ou insolubles, comme "dessine moi un mouton".
Avec une plume sensible et fantaisiste J M G le Clézio nous offre un conte plein de rêves et de surprises au pays de la forêt. Un voyage où les êtres prennent racine au coeur de la nature pour dessiner un monde de féeries.
Toute la sensibilité de l'enfant rentre en harmonie avec ce monde. Il entend les arbres lui murmurer ou se taire quand un adulte vient les déranger.
Il distingue peu à peu le chêne le roi de la forêt, si différent du vénérable érable, il s'amuse à comparer les facéties du peuplier et du charme à siffler avec le noisetier.
Chaque habitant de la forêt s'invite comme un ami, et le regard de l'enfant se confond à celui de sa propre famille.
La forêt devient son univers, un univers qui se met à bouger avec la lune et à danser aux musiques faites de sifflements doux, aux hululements proches de la Hulotte.
Ce voyage au Pays de la forêt, je l'ai fait à haute voix, avec Élise 7 ans , je faisais les arbres et elle le jeune enfant, un régal, grâce à des dialogues savoureux.
Une petite pépite destinée aux enfants de 5 à 12 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
isa120268
  14 septembre 2014
Cette nouvelle a des allures de conte, de ces contes qui veulent discrètement instruire les enfants, sans rien imposer. Sa lecture m'a tout de suite évoqué un grand classique de la littérature jeunesse, le petit prince de Saint-Exupéry.
Ici, l'ennui est loin d'être ce qu'on imagine généralement, il apparaît comme une sorte de moteur. Il est en effet le point de départ du merveilleux voyage imaginaire que va réaliser le jeune héros. Celui-ci écoute et regarde attentivement les arbres de la forêt, les distinguant par espèces, presque par "individus", tant chacun est doté de caractéristiques humaines : bâillements, paroles, danses, etc... Les illustrations, mêlant éléments naturels et humains, confirment l'harmonie possible entre les deux.
Cette oeuvre de toute beauté est d'une très grande poésie. Nul doute qu'elle fera voyager les enfants et développera leur imaginaire. Et, pour ne rien gâter, elle leur permettra de faire connaissance avec les plus grandes essences d'arbres de nos forêts.
Que demander de plus à un ouvrage de littérature jeunesse, si ce n'est d'instruire tout en distrayant et en faisant rêver ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
Korrigan
  22 août 2014
Un petit garçon qui n'a ni avion, ni train, ni bateau pour aller ailleurs, reste seul à s'ennuyer, à ne rien faire... Mais un jour, il décide d'aller se promener dans une forêt . En se promenant il eut une idée : celle d'apprivoiser les arbres. Il faut leur siffler pour découvrir qu'ils ne sont pas comme endormis ou qu'ils restent là, s'en rien faire.

Alors prêts pour le voyage au pays des arbres?
Commenter  J’apprécie          170
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
isa120268isa120268   22 août 2014
Les gens qui ne savent pas apprivoiser les arbres disent que les forêts sont silencieuses. Mais dès que tu siffles, et que tu siffles bien, comme un oiseau, tu commences à entendre le bruit que font les arbres,. Il y a d'abord ces bâillements et ces respirations aiguës. Puis tu perçois d'autres bruits. Il y a des coups lourds, comme s'il y avait un coeur qui battait quelque part sous la terre. Puis tout un tas de craquements, des branches qui se redressent avec des explosions, des feuilles qui se mettent à trembler, des troncs qui se dérident. Il y a surtout des bruits de sifflements, parce les arbres te répondent. Ca c'est le langage des arbres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
KorriganKorrigan   30 juin 2014
Le petit garçon n'était pas pressé de partir, alors il s'est amusé d'abord à apprivoiser les arbres. Pour cela, il marchait doucement à l'intérieur de la forêt, en faisant attention à ne pas faire trop de bruit. Puis il s’asseyait par terre, au centre d'une clairière, et il attendait. Quelquefois il sifflait doucement, parce que les arbres aiment bien la musique qu'on fait en sifflant. Ils n'ont jamais peur des oiseaux ni des cigales, ils aiment bien le bruit des sifflements doux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
mandarine43mandarine43   23 avril 2011
[Incipit ]

Il y avait une fois un petit garçon qui s’ennuyait. Il avait bien envie de voyager, de partir vers le ciel, ou bien dans la mer, ou encore de l’autre côté de l’horizon. Mais pour voyager, il faut avoir les moyens. Ce petit garçon n’avait pas de bateau, ni d’auto, ni de train, ni rien de ce genre. Alors il était obligé de rester sur place et il s’ennuyait un petit peu. Mais un jour, il s’est dit que ce n’était peut-être pas nécessaire d’avoir des ailes ou des nageoires pour voyager. C’est comme ça qu’il a eu l’idée d’aller au pays des arbres. Enfin l’idée ne lui est pas venue d’un seul coup. Il y avait longtemps qu’il allait se promener dans la forêt et il sentait tout un tas de choses bizarres, comme si les arbres voulaient lui parler, ou comme si les arbres bougeaient ; un jour il allait ici, un jour là, et il avait l’impression que les arbres avaient bougé. Bien sûr quand on les regarde, les arbres ont l’air immobile. Ils sont debout dans la terre avec leurs branches écartées et leurs milliers de feuilles qui tremblent et tournent dans le vent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mandarine43mandarine43   23 avril 2011
Ça,c’est une ruse des arbres, pour faire croire qu’ils restent toujours au même endroit, pendant des années et des années. Ils ont l’air paisible et doux, fixés dans la terre noire par les racines solides. Si on les regarde sans trop faire attention, on peut croire qu’ils ne veulent rien, qu’ils ne savent rien dire. Mais le petit garçon savait que ce n’était pas vraiment vrai. Les arbres ne sont pas immobiles. Ils ont l’air de dormir, comme cela, d’un sommeil épais qui dure des siècles. Ils ont l’air de ne penser à rien. Le petit garçon, lui, savait bien que les arbres ne dormaient pas. Seulement ils sont un peu farouches et timides, et quand ils voient un homme qui s’approche, ils resserrent l’étreinte de leurs racines et ils font le mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
TheWindTheWind   21 décembre 2014
La lune suit son cours sur le ciel et les arbres dansent tant qu'elle est là. Puis la lune disparaît de l'autre côté de la forêt et les arbres cessent de danser.
Commenter  J’apprécie          200
Videos de J. M. G. Le Clezio (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  J. M. G. Le Clezio
Tatiana de Rosnay avec Augustin Trapenard dans 21 CM Après l?océan Indien avec JMG le Clézio, Augustin Trapenard traverse la Manche pour aller rejoindre Tatiana de Rosnay sur les terres de sa mère. L?auteure du best-seller Elle s?appelait Sarah (près de 12 millions d?exemplaires vendus) a choisi de recevoir l?équipe de 21CM à Monk?s House, dans le Sussex au sud de l?Angleterre. https://www.actualitte.com/article/monde-edition/tatiana-de-rosnay-avec-augustin-trapenard-dans-21-cm/89079
Première diffusion ce 13 juin à 22 h 35 sur Canal +.
autres livres classés : arbresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage au pays des arbres

Quel est le personnage principal ?

Jules
Pierre
Mathis

3 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Voyage au pays des arbres de J. M. G. Le ClezioCréer un quiz sur ce livre
.. ..