AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Louise Navarro (Traducteur)
ISBN : 2264036877
Éditeur : 10-18 (05/06/2003)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 47 notes)
Résumé :
Thelma Thackery, quatre-vingt deux ans, une ancienne actrice, est de retour chez elle après cinquante-cinq ans passés à Hollywood. Jim Qwilleran, ravi de la revoir, l'accueille chaleureusement. Mais Koko, lui, se met à détester sur le champ le neveu de Thelma, Dick. Lorsque Thelma décide de transformer l'opéra de Pickax en cinéma, elle demande à son neveu de le diriger. Bien mal lui en prend. Elle découvre peu après que celui-ci commet des malfaçons. Lilian Jackson... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
bina
  25 septembre 2014
Un petit changement pour l'auteure qui ouvre son roman par une lettre à ses lecteurs. Elle nous présente la façon dont Jim Qwilleran est entré dans sa vie vingt cinq plus tôt. Ce personnage, ses chats, sa vie et sa moustache.
Dans cette histoire, nous voici confronté à une dame de 82 ans, ex-propriétaire d'un club privé d'Hollywood, de retour au pays pour y finir ses jours, "pour y mourir, mais pas tout de suite".
Elle amène avec elle ses chapeaux extravagants, ses bijoux voyants, ses perroquets flamboyants, son employée effacée et son neveu magouilleur...
Encore une histoire de famille, de magouille, à la hauteur du talent de Koko.
Encore une occasion pour Qwill de quelques rencontres nouvelles et de quelques idées pour "la plume de Qwill."
Commenter  J’apprécie          60
Pluiedor
  25 janvier 2017
Voici une nouvelle aventure de Jim Qwuilleran et de ses deux chats, Koko et Yom Yom. Une riche octogénaire, Thelma, revient finir sa vie dans sa ville natale après avoir passé 60 ans à Hollywood.
Elle décide d'ouvrir un cinéma et en confie la gestion au seul membre de sa famille encore vivant, son neveu.
Bien que la série de livres "le chat qui..." soit annoncée comme policière, je trouve que l'enquête est annexe et que la qualité des romans tient à l'attachement de l'auteur pour les animaux. J'aime beaucoup la manière dont Qwill s' occupe de ses chats, leur lisant des histoires pour les instruire ou les endormir. Et le fait que presque tous les habitants en possèdent un, voire deux, et se demandent des nouvelles de leurs quatre pattes. Ainsi un des fils rouges de cette oeuvre est la soirée caritative pour récolter de l'argent pour s' occuper des chatons non désirés.
Les chats sont personnifies, doués d'intelligence et de compréhension, il ne leur manque que la parole. En tout cas, ils sont traités comme des individus à part entière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Thoxana
  21 juin 2010
Une vieille dame qui retourne dans son village à 600 Km au nord de nulle part. Elle porte des chapeaux improbables et souhaite créer son club de cinéma. Mais pourquoi Koko déteste-t-il tant la musique de Prokofiev "Le joueur" ? Qui a enlevé les perroquets de la vieille dame ? Que fait Koko lors de la représentation pour le Kit Kat - un club de protecteurs des chatons abandonnés ?... Vous aurez la réponse en lisant ce livre décrivant une fois encore les petits rien du quotidien.
Commenter  J’apprécie          50
stefferon
  26 juillet 2012
Qu'est ce que je me suis ennuyée !
Parmi les descriptions culinaires, décoratives ou vestimentaires, une mort est venue me réveiller vers la centième page. Mais j'ai failli abandonner après, l'auteure était repartie dans ces longues descriptions.
C'est long, c'est lent, c'est mou.
C'est dommage le titre était alléchant.
Tant pis.
Commenter  J’apprécie          50
hellza24
  04 avril 2016
Ce 25ème tome ne dépare pas dans la saga réjouissante de Lilian Jackson Braun.
Qwill est accaparé ici par le retour au pays d'une octogénaire qui a fait fortune au "Pays d'En Bas" et souhaite couler des jours paisibles dans le pays où elle est née. Personnage clinquant, charmeur et plein d'humour, Thelma est accueillie comme une reine par les habitants de Pickax. Elle a décidé de rénover le vieil opéra pour en faire....chut, secret ! Secondée dans sa tâche par une agréable secrétaire et un neveu trop souriant, Thelma va au devant de moult déconvenues, bien entendu ! Il faut croire que Qwill, en s'installant dans cette région si tranquille, a ramené dans ses valises bien des embrouilles ! Ou est-ce son immense curiosité qui le conduit à mettre le nez où il ne devrait pas ? Dans tous les cas, ce tome est une réussite, et je n'ai vraiment, vraiment pas envie de regarder combien il en reste...Trop peu, assurément !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MusardiseMusardise   11 janvier 2017
Milo découvrit qu'il pouvait fabriquer des liqueurs fortes à base de pommes de terre. Grandpa l'aida à construire un alambic et cela marcha ! Des clients se présentaient à la ferme en Modèle T et en chariots tirés par des chevaux. Malheureusement pour l'heureux fermier, les agents du fisc vinrent également. Ils démolirent la distillerie et répandirent l'alcool sur le sol. (Jusqu'à ce jour persiste la croyance que c'est à cela qu'est due la supériorité de la saveur des pommes de terre dans tout le comté de Moose.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
PluiedorPluiedor   25 janvier 2017
Mais la décoratrice sophistiquée et la douce petite chatte avaient souffert d'inimitié réciproque dès le début de leurs relations. Yom Yom était possessive à l'égard de Qwilleran et Fran avait toujours été attirée par sa grosse moustache ou par son importante fortune, ou peut être par les deux.
...
Ses premiers mots en arrivant pour son margarita furent:
- Où est elle?
Page 43 et 44

- avant que vous ne partiez, laissez moi ramener Yom Yom. Il est grand temps que vous deux, femelles, vous enterriez la hache de guerre.
- Non, non! Elle va filer mes bas, même si elle ne me brise pas la cheville!
...
Il regarda Koko avaler son dîner et Yom Yom grignoter le sien avec élégance. Comment cette douce petite créature pouvait elle être accusée de faire filer les bas?
Plus tard, il demanda à Polly au telephone:
- Catta fait elle jamais filer les bas des femmes?
- Non. Pourquoi cette question?
Pages 47 et 48
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   13 août 2017
Les siamois se joignaient toujours à l'auditoire - plus pour être ensembles que par amour de la musique. La première aria du soprano les amenait toujours à recouvrir leurs oreilles avec leurs pattes arrière.
Commenter  J’apprécie          30
stefferonstefferon   04 juillet 2012
Une femme sans homme est comme un poisson sans bicyclette.
Commenter  J’apprécie          80
JangelisJangelis   13 août 2017
Les invités se promenèrent dans le jardin, commentant les plantations, visitant la mare aux papillons et découvrant le belvédère. Ils regardèrent les siamois comme s'ils étaient des créatures de zoo et les siamois les considérèrent de la même façon.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Lilian Jackson Braun (1) Voir plusAjouter une vidéo
autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1645 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre